Search the Community

Showing results for tags 'daller'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 12 results

  1. Québec est disposé à se rendre jusqu'en Cour suprême pour empêcher Ottawa d'aller de l'avant avec son projet de création d'une commission pancanadienne des valeurs mobilières. Pour en lire plus...
  2. Voici un article que j ai trouver dans la presse qui me semble qu il est intéressant .Je marchais boulevard Saint-Laurent, vers La Presse, dans ce no man's land au bord de l'autoroute Ville-Marie, égaré entre le Quartier chinois et le Vieux-Montréal. Je marchais quand j'ai vu trois touristes perdus agglutinés à leur plan de ville. Ils avaient l'air de se disputer. L'un était convaincu qu'il fallait tourner à droite. L'autre militait pour la gauche. Et le troisième, le plus raisonnable des trois sans doute, s'est dit: «Tiens, demandons à quelqu'un.» Ce quelqu'un, c'était moi. «Pouvez-vous me dire où est la ville souterraine du Vieux-Montréal?» a demandé en anglais l'un des trois. J'ai eu envie de leur dire que la ville souterraine était d'abord dans leur tête. Un mythe dans la tête du touriste qui s'imagine une deuxième ville sous la ville, sorte d'univers mystérieux où les Montréalais vivraient heureux et reclus durant l'hiver, sans jamais voir la lumière du jour. J'ai eu envie de leur dire ça, mais je me suis contentée de leur indiquer poliment que la ville souterraine, c'était par ici et le Vieux-Montréal, par là. «C'est deux trucs différents. Vous feriez mieux d'aller vers le Vieux-Montréal, c'est plus joli...» Le touriste n'a pas apprécié la suggestion. «Oh! non! Le Vieux-Montréal, on connaît déjà. On est allés hier. On a marché rue Saint-Paul. Maintenant, on veut voir la ville souterraine. Est-ce que c'est ouvert? - Euh... oui. C'est ouvert.» Pour être ouvert, c'est ouvert. C'est ouvert, comme sont ouverts aussi les abribus, les bouches de métro et les toilettes publiques. C'est ouvert et il n'y a rien à voir, sinon de nouvelles brèches au plafond pour lesquelles on a décrété l'état d'urgence, aurais-je pu ajouter. Des brèches fort intéressantes, d'ailleurs, d'un point de vue de Montréalais, car elles auront permis au maire Tremblay de sortir lui-même de son souterrain, de reprendre les villes intérieure et extérieure en main, de se réapproprier le centre-ville pour finalement montrer que, quoi qu'on dise, il sait aussi parfois être un bon maire. J'aurais pu expliquer tout ça, mais le pauvre touriste avait l'air si enthousiaste. Dans son imagination, la ville souterraine semblait aussi intéressante que le Colisée de Rome. Lui dire que c'était un lieu de résurrection pour le maire Tremblay ou un simple réseau utilitaire travesti en royaume fascinant par les guides de touristes aurait été aussi grossier que de dire à un enfant de 3 ans que le père Noël n'existe pas. À contrecoeur, j'ai donc envoyé les trois touristes dans le ventre de la ville, en leur précisant qu'il y avait un accès par le Palais des congrès. Je les ai envoyés se perdre dans cette soi-disant «ville intérieure» - expression mensongère qui désigne de façon presque poétique un enchevêtrement qui ne l'est pas du tout. Je les ai envoyés vers des couloirs de métro, des corridors interminables, des escaliers roulants, des galeries marchandes sans intérêt se ramifiant sous des plafonds fissurés... Je sais, je sais, en hiver, quand il fait très froid et que l'envie soudaine vous prend, disons, d'aller du Palais des congrès à la Place des Arts en évitant autant que possible la lumière du jour et l'air frais, tout en maximisant vos chances de souffrir de dépression saisonnière, c'est très utile, ces kilomètres de souterrains. Je sais, il existe même à Montréal depuis cinq ans un très sérieux Observatoire de la ville intérieure, pour qui s'intéresse à l'aménagement des souterrains en milieu urbain. D'autant plus que Montréal possède la plus grande ville intérieure au monde... On ne va quand même pas cracher là-dessus, pour une fois qu'on est en tête de peloton. Mais si on vous disait que quelqu'un a le plus grand sous-sol "fini" du monde, auriez-vous vraiment envie de le visiter? Où est l'intérêt, en plein été en plus, d'aller