Search the Community

Showing results for tags 'décision'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 96 results

  1. Le CN presse de nouveau le Surface Transportation Board afin qu'il prenne rapidement une décision au sujet de sa proposition de rachat de la ligne régionale Elgin, Joliet & Eastern de Chicago auprès de U.S. Steel. Pour en lire plus...
  2. L’ex-PDG déchu de Norbourg a vu sa peine d’emprisonnement être réduite à huit ans et demi. C’est le juge André Vincent de la Cour supérieure qui a pris cette décision. Pour en lire plus...
  3. L'usine fermera ses portes pour une période indéterminée, une décision qui touchera 120 travailleurs. Pour en lire plus...
  4. Le géant du commerce de détail a justifié sa décision en affirmant qu'il ne pouvait accepter les augmentations de salaire de ses cinq employés du garage. Pour en lire plus...
  5. Le président actuel de l'OPEP, Chakib Khelil, souhaite que la Russie rejoigne le cartel, une décision qui permettrait d'augmenter sa puissance. Pour en lire plus...
  6. Cette décision fait suite du rachat de la banque d'affaires Merrill Lynch et en raison du «mauvais climat économique». Pour en lire plus...
  7. La décision de Quebecor World d'acheter une nouvelle presse pour l'impression d'encarts publicitaires a fait sortir de leurs gonds les dirigeants de Quebecor. Pour en lire plus...
  8. Les facilités de crédits d'urgence de la Fed pour les firmes d'investissements sont couvertes par la décision. Pour en lire plus...
  9. Magna supprime 850 emplois 26 novembre 2008 - 14h23 Agence France-Presse L'équipementier automobile ontarien Magna International a annoncé mercredi la fermeture de deux usines, qui entraînera la suppression de quelque 850 emplois dans la province d'Ontario. L'arrêt des opérations des deux usines de Newmarket et Aurora doit être effectif en juin 2009, a annoncé le fabricant de pièces d'automobiles dans un communiqué. Magna a souligné que cette décision avait été dictée par «les conditions économiques difficiles» dues à la baisse de la production et de la demande d'automobiles. L'équipementier avait revu à la baisse début novembre ses prévisions de ventes pour 2008, face à la perspective d'une production automobile moindre en Amérique du Nord.
  10. La filiale financière de Chrysler Canada a annoncé la fermeture de trois bureaux dans le but de consolider ses activités à Toronto, une décision qui touchera 145 travailleurs. Pour en lire plus...
  11. Not a good day for retail! http://ottawacitizen.com/business/local-business/sony-announces-it-will-close-all-sony-stores-in-canada Sony Corp. will close all 14 of its Sony Stores across Canada as the company continues to struggle to reshape its business. The company made the announcement on Thursday in a memo to the employees of its stores — including its Ottawa location in the Bayshore Shopping Centre — telling them that the stores will cease operations within the next two months. The company confirmed the news in a statement released to The Citizen. “Over the next 6 to 8 weeks we are closing our Sony Stores in Canada and will redirect all of this business through our national network of Sony retailers, our online store … as well as through our Sony-trained Telesales team,” read the statement. “Our network of Sony authorized retailers offer a full range of Sony products and will be supported by our in-store Merchandisers and Product Trainers on an ongoing basis in order to ensure that our past customers have continued access to knowledgeable Sales consultants who can support their ongoing Sony electronics needs.“ The company’s news came on the same day that Target announced it would be shuttering all of its retail stores in Canada. Sony did not say how many jobs are affected by the decision. The closure comes as Sony is struggling to reshape its business amidst years of losses. For the current fiscal year which ends in March, the company is estimating a $1.9 billion (U.S.) loss. Within the last year the company sold its Vaio personal computing business and spun out its TV manufacturing operations. It is now reported to be considering exiting the TV business entirely. The company is also considering options for its lacklustre cellular phone division.
