Search the Community

Showing results for tags 'diminué'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 34 results

  1. 5$ que dans une semaine on vas annoncer que le Québec a créé 42 000 emplois en juin /********************** Juin Le Québec a perdu 4600 emplois Agence QMI 06/07/2012 10h06 - Mise à jour 06/07/2012 10h37 OTTAWA – L'économie québécoise a perdu 4600 emplois en juin par rapport à mai, essentiellement des postes à temps plein, selon Statistique Canada. Le taux de chômage a tout de même chuté de 0,1 % pour s'établir à 7,7 %, en raison du moins grand nombre de personnes à la recherche d'un emploi. De fait, l'activité économique a détruit 5500 emplois à temps plein et en a créé 900 à temps partiel. Les données publiées vendredi par Statistique Canada contrastent avec celles du mois précédent, alors qu'on avait enregistré une création de 14 700 emplois. L'agence fédérale a aussi indiqué qu'il s'est créé 7300 emplois au pays, ce qui est supérieur aux 5000 emplois attendus par les économistes. Le taux de chômage a diminué d'un dixième de point de pourcentage, à 7,2 %. L'emploi a surtout progressé en Ontario, avec une création nette de 20 200 emplois. Le taux de chômage a diminué d'un dixième de point de pourcentage pour s'établir aussi à 7,7 %, comme au Québec. Au pays, des hausses de l'emploi ont été constatées notamment dans les services aux entreprises, dans les soins de santé et l'assistance sociale, dans l'enseignement et dans les services publics. Des baisses ont été constatées dans le secteur de l'information, de la culture et des loisirs ainsi que dans celui de l'agriculture. Le nombre d'employés du secteur public a augmenté de 38 900 en juin alors qu'il a diminué de 26 000 dans le secteur privé. Toutefois, la croissance de l'emploi au cours des 12 derniers mois a eu lieu principalement au sein du secteur privé, avec une augmentation de 148 700 emplois. Dans le secteur public, elle a été de 21 200 emplois. Un été difficile pour les étudiants Chez les étudiants, le marché du travail est moins reluisant cette année que l'an dernier. Statistique Canada a indiqué que le taux d'emploi, soit le nombre d'étudiants qui travaillent par rapport au total des étudiants, s'est affiché à 63,2 % en juin, comparativement à 67,4 % en juin 2011. Le taux d'emploi est le plus bas enregistré pour un mois de juin depuis 35 ans, a souligné l'agence fédérale. Le taux de chômage des étudiants s'est fixé à 13 % en juin, en hausse par rapport au taux de 11 % enregistré un an plus tôt.
  2. Le nombre de mises en chantier au pays a diminué de 7,6% en 2008 par rapport à 2007. La SCHL prévoit qu'il diminuera encore davantage cette année avant de remonter légèrement en 2010. Pour en lire plus...
  3. La presse, 7 aout 2009 Si le taux de chômage est resté stable au Canada en juillet, les pertes d'emplois au Québec ont connu une importante hausse durant la même période. Le taux de chômage était stable à 8,6 % en juillet au pays. Après avoir peu bougé en juin, l'emploi a toutefois diminué de 45 000 au cours du mois dernier. Statistique Canada souligne que les pertes d'emploi ont touché à la fois le travail à temps plein et le travail à temps partiel. L'emploi s'est replié principalement chez les jeunes de 15 à 24 ans et chez les femmes de 25 à 54 ans. La tendance à la baisse chez les employés du secteur privé a persisté mais on a noté une progression soutenue de l'emploi autonome. En juillet, l'emploi a diminué dans les services d'hébergement et de restauration, ainsi que dans la construction. Le commerce de détail et le commerce de gros ont pour leur part connu des augmentations. Au Québec Le taux de chômage a augmenté de deux dixièmes au Québec en juillet pour passer à neuf pour cent. C'est le plus élevé depuis janvier 2004. Après quatre mois sans enregistrer de pertes notables, l'emploi au Québec a reculé au total de près de 37 000. Au Nouveau-Brunswick, le taux de chômage est passé à 9,4 %, en hausse de deux dixièmes par rapport au mois précédent. En Ontario, il a baissé de trois dixièmes à 9,3%. Le mois de juillet a été difficile pour les étudiants canadiens. Leur taux de chômage a atteint 20,9%. Il s'agit du taux de chômage le plus élevé noté en juillet pour les étudiants depuis que des données comparables sont devenues disponibles en 1977. L'emploi a reculé de 10,9% chez les jeunes de 15 à 24 ans par rapport au même mois de l'année précédente.
  4. Le département du Commerce a indiqué vendredi que le revenu personnel des Américains a diminué de 0,7% en juillet. Pour en lire plus...