s'y perdre? Dans mon jeune âge, un petit emploi m'a plongée tout un été dans le Montréal souterrain. Je travaillais dans une boutique pour touristes où on vendait de fausses sculptures inuits, des t-shirts avec un stade olympique brodé, des pseudo-mocassins d'Indiens... Tout un été donc à hiberner artificiellement, si on peut dire, sous les néons, afin de vendre une certaine idée de Montréal et du Québec qui prenait la forme d'objets aussi ridicules que convoités, le plus souvent fabriqués à Taiwan. Dehors, c'était l'été à Montréal. Mais les touristes semblaient trouver leur bonheur intérieur ici, dans ce souterrain climatisé et impersonnel. De temps en temps, il s'en trouvait tout de même un pour me demander avec une certaine candeur: «Elle est où, la ville souterraine? - Vous y êtes, monsieur. C'est ici», disais-je en désignant le couloir beige où nous nous trouvions. Les deux pieds dans le bonheur et il ne le savait même pas...
  3. Le tourisme québécois était déjà en perte de vitesse avant la présente tempête économique, et il faut accélérer les investissements pour lui redonner rapidement son erre d'aller, affirment des représentants de l'industrie touristique. Pour en lire plus...
  4. Il y a tu des intéressés? Il faut beau, il faut chaud, c'est le temps d'aller prendre une bonne bière!
  5. L'Aréna Maurice-Richard sera rajeunie (Corus Nouvelles)- 5,2 millions $ seront investis dans la rénovation de plusieurs équipements devenus vétustes de cet aréna de l'est de Montréal. Les travaux viseront les systèmes de réfrigération, de traitement d'eau, de ventilation ainsi que la toiture, les entrées et l'enveloppe extérieure. La moitié de la somme sera déboursée par le Gouvernement du Québec. La Ville de Montréal investira également et Patinage de vitesse Canada contribuera 500 000 $. La rénovation va permettre d'aller de l'avant avec le projet du Centre national courte piste de Montréal, dont le maintien des activités à Montréal est désormais confirmé. Sébastien Goulet / Corus Nouvelles
  6. Pub : Faire du Québec un laboratoire 24 janvier 2009 - 06h00 La Presse Hugo Fontaine Dans une opération de conquête comme celle qu'entendent mener les agences de publicité québécoises, il est de bonne guerre de diversifier son arsenal. Si le site montreal.ad permettra aux agences de se faire voir ailleurs, l'Association des agences de publicité québécoises (AAPQ) planche également sur un projet qui vise à attirer les grandes marques ici. Le «laboratoire de communication intégrée», un projet toujours en construction, veut faire du Québec une grande zone de test pour la communication marketing. Le Québec un microcosme où règne la suroffre médiatique, pour reprendre les propos de Sébastien Fauré, associé principal et président de l'agence Bleu Blanc Rouge serait le lieu idéal pour lancer un tel projet et convaincre les grandes entreprises de tenter l'expérience, croit l'AAPQ. «Ce serait bien plus qu'un focus group, dit Jacques Duval. Ce serait comme un gros Chicoutimi», ajoute-t-il en faisant référence au fait que la ville saguenéenne a souvent été le lieu de tests de nouveaux produits. Click here to find out more! L'intérêt de ce laboratoire serait de tester des stratégies de communication et de mise en marché au Québec, un marché spécifique caractérisé tant par une touche américaine qu'européenne. Dans la tête de ses créateurs, une entreprise pourrait essayer dans le laboratoire québécois une campagne publicitaire, une mise en marché puis une vente de ses produits. Dans un marché de 7 millions de personnes, ça devient moins casse-cou que dans un marché plus populeux. Le projet est d'envergure et plusieurs acteurs sont dans le coup: les agences de pub, mais aussi des médias de toutes sortes, des firmes de recherche, des détaillants et des universités. Le laboratoire pourrait être présenté à d'éventuels clients dès 2009, sinon en 2010. «Nous avons comme objectif d'aller en mission commerciale à New York en septembre», précise M. Fauré. Au bout du compte, «c'est une façon originale de proposer aux grandes marques d'aller plus loin», croit Sylvain Morissette. Et de faire connaître le savoir-faire des créateurs d'ici.
