Search the Community

Showing results for tags 'fonction'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 17 results

  1. Je suis allé à Toronto cet automne et en arrivant vers 3h du matin j'ai été surpris de voir une grande partie de leurs tours briller de tous leurs éclats grâce à des bons systèmes d'éclairages colorés. Je trouve qu'en général Montréal utilise également de mieux en mieux cet atout qu'est l'éclairage. Je me suis donc interrogé sur les éclairages décoratifs de nos bâtiments montréalais, particulièrement ceux de nos plus grandes tours. Tout le monde connait le phare de la Place Ville-Marie qui s'allume à la tombée de la nuit et s'éteint vers minuit, quoi que je l'ai déjà vu en fonction vers 1h du matin. Par contre je me demandais si il y avait un horaire ou une réglementation concernant les autres tours. Par exemple l'éclairage qui donne un éclat orangé au toît de la tour KPMG qui semble s'éteindre chaque soir un petit bout de temps avant le phare de la PVM. Sinon l'éclairage sur le toît de la tour IBM est assez efficace pour mettre la tour en valeur. Cependant, d'un soir à l'autre, il n'est pas toujours en fonction. On voit la tour éclairée ici, avec le 1000 (elle aussi comportant un éclairage décoratif) : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b4/Montr%C3%A9al_-_la_tour_IBM_et_le_1000_de_La_Gaucheti%C3%A8re_-_20050310.jpg Sinon si vous avez des infos à propos du plan lumières du quartier des spectacles, j'aimerais bien en savoir plus aussi étant donné que là encore, à certains endroits, on semble les utiliser peu. Sinon je tiens juste à dire que si la gaspille en électricité était trop grande je comprendrais parfaitement qu'on les ménage un peu...! P.S. : Tant qu'à parler éclairage décoratif, je vais ajouter un truc que je trouve un peu moins intéressant : Les fameux arbres qui sont pleins de lumières. C'est jolie le soir c'est cool. Mais en général en y portant attention on remarque qu'ils restent allumés toute la journée.....
  2. Selon un sondage Presse Canadienne Décima, 58% des répondants au sondage ont dit souhaiter que le gouvernement dépense en fonction de ses moyens, plutôt que d'enregistrer un déficit. Pour en lire plus...
  3. pedepy

    ilots musicaux

    je suis aller prendre une de mes promenades hebdomadaire au centre ville cet apres midi, et apres m'etre arrete 5 minutes, pour siroter un cafe, sur un coin de rue où jouaient un "band" de musique, jai eu cet idee: pourquoi la ville ne designerait pas t elle, comme la stm dans le metro, des "ilots musicaux", où performeraient en rotation des musiciens locaux, qui seraient prealablement selectionnes via auditions, et qui recevraient, en plus de leurs pourboires, une renumeration de base de la ville? les artistes pourraient utiliser les espaces par example de mars a octobre, et seraient choisis en fonction autant de leur talent que de l'originalite de leur performance. cela aiderait entre autre a contribuer a l'animation de rue de qualite au cv, a valoriser le talent local en supportant ces artistes a vivre de leur art tout en profitant d'une vitrine unique, et renforcerait l'image de ville "festive" de montreal.
  4. Mardi 9 Juin 2009 à 14h55 Valeurs Mobilières Desjardins perd son stratège Sophie Cousineau, LaPresseAffaires Le courtier du Mouvement Desjardins a perdu son stratège en chef. Peter Gibson vient de faire le saut à la banque CIBC, où il occupera une fonction semblable. C’est le président de Valeurs Mobilières Desjardins (VMD), Germain Carrière, qui a annoncé le «départ» du chef du groupe stratégie de portefeuille et analyse technique, dans une note de service transmise aujourd’hui aux employés. «Nous lui souhaitons le meilleur des succès dans ses futurs projets», écrit Germain Carrière, sans lui annoncer de successeur. Spécialiste de l’analyse quantitative, Peter Gibson s’est joint à VMD en mai 2004. Sa nomination avait créé une certaine commotion dans le milieu financier de Montréal. D’une part, VMD avait retiré la fonction de stratège à Vincent Delisle pour l’attribuer à Peter Gibson. D’ailleurs, Vincent Delisle n’avait pas eu à attendre longtemps pour retrouver un poste similaire. Une semaine plus tard, le courtier de la Banque Scotia, Scotia Capital, le recrutait à titre de stratège financier, poste qu’il occupe toujours. D’autre part, la nomination d’un Torontois par le courtier de la plus grande institution financière du Québec avait paru consacrer le glissement de Desjardins vers la Ville-Reine. Ce glissement s’était cristallisé avec l’affaire Canagex, qui avait fait grand bruit. En 1996, rappelons-le, Desjardins avait transféré à Toronto l’équipe des gestionnaires en actions canadiennes de sa filiale Canagex. En 2000, toutefois, Desjardins avait rapatrié à Montréal cette fonction après que les gestionnaires en poste à Toronto eurent connu des résultats décevants. Est-ce que Desjardins en profitera pour ramener à Montréal toute l’équipe qui dresse le plan de match de son courtier pour ses investissements en actions et en obligations ? L’occasion est bonne.
