Search the Community

Showing results for tags 'européens'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 35 results

  1. Le prix du pétrole flambe de nouveau sur les marchés américains et européens où le baril de brut a franchi la barre des 140 $ US avant de se replier quelque peu. Pour en lire plus...
  2. Les biotechs à la recherche d'un partenariat ou d'une collaboration sont tentées de se tourner vers les marchés européens et asiatiques. Pour en lire plus...
  3. Les bourses d'Asie et d'Europe remontent en flèche vendredi, revigorées par la perspective d'une intervention massive de l'administration américaine. Pour en lire plus...
  4. L'Ukraine a en théorie levé le principal obstacle à la reprise des livraisons gazières aux clients européens. Pour en lire plus...
  5. Les marchés européens étaient hausse lundi après un rebond des places asiatiques avec un bon comportement des actions financières. Pour en lire plus...
  6. Deux jours après le G7, les dirigeants politiques européens se réunissent à Paris afin de trouver des solutions à la crise. Pour en lire plus...
  7. Les marchés européens et asiatiques ont plongé vendredi dans ce qui ressemble de plus en plus à un krach boursier, paniqués par la chute de Wall Street. Pour en lire plus...
  8. Les quatre membres européens du G8 ont pris l'engagement solennel de soutenir les établissements financiers européens en difficulté, a annoncé le président français Nicolas Sarkozy à l'issue d'un mini-sommet samedi à Paris. Pour en lire plus...
  9. Les gouvernements et banques centrales ont sorti les gros canons depuis samedi afin de stabiliser le système financier. Pour en lire plus...
  10. Voir artice dans la Prsse d'aujourdhui http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201402/27/01-4743180-annee-record-pour-montreal-international.php Avec plus des investissements étrangers totalisant 1,3 milliard, 39 projets qui ont permis la création ou le maintien de 2700 emplois, Montréal International a connu une année 2013 «exceptionnelle», se félicite sa nouvelle présidente-directrice générale, Dominique Anglade. <!-- .excerpt --> La part du lion de ces investissements, soit 83%, provient de l'Europe. On y retrouve par exemple les annonces en septembre dernier des deux multinationales françaises Ubisoft et Danone, qui totalisaient 413 millions. En point de presse cet après-midi, Mme Anglade a attribué cet intérêt des Européens à «une certaine morosité» économique sur leur continent. «Ils en profitent pour venir ici.» Les résultats de l'an dernier représentent une hausse de plus de 85% des investissements par rapport à 2012. «C'est une année d'exception : il y avait beaucoup de projets, les clients étaient pressés, explique la PDG, nommée le 13 septembre dernier à la tête de MI. On veut que ça devienne la norme.» L'organisme entend prêter une attention particulière l'an prochain aux États-Unis et à l'Asie, qui n'ont représenté que 15% et 2% des investissements en 2013. Métropole «au carrefour» Montréal International, fondé en 1996, se veut le bras de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et de ses 82 municipalités pour attirer des investissements étrangers et des organisations internationales. La position de la métropole québécoise est plutôt enviable à ce dernier chapitre, avec 63 organisations internationales contre 34 à Toronto et 14 à Vancouver. En avril 2013, le magazine américain fDi a d'ailleurs accordé à Montréal la première place pour sa «stratégie d'attraction des investissements directs étrangers», devant 126 autres villes des Amériques. Ces faits démentent la perception que Montréal stagne en ce qui concerne les investissements étrangers, estime le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée. «Nous sommes au carrefour des marchés européens et nord-américains, a-t-il déclaré. Le Québec est un lieu idéal pour rayonner à la fois aux États-Unis et en Europe.» L'importance d'un organisme comme Montréal International, qui se donne comme but de repérer, attirer et faciliter la tâche aux entreprises d'ailleurs, est évidente, estime-t-il. «C'est une course internationale pour les investissements étrangers, où les investisseurs ont la part belle. Chaque fois qu'on gagne, c'est parce qu'on a les bons arguments.» Le maire de Montréal et président de la CMM, Denis Coderre, en a profité pour appeler à un «front commun face aux autres métropoles du monde». Les deux élus ont réitéré leur engagement financier : sur trois ans, Montréal versera 10 millions et Québec, six. Questionné sur l'assurance que ces fonds seront dépensés de façon adéquate, après les révélations concernant le train de vie princier du PDG de Tourisme Montréal en novembre dernier, le maire Coderre a eu cette réponse lapidaire : «On a un inspecteur général.» <!