Search the Community

Showing results for tags 'fête'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 31 results

  1. Publié le 27 avril 2009 à 05h00 | Mis à jour à 05h00 Budget 2008 de la fête du Canada: 85% au Québec Malorie Beauchemin La Presse (Ottawa) Tant sous les conservateurs que sous les libéraux, le Québec continue d'être inondé d'argent pour célébrer la fête du Canada. L'an dernier, c'est 3,2 millions de dollars qui ont été accordés à la Belle Province par Patrimoine Canada pour financer le comité Le Canada en fête, responsable des festivités, selon des documents obtenus grâce à la loi d'accès à l'information. Or, le budget total du Ministère pour tous les comités des 10 provinces et trois territoires s'élève à 3,77 millions. L'Ontario, en comparaison, a reçu 100 000$ de Patrimoine Canada pour son comité Le Canada en fête, l'Alberta, 50 000$, le Yukon, 20000$ et l'ensemble des régions de l'Atlantique, un total de 196 000$. Le Québec retire donc à lui seul 85% de l'enveloppe, soulevant la grogne, de nouveau, des souverainistes. «C'est 85% qui va au Québec, mais c'est pour 100% de propagande», estime Carole Lavallée, porte-parole du Bloc québécois sur les enjeux touchant le ministère du Patrimoine canadien. «Normalement le Québec a de la difficulté à avoir sa juste part dans les différents programmes, ajoute-t-elle. Encore récemment, on le voit concernant l'harmonisation des taxes, le Québec n'a pas sa part, on réclame des milliards au fédéral. Le seul moment où on a plus que notre part, une part injuste, c'est quand ils veulent fêter le Canada.» À Patrimoine Canada, on explique que le Québec bénéficie de la contribution la plus élevée parce que le comité «organise des activités dans 29 villes importantes d'un bout à l'autre de la province, en plus d'accorder des subventions et des contributions pour des célébrations communautaires», indique le document obtenu par La Presse. D'autres événements Au bureau du ministre du Patrimoine, James Moore, on rappelle par ailleurs que le comité Le Canada en fête au Québec contribue aussi au financement des célébrations entourant d'autres événements, dont la Saint-Jean-Baptiste, le 24 juin, et la Journée nationale des Autochtones, le 21 juin. «C'est la seule province où ça fonctionne de cette façon», souligne Deirdra McCraken, porte-parole du ministre. Pour le Bloc québécois, l'enjeu revient continuellement, peu importe le gouvernement en place. «Les conservateurs et les libéraux, sur le plan de la propagande fédéraliste, sont pas mal à égalité. Il n'y a pas de différence, soutient Carole Lavallée. Ils essaient de nous faire avaler le drapeau du Canada de force dans la gorge comme on gave des oies. Ils doivent bien s'apercevoir que ça ne fonctionne pas.» Le gouvernement libéral, en 2005, a réduit le budget total des comités des célébrations du Canada de 4,9 à 3,7 millions, et la contribution attribuée au Québec est passée de 4,5 millions à 3,2 millions, «afin que des fonds puissent être répartis à d'autres provinces et territoires», stipule le document. Mais dans les faits, le budget des autres provinces et territoires n'a été augmenté que de quelques milliers de dollars, selon les chiffres de Patrimoine Canada. Le budget pour les fêtes de cet été est actuellement en cours d'approbation, note-t-on au Ministère. Avec la collaboration de William Leclerc
  2. http://www.parcjeandrapeau.com/evenements/fete-des-neiges-de-montreal/ Accueil Événements Fête des neiges de Montréal [TABLE=class: tblmin extend, width: 670] <tbody>[TR] [TD]Fête des neiges de Montréal Week-ends du 18 janvier au 9 février 2014 [/TD] [TD=align: right][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Programmation Photos Vidéos Bénévoles Quatre week-ends Présentée pour une première fois sur quatre week-ends, du 18 janvier au 9 février 2014, la Fête des neiges de Montréal accueillera les visiteurs avec une foule de nouveautés dont une programmation de soirée tous les samedis. Amateurs d'activités hivernales soyez prêts! La Fête des neiges de Montréal se renouvelle avec le retour d'activités populaires améliorées, mais aussi de plusieurs surprises qui feront le bonheur des petits comme des grands. Viens jouer dehors! Télécharge la carte en format PDF Samedi 18 janvier 2014 Marc Dupré et ses invités brisent la glace comme premierspectacle gratuit à la Fête des neiges de Montréal à 19 h. Une belle occasion de voir le coach de La Voix! www.marcdupre.com www.youtube.com/dupremarc [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]DJ Abeille DJ Abeille vous fera bouger aux grands airs de 16h à 19h! djabeille.com www.soundcloud.com/dj-abeille[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Dimanche 19 janvier 2014 [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]The Beat Challenge The Beat Challenge avec Stuntman Sam à la Tyrolienne de l'Himalaya à 13 h 30[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Samedi 25 janvier 2014 Si tel est ton désir, c'est au tour de Jean-Marc Couture de performer sur scène à 19 h! www.jeanmarccouture.com [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Week-ends à Mario Diffusion en direct des « Week-ends à Mario » avec Mario Lirette de 11 h à16 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Patinage de vitesse Présence des ambassadeurs des Championnats du monde de patinage de vitesse courte piste(14 au 16 mars 2014, à Montréal) dont François-Louis tremblay de 13 h à 15 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]DJ Abeille DJ Abeille vous fera bouger aux grands airs de 16 h à 19 h! djabeille.com