  5. Atze

    Square Viger

    Une petite visite guidée d'un des mal aimé du centre-ville (avec raison d'ailleurs). C'est plate qu'il ne soit pas invitant d'y aller parce qu'avec la végétation qui commence à prendre le dessus, ça commence à lui donner un peu de gueule. Bloc #1-Ouest: La fontaine du bloc #1, hors fonction et l'oeuvre d'art particulièrement "magané". Le bloc #1 est décidément celui qui est le plus "habité", probablement à cause de ses "toits". Bloc #2 - Centre Ici, il y avit quelques personnes probablement du quartier et moins de sans-abris. La fontaine est assez intéressante ici, mais aussi hors fonction et plutôt en mauvaise état. Bloc #3 - Est Aire de jeux.... j'en ai pas vu en tk... Seule fontaine fonctionnelle dans les trois blocs... elle fait penser à une grande douche commune... je me demande si ce n'est pas à l'intention des sans-abris ! Bref, il ne m'est rien arrivé de facheux dans le Square Viger, il est même plutôt intéressant à explorer, mais je peux comprends qu'il repousse beacoup de gens à cause de sa configuration, des sans-abris, de l'odeur d'urine omniprésente et des rebuts qui y traine, quoique c'était beaucoup moins que ce à quoi je m'attendais. La nuit, c'est surement un peu plus animé. Il y avait un projet de reconversion il y a quelques années, mais je ne sais pas ce qui est arrivé.
  6. Ce projet semble etre une rénovation d'un immeuble qui existe déjà. Le tout se trouve sur St-Hubert, 2 rues au nord de J-Talon et en plein quartier que l'on surnomme El barrio grace à une concentration grandissante de latinos. Ce sera le 5ème immeuble neuf sur St-Hubert (entre Jean-Talon et Jarry) et le deuxième de ce constructeur. Le coin se densifie et se tranforme petit à petit. On sait qu'au sud de Jean-Talon il y a la vibrante Plaza St-Hubert mais au nord c'est un peu mort ou plutot délaissé.... mais cela change. Le site web sera en fonction d'ici peu. http://groupeplkj.com/
  7. Les États-Unis devront probablement envisager un plan de relance qui pourrait être adopté avant même l'entrée en fonction du prochain président en janvier. Pour en lire plus...