  7. Le chef de l'Etat français Nicolas Sarkozy est arrivé en fin de matinée vendredi à Québec pour une visite éclair de 24 heures, avant d'aller s'entretenir avec le président Bush de la crise financière. Pour en lire plus...
  8. Simplement pour vous aviser d'aller dans le thread du 701, une source provenant de Serge de SCP nous annonce que Rogers veut s'installer dans la tour. Il compte monter l'espace pour ainsi atteindre 50 étages, voire plus! Pour lire la nouvelle dans le thread approprié et continuer la discussion sur cette primeur: Le 701 University - 33 étages + 15 étages MONTAGE PRÉLIMINAIRE
  9. Voici 2 photos de mon nouveau bureau, il ne faisait pas très beau aujourd'hui mais je vais en prendre d'autres bientôt. Je vais essayer d'aller aux autres coins du bureau pour d'autres angles Le delta a l'air d'un nain:
  10. Les Montréalais n'ont plus besoin d'aller à New York pour mordre à pleines dents dans un bretzel géant tout frais tout chaud. Vive l'arrivée, sur le Plateau Mont-Royal, d'un premier stand qui, pour tout dire, n'a rien à envier à ses rivaux de la Grosse Pomme. De fait, si les bretzels new-yorkais peuvent être terriblement décevants - mie dense et sèche -, ceux de l'avenue du Mont-Royal sont d'un tout autre ordre. La pâte d'un blanc éclatant est à la fois très fine, souple et bien élastique. Il faut les savourer tout juste extirpés de la chaleur infernale du four, quand l'intérieur est encore humide et la croûte craquante. Un plaisir qui n'est pas sans rappeler celui de manger un bagel à peine sorti d'un fournil du Mile End. C'est à deux Roumains, Paul Stolelu et Selicia Tulama, que l'on doit cette belle nouveauté. «Les bretzels sont très populaires en Roumanie, on en trouve des frais partout et cela sent bon dans les rues, explique M. Stolelu. Cela manquait à Montréal, alors on s'est lancés.» Une dizaine de variétés sont offertes: au sésame, au sel, au pavot ou, particulièrement savoureuse, au carvi, même si on regrette un peu que les grains parfumés soient saupoudrés plutôt qu'intégrés à la pâte, ce qui lui donnerait plus de goût. La recette traditionnelle a été légèrement adaptée aux palais québécois avec une version à la cannelle, légèrement sucrée. Mais heureusement, la taille de ces bretzels est restée plus raisonnable que celle des colosses américains. Parfaite pour combler un petit trou dans l'estomac avant d'aller marcher au mont Royal. Une adresse à retenir pour tous ceux qui ont inscrit les bagels fumants dans leur palmarès gourmand de Montréal. 2$ pièce. La Pretzelleria. 25, av. du Mont-Royal E., Montréal, 514-419-4039. Tous les jours, de 10h30 à 19h. http://www.cyberpresse.ca/vivre/cuisine/201203/23/01-4508767-bretzels-a-montreal-mieux-qua-new-york.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_hotTopics_sujets-a-la-une_1664122_accueil_POS5
  11. Désolé, mais il faut que je vous parle et montre deux tours construites en légo que j'ai trouvées sur internet. Ça leur a pris 5 semaines 250 000 morceaux pour les faire : (je vous conseille d'aller sur le site et de regarder le vidéo de sa conception...) http://vook.wordpress.com/2008/04/06/dezeen-top-ten-skyscraper-designs-lego-tower/
  12. «C'est bien d'aller chercher des sociétés qui ont de l'encaisse, mais il faudra que ça rapporte à un moment donné.» Pour en lire plus...