Search the Community

Showing results for tags 'forces'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 14 results

  1. http://www.citylab.com/politics/2015/10/in-the-montreal-area-82-municipalities-begin-to-think-and-act-as-one/409489/?utm_source=SFFB sent via Tapatalk
  2. La revue Le moniteur du commerce international (lemoci.com) offre ce mois-ci un dossier spécial sur les affaires au Québec. On y retrouve entre autres une entrevue avec Pauline Marois, première ministre du Québec, sur les forces économique de la province et sur les nouvelles opportunités d’investissement en marge de l’Accord de libre-échange avec l’Europe. http://www.montrealinternational.com/wp-content/uploads/2014/01/MOCI-DossierQuebec.pdf
  3. 100 millions pour retaper la Citadelle de Québec Le Devoir Alec Castonguay Édition du samedi 21 et du dimanche 22 mars 2009 Mots clés : Infrastructure, Forces canadiennes, Citadelle de Québec, Histoires, Forces armées, Québec (ville), Canada (Pays) Les Forces canadiennes lancent plusieurs projets d'infrastructure au Québec La Citadelle de Québec subira une cure de jeunesse majeure dans les prochaines années. Ce joyau militaire et patrimonial au coeur de la capitale sera rénové par les Forces canadiennes au coût de 100 millions de dollars, a appris Le Devoir. Le projet devrait s'échelonner sur dix ans. La réfection de la Citadelle sera le plus important projet d'infrastructure militaire à voir le jour au Québec dans les prochaines années. Mais d'autres projets de construction et de rénovation des installations militaires seront mis en branle au cours des trois prochaines années, pour un total de 95 millions de dollars (Citadelle exclue). Lors d'une rencontre qui s'est déroulée à Montréal cette semaine, les Forces canadiennes ont permis au Devoir de prendre connaissance de ses projets d'infrastructure au Québec. Au quartier général du Secteur du Québec de la force terrestre (SQFT), dans l'est de Montréal, on reconnaît que la remise en état de la Citadelle est de loin le dossier le plus «délicat», en raison non seulement des coûts, mais également du caractère patrimonial de l'endroit. «Ce projet, c'est un casse-tête pour le service du génie, qui doit élaborer les plans tout en conservant la valeur historique du site», explique la lieutenant-colonel Annie Lapointe, commandant des services du génie au SQFT. «C'est délicat. C'est un joyau pour la ville de Québec, ça touche beaucoup de gens.» L'armée évalue les travaux de réfection à près de 100 millions de dollars. Il s'agit de travaux majeurs qui s'échelonneront sur 10 ans. L'ampleur de la tâche dépasse largement l'entretien régulier de l'endroit, explique la responsable du génie au sein des Forces canadiennes. Il s'agit d'une «mise à niveau à long terme des infrastructures», selon la lieutenant-colonel Lapointe. Les fortifications seront refaites à certains endroits. À l'intérieur de la Citadelle, on remettra en état les façades de plusieurs bâtiments. «Certaines casemates devront être refaites presque au complet», explique Mme Lapointe. Les conduites souterraines d'eau et d'égout seront aussi refaites. Dans le jargon militaire, on affirme que le projet devrait recevoir dans les prochaines semaines «l'approbation préliminaire de projet». Une fois cette étape franchie, les consultants privés entrent en scène et préparent les plans et devis. Ce travail complété, il faudra de nouveau faire approuver le projet et les coûts finaux, ce qu'on nomme «approbation définitive de projet». Les travaux peuvent ensuite commencer. Selon la lieutenant-colonel Annie Lapointe, ces étapes seront complétées d'ici deux ans, pour un début des travaux en 2011, si tout va bien. Le Manège militaire attendra Malgré ces délais, quand on se compare, on se console, puisque le Manège militaire de Québec, situé tout juste à côté de la Citadelle, devra attendre passablement plus longtemps avant de connaître son sort. Rien n'est encore dans les cartons pour ce bâtiment historique qui a brûlé l'an