Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'gabriel'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. Gabriel Nadeau-Dubois dénonce une pluie d'injures après des critiques du mouvement indépendantiste Le Huffington Post Québec | ParChristian Duperron courriel Publication: 14/07/2015 13:40 EDT Mis à jour: 14/07/2015 16:22 EDT GABRIEL NADEAU DUBOIS Dans une publication Facebook mise en ligne mardi, Gabriel Nadeau-Dubois déplore «un étrange phénomène de radicalisation dans le ton et le propos du mouvement indépendantiste québécois». M. Nadeau-Dubois était de passage à l’émission 125, Marie-Anne, à Télé-Québec vendredi. Sur le plateau de l’animatrice Christiane Charette, il a été appelé à commenter la situation du mouvement indépendantiste, en compagnie notamment de Lucie Laurier, actrice, militante souverainiste et porte-parole du Mouvement Québec français. M. Nadeau-Dubois, lui-même souverainiste, a dénoncé certains dérapages du mouvement dans le passé, tout en nuançant son propos, soutient-il. Il a notamment affirmé que certains pouvaient manquer de sensibilité devant la diversité culturelle, tout en spécifiant qu'il s'agissait d'une minorité. «À en croire la pluie d'injures que je reçois depuis vendredi, cela représente une "trahison" et une manifestation de "haine de soi"» note celui qui s’est fait connaître comme porte-parole de l’ASSÉ lors du Printemps érable en 2012. Il fait plutôt valoir que les questionnements, les débats et l'autocritique sont sains et nécessaires. «Une telle attitude sectaire n'est pas le signe d'un mouvement en santé. Bien au contraire. C'en est inquiétant.» – Gabriel Nadeau-Dubois «La hargne qui teinte les messages que je reçois me surprend, poursuit-il en expliquant ses inquiétudes. On parle de "traîtrise". Ai-je raison de sentir, depuis le débat sur la Charte, et plus encore depuis l'arrivée de Pierre-Karl Péladeau à la tête du Parti Québécois, une montée en puissance de ce genre de discours? Un durcissement de ton de la part de certains, qui s'attaquent avec véhémence (voire violence) à tout (sic) ceux qui émettent des réserves, font des nuances ou posent des questions?» Pour évaluer la teneur des propos de Gabriel Nadeau-Dubois, vous pouvez visionner l’émission sur son site web. Le débat s'amorce autour de la 30e minute. Voici le message complet transmis sur Facebook : sent via Tapatalk
  2. Montreal hosts global programming event By: Rafael Ruffolo ComputerWorld Canada (17 Sep 2007) OOPSLA 2007, an international conference on Object-Oriented Programming, Systems, Languages and Applications bringing together a wide variety of computing professionals, is coming to Montreal next month. The conference offers demonstration sessions, panel discussions and keynote speeches geared towards industry practitioners, managers and researchers. Speakers will address subjects such as improving programming languages and software development, as well as exploring new programming methods. The event will also host doctoral students who will get the opportunity to interact and present their work to industry researchers. "We have a fair number of managers from various IT organizations coming to the conference," Richard Gabriel, OOPSLA 2007 conference chair, said. "This year's event in particular has a real superstar lineup as we have some keynote speakers that people in the field would try over a ten-year period to see. But, we've got them all." One such keynote speaker is Gregor Kiczales, a professor of computer science at the University of British Columbia. Kiczales is known for his work on Aspect-oriented programming (AOP) and helped lead the Xerox PARC team that developed the AspectJ programming language. He intends to talk about how people work together toward building and using complicated systems. "We have these very scientific and technical theories that account for how people work together versus the social factors that account for how people work together, and everybody knows that the middle is where the action is," Kiczales said. "The thing I want to claim our field should work on over the next 10 years is that theory in the middle of how people work and how technology works and I think that could have a dramatic impact on what we do." Kiczales said that AOP, which is what he's most known for, touches on these same issues. He said it's about how different people see the same thing in different ways. "I've been working with AOP a little over 10 years now and what I'm trying to do now is go back to this set of intuitions that produced AOP and fish out the next idea," Kiczales said. Because