Search the Community

Showing results for tags 'km/h'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 13 results

  1. UN autre pas vers une société ultra-socialiste...qui frôle le communisme! Bientôt je suppose que je vais devoir demander la permission du gouvernement ou d'un syndicat si je peux aller chier dans ma propre maison! Je n'ai pas de problème à ce que le gouv. investisse de l'argent pour éduquer les jeunes, mais commencer avec des interdictions, non merci. Nous ne vivons pas dans une dictature. Notre gouv. prend déjà assez de place comme ça. Pi si un morveux de 18 ans avec sa civic pi sa casquette à l,envers se fait pincer par la police pour un grand excès de vitesse, et bien qu'on lui enlève son permis pour 3-5 ans. Si il perd son permis à 18 ans, il ne pourra pas le récupéré avans l'age de 23 ans. Pourquoi chercher à pénaliser tout les jeunes! Il y a BEAUCOUP de jeunes qui ne font pas les imbéciles en auto. Pourquoi les pénaliser aussi! Pour ce qui est des jeunes à Drummondville qui se sont tués, si ils sont assez caves pour rouler à 140km/h dans une zone de 50km/h, et qu'ils sont saouls en plus et bien ils méritent de mourrir! Cyberpresse.ca http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/centre-du-quebec/201105/10/01-4397895-alcool-et-vitesse-au-volant-des-jeunes-un-coroner-reclame-un-couvre-feu.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS1 Alcool et vitesse au volant des jeunes: un coroner réclame un couvre-feu Un coroner troublé par les ravages de l'alcool et de la vitesse au volant chez les jeunes recommande l'imposition au Québec d'un couvre-feu nocturne pour les conducteurs âgés de 16 à 24 ans. Cette recommandation du coroner Yvon Garneau prévoit cependant des exceptions pour les conducteurs devant se rendre à leur lieu d'étude ou de travail. Le coroner Garneau a enquêté sur un accident qui a tué quatre jeunes hommes de 17 à 22 ans le 10 octobre dernier, à Drummondville. L'analyse toxicologique a révélé que le taux d'alcoolémie du conducteur, Carl Francoeur-Ouellette, dépassait de près de deux fois la limite légale. De plus, l'enquête policière a démontré que le véhicule circulait à environ 140 km/h dans une zone de 50 km/h. Dans ses recommandations au législateur, Yvon Garneau rappelle que l'Ontario applique déjà une interdiction de conduire à de jeunes conducteurs entre minuit et 5h00, même si les dispositions de cette province touchent une catégorie d'âge plus restreinte. Il signale qu'au Québec, les jeunes de 16 à 24 ans sont responsables d'un excès de vitesse sur deux, qu'ils écopent de 34 pour cent des contraventions pour grande vitesse et qu'ils sont impliqués dans le quart des accidents avec blessés. Le coroner émet d'autres recommandations. En outre, il propose que tous les véhicules neufs vendus au Canada soient munis d'anti-démarreurs éthylométriques. Il suggère aussi que Transports Canada poursuive ses travaux étudiant la pertinence des dispositifs limitant la vitesse. Enfin, il recommande au gouvernement du Québec d'intégrer des cours de sensibilisation routière à la 6e année du primaire et tout au long du secondaire.
  2. Par John LeBlanc pour MSN Autos Top 10 des contraventions pour excès de vitesse au Canada Comment se voir attribuer 42 points de démérite Le conducteur d'un VUS BMW croyait sans doute pouvoir faire un excès de vitesse à 3 heures du matin sur l'Autoroute Ville-Marie, à Montréal, en février 2011. Le véhicule a été surpris à rouler à 240 km/h dans une zone de 70. Bien que la vitesse ne constitue pas le record canadien en la matière, les pénalités imposées l'ont été. En plus d'une amende de 2598 $, le conducteur a vu son permis suspendu pour six mois et a reçu le record de 42 points de démérite. Source : CBC News http://auto.ca.msn.com/photos/galerie.aspx?cp-documentid=27970303&page=9
  3. Read more: http://westislandgazette.com/news/32511#comment-17239 All I can say is, these people should just buy some earplugs. It will cost the city of Beaconsfield nothing, instead of building a sound barrier or costing people of Montreal and Quebec, to slow down cars / trains. They are the morons for buying a home, that should have never been built so close to the highway / railway. The city is to blame for zoning those areas as residential. I am so going to town hall meetings from now on. Time to put these senior NIMBYs in their place. Sort of on topic, but not really, the highway speed should be increased to a maximum of 140 and a minimum of 100. Boulevards / Service roads should be 70, instead of 50. The whole transport rules/regulations in this province have to be worked on.