dernier. «C'est un sujet politique sensible. On n'a rien pour l'instant», se contente de dire Mme Lapointe. La Citadelle, haut lieu touristique de la capitale, est encore utilisée par les Forces canadiennes et la gouverneure générale du Canada. Le quartier général du 2e bataillon du Royal 22e Régiment est hébergé dans cette enceinte militaire complétée en 1850. La gouverneure générale Michaëlle Jean, commandante en chef de l'armée, y a également des bureaux. La Citadelle fait partie de la zone historique de Québec qui est classée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1985. La Citadelle a été construite selon le système de défense de l'ingénieur français Vauban. La construction de l'enceinte extérieure a débuté en 1820 et il aura fallu 30 ans pour compléter tous les travaux. Elle présente la forme d'un polygone à quatre angles et couvre une superficie de 2,3 km2. Construction d'un village urbain à Valcartier Parmi les autres projets d'infrastructure militaire en développement au Québec, on note la construction d'un village urbain dans le secteur d'entraînement de la base de Valcartier, en banlieue de la capitale. Ce projet, toujours en développement, se veut un ajout important pour l'entraînement des soldats qui vont se battre dans des guérillas urbaines, comme en Afghanistan. Le faux village reproduit les conditions de combat en zone urbaine, avec des maisons et des rues. La base de Wainwright, en Alberta, possède des installations semblables. Tous les militaires déployés à Kandahar se sont entraînés dans ce lieu. Le coût du projet de Valcartier oscille autour de cinq millions de dollars. Autres projets dans les cartons À plus court terme, soit pour les trois prochaines années, les Forces canadiennes mèneront à terme 11 projets d'infrastructure dans la province, pour un total de 94,8 millions de dollars. Sur 20 ans, le plan du ministère de la Défense prévoit l'ajout de sommes importantes dans les infrastructures. D'ailleurs, depuis quatre ans, l'investissement de l'armée dans ses infrastructures au Québec est en hausse constante, passant de 22,1 millions de dollars en 2005-06 à 36,1 millions cette année (2008-09). «Toutes nos installations ont été construites en même temps, dans les années 60. On est à la fin de leur vie utile. Et ce qui n'aide pas, c'est qu'on a toujours sous-investi dans l'entretien, alors il y a un immense rattrapage à faire», explique le lieutenant-colonel Lapointe, Des exemples? La base de Longue-Pointe, dans l'est de Montréal, recevra des investissements de 51,8 millions de dollars d'ici trois ans, notamment pour la construction d'un hangar (40,8 millions) qui abritera 98 véhicules blindés légers (VBL). Le 5e Groupe brigade de soutien aux opérations se verra quant à lui construire un nouveau bâtiment (11 millions). À Valcartier, la plus grosse base militaire au Québec, 29 millions de dollars en infrastructure seront investis d'ici trois ans. Le Centre d'instruction recevra un nouveau bâtiment (14 millions) et un nouveau garage (3 millions). Des travaux pour connecter le réseau d'eau potable de Valcartier à celui de la Ville de Québec (1,5 million) devraient aussi commencer sous peu. Le projet a passé toutes les étapes et n'attend plus que l'approbation du ministre Peter MacKay. Des investissements de 13 millions de dollars sont aussi prévus au centre d'entraînement de Farnham, dans les Cantons-de-l'Est, d'ici trois ans. http://www.ledevoir.com/2009/03/21/240973.html (21/3/2009 10H40)
  4. Le cliché voulant que l'art et l'argent ne fassent pas bon ménage a la vie dure. Plus pour longtemps. Pour la première fois, des financiers et des as de l'industrie musicale unissent leurs forces. Leur but: créer un fonds qui servira de tremplin aux artistes. Et faire beaucoup d'argent. Pour en lire plus...
  5. Les travailleurs ontariens affectés à l'assemblage des modèles Corolla et Matrix seront en congés forcés pendant 17 jours. Le fabricant automobile japonais doit réduire ses inventaires. Pour en lire plus...