-- END #leftbar --> <!-- partager --> [TABLE] <tbody>[TR] [TD]Partager [/TD] [TD]<fb:like class=" fb_iframe_widget" fb-iframe-plugin-query="action=recommend&app_id=166995983353903&font=arial&href=http%3A%2F%2Fwww.lapresse.ca%2Factualites%2Fmontreal%2F201402%2F27%2F01-4743180-annee-record-pour-montreal-international.php&layout=button_count&locale=fr_FR&sdk=joey&show_faces=false" fb-xfbml-state="rendered" href="http://www.lapresse.ca/actualites/montreal/201402/27/01-4743180-annee-record-pour-montreal-international.php" show_faces="false" font="arial" layout="button_count" action="recommend"></fb:like> [/TD] [TD]<iframe title="Twitter Tweet Button" class="twitter-share-button twitter-tweet-button twitter-count-horizontal" id="twitter-widget-1" src="http://platform.twitter.com/widgets/tweet_button.1392079123.html#_=1393682751064&count=horizontal&counturl=http%3A%2F%2Fwww.lapresse.ca%2Factualites%2Fmontreal%2F201402%2F27%2F01-4743180-annee-record-pour-montreal-international.php&id=twitter-widget-1&lang=fr&original_referer=http%3A%2F%2Fwww.lapresse.ca%2Factualites%2Fmontreal%2F201402%2F27%2F01-4743180-annee-record-pour-montreal-international.php&related=lapresse_sports%2Clp_international%2Clp_arts%2Clp_musique%2Clp_sante%2Clp_voyage%2Clp_musique&size=m&text=Ann%C3%A9e%20record%20pour%20Montr%C3%A9al%20International&url=http%3A%2F%2Fwww.lapresse.ca%2Factualites%2Fmontreal%2F201402%2F27%2F01-4743180-annee-record-pour-montreal-international.php&via=lp_lapresse" frameborder="0" scrolling="no" style="width: 118px; height: 20px;" allowtransparency="true" data-twttr-rendered="true"></iframe> [/TD] [TD][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE] <!-- FB init est dans l'entête appId: '166995983353903' --> <!-- /partager --> <style type="text/css"><!--#google_bas {font-family:arial;border:1px solid #cccccc;padding-left:10px;text-align:left;margin-bottom:10px;}#google_bas .line{border-top:1px dotted #999;}#google_bas .lineg{padding-bottom:10px;}#google_bas a.adLink_a:hover {color:#828282;background-color:#e7edf5;text-decoration:none;}#google_bas a.adLink1_a:hover {color:#828282;background-color:#e7edf5;text-decoration:none;}#google_bas a.adTitle_a:hover {color:#003399;background-color:#e7edf5;text-decoration:none;}#google_bas a.adTitle1_a:hover {color:#003399;background-color:#e7edf5;text-decoration:none;}#google_bas a.adLink_a {color:#828282;text-decoration:none}#google_bas .single_center {text-align:center}#google_bas a.adTitle_a {color:#003399;text-decoration:none; }#google_bas a.adLink1_a {color:#828282;text-decoration:none;}#google_bas a.adTitle1_a {color:#003399;text-decoration:none;}#google_bas .header {color:#003399;background:#eee;padding:4px;font-size:15px;font-weight:bold}#google_bas .ad {color:#003399;width:590px;height:200px;}#google_bas .ad1 {color:#003399;width:590px;height:200px;}#google_bas .adText {color:#333;text-decoration:none;font-size:10pt;}#google_bas .adText1 {color:#003399;text-decoration:none;font-size:10pt;}#google_bas .adLink {color:#828282;overflow:hidden;text-decoration:none;font-size:10pt;}#google_bas .adLink1 {color:#828282;text-decoration:none;font-size:10pt;}#google_bas .abg {color:#828282;text-decoration:none;font-size:10pt;font-weight:bold;}/* titre */#google_bas a.abg:hover {color:#828282;text-decoration:underline;}#google_bas a.abg:visited {color:#828282;text-decoration:none;}#google_bas .adTitle {color:#003399;text-decoration:none;font-size:10pt;font-weight:bold;}#google_bas .adTitle1 {color:#003399;text-decoration:none;font-size:10pt;font-weight:bold;}#google_bas .ad_box1 {height:200px;width:590px;overflow:hidden;}#google_bas .ad_box2 {height:200px;width:590px;overflow:hidden;}--></style> [TABLE=class: ad] <tbody>[TR] [TD=class: lineg][/TD] [/TR] [TR] [TD=class: line][/TD] [/TR] </tbody>[/TABLE]