  4. En France, un train a officiellement battu le record du monde de vitesse d'un TGV sur rails en atteignant 574,8 km/h:eek: . Le précédent record avait été établi en 1990 et était de 515,3 km/h. Ce nouveau record a été homologué par deux huissiers présents à bord de la rame baptisée V150. Il a été enregistré à environ 200 kilomètres de Paris, sur la ligne à grande vitesse Est-européenne reliant Strasbourg à Paris. Le record absolu de vitesse atteint par un train demeure 581 km/h. Il a été enregistré en 2003 au Japon par le Maglev, un train à lévitation magnétique
  5. Le Journal de Montréal 02/11/2007 Il semble bien que la Ville de Montréal veuille par tous les moyens faire une guerre ouverte aux amateurs de vitesse dans les quartiers les plus populeux. Non seulement André Lavallée a-t-il rappelé au ministère des Transports, dans notre édition d'hier, l'urgence d'accorder à Montréal l'autorité de gérer la vitesse dans les rues de la ville, mais voici que sa collègue Marie-Andrée Beaudoin veut multiplier les zones de 30 km/h. Protéger les personnes âgées Responsable du développement social à Montréal et mairesse de l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville, Mme Beaudoin croit qu'«il faudra peut-être établir des zones de 30 km/h non seulement devant les écoles, mais devant plusieurs parcs, centres de la petite enfance et centres d'accueil pour personnes âgées». M. Lavallée a déclaré au Journal que les automobilistes devront «absolument» modifier leur comportement. «On compte 130 policiers affectés uniquement à la surveillance des conducteurs dangereux, mais on ne peut quand même pas surveiller toutes les intersections», soupire le conseiller. Marie-Andrée Beaudoin, qui pilote aussi la grande consultation en vue de l'adoption d'une politique familiale pour Montréal, soutient que l'administration prendra les moyens pour sécuriser le plus possible les rues de la métropole, «surtout nos rues dites familiales dans les quartiers denses». Les familles Elle souligne que la politique familiale de Montréal a comme premier objectif de ramener des familles vivre en ville et de convaincre celles qui y habitent d'y rester. Le thème de cette consultation est «Montréal, ville avec enfants.» «Il y a plusieurs axes à développer pour établir notre grand Plan famille et la sécurité dans les rues est l'un des plus importants», ajoute la conseillère. Elle déplore que les arrondissements ne puissent aller de l'avant avec des modifications aux limites de vitesse et espère que le gouvernement s'entendra avec la Ville «dans le meilleur intérêt des familles».
  6. Une voiture électrique signée Hydro-Québec ? 30 juin 2008 - 06h00 La Tribune Pascal Morin Les véhicules électriques à basse vitesse comme la ZENN de Saint-Jérôme sont limités à 40 km/h. Le jour où les Québécois se déplaceront au volant de voitures électriques n'est peut-être plus très loin. Hydro-Québec a en effet récemment produit quatre prototypes d'un tel véhicule dont l'autonomie est d'environ 500 kilomètres et la vitesse de pointe 130 km/h. L'un des quatre prototypes de cette voiture verte, développée grâce au partenariat entre une filiale de la société d'État, TM4, la Société de véhicules électrique (SVE) de France et la compagnie française Dassault, était en démonstration en fin de semaine à la centrale Abénakis dans le cadre d'une journée portes ouvertes organisée pour le 100e anniversaire d'Hydro-Sherbrooke. La population était alors invitée à aller visiter les deux centrales hydroélectriques sherbrookoises ainsi que le musée de l'électricité, situé dans la centrale de la rue Frontenac. Click here to find out more! Après avoir fait le plein durant huit heures sur une prise électrique de 240 Volts, Mario Bisson a fait le trajet Montréal-Sherbrooke