Search the Community

Showing results for tags 'd’armes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 2 results

  1. Nom: 30 St-Jacques Hauteur (étages): 11 étages Hauteur (mètres): TBD Coût du projet: TBD Promoteur: Dev McGill Emplacement Début de construction: TBD Site internet: http://www.devmcgill.com/fr/30-st-jacques-place-d-armes Infos:Cette magnifique image panoramique de la Place d’Armes n’est pas un montage, c’est la réalité et vous pourriez un jour habiter tout juste à côté… Nous sommes fiers de vous annoncer que le promoteur DevMcGill et ses partenaires ont remporté un concours public de la Ville de Montréal leur permettant de donner vie à un nouveau projet de condominiums très attendu, le 30 St-Jacques. Situé sur l’un des très rares terrains vacants et développables du Vieux-Montréal, le 30 St-Jacques est voisin de la Place d’Armes, un secteur qui figure parmi les plus remarquables en Amérique du Nord grâce à son architecture. Environ 150 nouvelles résidences, dotées de commodités enviables, sont prévues sur ce site convoité depuis des années par de nombreux promoteurs. À un coin de rue de la station de Métro Place d’Armes et d’un accès à la ville souterraine de Montréal (RÉSO), les futurs résidents de cette copropriété pourront se rendre sans voiture et à l’abri des intempéries, à des milliers de commerces, services et entreprises. Il s’agit là d’un des rares développements de condominiums de Montréal à s’être vu accorder une note parfaite, soit de 100 %, sur le site Web indépendant « WalkScore.com ». Ce dernier compare l’arrondissement à un réel paradis pour le piéton.
  2. La solution: armer les étudiants, estime le lobby des armes à feu Alexandre Sirois «Un troupeau de moutons.» C’est l’image qui vient à l’esprit de Philip Van Cleave lorsqu’il pense aux étudiants qui ont été froidement abattus par Cho Seung-hui lundi matin en Virginie. Des moutons parce qu’ils étaient tous désarmés et donc «impuissants», explique cet informaticien quinquagénaire, président d’un des principaux groupes du lobby des armes à feu de cet État, la Virginia Citizens Defense League. «Parmi les étudiants enfermés qui ont été exécutés, si un seul avait eu une arme à feu, le dénouement aurait pu être complètement différent», soutient M. Van Cleave. Or, la Virginie a beau être un des États américains où le contrôle des armes à feu est le moins sévère, les étudiants armés ne peuvent pas se présenter sur les campus universitaires. Même s’ils ont un permis de port d’armes. «Nous pensons que c’est inacceptable. La vie est précieuse et on doit permettre aux gens de protéger la leur», dit M. Van Cleave, dont le téléphone ne dérougit pas depuis la fusillade. Le message à retenir de cette tragédie est d’ailleurs à son avis très simple : c’est que «le contrôle des armes à feu ne fonctionne pas». C’est pourquoi le lobby des armes à feu en Virginie compte accroître ses pressions pour que les étudiants âgés de 21 ans et plus puissent porter une arme sur les campus, moyennant l’obtention d’un permis. Cela fait d’ailleurs deux ans que ces militants tentent de convaincre les politiciens de l’État d’adopter un projet de loi à cet effet. Par deux fois, cependant, ce projet de loi n’a pu franchir le cap du sous-comité parlementaire. Les organismes en faveur du contrôle des armes à feu vont donc vraisemblablement continuer à s’arracher les cheveux en Virginie. Un État conservateur qui a voté à deux reprises pour le républicain George W. Bush et qui figure bon deuxième – derrière le Texas – quant au nombre de détenus exécutés ces dernières années. Un État où on ne vérifie pas les antécédents des acheteurs d’armes à feu si la transaction est conclue lors d’un « gun show », par exemple. Et un État où il y a bien peu de restrictions à l’achat d’armes de poing comme celles utilisées par Cho Seung-hui. Pas besoin de permis pour en acheter une. Ni de formation particulière. Pour ce qui est du pourcentage d’armes achetées dans un État particulier et utilisées par la suite lors de crimes, la Virginie se classe d’ailleurs parmi les meneurs, selon une étude citée hier par le réseau ABC. Ce laxisme ne serait-il pas plutôt à la source de carnages comme celui de lundi, comme l’affirment plusieurs tenants du contrôle des armes à feu ? Pas du tout, estime M. Van Cleave. «Si vous avez l’intention de blesser ou de tuer quelqu’un, vous ne vous préoccupez pas des lois. Vous allez trouver une arme à feu. Les criminels peuvent en obtenir comme ils peuvent obtenir du crack ou de la cocaïne n’importe où même si c’est totalement illégal», dit-il. «Il va la voler, l’acheter sur le marché noir ou même la fabriquer, poursuit-il. Vous pouvez en faire une avec un stylo. Ce n’est pas une bombe atomique, c’est quelque chose de très simple à faire avec quelques outils. Des criminels le font.» Sans surprise, M. Van Cleave se dit «très découragé» par les lois canadiennes sur le contrôle des armes à feu. «Il y a des fous chez vous aussi ! C’est pourquoi on devrait permettre aux Canadiens de se protéger, lance-t-il. Le gouvernement devrait vous faire confiance à ce sujet.» _____________________________________________________________ QUEL CON ! ! ! wow, c'est triste..... ils devraient avoir honte.....ils veulent juste s'en mettre pleins les poches..... moi aussi je me suis dit que c'était dommage qu'un élève n'ait pas eu une arme sur lui à ce moment là pour tuer le tireur fou....mais ça n'a pas de sens, immaginer une classe avec des éleves armés....c'est pas moi qui voudrait être prof....