  5. Le taux annuel d'inflation a légèrement diminué en septembre au Canada, passant à 3,4%. Pour en lire plus...
  6. Chute de 13,5% des permis de bâtir 6 octobre 2008 - 09h10 Presse Canadienne La valeur des permis de bâtir a chuté de 13,5% au mois d'août au Canada comparativement à juillet, pour se chiffrer à 5,6 G$. Dans le secteur résidentiel, la valeur des permis de bâtir a diminué de 9,3% et s'est établie à 3,4 G$, selon les données publiées lundi par Statistique Canada. Dans le secteur non résidentiel, la valeur des permis a diminué de 19,3% pour se fixer à 2,2 G$. Les trois composantes du secteur non résidentiel (industrielle, commerciale et institutionnelle) ont participé à ce recul. La plus forte baisse a toutefois été enregistrée dans la composante institutionnelle. La valeur des permis de bâtir a diminué dans sept provinces en août. Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Ontario (-11,5%) et en Alberta (-19,1%). La valeur des logements a également diminué au Québec (-12,6%) et en Saskatchewan (-45,9%). Le Nouveau-Brunswick a enregistré un gain de 53,1%. Depuis le début de 2008, la valeur des permis de bâtir a diminué de 0,7% par rapport à la même période l'année dernière.
  7. Les ventes de véhicules automobiles neufs ont diminué de 7% au Canada au mois de novembre par rapport à octobre, pour s'établir à 129 044. Pour en lire plus...
  8. Le déficit a diminué pour un troisième trimestre consécutif au cours du troisième trimestre, retraitant sous la barre des 3 G$ pour la première fois en un an. Pour en lire plus...
  9. Presse Canadienne 29/05/2007 L'Institut économique de Montréal soutient que la situation économique du Québec continue de se détériorer par rapport à celle du reste du Canada. Pour cet institut indépendant, le Québec doit être plus efficace et plus innovateur que ses principaux concurrents. Son vice-président et économiste en chef, Marcel Boyer, explique dans une note qu'il est temps de mettre fin à la sous-performance relative du Québec en termes de développement économique, de croissance démographique et de création d'emploi. Il conclut que des réformes courageuses devraient faire appel «à une responsabilisation accrue des individus, à la libéralisation des prix et à la mise en concurrence de la production et de la distribution des services publics». L'institut souligne que depuis 25 ans, la part du PIB réel québécois dans l'ensemble canadien a diminué de près de 3%. Le taux de croissance des sept dernières années a été de 2,5% au Québec et de 3,3% dans le reste du Canada. En gardant cette cadence pour les 25 prochaines années, l'économie du Québec ne représenterait plus alors que 17,5% de l'économie canadienne. On souligne aussi que le Québec perd sa population, en particulier ses jeunes. En 25 ans, la population âgée de 15 ans et moins a diminué de 11,8% au Québec, alors qu'elle a augmenté de 6,8% dans le reste du Canada. Selon l'institut, on peut donc s'attendre à ce que le Québec ait de la difficulté à maintenir une qualité de biens et services publics et sociaux comparable à celle du reste du Canada. En ce qui concerne la création d'emplois, la performance du Québec apparaît également décevante, selon l'institut. Depuis 25 ans, le Québec a créé 18,8 pour cent des emplois au Canada, dont seulement 16,6% des emplois à temps plein. Cette création d'emploi trop faible amènerait plusieurs individus à prendre leur retraite ou à cesser de chercher de l'emploi.
  10. Les prix de vente des logements neufs au Canada au mois de mai ont reculé de 0,1%, selon les données de Statistique Canada. Pour en lire plus...
  11. Le nombre de chômeurs a légèrement diminué au Canada en juillet parce qu'un grand nombre de personnes, surtout des jeunes, ont quitté la population active. Pour en lire plus...
  12. Ce nombre a diminué en juin par rapport au mois de mai, mais il a augmenté de 4,9% par rapport au mois de juin 2007. Pour en lire plus...
  13. La croissance des importations a dépassé celle des exportations en juillet au Canada. L'excédent commercial du Canada a donc diminué à 4,9 milliards de dollars. Pour en lire plus...
  14. Les dépenses générées par le tourisme au Canada ont diminué de 0,7 % au cours du troisième trimestre de 2008 par rapport au trimestre précédent. Pour en lire plus...
  15. La valeur totale des permis de bâtir au Canada, au mois d'octobre, a diminué de 15,7% pour se fixer à 5,4 G$. Pour en lire plus...