au volant du prototype d'Hydro-Québec, qui possède pratiquement toutes les caractéristiques d'un véhicule à essence, mais dont les émissions sont inexistantes. De l'extérieur, il est en tous points, ou presque, semblable à un modèle d'une Renault Megane. Le groupe motopropulseur a été développé au Québec par TM4. Il s'inspire fortement du concept de moteur roue. C'est une voiture 100 % électrique avec un prolongateur d'autonomie qui, lui, fonctionne à l'essence, a expliqué le délégué commercial d'Hydro-Québec. En ville, sans le prolongateur, on peut facilement faire 250 kilomètres. «Cette voiture n'a rien à voir avec la voiture électrique produite à Saint-Jérôme. Elle se compare avantageusement aux véhicules commerciaux», a-t-il précisé. Alors que ce prototype peut se déplacer sur nos autoroutes, les véhicules électriques à basse vitesse comme la ZENN de Saint-Jérôme sont effectivement limités à 40 km/h et leur autonomie est restreinte, soit environ 100 kilomètres, ce qui constitue encore un obstacle majeur pour la majorité des Québécois, même ceux qui habitent en ville. Bien sûr, la commercialisation à grande échelle de cette nouvelle voiture n'est pas pour demain matin, a rappelé M. Bisson, mais la population a le droit de rêver à l'arrivée d'une telle technologie dans quelques années. «Il reste encore beaucoup de travail, notamment pour la fiabilité de la batterie l'hiver, a-t-il fait remarquer. Le froid risque de diminuer grandement l'autonomie de la voiture et pour l'instant, la chaufferette fonctionne à l'essence, comme dans les vieilles Volkswagen.» Les avantages de rouler avec un tel type de véhicule sont évidemment nombreux, a souligné Mario Bisson. «C'est économique, écologique en plus d'être silencieux. Il faut d'ailleurs être très prudent en ville parce que la voiture ne fait tellement pas de bruit que les piétons et les cyclistes ne nous entendent pas», a-t-il expliqué, soulignant que le futur prix de vente de cette voiture n'est pas encore connu. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080630/LAINFORMER/806300868/5891/LAINFORMER01/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=LPA_S_INFORMER
  7. À quoi ressemble votre (vos) trajet(s) de tous les jours? Auto - vélo - marche - taxi - bus - métro - train ? 2 coins de rue ? 2 heures ? Voici le chemin que j'emprunte normalement en auto pour aller dans le centre-ville côté McGill (Métropolitaine et Décarie, non merci!): 26 km, 34 minutes (moyenne de 46 km/h) ----- en empruntant Métropolitaine + Décarie FLUIDES, 32,3 km, 34 minutes (moyenne de 57 km/h) Google Maps suggère ce trajet, qui est extrêmement logique, mais Papineau est tellement mince entre Beaubien et Ontario que c'est très risqué dès qu'il y a le moindre trafic : 19,8 km, 30 minutes (moyenne de 40 km/h) Cependant, mon trajet de tous les jours se fait presque toujours en transport en commun : 21,6 km, ~55 minutes, bus + ligne orange + ligne verte (moyenne de 23 km/h) (j'ai plusieurs autres moyens de faire le trajet, qui incluent d'autres bus, covoiturage+métro ou le train)
  8. Limite à 40 km/h: les premiers panneaux installés en octobre Catherine Handfield La Presse Publié le 15 septembre 2009 à 18h27 | Mis à jour le 15 septembre 2009 à 18h34 L'implantation de la limite de vitesse de 40 km/h dans les rues résidentielles locales de Montréal débutera en octobre. Le projet sera d'abord testé dans cinq arrondissements: Pierrefonds-Roxboro, Saint-Laurent, Lachine et Rosemont-La Petite-Patrie, de même que dans deux secteurs de Ville-Marie. Le règlement sera soumis à la fin du mois de septembre aux conseils des arrondissements ciblés. Les panneaux y seront posés graduellement entre la fin d'octobre et le début de janvier, a indiqué André Lavallée, responsable du