www.soundcloud.com/dj-abeille[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Dimanche 26 janvier 2014 [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]La Classique « Protégeons nos hivers » de la Fondation David Suzuki Venez encourager les Cowboys Fringants, Georges Laraque et bien d'autre lors d'un match de hockey bottine12 h à 14 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Samedi 1er février 2014 À 19h, les paroles ensorcelantes et les rythmes harmonieux d'Alex Nevsky. www.alexnevsky.ca À 19 h 30, ça va rocker avec Jonas and the Massive Attraction! www.jonasandthemassiveattraction.com www.soundcloud.com/jonasandtma [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Hockey bottine WIXX Match de hockey bottine WIXX en présence d'Étienne Boulay de 13 h à17 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]DJ YO-C DJ YO-C enflammera la piste de neige de 16 h à 19 h! www.djyoc.com www.soundcloud.com/dj-yo-c-1[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Dimanche 2 février 2014 [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Hockey bottine WIXX Match de hockey bottine WIXX en présence d'Étienne Boulay de 13 h à 17 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Samedi 8 février 2014 Le collectif montréalais Bran Van 3000 vous réserve un véritable mix à succès dès 19 h! www.bv3.ca [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Youppi et Anciens Canadiens Venez patiner avec Youppi et les Anciens Canadiens de 12 h à 16 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]CKOI ta toune Diffusion en direct de l'émission « CKOI TA TOUNE » avec Éric Martel de12 h à 16 h[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]DJ Psychology DJ Psychology vous fera sauter sur ses beats hip-hop de 16 h à 19 h! www.djpsychology.com www.soundcloud.com/psychology[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Dimanche 9 février 2014 [TABLE=class: tblmin] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Bain de neige CKOI Dès 14 h au Complexe aquatique.[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Nouveauté Payant Jour Se prolonge en soirée tous les samedis Glissoire sur tube GROUPE FINANCIER MONDIAL Cette célèbre glissoire est renommée pour ses dizaines de corridors, dont 2 « Superglisse » avec un départ d'une hauteur de 12 mètres. En nouveauté, les amateurs de glisse pourront aussi descendre en groupe dans la «Trippante» avec les nouveaux tubes à quatre places. Voir la grille des tarifs Tyrolienne de l'Himalaya Du haut de ses 23 mètres (75 pieds), la Tyrolienne de l'Himalaya invite les plus courageux à descendre à partir du Belvédère de la Biosphère et vivre une expérience unique. Oserez-vous tenter une descente de plus de 259 mètres (850 pieds)? Voir la grille des tarifs Poids minimum : 100 lb (45 kg) Poids maximum : 250lb (113 kg) Sentiers de ski de fond et raquette libre Aménagées dans les sentiers boisés et en bordure du fleuve, les pistes de ski de fond de niveau facile sont la solution à quiconque désire s'initier à ce sport de glisse. La location de skis et de raquettes est possible sur le site. Plus de renseignements Cours d'initiation au ski de fond également disponible (Jeannot Lapin et Jackrabbit) Tours guidés en raquettes à travers les sentiers boisés avec visite de la Tour de Lévis Location de ski et raquette possible sur le site Planche à neige et ski par télétraction Un parc de planche à neige très particulier vous attend. Propulsés par un système de télétraction, les adeptes de ce sport auront de quoi s'amuser à travers les rampes et obstacles aménagés sur le site. Voir la grille des tarifs Plus de renseignements Zone petites pattes DISNEY JUNIOR Ce charmant village est la zone préférée des tout-petits grâce à son circuit de voiturettes et ses maisonnettes à glissade. Cirque polaire Cette année encore le Cirque polaire nous revient avec tous ses personnages plus colorés les uns que les autres. Ils ont reçu une lettre du gouverneur du Nevada pour présenter un spectacle à Las Vegours en mars... Mais ils ne sont pas prêts! Ils auront besoin d'aide pour mettre sur pied des numéros drôles et enlevants, pleins de magie et de surprises... Animation en continu et minis spectacles Tour de traîneau à chien Un circuit de promenade en traîneau à chiens est aménagé sur le site. Accompagnées d'un guide, deux personnes peuvent prendre place sur le traîneau. Voir la grille des tarifs Expérience VIP, interprétation et long tour également disponible L'âge recommandé pour les enfants est de 2 ans et plus. Cette activité n'est pas recommandée aux femmes enceintes. Les enfants de 2 à 5 ans doivent être accompagnés d'un adulte Sentier des patineurs Ce magnifique sentier de glace réfrigéré longe le fleuve Saint-Laurent avec une vue imprenable sur Montréal. Départ via la Zone confort Location et aiguisage de patins possible sur le site Tyrolienne familiale Cette tyrolienne propose à tous de survoler le site de la Fête des neiges sur l'un des trois câbles de descente d'une longueur de plus de 400 pieds, installés à une hauteur de 40 pieds. Voir la grille des tarifs Poids maximum : 220 lb (99 kg) Âge suggéré : 5 ans et plus Scène le Glacier Huit fois par jour, les spectateurs seront épatés par les performances de sculpteurs sur glace professionnels et de différentes écoles de danse, qui auront lieu sur cette scène. Grande roue La Grande roue de la Fête des neiges propose aux visiteurs d'explorer en hauteur la vue imprenable sur Montréal. Voir la grille des tarifs Activité offerte uniquement durant les week-ends du 18 janvier au 2 février 2014. Belles