  6. Bonjour. Hello. Quelque chose qui me passionne et me préoccupe beaucoup c'est le réchauffement climatique. Voici le lien pour mon site préféré où je m'informe sur ce sujet. http://www.environmentalhealthnews.org/archives.jsp?sm=fr13%3Bcurrentissues15%3B5Climate_change14%3BClimate+change Je trouve ce site des plus utiles parce qu'il rassemble tout le savoir sur le réchauffement climatique, donc on peut choisir de lire la science directement des sources scientifiques (NASA par exemple) ou on peut lire les opinions ou encore on peut s'informer sur ce qui se passe partout sur la planète de par les liens vers les publications du monde entier. Très informatif. À vous d'en juger pour vous même. Ce n'est que tout récemment que les scientifiques commençent à parler des conséquences du réchauffement climatique sur les régions plus précisément alors qu'auparavant on ne parlait que des changements à l'échelle planétaire. On dit que les effets du réchauffement climatique se feront sentir fortement à Montréal en 2046, par exemple http://www.radio-canada.ca/nouvelles/environnement/2013/09/27/001-giec-rapport-climat.shtml. Quand j'ai acheté ma maison en 2011 j'ai beaucoup pensé aux consequences du réchauffement climatique en choisissant ma propriété. Je me demande souvent si le boom immobilier que l'on observe maintenant à Montréal est en parti dû au positionement des forces économiques face aux changements à venir. Les scientifiques, les grandes sociétés financières internationales et même les forces militaires du G20 ce préparent dès maintenant. En générale on dit qu'à court et moyen terme le Canada va profiter des changements dû au réchauffement climatique. Qu'en pensez-vous? C'est un sujet énorme j'en conviens. Quelles seront les enjeux pour Montréal dans les 50 prochaines années par exemple.
  7. Le gouvernement fédéral commande à la montréalaise CAE des simulateurs de vol pour un nouvel appareil de transport des Forces canadiennes. Pour en lire plus...
  8. CAE on deck for $500-million defence program By David Pugliese , Canwest News ServiceFebruary 13, 2009 11:02 AM Prime Minister Stephen Harper will be in Montreal Friday where he is expected to announce a new aerospace training facility that will provide work to CAE and other high-tech firms in Canada. The contract to CAE and its partners, which could over time be worth up to $500 million, arrives at a time when the Harper government needs to be seen to provide work and create jobs for Canadians during the recession. Last year, the government selected CAE as the winner of a Defence Department program known as the Operational Training Systems Provider or OTSP. But the actual awarding of the contract was delayed, at first by the election and then by other political developments. OTSP will see the creation of aerospace training facilities to teach Canadian Forces aircrews how to fly new transport planes and helicopters, as well as aircraft to be bought in the future for search and rescue. It is unclear at this point how many new aerospace jobs will be created. Montreal-based CAE, one of the world’s largest aviation simulation firms, had been deemed by the federal government as the only qualified bidder for the program. Defence officials privately say the OTSP program, which will include new training facilities and simulators at different locations in the country, will provide the air force with a common infrastructure for teaching crews on a number of aircraft. The project would run over the next 20 years and include training on new C-130J transport aircraft and other planes that will be purchased in the future. The final value of the deal will depend on how much training for various aircraft fleets will be eventually be included. The initial deal for CAE will focus on the C-130J aircraft and is expected to be worth around $250 million. The CAE team that will work on the project includes Xwave Defence and Aerospace in Ottawa; MacDonald Dettwiler of Richmond, B.C.; NGRAIN of Vancouver; Atlantis Systems International of Brampton, Ont.; Bombardier of St-Laurent, Que., and: Simgraph of Laval, Que. The announcement is seen by the Tories as a good news story as the Harper government has faced criticism from domestic aerospace and defence firms for not spending enough money in Canada. The government has earmarked more than $8 billion for new aircraft purchased from U.S. firms but Canadian companies have complained they have seen little work from those projects. On Thursday, parliamentarians were also calling for stricter oversight on how the Defence Department spends tax dollars after yet another internal audit found a lack of management oversight on a major equipment support project. The Ottawa Citizen reported that Defence Department auditors concluded the government has no idea whether it is getting value for money from a Canadian Forces communications project worth more than $290 million because it is not enforcing the terms of the contract. Defence Minister Peter MacKay found himself answering questions in the Commons from both the NDP and Liberal parties about ongoing problems with military procurement and the growing secrecy over such troubled deals. But according to MacKay the department has strict review policies already in place. “The procurement process is accountable and is transparent,” he noted. But Liberal defence critic Denis Coderre pointed out that previous audits had raised concerns about multi-billion dollar equipment purchases. “Clearly there needs to be big changes made on how this department can be made more accountable and responsible,” added NDP defence critic Dawn Black. “They spend billions and billions of dollars and Canadians have a right to know about what is going on.”