transport au comité exécutif de la Ville de Montréal. «Nous avons décidé de commencer avec ces cinq arrondissements parce qu'ils possèdent des caractéristiques qui vont nous permettre de rencontrer toutes les situations possibles à Montréal», a expliqué M. Lavallée. L'implantation sera par la suite complétée dans l'ensemble de la Ville de Montréal. D'ici la fin de 2010, la limite de vitesse sera abaissée de 50 à 40 km/h dans toutes les rues résidentielles locales de Montréal, prévoit André Lavallée. Le projet est lancé avec quelques semaines de retard sur l'échéancier annoncé cet été par M. Lavallée. En juillet, il avait indiqué que les premiers panneaux seraient posés «d'ici la fin de l'été». «La seule chose qui est en cause, c'est le temps nécessaire pour préparer le règlement, a expliqué M. Lavallée. Je m'attendais à ce que ça me soit présenté plus tôt. En fait, j'ai toujours eu l'objectif que ce soit déjà fait depuis deux ans...» La demande initiale de la Ville avait été déposée à l'automne 2006 en commission parlementaire. L'administration du maire Gérald Tremblay souhaitait alors que la limite de 40 km/h devienne la vitesse «par défaut» dans l'ensemble des rues résidentielles. Le ministère des Transports n'a pas donné suite à cette demande en raison de diverses considérations techniques. La solution de la signalisation par secteur a finalement été retenue. On trouvera des panneaux à l'entrée des secteurs où la limite de 40 km/h sera en vigueur. «L'affichage va être clair et je m'attends à ce que la réglementation soit respectée», a dit André Lavallée, précisant qu'une campagne de communication sera déployée pour informer les citoyens. Le budget est d'environ 2,75 millions. http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/200909/15/01-902092-limite-a-40-kmh-les-premiers-panneaux-installes-en-octobre.php
  9. (on dirait que Laval suit l'exemple de Montréal) 40 km/h dans les zones résidentielles: un projet à l’étude Publié le 6 Août 2010 Anne-Laure Jeanson Les demandes de citoyens pour des réductions de vitesse dans leur quartier sont telles que la Ville de Laval a commandé à son service de l’ingénierie une étude pour l’implantation de la limitation de vitesse à 40 km/h dans les rues résidentielles. «Le mercredi 11 août, les mesures pour communiquer notre projet pilote, qui concerne les rues du Souchet et du Corbeau à Duvernay-Est, seront présentées au Comité exécutif. Il s’agit de voir si l’implantation d’une limitation à 40 km/h au lieu de 50 pourrait s’appliquer dans certaines rues», dit Benoît Collette, chef de division – relations avec les citoyens de la Ville de Laval. Des rues ont déjà fait l’objet de modifications comme le Chemin de la Bretagne dans le secteur Duvernay-Pont-Viau. «La portion près du parc est passée à 30 km/h à la suite de plaintes concernant le bruit et la vitesse», dit le lieutenant Daniel Guérin des Affaires publiques de la police de Laval. Pétition Lors de la séance du conseil municipal du 12 juillet, David De Cotis a remis au maire de Laval Gilles Vaillancourt, une première pétition de 81 signatures de résidents de la rue d’Amay, à Auteuil, pour réduire la vitesse de 50 à 30 km/h. La demande est faite «considérant que la rue est une voie à sens unique, donc étroite, et que des enfants se rendent à pied à l’école Charles-Bruneau», peut-on lire sur la pétition dont Le Courrier Laval a obtenu copie. «Lors du conseil municipal du 2 août, j’ai demandé au maire si notre dossier avançait. Il m’a répondu qu’il était content de notre initiative et que l’étude est en cours, mais on ne sait jamais combien de temps cela prendra», dit le président du Mouvement lavallois. Lors de la même séance, Stéphane Beaulieu requérait l’ajout de panneaux «Attention à nos enfants» et «30 