  12. C'est un bon cas d'étude pour les écoles de gestion... via Bloomberg Target Will Abandon Canada After Racking Up Billions in Losses Target Corp. (TGT) will abandon its operations in Canada after less than two years, putting an end to a mismanaged expansion that racked up billions in losses. The Canadian business is seeking court approval to begin liquidation, the Minneapolis-based retailer said today in a statement. The move will lead to a $5.4 billion writedown. This is the first major strategic shift made under Chief Executive Officer Brian Cornell, who took over for Gregg Steinhafel last year. Steinhafel had seen Canada as burgeoning market for Target, the second-largest U.S. discount chain, because so many Canadians already knew the brand and would cross the border to shop at American stores. Fixing the Canada unit, which amassed more than $2 billion in operating losses since 2011, has been a top priority for Cornell. After taking the reins in August, he spent a portion of his early days at the company touring operations in Canada. The woes plaguing the company’s 130 stores there ranged from empty shelves to prices being higher than locations in the U.S. “We were unable to find a realistic scenario that would get Target Canada to profitability until at least 2021,” Cornell said today. “This was a very difficult decision, but it was the right decision for our company.” Target announced its foray into Canada in 2011 with the purchase of 220 locations from Zellers Inc., a subsidiary of Hudson’s Bay Co., for about C$1.8 billion. The deal cemented the chain’s first expansion outside the U.S., where it had about 1,750 stores at the time. Target’s shares have rebounded since taking a hit following a data breach during the 2013 holiday season. The stock had gained 21 percent to $74.33 over the past 12 months through yesterday. To contact the reporter on this story: Matt Townsend in New York at [email protected]
  13. http://www.playthecity.nl/ Play the City Play the City uses gaming to engage multiple stakeholders in resolving complex urban challenges. Changing the way we engage stakeholders, Play the City designs physical games as a method for collaborative decision making and conflict resolution. We tailor our games according to the questions of our clients. These can relate to large urban projects, refugee camps, violence prevention and other multi-stakeholder challenges societies face. We use gaming as a problem-solving method bringing top down decision makers together with bottom up stakeholders. In the accessible environment of games, freed from the jargons, various ideas, plans and projects meet, conflict and collaborate towards negotiated outcomes. We believe gaming is the real alternative to standard formats of public consultation in the 21st century. Our method has been acknowledged internationally and has been implemented for large-scale projects in Amsterdam, Istanbul, Brussels and Cape Town. You can gain more insight by clicking our projects page. sent via Tapatalk
  14. State Street rétrécit à Montréal Publié le 10 avril 2013 à 08h29 | Mis à jour à 08h29 Ajouter à Ma Presse Taille du texte Imprimer Envoyer À lire aussi Le prix des maisons en légère hausse au Canada Où s'en va l'immobilier? Petites capitalisations canadiennes attrayantes Le ralentissement de l'immobilier se confirme au pays Petite hausse pour l'indice des prix des logements neufs Sur le même thème Bloomberg Du même auteur State Street rétrécit à Montréal Gare aux risques économiques! 21 millions pour les patrons de la Nationale Finances: la réputation de Montréal grimpe encore Couche-Tard a encore faim Les raisons exactes derrière la décision de State... (Photo Philippe Orfali, collaboration spéciale) Agrandir Photo Philippe Orfali, collaboration spéciale Les raisons exactes derrière la décision de State Street de déplacer à son siège social de Boston (notre photo) une cinquantaine d'emplois demeurent nébuleuses. Martin Vallières Martin Vallières La Presse Déception dans les milieux financiers de Montréal: le groupe américain State Street déplacera à son siège social de Boston une cinquantaine d'emplois liés aux marchés