Search the Community

Showing results for tags 'industrielle'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 24 results

  1. http://www.montrealinternational.com/a-propos/salle-de-presse/banque-industrielle-commerciale-chine-montreal/ Bonne nouvelle, évidemment, mais l'histoire ne dit pas ou ils vont s'installer.
  2. La destruction de l'ancienne usine de la Singer Croydon de Saint-Jean sur Richelieu est maintenant chose faite !!! Une nouvelle pas du tout régouissante pour le Haut-Richelieu qui devra faire une croix sur une partie de son histoire industrielle. C'est un geste politique indigne de la part des personnes qui ont décidé et autorisé sa démolition.
  3. Le complexe industriel de Sorel-Tracy démontre le lourd passé industriel de la ville. En aval de Montréal, à environs 70 km du centre-ville de Montréal, Sorel-Tracy est le coeur de la vallée sidérurgique et métallurgique de Sorel. Le complexe industriel possède bon nombre d'usines dans le domaine de l'acier, du fer, du titane, des pigments de peinture et de la chimie. Fondées majoritaire dans les années 1960, les usines sont encore debout malgré le fait qu'une bonne partie d'entre elles sont désaffectées ou utilisées minimalement. Voici une liste des usines du complexe de Sorel-Tracy : HUNTSMAN - TIOXIDE CANADA Q.I.T. FER ET TITANE (QUEBEC IRON AND TITANIUM) ACIER INOXYDABLE ATLAS Pas de logos disponibles CRUCIBLE / BELOIT STEEL Pas de logos disponibles SOREL STEEL AND FOUNDRIES LIMITED CENTRALE THERMIQUE DE TRACY Avec autant d'industries, Sorel-Tracy refuse d'abandonner son statut de ville à vocation industrielle malgré le fait qu'une partie du complexe industriel soit désaffectée.
  4. L'activité dans l'industrie aux États-Unis a accentué sa baisse en octobre, selon l'indice des directeur d'achats du secteur publié lundi par l'association professionnelle ISM. Pour en lire plus...
  5. Le repli de la demande étrangère a tout particulièrement touché les secteurs de l'automobile et des produits de la forêt. Pour en lire plus...
  6. La Corporation de promotion industrielle de la ville développe un projet d'aciérie dont les travaux pourraient être lancés dès 2009. Pour en lire plus...
  7. La production industrielle des États-Unis a baissé de 1,8% en 2008, enregistrant sa première baisse annuelle depuis 2002. Pour en lire plus...
  8. Du multilogement plutôt qu'une industrie par Stéphane St-Amour C'est sur le terrain en friche à l'intersection nord-ouest du boulevard Saint-Martin et de la rue Montgolfier (à gauche dans le bas de la photo) que s'élèvera, au printemps, un bâtiment contigu de deux et quatre étages, qui abritera jusqu'à un maximum de 46 unités d'habitation. Du multilogement plutôt qu'une industrie À la dernière assemblée de consultation publique, un groupe de citoyens avait à choisir pour éventuel voisin entre un bâtiment multifamilial d'une quarantaine de logements et une industrie. Le projet de règlement sur la table vise à modifier le zonage au quadrant nord-ouest du boulevard Saint-Martin et de la rue Montgolfier, dans le quartier Chomedey. Face à ce terrain en friche se dressent cinq maisons unifamiliales isolées, dont les propriétaires s'étaient déplacés à l'hôtel de ville pour tenter de réduire la hauteur du bâtiment de quatre étages que souhaitent y ériger les promoteurs, représentant la compagnie Pontmax inc. «Si on dit non à ça, on va se retrouver avec une industrie à la place», leur a clairement signifié le maire Gilles Vaillancourt. En fait, si le zonage actuel limite la construction résidentielle à des bâtiments unifamiliaux, bi et trifamiliaux, le zonage permet également l'implantation industrielle dans ce secteur avoisinant l'autoroute 13. Pour rassurer les voisins, qui se montraient inquiets, le maire a fait valoir les «avantages» que présentait le bâtiment proposé par rapport à un immeuble de 3 étages. «Il s'agit d'un immeuble LEED [leadership en matière d'énergie et d'environnement] avant-gardiste avec garage intérieur [au moins 25 % des cases de stationnement devront être aménagées dans le sous-sol du bâtiment], ascenseur et système géothermique», a-t-il décliné, faisant valoir «la qualité du projet». «C'est vous qui prendrez la décision; on peut oublier le projet», a rappelé M. Vaillancourt aux citoyens, qui semblaient se rallier au projet de règlement, lequel est soumis au processus d'approbation référendaire. Outre un minimum de 1,5 case de stationnement par logement dont 25 % en souterrain, les exigences imposées aux promoteurs les contraignent notamment à limiter l'accès aux aires de stationnement exclusivement par la rue Montgolfier, à respecter une zone tampon de 18 pieds aménagée le long d'une zone industrielle (sauf vis-à-vis une allée d'accès) et à planter arbres et arbustes en bordure du boulevard Saint-Martin Ouest et de tout terrain résidentiel. Appelés à participer à la discussion, les promoteurs et leur architecte Frédéric Giasson ne savaient toujours pas si les unités du bâtiment seraient vendues en copropriété ou mises en location. Si tout va comme ils le souhaitent, le projet serait mis en chantier au printemps prochain. --------------------------- Plus de politiciens devraient mettre leur culottes et remettre les nimby à leur place... bravo M. Vaillancourt.