bottines LA PRESSE Plusieurs disciplines sportives seront à l'honneur sur cette patinoire bottine aux fonctions multiples. On peut former des équipes sur place et même jouer avec l'équipe des Mouflons dans différents sports adaptés pour l'hiver. Zone gonflée Venez sauter et bouger dans l'un des 10 jeux gonflables aménagés pour la saison hivernale. Plaisir garanti! Baby-foot géant Le jeu de table traditionnel se métamorphose en grandeur humaine. Prenez la place d'un joueur de soccer et expérimentez ce jeu rigolo. Parcours d'hébertisme Module d'hébertisme hivernal pour les enfants Taille minimum : 52 pouces (4 pieds et 4 pouces) Cette activité ne sera pas présente le 9 février Tour de traîneau à chevaux Un tour à cheval dans un décor hivernal Voir la grille des tarifs Grande glissade de glace COUP DE POUCE Cette glissade géante à 2 couloirs, d'une grandeur de 100 pieds de long par 14 pieds de hauteur, saura ravir les amateurs de glisse. Curling à l'ancienne du Musée Stewart Le Musée Stewart vous invite à faire un saut au 19e siècle pour une initiation au curling à l'ancienne sur une véritable glace extérieure. Fers et balais fournis, petits et grands n'ont qu'à s'amuser! Plaisir glacé garanti! La conquête des Forts Le Pôle Nord et le Pôle Sud se rencontrent cette année à la Fête des neiges. Ils ont érigé leur fort de glace sur notre site pour y tenir un combat amical. Venez vous livrer à cette épique bataille de balles de neige avec nos animateurs hyperboréens. Qui des Boréals ou des Australs remporteront le pôle d'or...? Glissade libre Des couloirs seront aménagés pour vous permettre de glisser en toute sécurité. Apportez votre luge! Location et vente de soucoupe, tapis de glisse, de luge et de trottinette des neiges possible au centre de location Écorécréo Zone confort Prenez un moment pour vous asseoir sur l'une des quatre chaises Adirondack géantes et réchauffez auprès des braseros. Exposition de sculptures sur glace Venez admirer les sculptures sur glaces qui seront exposées tout au long de la Fête des neiges suite aux performances de nos sculpteurs professionnels sur la scène Le Glacier. Cinq nouvelles pièces seront en exposition tous les jours. Le Dôme Événements spéciaux à venir Mini Biosphère Venez construite votre mini Biosphère avec nous! Accès gratuit à la Biosphère durant les 4 week-ends de la Fête des Neiges de Montréal! Renseignements disponibles sous peu! Le centre de location Écorécréo situé au parc Jean-Drapeau offre la location d'équipement (patin, ski, raquette, etc.), aiguisage de patins et autres services. Plus de renseignements [TABLE=class: tblmin, width: 300] <tbody>[TR] [TD][/TD] [TD][/TD] [TD]Consultez Québec Original pour vos besoins en hébergement. Plus de 100 établissements à proximité du site de la Fête des neiges de Montréal.[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] L'accès au site de la Fête des neiges est gratuit, certaines activités sont payantes, voici les tarifs : Achat de coupons Accès pour une entrée unique [TABLE=class: tbl-tarif] <tbody>[TR] [TH]Tarif[/TH] [TH][/TH] [/TR] [TR] [TD]1 coupon[/TD] [TD=class: highlight]2 $[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Les tarifs peuvent être modifiés sans préavis. [TABLE=class: tbl-horaire] <tbody>[TR] [TD]Tyrolienne familiale[/TD] [TD=class: highlight]2 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Tyrolienne de l'Himalaya[/TD] [TD=class: highlight]6 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Grande roue[/TD] [TD=class: highlight]2 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Tours de traîneau à chiens[/TD] [TD=class: highlight]6 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Tours de traîneau à chiens - Famille (2 adultes et 2 enfants)[/TD] [TD=class: highlight]20 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD=colspan: 2]Tours de traîneau à chevaux[TABLE=class: tbl-horaire] <tbody>[TR] [TD]Petit tour - Enfant (16 ans et -)[/TD] [TD=class: highlight]2 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Petit tour - Adulte[/TD] [TD=class: highlight]6 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Grand tour - Enfant (16 ans et -)[/TD] [TD=class: highlight]4 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Grand tour - Adulte[/TD] [TD=class: highlight]8 coupons[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] [TR] [TD=colspan: 2]Planche à neige par télétraction[TABLE=class: tbl-horaire] <tbody>[TR] [TD]Un parcours[/TD] [TD=class: highlight]4 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Forfait parcours[/TD] [TD=class: highlight]12 coupons[/TD] [/TR] [TR] [TD]Forfait initiation[/TD] [TD=class: highlight]16 coupons[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] [/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] L'ACCRO passe Accès illimité aux activités suivantes durant les 8 jours de la Fête des neiges : Glissoire sur tubes Tyrolienne familiale Grande roue Le laissez-passer donne également droit à : 30 minutes gratuites supplémentaires à la location d'équipement récréatif à prix régulier Rabais sur divers services de restauration [TABLE=class: tbl-tarif] <tbody>[TR] [TD]Adulte (12 ans et plus)[/TD] [TD=class: highlight]16 $[/TD] [/TR] [TR] [TD]Enfant (3 à 11 ans)[/TD] [TD=class: highlight]10 $[/TD] [/TR] [TR] [TD]Famille (2 adultes et 2 enfants)[/TD] [TD=class: highlight]46 $[/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] Les tarifs peuvent être modifiés sans préavis. Billetteries : Complexe aquatique, Pavillon d'accueil, Glissoire sur tube et Chalet de la plaine des jeux. Merci à nos partenaires !