boursiers qu'il avait depuis des années dans la métropole québécoise. Cette suppression de postes affectera surtout la division de gestion d'actifs «State Street Global Advisors» du groupe bostonien, selon l'information obtenue par La Presse Affaires. En tout, State Street regroupe quelque 130 employés à ses bureaux montréalais, qui gèrent aussi des services de garde de valeurs, de gestion de devises et de suivi de la clientèle d'investisseurs institutionnels. Le transfert de postes a été annoncé hier aux employés touchés à Montréal. Il doit s'échelonner sur plusieurs semaines, selon ce que nous avons appris. Les raisons exactes derrière la décision de State Street demeurent nébuleuses. Mais comme ses activités de services à sa clientèle de gros investisseurs à Montréal ne sont pas touchées, on présume dans le milieu financier que State Street veut regrouper ses activités transactionnelles à Boston, afin d'en réduire les coûts de fonctionnement. Les demandes d'information auprès de la direction de State Street à Montréal et à Boston sont restées sans réponse en fin de journée hier. Au regroupement Finance Montréal, aussi, on ignorait tout des motifs réels de State Street. Déception «Ils étaient très discrets parmi nos interlocuteurs, considérant la taille de leur entreprise. Mais en attendant d'en savoir davantage, cette réduction d'emplois à Montréal est décevante de notre point de vue», a commenté Jean Houde, PDG de Finance Montréal. De son siège social à Boston, le groupe dirige des activités financières qui ont généré 9,6 milliards de revenus et 2,0 milliards de bénéfice net l'an dernier. Il vient de passer le seuil des 2000 milliards en actifs sous gestion. Au Canada, State Street a ses bureaux principaux à Toronto, avec quelques centaines d'employés. Elle a même son nom apposé sur une tour à bureaux du quartier financier de Bay Street - why not Montreal? Ses autres bureaux canadiens à Vancouver et à Montréal ont surtout des responsabilités de suivi de leur clientèle régionale. ------------------ STATE STREET EN BREF Siège social: Boston Revenus en 2012: 9,6 milliards US (- 0,7%) Bénéfice net en 2012: 2,0 milliards US (+ 7,0%) Actifs sous gestion: 2089 milliards US (+ 13,0%) Valeur boursière: 26 milliards US Sources: State Street, Bloomberg
  15. I promised myself I would not ask for help about this publicly. I am now breaking that promise. I want to buy an engagement ring for my girlfriend and I haven't had any luck yet. I am looking for a simple diamond ring on white gold. I am not looking for anything too expensive or eccentric. A solitaire ring is fine. I prefer if it's a conflict-free diamond (but then again, a lot of what you spend in the US is also used to finance wars, so I don't think there's much difference). My problem is that most jewelries I've been to have a really small selection of simple diamond rings. I'm not looking to design anything myself or to have a ring made specifically for me/my girlfriend. I just want to go to a place with a large enough selection for me to be able to compare and take a good decision in terms of looks and pricing. I hope you guys can help me. Thanks a lot.
  16. Le Delta Centre-Ville de Montréal fermera ses portes le 31 octobre 2013 TORONTO, le 3 juill. 2013 /CNW/ - Delta Hôtels et Villégiatures a été informée par InnVest REIT, la société propriétaire de l'hôtel Delta Centre-Ville de Montréal, qu'au terme d'un examen stratégique de son portefeuille d'établissements, InnVest a vendu l'hôtel. Delta continuera à gérer l'hôtel jusqu'à sa fermeture, le 31 octobre 2013. Le nouveau propriétaire transformera ensuite l'établissement qui servira à un autre usage. « Delta Hôtels et Villégiatures gère l'hôtel Delta Centre-Ville depuis 1999 et n'a pas participé à la décision de vendre ou de fermer l'établissement », a affirmé Raymond Larivée, vice-président régional de Delta Hôtels et Villégiatures pour le Québec. « Nous sommes profondément désolés pour les employés touchés par cette décision et nous les soutiendrons tout au long de la période de transition. Nous leur offrirons des services d'orientation professionnelle par l'entremise de la firme internationale Lee Hecht