  9. La reprise en mai de l'activité industrielle aux États-Unis a dissipé quelque peu l'hypothèse d'une baisse de la demande de brut. Pour en lire plus...
  10. Industrielle Alliance acquiert des activités de Dundee au Québec 3 novembre 2008 - 09h25 LaPresseAffaires.com Michel Munger La société Industrielle Alliance (IAG) annonce ce matin qu'elle met la main sur des activités de Patrimoine Dundee (DW) au Québec. L'assureur de Québec se procure activités de planification financière, de courtage en fonds mutuels et de vente d'assurance vie. Il se procure donc un actif sous administration de 2,6 G$ et voit plus de 400 conseillers financiers rejoindre ses rangs. Le prix d'achat n'est pas dévoilé. Industrielle Alliance précise faire cet achat par l'intermédiaire d'Investia Services Financiers, une filiale de courtage en fonds communs. Les activités d'Investia et de Dundee au Québec seront regroupées. Patrimoine Dundee conservera sa plateforme de courtiers en valeurs mobilières. Dundee gère et administre environ 59 G$ d'actifs. Industrielle Alliance dit faire cette acquisition afin de devenir une des cinq plus grandes firmes de courtage en fonds communs non bancaires au Canada. «Cette transaction s'inscrit dans la logique des choses pour nous, déclare Normand Pépin, vice-président exécutif à l'Industrielle Alliance. Notre récente série d'acquisitions nous a permis d'élargir notre présence dans le marché de la gestion de patrimoine partout au Canada. Cette acquisition nous permet d'accroître davantage la taille, l'envergure et l'efficacité de nos activités de distribution de fonds communs au Québec.» «Nous croyons que les conseillers aussi bien que les clients bénéficieront de l'envergure des activités d'Investia ainsi que de sa technologie et de sa plateforme administrative de premier rang», ajoute M. Pépin. Si les autorités réglementaires disent oui à cette transaction, elle sera conclue le 31 décembre 2008. L'action d'Industrielle Alliance a clôturé à 25 $ vendredi au TSX.
  11. L'assureur de Québec se procure activités de planification financière, de courtage en fonds mutuels et de vente d'assurance vie pour un prix non dévoilé. Pour en lire plus...
  12. L'assureur s'approprie donc d'Aegon Services aux courtiers Canada, de Money Concepts et de National Financial Insurance Agency. Pour en lire plus...
  13. (13/04/2007)Après celles de l'aérospatiale, du cinéma, de l'agro-alimentaire, entre autres, la grappe industrielle des technologies de l'information et des communications vient de naître. TechnoMontréal est le nom de baptême de cette grappe industrielle des technologies de l'information et des communications du Grand Montréal. Cette nouvelle grappe industrielle, lancée vendredi en présence du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Raymond Bachand, et du maire de Montréal, Gérald Tremblay, vise à créer entre 15 000 et 25 000 emplois liés aux technologies de l'information et aux communications d'ici 2010. On compte actuellement 108 000 emplois dans ces secteurs: logiciels, fabrication, services informatiques, services en télécommunications et autres, indique la Presse Canadienne. La grappe vise également à faire croître les exportations de 30% dans le domaine des communications et des technologies de l'information. Ses partenaires souhaitent aussi voir les effectifs en recherche et développement augmenter de 25% dans les secteurs privé et universitaire.