the OOPSLA conference is so diverse, he said, both technologists and methodologists will have the opportunity to hear these ideas together; something the specialized nature of most conferences fail to address. "OOPSLA is really about this mix of people from our field trying to see the ideas that are going to be breaking in about five or 10 years from now," Kiczales said. "The thing that truly makes OOPSLA unique is the mix it brings together with practitioners, managers, consultants and researchers. You have people who believe that technology is the answer, people who believe that methods are the answer, and people who believe that management is the answer. And when you mix these sorts of people together you tend to produce insight." Another notable speaker is John McCarthy, an Association for Computer Machinery (ACM) Turing Award winner, whose credits include coining the term "Artificial Intelligence" as well as inventing the Lisp programming language. McCarthy also did work in computer time-sharing technology and suggested it might lead to a future in which computing power and programs could be sold as a utility. "This is going to be a talk from one of the most famous computer scientists ever at the tail-end of his career," Gabriel said, adding that McCarthy is expected to discuss his work on a programming language called Elephant 2000. "He's been working on it for about 15 years now, but he doesn't talk about it much and has not released many papers on it, so it should be an interesting discussion," Gabriel said. Gabriel said what he knows thus far about McCarthy's proposed programming language is that it's designed for writing and verifying programs that facilitate commercial transactions such as online airline bookings. Frederick Brooke, another ACM Turing Award winner, is also speaking at the event and will discuss how companies can collaborate and "telecollaborate" to achieve conceptual integrity. "He's going to deal with the issue of groups of people who are designing systems together, but aren't situated in the same place," Gabriel said. "A lot of his current research deals around the issue of virtual reality." And speaking of virtual reality, two other notable speakers include Jim Purbrick and Mark Lentczner, who are software engineers behind the virtual world of Second Life. The two will deliver keynotes on the event's Onward, which is about trying to look to the future, Gabriel said. "Large companies like IBM and Sun Microsystems have presences in Second Life, so we're hoping some of the higher level, business-type people who attend will be the target of this keynote." OOPSLA organizers expect roughly 1,200 IT and computing professionals to attend the conference, now in its twenty-second year. The event runs from October 21 to 25, at the Palais des congrès de Montréal.
  3. Nouveau projet immobilier sur l'Ilot Mont-Royal Ford - Le Plateau sans concession ! MONTREAL, le 4 sept. /CNW Telbec/ - C'est lors d'une rencontre avec les citoyens de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal que le Groupe Gabriel a dévoilé hier son projet de développement sur l'ancien site du concessionnaire Mont-Royal Ford, entre les rues Fullum et Messier. Le Groupe Gabriel a ainsi annoncé son intention de démolir, dès que possible, tous les bâtiments de l'ancien concessionnaire automobile pour les remplacer par un projet résidentiel avec une partie commerciale sur le côté nord de l'avenue du Mont-Royal. Des bonnes nouvelles pour les résidents du secteur Le projet propose la relocalisation du Metro Supermarché Mont-Royal (actuellement au coin de la rue Parthenais), lequel comprendra, aux deux étages supérieurs, 46 unités d'habitation dont 23 logements sociaux. Ce nouvel emplacement, d'une superficie plus grande, notamment pour la préparation d'aliments en sous-sol, permettra non seulement une meilleure offre alimentaire dans le secteur, mais aussi une gestion nettement améliorée des livraisons et de la circulation. Sur la portion nord du site, 180 unités d'habitation en copropriété seront construites, dont plus d'une quarantaine spécifiquement destinée aux familles. Une attention toute particulière a été portée afin d'élaborer un projet qui saurait maximiser les espaces verts, minimiser le stationnement sur rue et offrir des avantages aux cyclistes. C'est ainsi que l'architecte Louis-Paul Lemieux, de l'Atelier Ville Architecture Paysage, a présenté un projet aux lignes architecturales originales, proposant la construction de quatre bâtiments disposés perpendiculairement aux rues Fullum et Messier. Cette disposition des