  3. Plus on lit, plus on s'aperçoit que c'est une petite clique de chialeux qui sont contre la gentrification de leur quartier... incroyable. Fête de quartier ou fête d'Ubisoft? Dernières nouvelles Fête de quartier ou événement corporatif promotionnel? Le festival de la rue Saint-Viateur, qui aura lieu le 1er juin pour célébrer le dixième anniversaire de l'implantation de la multinationale Ubisoft dans le Mile-End, suscite bien des interrogations dans la communauté artistique du quartier. Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens, deux artistes en arts visuels, font actuellement circuler un document intitulé « Confusion des genres ». Dans cette lettre, ces résidentes du Mile-End rapportent quelques faits liés à l'organisation et la tenue de cet événement, qu'elles jugent pour le moins « ambigus ». Elles dénoncent d'abord le fait que la multinationale française du jeu vidéo, implantée sur le boulevard Saint-Laurent, ait présenté le festival de rue comme « une nouvelle initiative de fête populaire ». Or, elles soulignent que « la composition du comité organisateur ne contient [...] aucun représentant de la communauté ». Les deux artistes s'interrogent aussi sur la pratique d'Ubisoft qui a consisté à solliciter la participation bénévole des artistes (pour le contenu) et des résidents (pour la logistique du site), tout en profitant de l'événement « pour se faire un capital d'image ». Certains artistes plus connus recevront toutefois des cachets en bonne et due forme. On nous vend une fête de quartier alors qu'il s'agit en fait d'un événement corporatif promotionnel à grand déploiement. — Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens, deux artistes en arts visuels du Mile-End Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens se demandent également pourquoi la fête commence un vendredi après-midi alors que les enfants sont à l'école et leurs parents au travail. « Le caractère familial de cette fête semble être réservé aux employés d'Ubisoft qui auront reçu congé pour l'occasion », ajoutent-elles. Élargissant le débat, les deux femmes signalent que la communauté des artistes du Mile-End disparaît « comme peau de chagrin au fur et à mesure des avancées de la gentrification ». Entre 1999 et 2004, les loyers résidentiels ont connu une augmentation de 30 % dans ce quartier, disent-elles. « L'effet paradoxal de ces bouleversements est que les résidents qui en incarnent la vie et l'âme, ont de moins en moins la possibilité d'accéder à la propriété en raison de l'augmentation de la popularité de leur quartier », écrivent-elles. Les résidents et les commerçants du Mile-End ont organisé pendant des années une fête de la Saint-Jean, sur la rue Saint-Viateur, qui a connu un immense succès populaire. La tenue de cet événement a été interdite, il y a trois ans.
  4. http://www.youtube.com/watch?v=B0jhJA1Hjxk
  5. Nouveau vol sans escale entre Montréal et Fort-de-France Air Canada offrira la seule liaison hebdomadaire directe sans escale entre Montréal et Fort-de-France (Martinique). Air Canada offrira la seule liaison hebdomadaire directe sans escale entre Montréal et Fort-de-France (Martinique). Le service sera offert d’abord les samedis, du 4 juillet au 29 août 2009, puis recommencera à longueur d'année à compter du 5 décembre 2009. «Nous nous attendons à ce que ce nouveau service plaise aux Québécois qui sont à la recherche d'un accès direct à une partie de la France établie dans les tropiques et permettant aux vacanciers de profiter d'une vaste gamme d'activités culturelles et sportives. Ce service plaira aussi aux résidants de la Martinique qui pourront profiter des attraits culturels et éducatifs du Québec», a déclaré Daniel Shurz, vice-président, Planification du réseau, Air Canada, par communiqué. La liaison proposera des vols dans des A319 d'Airbus de 120 places offrant la classe affaires et classe économique. Ces appareils possèdent des systèmes de divertissements audio et vidéo individuel qui proposent un choix de 24 films et de 100 heures de programmation télévisuelle. L'horaire permettra aux voyageurs de profiter d'un vaste choix de correspondances pratiques à Montréal avec des villes du Québec, ainsi qu'avec Ottawa et le Canada atlantique. Ce service s'ajoute aux vols bihebdomadaires qu'Air Canada assure déjà entre Montréal et Pointe-à-Pitre (Guadeloupe). Fort-de-France Créole et française, caribéenne et européenne, urbaine et rurale, Fort-de-France est la ville où vécu Aimé Césaire, le maire-poète chantre de la Négritude. Capitale du Pays Martinique, la ville qui s’ouvre sur la Mer des Caraïbes est bordée au nord par les contreforts des Pitons du Carbet et au sud par la plaine du Lamentin. La ville compte 100 000 habitants, les Foyalais, soit le quart de la population martiniquaise. Enfin, puisque les liaisons entre Montréal et Fort-de-France reprendront en juillet, il faut savoir que juillet est un mois de festivals dans la capitale foyolaise et les villages environnants. Se succèdent et se côtoient le Festival de la banane au Lorrain, le Festival de tambour et de flûte à Sainte-Marie, le Festival culturel de Fort-de-France, le Tour cycliste de la Martinique, les Fêtes patronales de Marigot, du Gros-Morne, des Anses d'Arlet, du Carbet, de Schoelcher, du Macouba, de Sainte-Anne, les Nuits culturelles de Rivière-Pilote, la Fête des marins à Case-Pilote, sans oublier le 14 juillet, jour de Fête nationale dans ce département français d'outre-mer.
