Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'jobboom'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning, architecture and urban tech
    • Urban photography
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • YUL General discussion about YUL
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. Bienheureux les diplômés en informatique 15 octobre 2008 - 16h45 LaPresseAffaires.com Olivier Bourque Les diplômés en informatique ont encore d’excellentes chances de se dénicher un emploi tout de suite à la sortie de l’école. C’est notamment une des conclusions de la plus récente enquête des Éditions Jobboom sur le placement des diplômés. En fait, un finissant en informatique ne chôme jamais vraiment longtemps. Et il a le choix de son milieu de travail. Par exemple, le Collège de Rosemont a reçu cette année 285 offres d’emploi pour ses 23 diplômés en Techniques de l’informatique. Autre exemple fourni par Jobboom : au printemps dernier, l’Université du Québec à Trois-Rivières n’avait que 10 bacheliers en informatique à proposer aux employeurs qui lui avait soumis 87 offres. Click here to find out more! Autre tendance qui se profile, le secteur de l’environnement est en véritable «boom». Les titulaires du diplôme d’études supérieures spécialisées en écoconseil de l’UQAC ont un taux de placement de 100 % depuis trois ans. Jobboom souligne qu’il y a un engouement particulier pour le secteur et que les entreprises créent de nouveaux postes pour ces diplômés. Malgré ce qu’on pourrait croire, le secteur manufacturier et de la foresterie a des besoins criants de main-d’œuvre qualifiée. Les statistiques émanant de l’École de technologie supérieure illustrent bien cette réalité : à eux seuls, les 91 finissants en 2008 du programme Génie de la production automatisée ont pu consulter 420 offres d’emploi dans leur domaine. Selon Jobboom, ce besoin de main-d’œuvre s’explique par «les nombreuses prises de retraite» qui sont survenues dans les derniers mois. Conséquence des difficultés dans le secteur, les diplômés dans le secteur de la foresterie se font rares. Peu de diplômes ont été accordés au Québec dans la dernière année. Autre secteur au ralenti, celui de l’aérospatiale qui suit la réduction du personnel de beaucoup de compagnies aériennes lors des derniers mois. Or, la demande de diplômés étant déjà très forte dans ce secteur, les responsables interrogés par Jobboom ne s’inquiètent pas pour leurs finissants. Comme à chaque année, les emplois reliés à la gestion sont également en grande demande. Les diplômés universitaires en comptabilité sont aussi prisés. Enfin, pour palier le vieillissement de sa main-d’œuvre et de la population, tous les finissants des métiers de la santé sont en demande. Elle est forte pour les sciences infirmières tout comme pour la médecine, l’ergothérapie, la physiothérapie et l’orthophonie.
  2. L’Indice Jobboom dégringole en août Dominique Lemoine, Lesaffaires.com 11 août 2008 La création d'emploi devrait être plus faible en août qu'en juillet, selon l'Indice Jobboom. Le marché de l’emploi sera moins favorable en août, si on se fie à la dégringolade de l’Indice Jobboom sur la prévision de la force de l’emploi au Québec. La création d'emploi menacée au Canada Le nombre important de pertes d’emplois en juillet a fait dégringoler l’Indice Jobboom du Québec à 80,9% en août. Jobboom fait état de 29 700 pertes d’emploi en juillet et d’un bilan 2008 de -29 000 postes. Ces éléments jumelés à une tendance sur dix ans qui montre une tendance à la baisse pour la création d’emploi en août font diminuer l’indice, explique Jobboom. La prévision de la force de l’emploi dans la province perd ainsi 10,9 points par rapport à celle de juillet. Elle quitte le niveau «excellent» pour le niveau «favorable». Le secteur des services a affiché le pire bilan, avec une perte de 19 900 postes en juillet. Le secteur de la production de biens a perdu 9 800 postes. L'emploi a régressé de 0,1% dans la province depuis un an. L'Indice Jobboom indique la vigueur de l'emploi par rapport aux 120 derniers mois. L'Indice du Québec pour août occupe le 34e rang sur 120. L'emploi a augmenté de 17% au cours de la dernière décennie. La région d'Ottawa-Gatineau est la seule à se maintenir au niveau «excellent» (98,6%). La région de Québec (87,7%) demeure en situation plus favorable que celle de Montréal (71,2%), qui demeure au niveau «passable». La situation est toutefois pire, au niveau «défavorable», dans la région de Toronto (39,7%). L’Ontario a affiché un bilan négatif pour juillet de -18900 emplois. L'Indice Jobboom est une prévision de la force de l'emploi pour le mois courant, calculée par rapport aux dix dernières années. Plus l'Indice est fort, près de 100%, plus le marché de l'emploi est favorable. Il est obtenu grâce aux données mensuelles de Statistique Canada, recueillies par l'Enquête sur la population active.
  3. L’indice Jobboom pour le Québec crève le plafond. 10:29 | Anne Robert, LesAffaires.com Jamais pendant les dix dernières années, la situation de l’emploi n’a été aussi favorable au Québec. L’indice Jobboom a atteint le seuil de 96,9%, lui valant la mention « excellent ». Malgré une perte nette de 2 200 emplois en mai, l’indice continue à monter sous l’influence du poids saisonnier. Depuis 12 mois l’emploi a augmenté de 2,0% au Québec, portée en avant par Montréal qui atteint la mention « excellent » avec 93,0%. Dans le secteur des services, l’hébergement, la restauration, l’information, la culture et les loisirs ont le vent en poupe. Mais le secteur du commerce élimine des emplois. Le secteur de la fabrication continue de progresser. Même le secteur manufacturier n’a perdu que 1 000 emplois contre 9 600 au cours de la période précédente. Avec 5 300 emplois de plus, la construction repart, ainsi que les services publics (+5 000). En Ontario, l’indice reste « favorable » à 85,7%. C’est surtout la région de Toronto qui ralentit. Après une période dynamique pour l’emploi de novembre 2006 à février 2007, la métropole s’essouffle et a perdu 13 700 postes depuis trois mois.
×
×
  • Create New...