km/h» face au parc Mayfield sur la rue Mayfield, dans Saint-François. Direction territoriale «La Ville nous a présenté son projet pour les rues du Souchet et du Corbeau. Une fois qu’elle aura initié son projet, le ministère des Transports du Québec (MTQ) aura 90 jours pour invalider la demande s’il la juge irrecevable. Toutefois, jusqu’ici cela semble prometteur», indique Sarah Couillard, porte-parole du MTQ. La direction territoriale de Laval du MTQ n’est cependant pas au courant de l’étude qui s’effectue sur l’ensemble du territoire. Selon Pierre Desjardins, attaché politique du cabinet du maire, «les conclusions des experts devraient être livrées avant le dépôt du budget municipal, en décembre prochain. La mise en application de la nouvelle règlementation et de la signalisation se ferait ensuite progressivement, par secteur.» Limiter la vitesse à 40 km/h dans les rues locales, «ça devient un standard partout», dit M. Desjardins, en évoquant le cas de Montréal, qui a déjà contraint les automobilistes à cette nouvelle règle dans huit arrondissements. Montréal «Au 31 décembre 2010, les 19 arrondissements de Montréal auront adopté notre proposition de règlement», dit Lucie-Anne Fabien, chargée de communication à la Ville de Montréal. Et, depuis le 3 août, les Lavallois qui empruntent les ponts Lachapelle, Médéric-Martin et Viau devront réduire leur vitesse à 40 km/h, une fois arrivés à Montréal. Le principe de base de cette réglementation est d’arriver à un nombre d’accident nul. Une étude du MTQ sur l’ensemble du Québec indique que «la probabilité de décès d’un piéton heurté par une voiture qui roule à 50 km/h est de 70 % et seulement de 25% lorsqu’elle roule à 40 km/h». À Laval, la planification urbaine est différente de celle de Montréal, explique M. Desjardins. «Il s’agit d’anciennes villes jumelées dans lesquelles les standards n’étaient pas les mêmes. À Saint-Vincent-de-Paul, les rues sont plus étroites qu’ailleurs, par exemple. Les résultats vont dépendre des rapports d’experts», conclut M. Desjardins. Avec la collaboration de Nathalie Villeneuve. A lire aussi: Des citoyens signent pour que l'on ralentisse [http://www.courrierlaval.com/Actualites/2010-08-06/article-1653923/Des-citoyens-signent-pour-que-l%26rsquo;on-ralentisse/1] http://www.courrierlaval.com/Actualites/2010-08-06/article-1653920/40-km-h-dans-les-zones-residentielles:-un-projet-a-l%26rsquo;etude/1
  10. Amende de 29 500$ pour dépassement de vitesse en Finlande Photo archives La Presse Agence France-Presse Helsinki Un homme d'affaires suédois a été condamné à 20 500 euros (29 500$ CAN) d'amende pour avoir roulé à 67 km/h dans une zone limitée à 30 km/h sur l'île finlandaise d'Aaland, où le montant de ce type de contravention est basé sur le revenu. Le promoteur immobilier a été flashé en mars dernier, a indiqué à l'AFP Jens-Erik Budd, procureur en chef de ce territoire autonome finlandais de la mer Baltique. Conformément à la loi en Finlande, où les amendes sont déplafonnées et proportionnelles au revenu, il a été condamné à 50 amendes-jour de 410 euros (588$ CAN) pour mise en danger de la vie d'autrui. Le tribunal a retenu les circonstances aggravantes en raison de la présence de nombreuses écoles à l'endroit de l'infraction. Selon les calculs du tribunal d'instance d'Aaland, le contrevenant a déclaré en 2006 des revenus nets de 290 000 euros (416 000$ CAN). «On peut en rire pendant quelques jours, je peux payer, mais c'est quand même une belle somme», a déclaré le sexagénaire au quotidien suédois Expressen, annonçant son intention de faire appel. Selon Jens-Erik Budd, le chauffard s'en sort pourtant bien malgré le montant exceptionnel de son amende: «Dépasser de plus de 100% la limite de 30 km/h est passible de prison», a-t-il rappelé.