  11. Pendant ce temps, au Québec et au Canada, on recule. Accord de l'UE pour réduire de 40% ses GES d'ici 2030 JEAN-LUC BARDET Publié le 23 octobre 2014 à 19h20 Les dirigeants européens ont trouvé un accord vendredi sur un plan climat ambitieux pour mettre l'Europe en position de leader mondial dans la lutte contre le réchauffement de la planète. L'Union européenne prévoit une réduction d'au moins 40% de ses émissions de gaz à effet de serre d'ici 2030 par rapport à 1990. «Accord! Au moins 40% de réduction d'ici 2030. Accord du Conseil européen sur une politique énergétique et de climat la plus ambitieuse au monde», a écrit le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, sur son compte Twitter. Les 28 chefs d'État et de gouvernement se sont aussi entendus sur deux autres objectifs: porter la part des énergies renouvelables à 27% de la consommation et faire 27% d'économies d'énergie, a précisé M. Van Rompuy. Le premier est contraignant, mais à l'échelle de l'UE, pas de chaque Etat membre, et le deuxième objectif ne l'est pas. Les Européens, poussés notamment par l'Espagne et le Portugal, ont aussi décidé d'augmenter les «interconnexions» entre réseaux électriques au sein de l'Union, à 15% d'ici 2030, a précisé M. Van Rompuy. «C'est une bonne nouvelle pour le climat, les citoyens, la santé et les négociations internationales sur le climat à Paris en 2015», a estimé M. Van Rompuy, assurant que cela créerait «des emplois durables» et de la «compétitivité». L'accord a été obtenu à l'issue de discussions ardues qui ont duré près de huit heures à Bruxelles. C'est «un accord très ambitieux pour la planète. L'Europe montre l'exemple», s'est réjoui le président français François Hollande, qui accueillera la conférence de Paris fin 2015. «S'il n'y a pas d'accord» entre Européens, «comment convaincre les Chinois ou les Américains ?», avait-il demandé à son arrivée au sommet. Mécanismes de soutien La question du partage du fardeau était centrale entre les pays pauvres, principalement de l'est de l'Europe, qui dépendent encore largement des énergies fossiles comme le charbon, et les plus riches qui s'appuient sur le nucléaire ou sont déjà bien engagés dans la transition énergétique. Les premiers, emmenés par la Pologne, ont obtenu un «paquet de compensations» pour les aider à moderniser leur système énergétique, a indiqué une source européenne. Des mécanismes de soutien vont être créés à partir du système des quotas européens d'émission de CO2, notamment un fonds alimenté par une petite partie (2%) des ventes de ces certificats. De leur côté, l'Espagne et le Portugal exigeaient de meilleures interconnexions avec les réseaux énergétiques européens, un sujet qui provoque des frictions depuis des années entre l'Espagne et la France. Les Espagnols attendent notamment des financements dans le plan d'investissements de 300 milliards d'euros que doit présenter d'ici la fin de l'année la nouvelle Commission Juncker. L'amélioration des interconnexions fait partie des outils pour accroître l'indépendance énergétique de l'UE, un enjeu rendu encore plus crucial par la crise en Ukraine et les menaces sur l'approvisionnement en gaz russe. Vendredi sera consacré à l'économie et aux moyens de doper la croissance, à quelques jours de l'entrée en fonction de la Commission Juncker, qui en a fait sa première priorité. La discussion, entamée à 28, sera suivie d'un mini-sommet de la zone euro qui pourrait être animé par le débat sur les règles budgétaires européennes, au moment où les projets de budget de la France et de l'Italie sont sur la sellette de la Commission. http://www.lapresse.ca/actualites/environnement/201410/23/01-4812075-accord-de-lue-pour-reduire-de-40-ses-ges-dici-2030.php
  12. Les principaux indices boursiers asiatiques et européens chutent fortement. Les titres du secteur bancaire sont sévèrement malmenés. Pour en lire plus...
  13. Les marchés asiatiques trébuchent, mardi, dans la foulée d'une nouvelle dégringolade des principaux indices new-yorkais. Les marchés européens ouvrent également en baisse marquée. Pour en lire plus...
  14. C'est le retour de la panique sur les marchés asiatiques et européens vendredi, les investisseurs craignant de plus en plus une récession mondiale. Pour en lire plus...