  6. Merci à tout le monde d'avoir fait de ce forum ce qu'il est devenu aujourd'hui!!! :highfive::highfive:
  7. http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/nathalie-petrowski/201208/20/01-4566440-moment-factory-apres-madonna-la-sagrada-familia.php
  8. En bas de page de la page principale, on affiche que la prochaine fête est le "Victoria Day"... Cette fête n'est pas (plus) reconnue au Québec, elle a été remplacée par la Journée nationale des patriotes. C'est un peu aberrant pour un forum à propos de Montréal de souligner la mauvaise fête
  9. Bonne fête du Canada à tous!! Et pour ceux qui ne fêtent pas ce jour, bonne journée fériée quand même C'est l'été, il fait beau, profitez-en!
  10. Au retour du long congé de la Fête du travail au cours duquel ses travailleurs ont rejeté massivement ses offres finales et globales, Sher-Wood Hockey n'a pas mis son ultimatum à exécution. Hier, les affaires se poursuivaient comme d'habitude. Pour en lire plus...
  11. À l'heure où la bourse est en chute libre, où le Kremlin se bat pour soutenir le rouble et où certains experts prédisent des faillites en cascade, la fête pourrait bien s'arrêter pour les nouveaux riches russes. Pour en lire plus...
  12. Les oubliés de la fête André Pratte La Presse Au cours des festivités des derniers jours, on a beaucoup parlé des 400 ans de présence française en Amérique. C’est à juste titre qu’on célèbre cette survivance qui relève du miracle. Malheureusement, depuis que la Saint-Jean-Baptiste est devenue la Fête nationale des Québécois, on oublie trop souvent de souligner la contribution de ceux qui fêtent encore la Saint-Jean, qu’ils se trouvent à Saint-Boniface, à Sudbury ou à Moncton. La comédienne Guylaine Tremblay a livré lundi soir, à Québec, un vibrant plaidoyer en faveur de la «lutte» pour la langue française. Dans cette tâche, les Québécois peuvent compter sur leur majorité en territoire québécois et sur leur État. Les francophones du reste du Canada n’ont pas ces avantages. Pour continuer à vivre en français, ils doivent vraiment s’échiner. Partout, sauf au Nouveau-Brunswick, leur petit nombre les place dans une situation très difficile. Pensons aux 59 000 francophones de la Colombie-Britannique (1,4% de la population de la province, aux 65 000 francophones de l’Alberta (2% de la population). Une forte proportion d’entre eux parlent surtout l’anglais aujourd’hui, ce qui a fait conclure à bien des Québécois que leur assimilation était inéluctable. Pourtant, d’un bout à l’autre du pays, on trouve des communautés francophones vibrantes, des gens qui s’obstinent à bâtir des institutions, à défendre leurs droits, à accroître la qualité des services en français, à publier des livres... Leur combat pour la survie du français est-il moins noble, moins important que le nôtre? Depuis le plan d’action pour les langues officielles lancé par Stéphane Dion en 2003 et récemment renouvelé par le gouvernement Harper, les minorités francophones reçoivent un appui important du gouvernement fédéral. Le gouvernement du Québec, sous le leadership de Benoît Pelletier, s’intéresse plus que jamais au sort de ces communautés ; entre autres initiatives, des ententes de collaboration ont été conclues avec plusieurs provinces et un Centre de la francophonie des Amériques a été mis sur pied. De telles initiatives devront être renforcées et se poursuivre à long terme, quels que soient les partis au pouvoir à Ottawa et à Québec. À compter de la Fête nationale des Québécois de 2009, on devrait faire une place particulière aux autres Canadiens de langue française. Car qu’ils soient Acadiens, Franco-Manitobains ou Fransaskois, tous les parents qui transmettent à leurs enfants la connaissance et l’amour du français poursuivent, comme nous, l’oeuvre entreprise il y a 400 ans par Samuel de Champlain. http://www.cyberpresse.ca/article/20080625/CPOPINIONS05/80624167/6730/CPACTUALITES
  13. Déjà 2 ans! Merci à tous les membres pour rendre cette communauté si vivante!!
  14. Merci à tous les membres pour avoir rendu cette aventure possible!!! Bonne fête à tous!:thumbsup::thumbsup:
  15. Voilà la prédiction de Morgan Stanley qui donne comme borne la fête des Américains pour atteindre ce montant hautement symbolique. Pour en lire plus...