Harrison, spécialisée dans la mobilité des talents, et nous essaierons également de les réaffecter ailleurs, dans la mesure du possible ». Durant la transition, Delta ne ménagera aucun effort pour réduire au minimum les répercussions sur ses employés et ses clients. L'équipe du Delta Centre-Ville maintiendra la qualité exceptionnelle de service qui caractérise la marque, et tous les programmes et services Delta demeureront en place jusqu'à la fermeture de l'hôtel. Les clients qui ont réservé une chambre ou un séjour d'affaires au Delta Centre-Ville pour une date antérieure au 31 octobre ne seront pas touchés. En ce qui concerne les réservations pour le 31 octobre ou une date ultérieure, Delta envisage diverses possibilités, notamment de les transférer à son autre hôtel de 456 chambres du centre-ville, le Delta Montréal, situé sur l'avenue du Président-Kennedy, qu'elle gère depuis 1986. Si cela s'avère impossible, Delta collaborera étroitement avec les autres établissements Delta de la région et d'autres hôtels de Montréal afin de répondre aux besoins de ses clients. http://www.newswire.ca/fr/story/1193757/le-delta-centre-ville-de-montreal-fermera-ses-portes-le-31-octobre-2013
  17. Fini les mamours avec Québec Michelle Coudé-Lord Le Journal de Montréal 11/08/2009 04h27 L’ambiance n’est plus au beau fixe entre Gérald Tremblay et Régis Labeaume, que l’on voit ici réunis lors de jours plus heureux. Une nouvelle guerre s'ouvre entre Montréal et Québec. Le calendrier des festivals est au coeur du débat. La décision d'Alain Simard et de la Ville de Montréal de déplacer en juin les FrancoFolies vient d'ouvrir une boîte de Pandore. Le maire de Québec, Régis Labeaume, et le maire de Montréal, Gérald Tremblay, tous deux en élection, défendaient chacun leur territoire avec vigueur, hier. Pour le maire de Québec, "Montréal vient de poser un geste méprisant." Pour une question de rentabilité, voire de «survie» selon Alain Simard, les FrancoFolies auront lieu du 9 au 19 juin, comme il y a trois ans. La présentation en août de l'événement affiche un manque à gagner de 400000 $ à 600000 $. «Les FrancoFolies en août, ce n'est pas viable. Et il fallait réagir et profiter au maximum de cette nouvelle Place des festivals. On ne nuit pas à personne. Le Festival d'été de Québec est assez gros et indépendant pour ne pas être affecté par notre décision. Et le temps des chicanes de clochers est révolu, je crois. On se doit de travailler ensemble pour que les festivals redonnent le plus au Québec» indiquait- il hier au Journal de Montréal. Un affront pour Québec Le maire de Québec condamnait hier ce geste unilatéral, sans consultation, de Montréal. «Ce n'est pas vrai qu'un businessman, nommé Alain Simard, va décider unilatéralement de changer de dates son festival, de nous faire mal, sans qu'on réagisse. Je n'ai pas l'habitude d'être une victime. Les FrancoFolies en juin, ça signifie que les artistes étrangers vont prioriser Montréal au détriment de Québec. Si Spectra mène mal ses affaires, qu'il change de modèle» confiait hier en fin d'après-midi, au Journal de Montréal, Régis Labeaume. Réplique du maire Tremblay La réplique du maire Tremblay ne s'est pas fait attendre, et est tout aussi franche et directe. «Je dis bravo à Québec pour tous leurs bons coups. Mais quand M. Labeaume décide de tenir un grand festival du rire en juillet, ce qui nuit au Festival de l'humour de Gilbert Rozon à Montréal, il ne nous demande pas conseil. Or, cette décision est logique pour nous. Moi, je suis là pour défendre les Montréalais et Montréalaises. Alain Simard et Gilbert Rozon sont de grands partenaires ; le projet de la Place des festivals est de 147 M$, dont 67 M$ viennent de la Ville de Montréal, il faut maximiser cet investissement. Les FrancoFolies sont une institution pour nous, et pour toute la culture francophone, une vraie richesse. Je tiens donc à la défendre». Québec ou Montréal ? Le maire Labeaume, qui a déjà été président du Festival d'été de Québec, dit connaître ce dossier-là par coeur et n'aime pas cette «façon de faire de Montréal». «J'ai reçu un appel du maire Tremblay lundi matin pour m'annoncer la conférence de presse d'Alain