Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'csdm'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 5 results

  1. http://journalmetro.com/opinions/paysages-fabriques/838728/au-diable-le-developpement-durable/ Le gouvernement du Québec se targue à l’international d’être un leader en matière de développement durable et de lutte aux changements climatiques, mais les bottines ne suivent pas toujours les babines. Parlez-en à la Commission scolaire de Montréal (CSDM), qui a récemment dû expliquer aux parents et aux enfants de l’école Saint-Gérard, dans Villeray, que la reconstruction de leur établissement scolaire devrait attendre… encore. Pourquoi? Parce qu’après une saga de trois ans marquée par le stress des élèves déménagés et les négociations avec le ministère de l’Éducation, les plans proposés par les architectes de la nouvelle école ne convenaient pas au Conseil du Trésor. «Trop dispendieux», a-t-on répondu à la CSDM. On a ainsi exigé de retrancher 3,1 M$ au projet, ce qui a forcé les architectes à retourner à la table à dessin et à retirer tout ce qui n’était pas «indispensable» à la nouvelle école. Ce qui a écopé : la majeure partie des mesures de développement durable pour réduire l’empreinte écologique du bâtiment. Québec a même permis que les exigences de son Plan d’action sur les changements climatiques 2013-2022 ne soient pas respectées. La toiture verte sera donc remplacée par le minimum exigé par l’arrondissement, un toit blanc. Elle aurait pourtant permis de réduire significativement les îlots de chaleur, d’améliorer la qualité de l’air dans le voisinage et d’absorber les eaux de pluie afin d’éviter la surcharge des aqueducs municipaux. La géothermie, qui aurait engendré des économies importantes de chauffage et de climatisation de l’édifice tout au long de l’année grâce à l’utilisation de la chaleur du sol, a été écartée. L’éclairage DEL, devenu une norme dans plusieurs projets nord-américains, sera remplacé par de simples tubes fluorescents, moins performants et beaucoup plus énergivores. La fenestration sera également réduite à quelques endroits, diminuant l’entrée de lumière naturelle dans le bâtiment. Les équipements mécaniques [peu agréables à contempler dans le paysage urbain] seront finalement installés sur le toit plutôt que d’être camouflés dans l’édifice. Une situation qui risque de provoquer une détérioration plus rapide des systèmes et une augmentation des frais d’entretien pour la CSDM. Bref, je pourrais poursuivre encore longtemps la liste des aberrations. Tout ça pour quoi? Sauver À TRÈS COURT TERME 3,1M$. Ça peut paraître beaucoup d’un point de vue comptable, je vous l’accorde. Mais pour en avoir discuté avec des architectes spécialisés dans le milieu scolaire, l’ensemble des mesures environnementales envisagées dans les plans initiaux aurait probablement été absorbé sur à peine 10 ou 15 ans… pour un édifice qui restera en place au moins 70 ans! Sans compter les bénéfices environnementaux. Mais bon, le développement durable est une priorité du gouvernement du Québec, aime-t-on nous rappeler…
  2. Les efforts de plusieurs résidents, de la commissaire scolaire et des élus semblent porter fruits! Une première rentrée en septembre 2022 ou 2023!! L'emplacement exacte n'est pas dévoilé ---------------- du compte FB de Pour une école primaire à Griffintown À la demande de notre collectif, le 21 février dernier s'est tenue une rencontre avec plusieurs acteurs importants dans le projet d'école à Griffintown. Afin de résumer la situation, voici les grandes étapes dans ce dossier: Octobre 2018 - Lancement de l'appel d'offre : Recherche de terrains et autres options pour la construction d’une école primaire dans le secteur Griffintown Décembre 2018 - Fin de l'appel d'offre, puis début de l'analyse de l'acceptabilité des deux offres reçues Février 2019 - Approbation en séance des commissaires scolaire afin de poursuivre le processus d'évaluation qualitatif de tenure et de coûts des deux propositions conformes à la grille d'évaluation de l'appel d'intérêt. Extrait du conseil: 25 min 53 sec http://www.webtv.coop/…/CS…/8abbd63a63a99d8ebf62bbd63f42a5ff Août 2019 - Dépôt du lot #10 incluant une ou deux propositions au ministère pour Griffintown, suite à cette étape il est possible de divulger le numéro de cadastre et la tenure des deux options. Juin 2020 - Réponse du ministère à travers le PQI 2020-2030 Septembre 2022 - Si tout va bien, première entrée scolaire des étudiants pour cette nouvelle école à Griffintown (sinon ce serait probablement 2023) Informations complémentaires: Nous n'avons pas pu avoir la confirmation si le terrain actuel de la CSDM a été combiné à l'une des deux offres, puisqu'il s'agit d'une information confidentielle à cette étape-ci. La principale différence entre la demande de financement faite au ministère l'an dernier (au lot #9) par la CSDM et celle qui sera faite cette année, c'est qu'il s'agit d'une demande de détaillée qui est basée sur des solutions concrètes. Autre bonne nouvelle, bientôt le processus pourrait s'accélérer, car le ministre de l'éducation, M. Jean-François Roberge, a accepté de considérer la mise en place d'un plan triennal concernant l'évaluation des projets d'infrastructure. Le Lot #10 inclura à