  11. Interesting article, Gazette, Jul 25, 1962: http://news.google.com/newspapers?id=H4Y1AAAAIBAJ&sjid=eJ4FAAAAIBAJ&pg=1948,3612930&dq=quebec+metropolitan+boulevard&hl=en I remember looking on the BANQ website and seeing strange pictures of cars around the Metropolitan, I think one was a '62 Chevrolet or so, with some equipment, and the like. Ah now I think I understand what was going on! Cars flying off the top of the Met, hilarious if one ignores the probable injuries... Note also the 55 mph (88 km/h) speed limit... 10 mph reduction, 45 mph = 72 km/h and why today we are stuck with 70. Comment, Aug 22: http://news.google.com/newspapers?id=VoU0AAAAIBAJ&sjid=jJ4FAAAAIBAJ&pg=5024,3387255&dq=montreal+metropolitan+speed+limit&hl=en "many people mistake this roadway with one like the Auto-Route" One interesting thing is that the road was apprarently planned and mostly built by the Montreal Metropolitan Corporation, which was its only project, and financed via tax levies on the municipalities, some which were collected, but then, transferred to the province (MVQ?) who paid the cost in conjunction with some federal assistance under the TCH program, and then the municipalities had to pay back their citizens, while the old MTC had no jurisdiction and was prohibited by law (!) to build a subway... Aug 1960: http://news.google.com/newspapers?id=Go0tAAAAIBAJ&sjid=GZ0FAAAAIBAJ&pg=6874,879561&dq=quebec+metropolitan+boulevard&hl=en 1960, Transit plan! http://news.google.com/newspapers?id=vIwtAAAAIBAJ&sjid=HJ0FAAAAIBAJ&pg=6747,3452991&dq=quebec+metropolitan+boulevard&hl=en 1955, congested Decarie - Cote de Liesse circle needs solution: http://news.google.com/newspapers?id=zYMtAAAAIBAJ&sjid=iJkFAAAAIBAJ&pg=5178,4054845&dq=montreal+metropolitan+boulevard&hl=en Ha the stupid thing is still there they just added some flyovers And random tractor vs streetcar accident. Planning article, suggest 17 mile central section to cost 20 MM $, Financial Post, 1952: http://news.google.com/newspapers?id=OWo_AAAAIBAJ&sjid=ClQMAAAAIBAJ&pg=5048,5229372&dq=montreal+traffic+plan&hl=en It suggests a 12-lane artery. There isn't really anything like that there, it is basically 6 lane with Cremazie and Cote de Liesse on the sides but that hardly counts...
  12. Not quite sure what to think. I guess its a good thing that the people going more than 50 km/h above the speed limit get stiffer penalties. The danger is not necessarily speed though, but the difference between speeds of each vehicle. If grandma is cruising at 65 km/h, and a Schumacher wannabe is going 130 km/h, then we are going to have ourselves a little problem. http://www.wheels.ca/article/31982
  13. Le jeudi 14 février 2008 Montréal passe aux actes Sébastien Rodrigue La Presse La Ville de Montréal commence ce printemps le réaménagement des intersections les plus dangereuses pour les piétons. Il y aura, entre autres, davantage de feux à décompte numérique, du marquage supplémentaire et des trottoirs élargis pour faciliter les traversées. L'administration municipale avait déjà annoncé cette mesure dans son plan de transport. Le responsable du transport au comité exécutif, André Lavallée, a confirmé hier des dépenses annuelles de 6 à 9 millions pour le réaménagement d'environ 500 intersections sur une période de 10 ans. M. Lavallée a aussi indiqué que son administration entendait réduire à 40 km/h la vitesse maximale dans les rues résidentielles de l'île de Montréal d'ici la fin 2008. Le gouvernement provincial doit modifier la législation pour le permettre. M. Lavallée précise que la vitesse sera alors de 40 km/h partout, sauf où des panneaux indiqueront 50 km/h. La Ville compte donc revoir l'aménagement de 64 carrefours cette année. Le chemin de la Côte-des-Neiges sera notamment visé entre le chemin Queen Mary et la rue Jean-Talon. La rue Notre-Dame Est ainsi que plusieurs rues des arrondissements du Plateau-Mont-Royal, de Rosemont-La Petite-Patrie et de Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension sont aussi touchées. Plusieurs types d'aménagement ont été retenus. Les trottoirs seront notamment élargis pour ralentir les voitures et diminuer le temps de traverse des piétons. La visibilité pourra aussi être améliorée avec des interdictions de stationnement au coin des rues. Il y a aura aussi la modernisation de feux de circulation, notamment par l'implantation de «feux en aérien», visible au milieu de la chaussée. La Ville s'est inspirée des conclusions de la Direction de la santé publique pour déterminer les carrefours les plus problématiques. Le nombre d'accidents avec blessés ainsi que le nombre d'accidents selon le flot de véhicules ont été pris en compte. Montréal compte environ 15 000 intersections. Il y a 2400 intersections avec des feux de circulation et seulement le tiers ont des feux à décompte numérique pour les piétons. On recense en moyenne cinq accidents quotidiens impliquant des piétons dans la métropole. Selon André Lavallée, la nouvelle brigade policière affectée à la circulation donne aussi des résultats. Pour l'arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie, le nombre de contraventions est ainsi passé de 20 000 à 38 000 entre 2005 et 2007. Montréal dévoilera plus tard cet hiver le bilan complet. http://www.cyberpresse.ca/article/20080214/CPACTUALITES/802140711/1019/CPACTUALITES