  16. Finances : le Québec heurté par la crise * Olivier Schmouker, Lesaffaires.com * 11:14 Le Québec est la province canadienne qui enregistre le plus de licenciements dans l’industrie des services financiers. En octobre dernier, l’emploi salarié dans l’industrie des services financiers a en effet diminué de 0,4% au Québec. En Ontario, on n’enregistrait aucune variation, selon l’Institut de la statistique du Québec. Pendant la même période, le nombre d’emplois salariés – toutes industries confondues – augmentait en moyenne de 0,2% au Canada, tout comme au Québec. Une particularité typiquement québécoise Le nombre d’employés a diminué de 1,6% au Québec dans le secteur de l’intermédiation financière. En Ontario, la baisse était de 0,8% ; à l’échelle du Canada, de 0,9%. Dans le secteur de l’assurance, la diminution du nombre d’employés a été de 0,3% au Québec. En revanche, la progression était de 0,6% en Ontario, et la moyenne canadienne, de 0,4%. Quant au secteur des valeurs mobilières et de l’investissement, la contraction du nombre d’emplois salariés a été de 1% en octobre au Québec. À l’inverse, la progression moyenne était de 1,4% au Canada. Et si l’on regarde les 12 derniers mois, la chute se chiffre à 4,4% au Québec, alors que la hausse est de 10,8% en Ontario, et de 9,7% à l’échelle du Canada. Enfin, le secteur du crédit-bail a vu le nombre d’employés se contracter de 0,6% en octobre au Québec. Cette fois-ci, le Québec se situe pile dans la moyenne du Canada (-0,6%). La baisse s’établit à 1,3% au Québec sur les 12 derniers mois (-1,9% en moyenne au Canada).[
  17. March 17, 2009 by Deyanira Bautista Filed under Marche Immobilier (ces chers journalistes qui mettent encore une fois le Québec dans le même panier que le reste du Canada !) Le prix de vente moyen a chuté de 9,2 % au pays en février, à 281 972 $. Ottawa — Les prix et les ventes de résidences ont continué de chuter au Canada le mois dernier, comparativement à la même période il y a un an, mais l’activité du secteur était en hausse pour la première fois depuis septembre, a rapporté hier l’Association canadienne de l’immeuble (ACI). Le prix de vente moyen a chuté de 9,2 % au pays en février, à 281 972 $, a indiqué l’ACI. Les ventes ont diminué de 31 % et atteint 25 373 unités le mois dernier, soit le recul le moins important, d’une année à l’autre, à avoir été constaté depuis octobre 2008. Les ventes désaisonnalisées ont diminué de 26,8 %. Le nombre de propriétés vendues par le biais des systèmes MLS des chambres immobilières canadiennes a par ailleurs été de 8,6 % supérieur aux niveaux de ventes désaisonnalisées en janvier, a indiqué l’association. Selon l’ACI, le prix moyen des résidences a diminué en février en grande partie à cause de la baisse des ventes observée en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario, «où les résidences sont plus chères et la demande s’est affaiblie le plus». Les ventes de février ont baissé le plus en Colombie-Britannique par rapport à l’an dernier, ayant chuté de 46,5 %, à 3653 unités, devant celles enregistrées en Saskatchewan, 32,1 %, à 628 unités, et celles rapportées en Alberta, qui ont reculé de 29,8 % pour s’établir à 3231 unités. Les ventes en Ontario, province qui constitue le plus important marché immobilier au pays, ont diminué de 29,2 % en février, par rapport au même mois il y a un an, et ont atteint 9861 unités. Au Québec, le recul a été de 24,7 %, pour un total de 6042 unités. Les prix ont également chuté le plus en Colombie-Britannique, ayant atteint une moyenne de 421 023 $, en baisse de 12 %. Au Québec, les prix ont grimpé de 1,6 % en moyenne en février par rapport au même mois l’an dernier, pour atteindre 207 927 $. Source: La Presse canadienne | Édition du mardi 17 mars 2009 Courtesy of: McGill Immobilier Team http://montrealrealestateblog.com/les-prix-et-les-ventes-de-residences-continuent-de-chuter-au-pays-mais-au-quebec/
  18. Les ventes au détail ont diminué de 0,3% en août au Canada, par rapport à juillet, pour s'établir à 35,9 G$, en raison, principalement, de la baisse dans le secteur de l'automobile. Pour en lire plus...
  19. La pétrolière albertaine investira 2 milliards de moins en 2009, en raison de l'incertitude qui caractérise les marchés financier et pétrolier. Pour en lire plus...
  20. Le taux de logements inoccupés a diminué cette année au Canada, au Québec et à Montréal. Pour en lire plus...
  21. Les ventes des fabricants canadiens ont diminué de 6,4% en novembre dernier par rapport au mois précédent, pour se fixer à 48,4 G$. Pour en lire plus...