  8. La fonction publique stable à Québec LE JOURNAL DE QUÉBEC 30/01/2008 20h46 La région de Québec a conservé sensiblement le même poids dans le secteur public, selon la plus récente étude de la Commission de la Capitale nationale. Aux deux ans la Commission rend public un profil de la localisation des bureaux et de l’effectif du gouvernement. Cet instrument avait été mis au point pour mesurer l’exode vers Montréal ou ailleurs des employés de l’État, des ministères, des sièges sociaux. Le profil de la CCNQ couvre la période 2004-2006. Il ne tient donc pas compte de la volonté assez récente du gouvernement de remplacer un départ sur deux dans la fonction publique. Le rapport indique que le nombre d'employés du gouvernement (incluant les sociétés d’état) est passé de 117 577 à 119 194 au Québec en deux ans mais que la répartition est demeurée stable: 39 429 à Québec (39 124), 35 514 à Montréal (35 238) et 44 251 en région (43 215). Les tableaux révèlent que sur une période 10 ans, de 1996 à 2006, il s’est ajouté 14 822 personnes dans le secteur public québécois. Dans notre région cette période a vu l’embauche de 5 224 employés de plus dans le secteur public. Le creux a été atteint dans les années 1998-2000 quand le gouvernement Bouchard a poussé à la retraite ses travailleurs. Le même constat s’applique au nombre de sièges sociaux qui a a peu bougé passant de 95 à 99 à Québec. Dans l’ensemble du Québec, durant cette décennie, le nombre de sièges sociaux a baissé de 20 soit de 176 à 156. Le profil nous indique par ailleurs que la répartition des effectifs des ministères et des organismes gouvernementaux donne ceci : 33,1% à Québec, 29,8% à Montréal et 37,1% en région. L’étude montre que le pouvoir décisionnel est fortement présent à Québec quand on parle de l’État québécois. En fait, 81,6% des sous-ministres demeurent ici versus 11,2% à Montréal et 7,1% en région. Quant au personnel de la haute direction il demeure à Québec à 52,2%. http://www2.canoe.com/infos/quebeccanada/exclusif/archives/2008/01/20080130-204608.html
  9. http://www.condosle29.com/ 16 unités de condo au total une fois toute les phases terminées. Emplacement : 6746-6756 29e Avenue C'est un petit projet, mais il y en a plusieurs en construction en ce moment dans ce quartier (Nouveau-Rosemont). Et nul doute qu'une fois le SRB de Pie IX en fonction, il y en aura d'autres! Notre article : http://blog.justeduneuf.ca/le-29-habitez-le-nouveau-rosemont/
  10. Parmi les choix suivants, lequels de la demi-douzaine de tours de quarante étages préférée et ce, en fonction de l'architecture uniquement. Oups, est-ce qu'un modé peut enlever ce topic, je l'ai envoyé avant de créer le sondage.
  11. Langues officielles: Fraser exige un plus grand leadership du fédéral REUTERS Louis Lafortune La Presse Canadienne Quarante ans après l'adoption de la Loi sur les langues officielles, les Canadiens ont toujours beaucoup de difficulté à se faire servir dans les deux langues, surtout les francophones hors-Québec. «L'arbre a été planté, mais seulement quelques fruits sont mûrs», a déclaré mardi matin le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, lors du dépôt de son rapport annuel. M. Fraser demande au gouvernement conservateur d'«exercer un plus grand leadership» afin d'assurer des services bilingues lors des Jeux olympiques d'hiver de Vancouver en 2010. M. Fraser dénonce l'appui timide du gouvernement de Stephen Harper à la dualité linguistique au Canada. Il cite la Feuille de route 2008-2013 dévoilée l'an dernier par l'ex-ministre de Patrimoine canadien, Josée Verner, qui «ne soutient pas le développement des communautés de langue officielle autant qu'il serait souhaitable». Cette feuille de route est venue remplacer le Plan d'action sur les langues officielles qui venait à échéance l'été dernier. Or, les organismes qui défendent les droits linguistiques au pays n'ont pas encore reçu les sommes promises pour leur financement. «Les sommes annoncées en juin 2008 ne suffiront pas à répondre à l'ensemble des besions des communautés pour leur permettre de faire face aux défis d'ici 2013.» Ce plan d'action du gouvernement Harper ne définit pas non plus de «cibles précises pour guider les institutions fédérales dans leurs interventions», ajoute M. Fraser. Améliorations dans la fonction publique Comme il l'a déjà fait dans ses rapports précédents, Graham Fraser note certaines améliorations au niveau de la fonction publique. Il félicite notamment les services billingues offerts à la Société du Musée canadien des civilisations, à la Commission de la capitale nationale, à la Commission canadienne du tourisme et au Centre national des Arts. Toutefois, l'appareil fédéral a encore du chemin à faire. «En plein contexte de renouvellement de la fonction publique, il faut répéter haut et fort le message que le français et l'anglais ont tous deux leur place comme langues de travail dans les insitutions fédérales et que le bilinguisme est une composante essentielle du leadership», écrit le commissaire aux langues officielles. Graham Fraser annonce qu'il entreprendra cette année une étude sur le leadership dans la fonction publique bilingue. D'autre part, il note encore une fois des lacunes dans les services offerts par le transporteur aérien Air Canada. Il demande au ministre des Transports de déposer un projet de loi qui aurait pour but «la protection et le maintien des droits linguistiques du public voyageur et du personnel d'Air Canada.»