  16. Si jamais vous n'êtes pas au courant, on peut se commander des photos de Sa Majesté gratuitement pour la fête des 60 ans de règne. Il faut seulement appeler à se Numéro 1-800-622-6232. Chaque canadiens peut recevoir un maximum de 5 portraits. http://www.pch.gc.ca/fra/1287065964438/1316179193764 J'en ai commandé pour les offrir à mon frère qui vote conservateur (pour sa fête). Tan qu'a investir dans ce programme ridicule, vaut mieux en profiter !
  17. http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/03/29/008-Outremont-rite-juifs.shtml Il y a un vidéo sur le site... franchement je ne sais pas quoi en penser. Les policiers sont intervenus pour mettre un terme à un rite des juifs hassidiques organisé sur les terrains de l'arrondissement d'Outremont, lundi matin. La cérémonie de crémation du pain a débuté calmement dans une cours de voirie. Mais vers 11 h, elle a dégénéré et les feux ont pris de l'ampleur car ses participants affirmaient devoir tout brûler avant 11 h 40. Les autorités de l'arrondissement n'ont pas compris l'empressement des hassidiques, croyant qu'ils avaient en fait jusqu'à 13 h. Certains des participants ont perdu patience et un certain chaos s'est installé. Une quinzaine de policiers sont arrivés sur place. Le service des incendies a appelé deux camions de pompiers supplémentaires qui ont rapidement éteint les deux petits feux. Les pompiers et les autorités de l'arrondissement d'Outremont attribuent ce geste à l'agitation des juifs et au fait que certain d'entre eux ont brûlé du plastique ce qui contrevenait à l'entente entre les deux parties. Certains non-juifs pensent que, de toute façon, l'arrondissement n'a pas à organiser des cérémonies religieuses. C'est le cas de la conseillère municipale, Céline Forget, qui affirme que l'affaire pose un problème de principe. « Sur le principe c'est une activité privée. [...] Je ne vois pas pourquoi cette activité-là se fait sur un terrain public », dit-elle. Mais l'arrondissement rétorque que sa décision était basée sur un avis du contentieux de la ville de Montréal. « L'avis juridique dit : "La pratique de l'arrondissement répond à votre obligation d'accommodement raisonnable et ne cause pas de contrainte excessive" », plaide Marie Cinq-Mars, la mairesse de l'arrondissement d'Outremont. Malgré tout, l'arrondissement appuie l'intervention des policiers et des pompiers. La majorité des juifs qui étaient sur place étaient furieux. Certains ont affirmé que l'intervention des policiers et des pompiers va à l'encontre de leurs droit religieux. D'autres affirment que les autorités ont ruiné cette fête juive. La mairesse Cinq-Mars affirme que les deux partis devront discuter avant que l'arrondissement autorise à nouveau ce genre de fête. « Si c'est juste de venir brûler quelques petites tranches de pain, ça va. mais s'il y a des débordements, il va falloir qu'on s'assoie avec eux. Un accommodement raisonnable, il ne faut pas que ça dérange les autres », dit-elle. Certains juifs hassidiques ont indiqué qu'en raison de la pagaille de cette année ils pourraient, à l'avenir, faire ces feux sur leur propriété privée, ce qui présenterait un risque pour la sécurité publique.
  18. L'entreprise sherbrookoise Produits American Biltrite spécialisée dans les produits de caoutchouc fête son 100e anniversaire cette année. Pour en lire plus...
