Search the Community

Showing results for tags 'hooters'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 2 results

  1. Rénovations en cours au 1435 Crescent pour un nouveau Hooters. This place has been empty for a very long time good to see life returning to this address.
  2. Le Journal de Montréal 05/09/2007 La chaîne américaine Hooters, qui connaît du succès aux États-Unis avec son concept ailes-de-poulet-épicées-serveuses-sexy, s’apprête à faire une percée au Québec dans le marché déjà bien garni des restaurants de fast food. «Nous prévoyons ouvrir quatre restaurants d’ici à cinq ans dans la grande région de Montréal», souligne Sam Meghani, responsable du développement de la chaîne au Québec. L’investissement pourrait atteindre 5 M$, avec une moyenne de 1,2 M$ par restaurant. Il a acquis de Hooters - une chaîne de 435 restaurants basée à Atlanta - les droits commerciaux pour développer le marché québécois. Mais pourquoi le Québec? «C’était le seul territoire (province) disponible. Au Canada, toutes les provinces sont quadrillées de Hooters», répond Sam Meghani. Concept original Cet Américain d’origine pakistanaise vient tout juste de déménager au Québec pour voir à ce que le «concept Hooters», pour le moins original, soit respecté à la lettre. Dans les restaurants de la chaîne, les «filles» ont de 18 à 25 ans et sont vêtues d’un «uniforme» suggestif qui semble plaire à la clientèle masculine. Pourtant, Hooters s’affiche comme un restaurant familial qui propose à ses clients affamés des hamburgers gigantesques et des gâteaux au fromage au caramel fondant. «Nos filles n’ont pas nécessairement de grosses poitrines. Elles portent simplement des vêtements à l’image de la chaîne. Il ne se passe rien de dégradant dans nos restos», dit Sam Meghani, qui ne s’offusque pas de voir ses «filles» servir la clientèle vêtues d’une camisole et d’un short moulants. La publicité vante même «le mariage de la bonne nourriture et de la bonne bière froide servies (!) par une belle fille de Hooters». La chaîne ne manque pas d’imagination: elle propose à ses clients d’acheter le calendrier Hooters où apparaissent en tenue très légère ses employées modèles du mois. «Le calendrier Hooters: la seule façon de sortir avec l’une d’elles!», peut-on lire à l’envers du menu. Par ailleurs, les investisseurs intéressés par ce menu à la sauce américaine doivent avoir les poches bien profondes. Sur son site Internet, Hooters rappelle qu’un investisseur doit pouvoir ouvrir de trois à cinq restaurants sur son «territoire» et avoir des liquidités de 2 M$ US. Une franchise se vend 75 000 $ US, et l’investissement pour chaque restaurant varie de 800 000 $ US à 1,5 M$ US. √ Un premier restaurant de 210 places ouvrira ses portes le 17 septembre à Greenfield Park, sur la Rive-Sud.