  12. Trop d'employés incompétents, paresseux et superflus s'accrochent à leur sécurité d'emploi dans le secteur public, estime l'Action démocratique du Québec. Après avoir donné le ton la veille, le chef de l'ADQ Gérard Deltell est revenu à la charge, mardi, dénonçant la trop grande protection syndicale dont profitent, à son avis, les employés de l'État. Selon lui, les gestionnaires doivent bénéficier de plus de souplesse afin de pouvoir congédier les employés improductifs et éliminer les fonctions obsolètes. À l'entrée d'un caucus à l'Assemblée nationale, le député de Beauce-Nord, Janvier Grondin, a estimé de son côté que le Québec comptait beaucoup trop de fonctionnaires. Il est anormal, a-t-il dit, que la fonction publique québécoise soit 30% plus importante que celle de l'Ontario, une province pourtant beaucoup plus populeuse que le Québec. Vu l'état des finances publiques, il est impératif que le Québec remette en question les «vaches sacrées» du modèle québécois, comme celle de la sécurité d'emploi dans le secteur public, a pour sa part affirmé le député François Bonnardel. Les syndicats et leurs membres ne sont pas à l'abri des efforts que le Québec devra faire pour rétablir l'équilibre budgétaire, a-t-il fait valoir. En ce sens, les conventions collectives dans le secteur public ne doivent plus servir à maintenir en fonction des employés «paresseux» ou «assis sur leurs lauriers», a soutenu M. Bonnardel. ----------- Bravo de tenir ce discours, si seulement ils pouvaient le mettre en pratique, ca serait encore mieux :applause:
  13. L'actuel grand patron de Télésystème entrera en fonction le 26 février. Pour en lire plus...
  14. Des représentants de syndicats sont convoqués à une réunion avec le premier ministre Shawn Graham pendant qu'une source gouvernementale signale que le budget comprendra un déficit et d'importantes compressions dans la fonction publique. Pour en lire plus...
  15. Une avalanche de mauvaise nouvelles dans les banques et le secteur automobile déprimait à nouveau les marchés mardi, en dépit des espoirs suscités par l'entrée en fonction du nouveau président américain. Pour en lire plus...
  16. L'entreprise a néanmoins indiqué que le supplément de 100$ par tonne métrique était temporaire et qu'il serait ajusté en fonction de l'évolution des prix de l'énergie. Pour en lire plus...
  17. La fonction publique diminue, se réjouit la ministre Monique Jérôme-Forget Photo PC Presse Canadienne Montréal La fonction publique québécoise continue sa cure minceur, ce dont se réjouit la ministre Monique Jérôme-Forget. document.write(''); Le plus récent rapport sur les effectifs de la fonction publique québécoise fait état d'un effectif de 67 138 postes équivalents à temps complet (ETC) en 2006-2007, comparativement à 69 516 en 2002-2003. Ces données incluent le personnel régulier, occasionnel ainsi que les stagiaires. Ces 67 138 ETC sont, en fait, 84 706 personnes. Ces données portent sur le personnel assujetti à la Loi sur la fonction publique. Le Conseil du trésor, qui s'est donné un objectif de réduction de la taille de l'État, inclut dans ses propres calculs d'autres employés qui ne sont pas assujettis à cette loi, comme les policiers ou le personnel du Conseil des services essentiel. La présidente du Conseil du trésor, Monique Jérôme-Forget, s'est ainsi réjouie du fait que les effectifs soient passés de 75 512 en 2003 à 70 974 en 2008. «La réduction des effectifs dans les ministères et les organismes se fait de façon planifiée et intelligente, les services aux citoyens sont entièrement protégés», a-t-elle commenté, par voie de communiqué. Le ministère prévoit que les départs à la retraite atteindront un sommet en 2011-2012. Environ 30 pour cent de l'effectif de la fonction publique doit prendre sa retraite d'ici les cinq prochaines années. Le rapport sur les effectifs de la fonction publique qui sont assujettis à la loi indique également que les femmes représentent 55,6 pour cent de l'effectif régulier en 2006-2007, comparativement à 53,7 pour cent en 2002-2003. De même, la ministre Jérôme-Forget a relevé qu'une personne recrutée sur deux, dans l'effectif régulier, est âgée de 35 ans ou moins. Le Secrétariat du Conseil du trésor souligne également la progression de l'embauche des membres des communautés culturelles, des anglophones, des autochtones et des personnes handicapées, soit les «groupes ciblés». http://www.cyberpresse.ca/article/20080506/CPMONDE/80506206/-1/CPMONDE