  19. Un unifolié pour la Saint-Jean? Ottawa commence dès le 21 juin à distribuer des drapeaux en vue de la fête du Canada, soit quelques jours avant la fête de la Saint-Jean-Baptiste. Baptiste Ricard-Châtelain Le Soleil Le fédéral distribue gratuitement des millions de drapeaux, de photos de la reine, de disques de l'hymne national ainsi que des affiches, des épinglettes et des tatouages unifoliés chaque année. En 2007, le ministère du Patrimoine canadien a investi plus de 1,56 million de dollars dans les programmes de promotion du Canada. Et une attention particulière semble prêtée au Québec durant les semaines de la Saint-Jean-Baptiste et de la fête du Canada... À la fin des années 90, l'ex-ministre libérale du Patrimoine canadien, Sheila Copps, avait soulevé l'ire du clan souverainiste en semant des drapeaux à tout vent. Le citoyen n'avait qu'à téléphoner pour en obtenir un. Mme Copps espérait ainsi couvrir le pays d'unifoliés. Il est toujours aussi aisé de recevoir l'emblème rouge. Après un coup de fil, en moins d'une semaine, le bureau de Montréal du Ministère nous avait livré un drapeau de trois pieds sur six et une dizaine d'épinglettes. Un autre envoi, d'Ottawa, a été aussi rapide: photos de «Sa Majesté la reine Elizabeth II, reine du Canada», armoiries, texte de l'Ô Canada et autres articles promotionnels. Nous aurions également obtenu la panoplie chez le député local. Au bureau de circonscription de la ministre du Patrimoine, Josée Verner, on offre des produits gratuits. Il suffit de se présenter. Nous aurions également pu brandir l'unifolié qui a flotté sur une tour du parlement. Mais la liste d'attente est de 20 ans... «Le drapeau de la Tour de la Paix est changé tous les jours, du lundi au vendredi, sauf les jours fériés et les jours où il est en berne», détaille le site web du Parlement. C'est donc dire que plus ou moins 5000 personnes l'accueilleront avant nous! Le Québec choyé? D'autres programmes du ministère du Patrimoine permettent de mettre la main sur les objets promotionnels. Et le Québec est choyé, selon des documents obtenus. Ainsi, dans la grille de distribution du matériel du programme Le Canada en fête! (21 juin au 1er juillet), le ministère du Patrimoine recense ses envois dans ses bureaux des provinces et territoires. Le Québec se démarque parce qu'il reçoit également des milliers d'articles livrés directement au Comité des célébrations du Canada. Un cas unique au pays, d'après un tableau du ministère fédéral. En compilant la double distribution, le Québec reçoit le tiers des grands drapeaux (2300), le quart des affiches unifoliées (1000), 160 000 drapeaux de papier, 150 000 épinglettes, 25 000 signets, 225 000 tatouages. Le service des communications du ministère du Patrimoine canadien explique que le Québec se distingue dans ce programme parce qu'une partie des articles sont directement livrés au Comité, une simple mesure administrative.
  20. my favorite from that night Rest are here: http://www.edmm.ca/index.php?option=com_gallery2&Itemid=45&g2_itemId=154863
  21. Aujourd'hui encore, la population de l'Irlande est inférieure à ce qu'elle était en 1841. La Grande Famine y a laissé un trou béant qui ne se cicatrisera jamais. Entre 1845 et 1849, la Grande Famine est responsable d'une diminution de la population de l'Irlande de deux millions de personnes. Environ la moitié d'entre elles sont mortes de faim, de maladie et de la malnutrition tandis que l'autre moitié a préféré l'immigration à la mort et à la misère. Bien qu'elle n'ait pas commencée à ce moment, l'histoire qui unit la ville de Québec et les Irlandais a connu, à cette époque, un tournant fantastique, tragique et beau à la fois. En 1847 seulement, la Grosse-Île et le port de Québec voient déferler une vague de 100 000 immigrants, malades, mal nourris, qui ont traversé l'Atlantique à bord de voiliers insalubres. Le typhus prend une ampleur épidémique. Baptisée île de la Quarantaine, Grosse-Île suffit à peine à répondre aux besoins sanitaires qu'impose la situation. Des dizaines de milliers d'Irlandais, mais aussi d'Anglais et d'immigrants de partout en Europe venus en Amérique y trouver une terre d'accueil y sont morts. Entre 1829 et 1851, pas moins de 696 000 immigrants, dont 58,5 % d'Irlandais, arrivent au Canada par le port de Québec, principale porte d'entrée de l'immigration en Amérique du Nord britannique. C'est la fête... À ce compte, il ne faut pas s'étonner que la Saint-Patrick soit célébrée avec faste, à Québec, où la fête des Irlandais sera, encore une fois, soulignée comme il se doit dans au moins trois hauts lieux de la tradition des pubs dublinois. Et ne leur suggérez même pas de célébrer le 16 ou le 18; le 17 mars, c'est le 17 mars et on n'y dérogera pas, tempête ou non. «On va fêter le saint patron avec, bien sûr, de la bière verte et du bon whisky, lance le propriétaire du Pub Saint-Patrick, rue Saint-Jean, Jean Barré. Il y aura aussi de la musique et des groupes. Écoutez, on s'entraîne 364 jours par année pour cette fête-là, c'est pas une tempête ou du froid qui va nous empêcher de le faire.» «On a des réservations depuis le 18 mars l'an dernier. Ça va venir de partout, ajoute Yvan Waddell, directeur du Pub Saint-Alexandre, rue Saint-Jean. Outre la bière verte et le whisky, il y aura de la danse et de la musique, dit-il. On a aussi un menu spécial composé de ragoût irlandais et de potage à l'orge. Il y aura de l'irlandais jusque dans le dessert.» Au Pub Thomas Dunn, rue Saint-Paul, la mort récente du propriétaire, Léon Gagnon, ne sera pas un frein à la fête. «Au contraire, on va fêter deux fois plus. Vous pouvez être certain qu'on va lever notre verre de bière verte plus d'une fois à la mémoire de Léon, promet Line, responsable des festivités. Il y aura plein d'activités spéciales, du déjeuner avec café irlandais jusqu'à la fermeture avec un groupe de musiciens.»