  9. Profitant surtout des choix effectués par les forces militaires aux États-Unis, la division des Trains d'atterrissage décroche une série d'ententes. Pour en lire plus...
  10. CAE récolte 128 M$ de contrats à Farnborough 15 juillet 2008 - 08h32 LaPresseAffaires.com Michel Munger Etihad Airways, British Airways, Bombardier (BBD.B) et Embraer ont quelque chose en commun. Les quatre entreprises viennent de commander des simulateurs de vol de CAE (CAE). La compagnie montréalaise indique au Salon de Farnborough mardi qu'elle a aussi signé une prolongation de contrat de 78 M$ en Australie. CAE annonce dans un premier temps que les commandes pour quatre simulateurs et dispositifs de formation ont une valeur de plus de 50 M$ aux prix catalogue. Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis, arrête son choix sur un simulateur de Boeing 777-300ER et un dispositif intégré d'entraînement aux procédures CAE SimfinityMC. L'appareil sera livré en 2009. Le transporteur britannique British Airways commande pour sa part un simulateur d'Airbus A320, avec une livraison prévue au printemps 2009. C'est la première commande de British Airways auprès de CAE depuis l'an 2000. Bombardier, elle, achète un simulateur d'avion d'affaires Global Express. L'appareil qui doit être livré l'an prochain sera le premier à être doté du nouveau poste de pilotage Global Vision de Bombardier. Aussi, l'avionneur brésilien Embraer commande un simulateur d'Embraer 170/190 qui doit servir à la formation de ses exploitants d'avions d'affaires E-jets en Europe. La livraison est prévue pour le début de l'année 2009. Prolongation de contrat en Australie Deuxièmement, CAE annonce qu'elle obtient une prolongation de contrat de cinq ans pour 78 M$ des Forces de défense australiennes (MSAAS). L'entente de gestion et de soutien des simulateurs aéronautiques des Forces de défense avait au départ une durée de 10 ans, soit pour la période 2003-2013. Elle est donc prolongée jusqu'en 2018. Sa portée est aussi élargie pour inclure deux simulateurs d'entraînement au vol et aux missions MRH90. Dans le cadre de ce contrat, CAE fournit notamment des solutions de soutien à la formation aux simulateurs S-70B Seahawk et Sea King à la base HMAS Albatross, au simulateur S-70A Black Hawk au champ d'aviation de l'Armée à Oakey et aux simulateurs C-130H/J à la base de la RAAF à Richmond. CAE conçoit aussi un simulateur pour l'aéronef multirôle de ravitaillement en vol et de transport A330 de la RAAF, en plus d'être le maître d'œuvre pour deux appareils MRH90. «Il s'agit d'un important contrat pour CAE en Australie et nous sommes heureux de poursuivre notre relation de longue date avec les Forces de défense à titre de fournisseur de services de formation et de soutien pour les simulateurs d'entraînement au vol et aux missions de haute fidélité», déclare Alan Johnson, directeur général de CAE Australie. L'action de la compagnie québécoise a clôturé à10,10 $ lundi à la Bourse de Toronto.
