Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'jus'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201204/07/01-4513394-vague-de-protestations-contre-lassonde.php C'est un véritable déluge de commentaires négatifs et d'appels au boycottage qui a déferlé sur les réseaux sociaux après que La Presse eut relaté la bataille judiciaire que lire une petite entreprise pour pouvoir utiliser le mot «Oasis» dans sa marque de commerce. Industries Lassonde, qui commercialise les jus Oasis, s'est battue devant la justice pour tenter d'empêcher les savons à l'huile d'olive Olivia's oasis d'être vendu sous ce nom. Après avoir perdu sa bataille, Industries Lassonde s'est rendue jusqu'en Cour d'appel pour ne pas payer les frais d'avocat de la petite entreprise (100 000 $), ainsi que des dommages punitifs (25 000 $). Des centaines d'internautes ont pris d'assaut la page Facebook de Lassonde pour y exprimer leur frustration envers la populaire entreprise de jus. Sur Twitter, le mot-clic #Oasis a été le plus utilisé par les utilisateurs montréalais pendant une partie de l'après-midi. «J'aime vos jus, je déteste votre politique, je préfère boire de l'eau», a par exemple écrit Olivier Leclair, un internaute de la région de Montréal, sur la page Facebook de l'entreprise. Des personnalités publiques se sont aussi jointes au mouvement. «Moi j'en bois plus du jus Oasis bon. Ma façon de protester», a envoyé l'animateur Guy A. Lepage aux internautes abonnés à son compte Twitter. Deborah Kudzman, propriétaire de Olivia's Oasis, s'est réjoui de voir tant d'internautes l'appuyer dans son combat contre Lassonde. «C'est encourageant, le soutien que je reçois», a-t-elle affirmé. «Ça a été quelque chose de très long et pénible. Maintenant, ça me donne un petit élan d'encouragement de voir ça.» Selon elle, l'ampleur de la vague de critiques risque de coûter plus cher à Lassonde que les 125 000 $ pour lesquels l'entreprise s'est battue. De son côté, le fabricant des jus Oasis a répliqué sur la page Facebook de la marque vers 17 h. «Nous sommes très sensibles à vos réactions. Nous avons tenté à plusieurs reprises pendant les procédures d'en arriver à une entente, mais sans succès», a écrit l'entreprise. «Nous entendons entamer dans les meilleurs délais d'autres démarches auprès de Madame Kudzman pour en arriver à une solution.» Lassonde ajoute que son objectif n'a jamais été de nuire à une autre entreprise québécoise. En 45 minutes, 75 internautes avaient répliqué à ce message, tous de façon négative. Un phénomène appelé à se répéter Selon Bruno Guglielminetti, spécialiste du monde numérique chez National, de telles vagues de mécontentement risquent de se multiplier dans un avenir proche. «On n'a pas fini. Au Québec, on commence à voir les réseaux sociaux devenir de plus en plus mainstream», a-t-il indiqué en entrevue avec La Presse. M. Guglielminetti affirme que l'entreprise devrait rapidement profiter de cette visibilité pour s'expliquer et d'entreprendre un dialogue avec ses clients « que ce soit par un site web, une page Facebook ou un vidéo que le grand patron pourrait enregistrer».
  2. Le fabricant de jus a vu ses profits augmenter de 7% pour pointer à 6,4 M$ alors qu’ils étaient de 5,98 M$ pour la période correspondante l’an dernier. Pour en lire plus...
  3. Des jus Lassonde partout au pays 15 septembre 2008 - 07h20 La Presse Réjean Bourdeau Lassonde est en pleine expansion au pays. Bientôt, ses ventes de jus et de boissons hors Québec seront plus importantes que celles réalisées dans la province. «Nous voulons continuer à conquérir le marché canadien, dit Jean Gattuso, président de A. Lassonde. Et il y a de belles occasions pour prendre une meilleure position.» Sa gamme Oasis est maintenant offerte dans les grandes chaînes en Ontario et dans l'Ouest canadien. «Depuis un an, on est en train d'en faire une marque nationale», précise le dirigeant. Sans compter que ses produits Rougemont, Allen's, Fairlee et Everfresh sont aussi très populaires au Canada. «On garde plusieurs marques parce qu'il y a un attachement des consommateurs, explique M. Gattuso. De cette façon, on répond aux goûts régionaux.» Par exemple, le jus de pomme Graves est très apprécié dans les provinces maritimes. Au fil des acquisitions, le réseau de distribution de Lassonde a pris de l'ampleur. Il lui a permis au fabricant de s'enraciner dans toutes les régions du pays. «Maintenant, nous pouvons y intégrer toute la famille de nos produits, souligne le gestionnaire. La réponse est très bonne.» Pour le moment, les revenus proviennent à 51% du Québec. Le reste du Canada et les États-Unis comptent respectivement pour plus de 45% et moins de 5%. «Il y a de grandes occasions de croissance dans le Canada, constate Jean Gattuso. Dans l'Ouest il y a beaucoup de familles et, en Ontario, la ville de Toronto accueille pas loin de 100 000 immigrants par année.» Les revenus En moyenne, les revenus de Lassonde ont augmenté d'environ 10% au cours des dernières années. «La croissance se fait autant de façon organique (nouveaux produits et distribution) que par acquisition», souligne le président. En plus de créer des produits innovateurs et distincts (mélange de fruits, vitamines, antioxydants, etc.) elle a fait de nombreux achats d'entreprises. Sa dernière acquisition, réalisée l'an dernier, est celle des jus et des boissons prêts à boire de McCain Foods. Elle lui a notamment permis d'ajouter des marques, comme Old South et Niagara, une usine de production à Calgary, en Alberta. «Pour l'instant, il n'y a pas d'achats en vue, affirme le dirigeant. Notre priorité est d'intégrer l'usine de Calgary et d'ajouter des capacités de production.» Cela dit, Lassonde est toujours à l'affût d'entreprises possédant de bonnes marques de commerce, ajoute-t-il. Défi croissance L'ENTREPRISE : A. Lassonde est la principale filiale d'Industries Lassonde. Spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de jus de fruits et de légumes au pays, elle emploie plus de 750 personnes. Ses principales marques sont Oasis, Rougemont, Fruité, Fairlee, Allen's et McCain (jus prêts à boire). DÉFIS : évoluer avec les goûts des consommateurs; garder son caractère entrepreneurial et conquérir le marché canadien. STRATÉGIES: offrir des produits innovateurs et distinctifs; faire grandir son réseau de distribution et faire des acquisitions.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value