  22. Le forum nous annonce que c'est la fête à Malek, c'est vrai Malek ?
  23. Fête nationale Stephen Harper cède les terrains de l'Assemblée nationale à la province Mise à jour : 24/06/2009 21h53 Le chef conservateur Stephen Harper a fait une promesse pour la Fête nationale. Le premier ministre a profité de son passage à Québec pour annoncer qu'il souhaitait accéder à la demande répétée du gouvernement québécois, soit de céder à Québec les terrains de l'Assemblée nationale, qui appartiennent actuellement au gouvernement fédéral. Actuellement, toutes les législatures du Canada sont situées sur des terrains qui leur appartiennent, sauf l'Assemblée nationale. Les lots visés sont ceux sur lesquels sont érigées les statues des anciens premiers ministres René Lévesque et Robert Bourassa, celui qui se trouve en bordure de l'avenue Honoré-Mercier et celui où a été installée la fontaine de Tourny, devant le parlement.
  24. L'Autre St-Jean: des appuis et des critiques Martin Croteau La Presse La Fête nationale doit être célébrée en français, affirme l'Association culturelle Louis-Hébert, commanditaire du spectacle L'Autre St-Jean, qui confirme avoir exigé le retrait de deux formations musicales parce qu'elles chantent en anglais. Cette décision a été vertement critiquée par des artistes et des membres de la communauté anglophone, mais plusieurs organisations souverainistes l'ont appuyée. «Ce que nous voulons, ce sont des groupes qui chantent en français le jour de la Fête nationale», a affirmé Mathieu Bouthillier, vice-président de l'Association culturelle Louis-Hébert. Tous les ans, cet organisme composé de bénévoles reçoit des fonds publics pour organiser les festivités de la Saint-Jean dans Rosemont. Cette année, sa direction a décidé de confier la programmation artistique de la fête à l'entreprise C4, qui a invité Malajube, Vincent Vallières, Les Dales Hawerchuck et Marie-Pierre Arthur, mais aussi Lake of Stew et Bloodshot Bill, deux groupes anglophones. M. Bouthillier dit avoir appris la présence de ces deux derniers groupes mercredi dernier au cours de la conférence de presse qui annonçait le programme. Dès le lendemain, il a sommé le producteur de les en retirer, sans quoi il annulerait sa commandite. Certains militants ont aussi menacé de tenir une manifestation le soir du spectacle. Une réunion tenue vendredi n'a pas permis de trouver un compromis. Pour M. Bouthillier, c'est donc officiel : les Anglos ne seront pas de la fête. «Pour nous, le dossier est clos», a-t-il affirmé. Mario Beaulieu, président du Comité de la Fête nationale de Montréal, est également intervenu auprès des producteurs pour faire modifier le programme. Dans les derniers jours, son organisme avait reçu plusieurs plaintes de militants mécontents. Il dit ne pas s'opposer à ce que des artistes anglophones participent aux festivités de la Saint-Jean, à la condition qu'ils se produisent en français. «Ils sont québécois et on les accepte comme québécois, a-t-il indiqué. On n'a absolument rien contre le fait qu'ils chantent en anglais. Mais la Fête nationale, ça se passe en français.» Le Mouvement national des Québécois, qui reçoit 3,6 millions de Québec pour financer quelque 750 spectacles à l'occasion de la Fête nationale, a refusé de commenter le cas précis de L'Autre St-Jean. Son porte-parole, Julien Beaudry, affirme toutefois que l'argent versé pour ces spectacles doit avant tout contribuer à la promotion de la langue française. «On pense que, deux jours par année, on célèbre notre Fête nationale, a-t-il indiqué. Qu'on la célèbre en français, deux jours par année, ce n'est pas trop demander.» «Honteux» Mais ces arguments n'ont pas convaincu certains membres de la communauté anglophone. Jack Jedwab, directeur général de l'Association des études canadiennes, affirme que le comportement de ces groupes est «honteux». En agissant ainsi, ils envoient un «message de rejet» à tous les Québécois qui parlent l'anglais. «Ça stigmatise la communauté anglophone, ça donne l'impression que, pour être québécois, il faut chanter strictement en français, a-t-il dénoncé. J'ose croire que, pour la Fête nationale, on veut inclure toutes les composantes de la société.» Les artistes déçus Les artistes qui devaient monter sur scène avec Lake of Stew et Bloodshot Bill sont déçus de la tournure des événements. Dave Ouellet, alias MC Gilles, devait animer la soirée. Ce souverainiste convaincu était emballé à l'idée que des anglophones célèbrent la Saint-Jean aux côtés d'artistes francophones. «Je trouvais ça le fun qu'un groupe anglophone ait le réflexe, quand on parle de la Fête nationale, de participer le 24 juin plutôt que le 1er juillet», a-t-il déploré. Même son de cloche du côté du groupe Malajube, dont l'agent n'a pas mâché ses mots. Selon Gourmet Délice, tous les artistes à l'affiche étaient ravis de partager la scène avec des anglophones. «Les gars de Malajube sont allés jouer en français partout dans le monde, a-t-il souligné. Ils ne comprennent pas pourquoi il y aurait un problème à jouer avec des gens qui sont nés ici. Pourquoi il n'y aurait pas de show en anglais? Je trouve que c'est de l'étroitesse d'esprit.»