  11. La manifestation pacifique des enfants de coeur de montréal a lieu ce soir, en espérant pas trop de grabuge de la part des manifestants, et un bon contrôle policier pour arrêter tout ces fauteurs de trouble Brutalité policière: une manifestation attendue de pied ferme Les policiers montréalais se disent fin prêts pour la manifestation annuelle contre la brutalité policière, un événement en soi paradoxal qui se termine presque chaque fois par des affrontements entre forces de l'ordre et protestataires. La marche doit débuter ce mardi vers 17 h à l'angle du boulevard de Maisonneuve et de la rue Jeanne-Mance, à deux pas du quartier général du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). L'an dernier, des vitrines de commerces avaient encore été fracassées, des incendies avaient été allumés et des policiers avaient été la cible de tirs de projectiles divers. Une centaine de personnes avaient été appréhendées. L'inspecteur-chef Sylvain Lemay, qui doit assurer la coordination de la surveillance policière lors de cette manifestation, rencontrait déjà la presse mardi afin de tracer les grandes lignes de la stratégie adoptée par le SPVM. En entrevue, il a affirmé que les forces de l'ordre veulent utiliser plusieurs unités du SPVM: cavalerie, maîtres-chiens et groupes d'intervention seront notamment mis à contribution. La semaine dernière, la porte-parole de la Coalition opposée à la brutalité policière, Sophie Sénécal, assurait que la manifestation serait dynamique et festive. Cependant, dans le passé, des casseurs se sont joints aux manifestants et ont perpétré des gestes violents. «Il y a des gens qui vont se joindre à cette manifestation-là et qui veulent la faire déraper», a estimé l'inspecteur-chef Lemay. «Sa réputation, c'est que c'est un événement qui se termine par de la casse. Il y a une perception négative autant de la part des médias et des policiers que de la population en général.» Autre élément qui ajoute à l'irritation des forces de l'ordre: les organisateurs de la manifestation refusent systématiquement de fournir leur itinéraire au SPVM, ce qui rend l'opération difficile à planifier. L'inspecteur-chef Lemay a demandé aux automobilistes et aux usagers des transports en commun d'adapter leur comportement aux événements, en tentant par exemple d'éviter certaines zones. «Le quadrilatère du centre-ville va être occupé, il y a des rues qui seront bloquées», a-t-il averti, ajoutant que la manifestation se transportait parfois dans le réseau du métro. «On va encore être présents pour assurer la sécurité des participants, mais aussi de la population, des gens qui vont prendre leur auto, qui vont prendre le métro», a affirmé l'inspecteur-chef Lemay. «Dès qu'il y a de la casse, le service de police ne tolérera pas ça et va intervenir.» Des manifestations d'opposition aux policiers auront aussi lieu dans plusieurs autres villes canadiennes mardi, notamment à Toronto et à Ottawa. La police d'Ottawa a récemment fait les manchettes à quelques reprises pour des interventions musclées à l'endroit de citoyens. Quant à Toronto, des groupes militants et des citoyens dénoncent le comportement des policiers lors des manifestations en marge des sommets du G8 et du G20 en juin dernier. http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201103/15/01-4379326-brutalite-policiere-une-manifestation-attendue-de-pied-ferme.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS3
  12. Fox News s'excuse La Presse canadienne Édition du mardi 24 mars 2009 Mots clés : Fox News, excuses, Forces armées, États-Unis (pays), Canada (Pays) Ottawa -- Un animateur du réseau américain de nouvelles continues Fox News a offert ses excuses aux Canadiens, hier, après que des commentaires formulés dans son émission eurent outré le gouvernement Harper. Greg Gutfeld, l'animateur de l'émission Red Eye, a affirmé que ses commentaires et ceux de ses invités «ont été mal compris», et qu'ils ne voulaient pas manquer de respect envers «les braves hommes et femmes» servant dans l'armée canadienne et leur famille. Au cours de l'émission Red Eye, l'animateur et plusieurs chroniqueurs ont fait des blagues sur les soldats canadiens, laissant notamment entendre qu'ils voudraient prendre une pause de la guerre en Afghanistan pour aller «faire du yoga, se promener sur les plages en bermudas et se faire faire une manucure», a lancé l'animateur Gutfeld. «Ne serait-ce pas le moment idéal pour envahir ce pays ridicule? Ils n'ont pas d'armée!» Les propos ont été tenus après que le chef d'état-major de l'armée canadienne, le lieutenant-général Andrew Leslie, eut indiqué qu'une fois terminé le retrait canadien d'Afghanistan, les militaires auraient besoin d'une année pour reprendre des forces. http://www.ledevoir.com/2009/03/24/241449.html (24/3/2009 9H06) Pour ceux qui voudraient voir le clip en question: http://www.youtube.com/watch?v=wPmXKEsm-HE
  13. --------- Read more: http://www.nationalpost.com/news/story.html?id=2213052#ixzz0WhI1FjFh What an excellent idea! It's about time that new immigrants are taught that they have responsibilities after immigrating here!