bâtiments, contrairement aux alignements traditionnels en façade des rues, permet des percées visuelles majeures tout en améliorant la qualité du milieu de vie et de l'environnement. Tout au long de la soirée, les citoyens ont émis des commentaires constructifs visant la bonification du projet. Il a notamment été question de la proportion de logements sociaux et abordables, de l'aménagement des façades de côté du marché Metro et de l'intégration d'une dimension artistique ou culturelle au projet. L'ensemble de ces commentaires ont été reçu favorablement par les représentants du Groupe Gabriel et de Metro qui se sont engagés à les considérer en vue de pouvoir les intégrer au projet. "Nous souhaitons ardemment participer à la revitalisation du quartier. Nous sommes très heureux d'avoir pu rencontrer nos voisins afin de les informer de ce projet dont nous sommes très fiers. Cela nous a non seulement permis de répondre à leurs questions, mais aussi de connaître leurs préoccupations. Nous visons la meilleure intégration possible de notre projet dans ce secteur de l'arrondissement qui en a bien besoin", a déclaré M. Fadi Azouz, responsable du projet au sein du Groupe Gabriel. Le Groupe Gabriel est une entreprise familiale québécoise en affaires depuis plus de 20 ans et particulièrement active dans les domaines de l'automobile et de l'immobilier. Renseignements: Pierre Guillot-Hurtubise, (514) 581-6068; Source: Groupe Gabriel
  4. vidéoclip _11.03.09 Montréal au rythme de Ghislain Poirier Réalisé par Gabriel Poirier-Galarneau, le nouveau clip de Ghislain Poirier propose une visite de Montréal en accéléré. Le jeune designer, qui se spécialise en "motion design", a utilisé la technique du "stop motion" pour mettre en images "Get Crazy", premier extrait du nouvel album du DJ et musicien québécois (Soca Sound System sur Ninja Tunes). "Ghislain Poirier m'a appelé après avoir vu la vidéo de mon voyage en Europe; il voulait le même concept pour son clip", raconte Gabriel Poirier-Galarneau. Il a donc suivi l'artiste pendant quatre jours. "J'ai pris 11 656 photos, que j'ai presque toutes utilisées." Vidéo - Mélanie Rudel-Tessier Grafika Droits de reproduction et de diffusion réservés; © Les Éditions Infopresse
  5. Printemps érable: la plus cool des révoltes. A Montréal, les étudiants, soutenus par les Québécois, ont inventé la plus cool des révoltes. Gabriel Nadeau-Dubois, 21 ans, étudiant en histoire, star du mouvement étudiant québécois, a presque les mêmes lunettes de soleil que Ryan Gosling dans Drive. Il nous reçoit dans l’arrière-cour d’un café du quartier Latin de Montréal, et lorsque notre photographe l’emmène quelques instants dans la rue pour le photographier, l’un des porte-parole de la Classe (Coalition large de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante) fait son petit effet. “Gabriel, Gabriel !” Des filles l’interpellent gentiment et se pincent de l’avoir vu – comme dans un teen movie. Quelques heures avant notre rencontre, une Montréalaise d’un âge respectable nous a confié : “Il est tellement hot.” Celui que l’on surnomme GND essaie pourtant de ne pas tout prendre sur ses jeunes épaules : à notre rendez-vous – fixé avec son attaché de presse Ludvic, coiffé à la semi-iroquoise et fan de Sonic Youth (difficile de faire plus hype) -, il vient en compagnie de Camille Robert, jolie rousse aux yeux translucides. A la Classe, pas de hiérarchie, pas de personnification de la lutte et la parité surtout, nous dit-on. Dans toutes les interviews qu’il a données à la presse – un paquet depuis le 13 février, date du début du printemps érable -, l’ange Gabriel affirme qu’il ne poursuivra pas la politique. Pas de plan de carrière. En revanche, l’engagement, lui, semble durable. Une bonne partie du Québec se montre prête à poursuivre l’aventure, ou du moins à continuer à la dessiner, collectivement. Un modèle de révolte cool et connecté Au parc Emilie-Gamelin, où se retrouvent chaque soir les Montréalais mobilisés, on est certes de moins en moins nombreux, et les casseroles sur lesquelles on tape dur font un peu moins de bruit. Mais la colère reste profonde, s’enracine. Surtout, les kids qui ont lancé le mouvement impressionnent encore.. http://www.lesinrocks.com/2012/07/03/actualite/printemps-erable-revolte-cool-11273816/
  6. She and her Montreal-born boyfriend Gabriel Aubry have reportedly bought a house in the Laurentians. The 42-year-old actress is said to have closed the deal on a $1.6 million mansion on a private lake in St. Hippolyte about 60 kilometres north of Montreal.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value