  14. La production industrielle aux États-Unis a chuté en septembre, enregistrant une baisse de 2,8%, soit son recul le plus fort depuis décembre 1974. Pour en lire plus...
  15. Cette production a rebondi en octobre, augmentant de 1,3% par rapport au mois précédent, après avoir enregistré une chute historique en septembre. Cette reprise est supérieure aux prévisions des analystes. Pour en lire plus...
  16. La hausse est principalement attribuable aux permis de logements multifamiliaux dans le Centre du Canada et aux intentions de construction industrielle en Saskatchewan. Pour en lire plus...
  17. Dommage... Leur nouveau siège social à St-Laurent viens tout juste d'être inauguré en plus, depuis 2 ans seulement je crois. ------------------------- Commerce de détail Le siège social canadien de Tommy Hilfiger quitterait Montréal 20 avril 2009 - 12h21 Carl Renaud Argent Les installations québécoises de Tommy Hilfiger sont menacées de fermeture, selon ce qu’a appris Argent. Un informateur a confié à Argent que l’entreprise américaine fermera son siège social canadien, situé dans l’Arrondissement St-Laurent à Montréal, pour le déménager aux États-Unis. L’un des principaux détaillants du Québec a, par ailleurs, confirmé le projet de Tommy Hilfiger. Les activités de Tommy Canada et de Tommy USA ont été regroupées en mars dernier pour former Tommy Amérique du Nord. Environ 200 personnes travailleraient au siège social canadien de Tommy Hilfiger, selon le répertoire ICRIQ du Centre de recherche industrielle du Québec. Chez Tommy Hilfiger Canada, le responsable des opérations Alan Abramowicz, admet que le détaillant s’apprête à annoncer des changements mais il refuse de préciser si les activités du siège social canadien seront déménagées aux États-Unis. Le porte-parole d’Apax Partners, fonds d’investissement britannique qui contrôle Tommy Hilfiger depuis 2006, a également refusé de répondre aux questions d’Argent.
  18. Technoparc Montréal, dans la zone industrielle de Saint-Laurent, compte parmi ses rangs un nouveau joueur, provenant directement du pays du Soleil Levant. Après avoir conquis les États-Unis, Otsuka inaugure sa toute première branche canadienne. Sujets : Tokyo Le président Taro Iwamoto est spécialement venu de Tokyo pour souligner l’événement, qui a eu lieu vendredi 29 octobre. Affichant des performances très convaincantes en termes de chiffre d'affaire, l’entreprise a décidé de s’implanter au sein de la grappe d’industries pharmaceutiques qui a poussé dans la zone industrielle laurentienne. «Nous comptons dans un premier temps commercialiser deux types produits thérapeutiques, Abilify et Busulfexmais. Nous espérons également réaliser des investissements et développer nos activités dans l’avenir. Nous sommes persuadés que la marché canadien possède un grand potentiel», a indiqué Masaru Taguchi, directeur de la nouvelle succursale d’Otsuka. L’impact s’annonce favorable, tant pour Technoparc Montréal que pour le paysage pharmaceutique montréalais, qui subit actuellement une série de mutations. Dans un premier temps, cette implantation de la firme japonaise permet la création d’une vingtaine d’emplois. D’autres embauches devraient suivre, étant donné que la compagnie indique vouloir s’adonner à diverses recherches dans cette nouvelle antenne. Les médicaments développés par Otsuka sont utiles, entre autres, dans le cadre du traitement de la schizophrénie. http://www.nouvellessaint-laurent.com/Economie/Affaires/2010-10-29/article-1916458/Pharmaceutique%3A-Otsuka-s%26rsquo%3Binstalle-au-Technoparc/1
  19. L'assureur de Québec empoche 53 M$ ou 63 cents par action lors de la période de trois mois qui s'est terminée le 30 septembre. Pour en lire plus...
  20. L'Allemagne est «au bord de la récession» et ses milieux financiers d'humeur sombre, les Français réticents à consommer, la production industrielle européenne en sursis. Pour en lire plus...
  21. L'activité dans l'industrie aux États-Unis s'est dégradée en novembre pour le quatrième mois consécutif, selon l'indice des directeurs d'achats de l'association professionnelle ISM. Pour en lire plus...