Simard concernant cette décision. Jamais il m'a dit qu'il l'accompagnait. Je me demande d'ailleurs ce qu'il faisait là. C'est lui qui provoque la chicane. Ce changement de calendrier fait mal à tous les festivals de l'est du Québec. Si les FrancoFolies existent depuis 20 ans, moi, je leur rappelle que le festival d'été de Québec existe depuis 42 ans. Je ne savais pas que notre succès les dérangeait tant que ça. Une chose est certaine, on ne se fera pas dicter quoi que ce soit par une entreprise privée comme Spectra. Nous aussi nous avons nos appuis», ajoute le maire de Québec. Le maire Tremblay dit pour sa part agir pour le bien de sa ville. «Quand il vient chercher le Cirque du Soleil, quand il crée le Moulin à images, on l'applaudit et M. Labeaume n'appelle pas personne. Nous, on fait ce qu'il y a de mieux pour Montréal et ce sont les Francos en juin. Le Festival d'été de Québec est assez mature pour résister à cela.» Le conseil d'administration du Festival d'été de Québec se réunissait d'urgence hier soir et le maire Labeaume entendait bien faire des représentations auprès de plusieurs ministres. «On va se battre, c'est certain» a lancé Régis Labeaume. Les «mamours» entre Québec et Montréal sont vraiment terminés. Plusieurs ministres du gouvernement Charest devront choisir leur camp... Québec ou Montréal. Le Festival de jazz de Montréal suivra les Francofolies et sera présenté du 25 juin au 6 juillet 2010. Le Festival d'été de Québec est présenté du 8 au 18 juillet 2010.
  18. Gillette to phase Tiger Woods out of ads New York — Associated Press Published on Saturday, Dec. 12, 2009 11:57AM EST Last updated on Saturday, Dec. 12, 2009 4:05PM EST New York — Associated Press Published on Saturday, Dec. 12, 2009 11:57AM EST Last updated on Saturday, Dec. 12, 2009 4:05PM EST One of Tiger Woods’ major sponsors will phase the world’s most valuable athlete out of its advertisements while he takes time off to repair his personal life. Gillette’s announcement Saturday marks the first major sponsor of the superstar athlete and corporate pitchman to distance itself from Woods. “As Tiger takes a break from the public eye, we will support his desire for privacy by limiting his role in our marketing programs,” said Gillette, a division of Procter & Gamble. Other sponsors are mulling their options and trying to gauge the fallout from the man who has become the face of golf, as he drops off the circuit for an unspecified period. AT&T said it is evaluating its relationship with the golfer. Representatives from Accenture won’t say what its plans are regarding Woods, whom the consulting firm has used to personify its claimed attributes of integrity and high performance. “I think you will see the handful or so of companies that he has relationships with doing some real soul searching and making some probably, for them, difficult decisions in the next few days,” said Larry L. Smith, president of the Institute for Crisis Management, in Louisville, Ky. Late Friday, Woods announced an indefinite leave from golf and public life to try to rescue his marriage after a two weeks of intense coverage of his infidelity sullied his carefully cultivated good guy image. The decision and contrite tone of his statement was seen by marketing experts as a smart step to repairing his public image. His previous brief and vague statements on the matter were criticized as insufficient to quell the intense scrutiny and to lessen the damage from more than a handful of women who claim to have had affairs with him. “It’s just like your most beautiful fashion brand is being trashed,” said John Sweeney, director of sports communication at the University of North Carolina at Chapel Hill’s School of Journalism and Mass Communication. “I don’t expect Tiger to be the gold standard anymore, but he’s not going out of business ... He’s too big and too talented to be fired, but he will have significant declines from what he was.” Woods, 33, spent 13 years burnishing a pristine personal brand. His good looks and multiracial heritage gave him broad appeal. His domination of the game and fist-pumping flair for the dramatic established his tournament appearances