Search the Community

Showing results for tags 'desbiens'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 2 results

  1. No shit ! C'est pas une surprise pour nous, mais ça va peut-être rassurer ceux qui s'y connaissent moins. ------------------ Louis-Pierre Côté Argent Un important joueur du secteur immobilier, la firme Thibault, Messier, Savard et Associés, se joint au concert d’experts du secteur qui affirment que la grande région de Montréal n’a pas subi de bulle immobilière au cours des dernières années. André Desbiens De passage à Argent pour parler du projet Les Tours du boisé à Longueuil, André Desbiens, vice-président, acquisitions et développement, de la société montréalaise a affirmé qu’à son avis, Montréal n’avait pas connu de bulle immobilière, « par rapport à l’Ontario, l’Ouest du Canada et les Etats-Unis. Il n’y a pas eu de spéculation. » Le groupe à laquelle est associée l’ex-joueur du Canadien Serge Savard est bien assis dans le secteur avec plus de 25 projets immobiliers à son actif, dont Les Tours du boisé qui accueille ses premiers résidents. Ce projet de 30M$ repose sur un terrain de quatre millions de pieds carrés adjacent au Parc régional dans le quartier Longueuil sur le Parc. Il comprend deux tours de 53 et 49 condos sur six étages, dont les prix varient d’environ 200 000$ à 430 000$. La première phase, qui est maintenant complétée, est celles de 53 unités. La deuxième phase n’est pas encore en chantier et M. Desbiens n’a pas voulu s’avancer sur son début.
  2. Plus on lit, plus on s'aperçoit que c'est une petite clique de chialeux qui sont contre la gentrification de leur quartier... incroyable. Fête de quartier ou fête d'Ubisoft? Dernières nouvelles Fête de quartier ou événement corporatif promotionnel? Le festival de la rue Saint-Viateur, qui aura lieu le 1er juin pour célébrer le dixième anniversaire de l'implantation de la multinationale Ubisoft dans le Mile-End, suscite bien des interrogations dans la communauté artistique du quartier. Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens, deux artistes en arts visuels, font actuellement circuler un document intitulé « Confusion des genres ». Dans cette lettre, ces résidentes du Mile-End rapportent quelques faits liés à l'organisation et la tenue de cet événement, qu'elles jugent pour le moins « ambigus ». Elles dénoncent d'abord le fait que la multinationale française du jeu vidéo, implantée sur le boulevard Saint-Laurent, ait présenté le festival de rue comme « une nouvelle initiative de fête populaire ». Or, elles soulignent que « la composition du comité organisateur ne contient [...] aucun représentant de la communauté ». Les deux artistes s'interrogent aussi sur la pratique d'Ubisoft qui a consisté à solliciter la participation bénévole des artistes (pour le contenu) et des résidents (pour la logistique du site), tout en profitant de l'événement « pour se faire un capital d'image ». Certains artistes plus connus recevront toutefois des cachets en bonne et due forme. On nous vend une fête de quartier alors qu'il s'agit en fait d'un événement corporatif promotionnel à grand déploiement. — Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens, deux artistes en arts visuels du Mile-End Isabelle Anguita et Suzanne Desbiens se demandent également pourquoi la fête commence un vendredi après-midi alors que les enfants sont à l'école et leurs parents au travail. « Le caractère familial de cette fête semble être réservé aux employés d'Ubisoft qui auront reçu congé pour l'occasion », ajoutent-elles. Élargissant le débat, les deux femmes signalent que la communauté des artistes du Mile-End disparaît « comme peau de chagrin au fur et à mesure des avancées de la gentrification ». Entre 1999 et 2004, les loyers résidentiels ont connu une augmentation de 30 % dans ce quartier, disent-elles. « L'effet paradoxal de ces bouleversements est que les résidents qui en incarnent la vie et l'âme, ont de moins en moins la possibilité d'accéder à la propriété en raison de l'augmentation de la popularité de leur quartier », écrivent-elles. Les résidents et les commerçants du Mile-End ont organisé pendant des années une fête de la Saint-Jean, sur la rue Saint-Viateur, qui a connu un immense succès populaire. La tenue de cet événement a été interdite, il y a trois ans.