  15. Ottawa garantit les prêts interbancaires 23 octobre 2008 - 08h14 LaPresseAffaires.com Michel Munger Calquant les initiatives de ses «collègues» européens et américain, Ottawa garantit les prêts interbancaires pour desserrer le marché du crédit. Le ministre fédéral des finances, Jim Flaherty, a fait cette annonce ce matin lors d'une conférence de presse. La mesure vise à redonner confiance aux institutions bancaires. Les banques utilisent normalement le prêt interbancaire pour assurer leurs besoins de liquidités à très court terme, afin de pouvoir prêter à leurs clients. Or, depuis le début de la crise du crédit en août 2007, elles hésitent à se refiler des liquidités, craignant que leurs concurrentes soient incapables d'effectuer les remboursements. Cela a fait bondir les taux d'intérêt exigés. Depuis que les gouvernements européens et américain ont annoncé la garantie temporaire des prêts interbancaires pour débloquer le marché, les taux ont reculé. Selon ce que rapporte l'Agence France-Presse, le taux interbancaire offert à Londres et exprimé en dollars (Libor) à 3 mois se détendait à 3,535%, contre 3,5412% mercredi. Il avait atteint 4,8187% le 10 octobre. L'Euribor à trois mois, l'un des principaux taux de référence du marché monétaire de la zone euro, poursuivait également son repli à 4,921% contre 4,936% la veille. À la mi-septembre, le marché était entré dans une période de paralysie avec des taux élevés après la faillite de la banque d'investissement Lehman Brothers. La crise du crédit, si elle ne se résorbe pas, menace de bloquer le pouvoir d'emprunt des particuliers et entreprises, qui se servent du crédit pour financer des projets. Jim Flaherty a tenu à rappeler que le Canada n'est pas aux prises avec les mêmes problèmes que ses voisins du Sud, où une bulle immobilière alimentée par des hypothèques à risque a récemment éclaté. Par contre, a déclaré le ministre, «le gouvernement du Canada ne laissera jamais le système canadien, qui est considéré comme un des meilleurs du monde, ne soit menacé par des événements internationaux». Ottawa ne voit toutefois pas le besoin de hausser la garantie des dépôts des épargnants au-delà du plafond actuel de 100 000 $. Il prend donc la direction inverse des gouvernements européens, qui ont augmenté les montants protégés. Par exemple, l'Irlande et l'Allemagne ont décidé de garantir tous les dépôts bancaires. Aux États-Unis, le montant protégé s'élève à 250 000 $ jusqu'en 2010. M. Flaherty a expliqué qu'à son avis, la garantie de la Société d'assurance-dépôts du Canada est déjà l'une des meilleures. Rappelons que le 10 octobre, le ministre Flaherty a fait savoir que le gouvernement achèterait 25 G$ d'hypothèques assurées par la SCHL afin de faciliter le financement à long terme des banques.
  16. Face à la pire crise depuis 1929, Européens et Américains sont tombés d'accord pour réunir une série de sommets internationaux, dont le premier pourrait avoir lieu dès novembre à New York, capitale de la finance mondiale. Pour en lire plus...
  17. Les marchés boursiers européens et asiatiques rebondissaient légèrement vendredi mais ils demeuraient volatils à la fin d'une autre semaine de grincements de dents. Pour en lire plus...
  18. Les bourses asiatiques et européennes sont en forte progression au lendemain de l'annonce d'un plan de sauvetage par plusieurs pays européens et à quelques heures d'une mesure similaire aux États-Unis. Pour en lire plus...
  19. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo était en hausse de 9,64%, mardi une demi-heure après l'ouverture, gagnant 798,25 points à 9074,86 points, après les interventions massives des gouvernements européens et américain pour rétablir la confiance. Pour en lire plus...
  20. Acculés à agir et rassurer, les dirigeants européens devaient tâcher dimanche soir à Paris de donner un contenu clair et concret à une stratégie coordonnée face à la crise financière, quelques heures seulement avant la réouverture des marchés. Pour en lire plus...
  21. La Banque du Canada et d'autres banques centrales s'entendent pour 180 milliards de dollars avec la Réserve fédérale américaine, ce qui semble rassurer les marchés européens. Pour en lire plus...
  22. Les prix du pétrole rebondissaient mardi à l'ouverture des échanges à New York soutenus par la hausse des marchés actions européens et le recul du dollar. Pour en lire plus...
  23. Calquant les initiatives de ses «collègues» européens et américain, Ottawa garantit les prêts interbancaires pour desserrer le marché du crédit. Pour en lire plus...
  24. Les ministres européens des Finances se retrouvent vendredi à Nice dans un climat de crise économique grandissante, avec une menace de récession mais peu de moyens de réponse, faute de marge de manoeuvre budgétaire et face au refus de la BCE de baisser ses taux. Pour en lire plus...
  25. Réunis à Paris, les dirigeants politiques européens proposent de garantir le marché interbancaire et de recapitaliser les banques en faillite, deux mesures inspirées du plan britannique. Pour en lire plus...