  22. Québec Le taux de chômage recule Agence QMI 08/02/2013 10h43 OTTAWA - Le taux de chômage a diminué au Québec en janvier, alors qu'il s'est créé plus de 5000 emplois, a indiqué vendredi Statistique Canada. Les chiffres sur l'emploi de la province détonnent avec la perte de plus de 20 000 emplois au Canada. L'agence fédérale a souligné que si l'économie de la province a détruit 7900 emplois à temps partiel, elle en a créé 13 300 à temps plein, pour une création nette de 5500 emplois. Cette embellie dans le monde du travail a contribué à ramener le taux de chômage à 7,1 %, en baisse de deux dixièmes de point de pourcentage. Au Canada, le portrait est beaucoup moins reluisant, alors qu'il s'est perdu 21 900 emplois en janvier, essentiellement des postes à temps plein (20 600). Les économistes sondés par l'agence Bloomberg attendaient une création de 5000 emplois. Le taux de chômage a reculé d'un dixième de point de pourcentage, à 7 %. En décembre, à la fois le Québec et le Canada avaient enregistré une création d'emplois, soit respectivement de 5200 et 31 200 emplois, en chiffres révisés. Au pays, l'hémorragie d'emplois s'est surtout produite en Ontario, avec une perte de 31 200 emplois. L'emploi à temps plein a reculé de 43 000. Comme il y avait moins de personnes à la recherche de travail, le taux de chômage a diminué de deux dixièmes de point dans la province voisine pour passer à 7,7 %. Au pays, le secteur public s'est délesté de quelque 27 000 employés le mois dernier, alors que l'emploi dans le secteur privé a diminué de 18 800. Le nombre de travailleurs autonomes s'est accru de 23 900. Par rapport à 12 mois plus tôt, le nombre d'employés du secteur privé a augmenté de 1,9 % ou de 210 000, alors que le nombre d'employés du secteur public et celui des travailleurs autonomes ont connu peu de variation, fait savoir l'agence fédérale. Le nombre de personnes travaillant dans l'enseignement et le secteur de la fabrication a chuté, alors qu'il s'est accru dans la construction et les administrations publiques. Les mauvaises statistiques sur les mises en chantier et l'emploi faisaient réagir négativement le dollar canadien, qui perdait 49 centièmes de cent par rapport au dollar américain, à 99,73 cents, à 9 h 12.
  23. Les revenus ont diminué d'un pour cent par rapport à l'an dernier, pour se chiffrer à 185,8 M$. Pour en lire plus...
  24. La compagnie se dote d'un programme de dépenses en immobilisations d'au plus 4 G$ pour 2009, ce qui représente une diminution considérable. Pour en lire plus...
  25. Les touristes dépensent moins au Canada 12 janvier 2009 - 09h35 La Presse Canadienne Les dépenses générées par le tourisme au Canada ont diminué de 0,7 % au cours du troisième trimestre de 2008 par rapport au trimestre précédent, en raison de la baisse des dépenses des Canadiens et de celles des visiteurs internationaux au Canada. Les dépenses touristiques intérieures des Canadiens ont légèrement diminué, soit de 0,4 %, au troisième trimestre de 2008. Il s'agit d'une baisse marquée par rapport au taux de croissance observé au trimestre précédent, qui était de 0,7 %, et aux hausses trimestrielles moyennes de 1,5 % enregistrées au cours des deux années précédentes. La croissance plus faible du revenu personnel disponible, le mauvais temps (l'été 2008 a été le troisième plus pluvieux en 61 ans), le prix élevé de l'essence à la pompe et les suppléments pour le carburant demandés par les compagnies aériennes ont constitué la toile de fond de cette situation, selon Statistique Canada. Les dépenses de voyage des Canadiens à l'extérieur du Canada ont, pour leur part, reculé de 1,7 % au troisième trimestre, les voyages de même jour et les voyages avec nuitées aux États-Unis ayant diminué. Par contre, les voyages vers des destinations autres que les États-Unis ont augmenté pour un 12e trimestre consécutif. Les dépenses des visiteurs étrangers au Canada ont reculé de 2,1 % au troisième trimestre. Il s'agit d'une troisième diminution consécutive. Le nombre de voyageurs en provenance des États-Unis et de pays d'outre-mer a été en baisse. Par ailleurs, même si le produit intérieur brut (PIB) de l'ensemble de l'économie a crû légèrement au troisième trimestre de 2008, le PIB attribuable au tourisme a diminué de 0,6 %. Des baisses ont été enregistrées dans toutes les industries du tourisme, principalement dans le transport (-1,1 %) et dans l'hébergement (-0,8 %). Le nombre d'emplois attribuables au tourisme a diminué de 0,7 % au troisième trimestre, l'industrie de l'hébergement ayant connu des pertes d'emploi pour un deuxième trimestre consécutif. Des augmentations ont toutefois été enregistrées dans les loisirs et divertissements ainsi que dans la restauration.