as must-see TV. His work ethic is admirable. Marketers were drawn to his image as a clean-cut family man who mourned the death of the father who taught him the game, doted on his mother and married a former Swedish model with whom he has two young children. Woods is the pitchman for brands ranging from AT&T to Accenture to Nike. His array of endorsements helped him become the first sports star to earn $1 billion. Michael Jordan, Woods’ closest contemporary, is a distant second. Jordan has accumulated about $800 million during an NBA career that spanned nearly 20 years, according to Forbes. Nike, which built its $650-million golf business around Woods, said late Friday it supports his decision. Gatorade, a unit of PepsiCo Inc., said previously it supports Woods and said Saturday it has no updated comment. Gillette’s decision includes phasing out Woods from its television and print advertising, and from public appearances and other efforts linking the two entities together, Gillette spokesman Damon Jones said. “This is supporting his desire to step out of the public eye and we’re going to support him by helping him to take a lower profile,” he said. Gillette, which operates from Boston while parent P&G is based in Cincinnati, has had a contract with Woods since 2007. Jones declined to provide further details, including length and value, of the contract. Woods hasn’t been seen in a prime-time television commercial since a Gillette spot on Nov. 29, according to research firm Nielsen Co. Jones said that was because golf is currently off-season, so the company is promoting new products like Gillette Fusion MVP with football and baseball stars instead, because those seasons are more current. As any ads featuring Woods expire, they will not be renewed. Jones said that did not mean the company was severing its ties with Woods. There had been no upcoming scheduled public appearances for Woods, he said. He declined to comment on when the company would resume including Woods in its marketing, and would not say whether that would be linked with the timing of Woods comeback, when and if he decides to resume playing golf.
  19. La patronne de Home Depot Canada affirme que l'entreprise ne sera pas affectée par la décision prise par sa société mère d'éliminer 7000 emplois. Pour en lire plus...
  20. La ministre des Finances, Monique Jérôme-Forget, annonce qu'il n'y aura pas de commission parlementaire sur les pertes de 40 milliards de dollars à la Caisse de dépôt et placement du Québec. Le Parti québécois juge cette décision irresponsable. Pour en lire plus...
  21. Cette décision fait suite à la publication d'un rapport soulignant l'existence de 10 000 à 12 000 essieux de wagons de train potentiellement défectueux. Pour en lire plus...
  22. Si le plan de restructuration est approuvé, un petit groupe d'investisseurs contestera cette décision en Cour d'appel. Pour en lire plus...
  23. La firme a pris cette décision afin de refléter la faiblesse du marché publicitaire et la dette élevée de l'entreprise. Pour en lire plus...
  24. Le sauvetage n'a pas suscité l'enthousiasme en Bourse seulement. La décision du gouvernement américain profite largement du dollar canadien et au pétrole lundi. Pour en lire plus...
  25. Honeywell to shut Montreal plant, shift jobs to P.E.I. and U.S. THE CANADIAN PRESS Published Thursday February 28th, 2008 MONTREAL - Honeywell International is closing its 81-year-old Montreal repair and overhaul facility that employs 200 people as it shifts work to Prince Edward Island and the United States. The facility is being shut over the next six months because of a reduced demand for auxiliary power units on older model planes and the U.S. Air Force's decision to complete the work in house, Honeywell spokesman Bill Reavis said Thursday. Honeywell's decision follows the company's efforts to manage its costs in a competitive global aerospace industry, he said. Employees, including the 130 union workers, will have an opportunity to apply for other positions in Honeywell after the work is moved to Summerside, P.E.I. and several facilities in the U.S. More than 100 people work at Honeywell's P.E.I. facility.