  22. Industrielle Alliance pourrait investir 250 M$ aux États-Unis 18 juin 2008 - 06h56 Bloomberg Industrielle Alliance (IAG), Assurance et services financiers, quatrième assureur-vie au Canada, pourrait investir jusqu'à 250 millions de dollars au cours des cinq prochaines années pour assurer son essor aux États-Unis. Cet essor est susceptible de comprendre des acquisitions, a fait savoir hier le PDG de la société, Yvon Charest. Les activités d'Industrielle Alliance en Californie, au Texas et en Arizona forment 1% de toutes les primes et les dépôts de l'entreprise. «Nous sommes convaincus que les choses vont suffisamment bien au Canada pour utiliser certaines ressources à plein temps dans nos activités aux États-Unis», a précisé M. Charest à des investisseurs au cours d'une conférence qui se tenait hier à Toronto. Industrielle Alliance, dont le siège est à Québec, pourrait augmenter ses bénéfices par action de 10% par année sans recourir à des «actions de gestion» comme des acquisitions, a dit M. Charest. Il n'a pas nommé de cibles d'acquisition spécifiques. Industrielle Alliance a haussé la somme des bénéfices qu'il versera en dividendes selon une gamme de 25 à 35% des profits. Il s'agit d'une hausse par rapport à la fourchette antérieure, qui oscillait entre 20% et 30%. De plus, la société a revu à la hausse ses prévisions quant à la fourchette du rendement des capitaux propres entre 14% et 16% pour l'an prochain, comparativement à 13% à 15% selon sa prévision antérieure. Hier, l'action d'Industrielle Alliance a glissé de 55 cents, à 35,15$, à la Bourse de Toronto. Le titre a chuté de 16% cette année. Source http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080618/LAINFORMER/806180677/5891/LAINFORMER01/?utm_source=Fils&utm_medium=RSS&utm_campaign=LPA_S_INFORMER
  23. Petite Italie: une autre usine transformée en lofts L'ancienne usine de meubles est de taille modeste. Son apparence massive, son revêtement de brique et sa structure d'acier sont caractéristiques de l'architecture industrielle. Photo François Roy, La Presse Le vendredi 7 mars 2008 Sophie Ouimet-Lamothe La Presse L'Imperia est un nouveau projet de reconversion d'usine en lofts dans l'ancien secteur industriel Marconi-Alexandra, à l'ouest de la Petite Italie. Promoteur : Construction Concept Imperia. Architecte : Colin Fraser de GCA Groupe Conseil Architectural. Nombre d'habitations : 27 lofts (55% sont vendus). Superficie : de 500 à 1100 pieds carrés. Prix : de 125 000$ à 295 000$ (plus taxes); stationnement souterrain optionnel, 20 000$ (plus taxes). Arrondissement : Rosemont-La Petite-Patrie. >> Visitez un loft-témoin du projet L'Imperia en photos. Description : Dans ce bâtiment construit en 1946, tout a été remis à neuf, sauf la structure, les murs extérieurs et le plafond. Les lofts ont tout de même gardé certaines caractéristiques de l'architecture industrielle : plafonds de 11 pieds, fenêtres larges, murs de brique. Certains logements sont sur deux niveaux ou équipés d'une mezzanine. Un ascenseur dessert les trois étages de l'immeuble. Tous les lofts sont climatisés. Livraison : au printemps. À cinq minutes : la station de métro De Castelneau, le marché Jean-Talon et les cafés, épiceries fines et restaurants italiens du boulevard Saint-Laurent. Clientèle cible : les premiers acheteurs, les jeunes professionnels, les couples. On aime : les qualités spatiales intéressantes héritées de l'architecture industrielle (plafonds hauts, grandes ouvertures, matériaux bruts). On aime moins : le projet aurait gagné à conserver davantage du cachet d'origine. Adresse et site internet : 6820, rue Saint-Urbain, entre Beaumont et Saint-Zotique Tél. : 514-293-9088 www.conceptimperia.com http://montoit.cyberpresse.ca/habitation/articles/7247-Petite-Italie-une-autre-usine-transformee-en-lofts.html
  24. La production industrielle des États-Unis a baissé un peu plus qu'attendu en novembre, de 0,6% par rapport à octobre. Pour en lire plus...