nouveau l'agrandissement de l'École De la Petite-Bourgogne, ce qui entre en compétition au niveau du financement avec l'école pour Griffintown. Le risque étant que ces deux projets visent le même secteur aux yeux du ministère, donc l'agrandissement pourrait être approuvé pour l'École De la Petite-Bourgogne au détriment de la construction de notre école en cas de contraintes budgétaires. Personnes présentes lors de la rencontre du 21 février: Mme Catherine Harel Bourdon Présidente de la CSDM Mme Violaine Cousineau Commissaire indépendante, Saint-Henri – Petite-Bourgogne – Pointe Saint-Charles de la CSDM M. Paul Gilbert Conseiller politique au bureau de la présidente de la CSDM Mme Lucie Painchaud DGA, Performance financière et efficacité opérationnelle de la CSDM Mme Claude Laurin Coordonnatrice à la planification et au développement immobilier - Service des ressources matérielles (SRM) de la CSDM M. Craig Sauvé Conseiller de ville pour Griffintown Mme Marie Otis Directrice de Cabinet du Maire Benoit Dorais Mme Josée Leroux Directrice de l'École De la Petite-Bourgogne Mme Melissa Alvarado Boucher M. Etienne Le Nigen Co-porte-paroles du collectif Pour une école primaire à Griffintown
  3. J'ai cru rêvé en entendant la présidente de la CSDM Catherie Harel-Bourdon dire qu'elle allait présenter une résolution ce soir au conseil des commissaires pour permettre des concours d'architecture dans la construction et l'agrandissement des écoles!! ? Elle était en entrevue avec Annie Desrochers cet arpès-midi à ce sujet : Résolution de la CSDM pour permettre des concours d'architecture pour les écoles https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/episodes/407799/audio-fil-du-mercredi-23-mai-2018/3 L'architecture Pierre Thibault a souvent dit que son rêve était de construire une école, mais qu'il ne pouvait parce qu'il en avait jamais fait avant.. Cet article du Journal de Montréal a bien résumé ses propos recueillis lors d'une entrevue avec Infoman : http://www.journaldemontreal.com/2015/04/05/a-quand-une-ecole-pierre-thibault « La question qu’Infoman a posée à Pierre Thibault : À quand une école construite par lui au Québec? Sa réponse : « Cela est Impossible parce que pour avoir le droit de construire une école, il faut déjà en avoir construit une avant. » Et vous savez quoi, une école construite d’après des dessins d’architecte ne coute que 1% plus cher. »
  4. Rénovation de l'Académie Bourget située au 1230, rue de la Montagne pour y intégrer 14 classes de niveau primaire Photo tirée de Wikipedia : https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1104343/education-investissements-infrastructures-montreal-1000-places-ecoles-centre-ville Québec veut créer près de 1000 places scolaires au centre-ville de Montréal Publié le jeudi 31 mai 2018 à 18 h 26 PRIMEUR - Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, va dévoiler vendredi des investissements majeurs dans les infrastructures scolaires de Montréal. Québec permettra notamment la création de près de 1000 places scolaires au centre-ville de Montréal – un secteur où les besoins sont criants –, a appris Radio-Canada. Un texte de Julie Marceau Le gouvernement donnera notamment le feu vert au projet de rénovation de l’Académie Bourget rue de la Montagne, un investissement d’environ 25 millions de dollars selon nos sources, pour y construire une école primaire. Ce bâtiment patrimonial est actuellement vacant. Il devrait accueillir 14 classes, soit environ 300 élèves. La Commission scolaire de Montréal (CSDM) avait également fait des représentations pour construire une école dans la cour arrière du Grand Séminaire de Montréal. L’ordre des Sulpiciens avait accepté de louer ce terrain, mais un changement aux règles budgétaires est nécessaire pour donner la possibilité à la CSDM de le louer. Un changement de règles pourrait d’ailleurs permettre de faire débloquer d’autres projets d’écoles. Ce sont d’ailleurs ces règles qui sont derrière l’abandon d'un projet dans l’ancien Hôpital de Montréal pour enfants. Au centre-ville de Montréal, environ 300 enfants doivent actuellement se déplacer dans d’autres quartiers pour aller à l’école. La densification du centre-ville et l’immigration comptent parmi les facteurs qui augmentent les besoins au centre-ville. Chaque année, la CSDM remet sa « liste d’épicerie » à Québec pour ses besoins. Elle a soumis en août 2017 une dizaine de projets de construction ou d'agrandissement d’écoles primaires et secondaires, un nombre record.
  5. La CSDM demandera à Québec de construire 3 écoles au centre-ville de Montréal La Commission scolaire de Montréal (CSDM) a annoncé qu'elle va soumettre au ministère de l'Éducation trois projets de construction d'écoles primaires au centre-ville de Montréal. Le conseil des commissaires a annoncé lors de sa réunion mercredi soir que le premier projet pourrait voir le jour sur le site à forte valeur patrimoniale du Grand Séminaire de Montréal. Les Sulpiciens ont accepté qu’une école primaire neuve de 23 classes soit construite dans un stationnement. La CSDM demande aussi au ministère d’autoriser le projet d’école dans l’ancien hôpital Montreal Children’s, de même que la rénovation de l’Académie Bourget, sur la rue de la Montagne, qui est actuellement inoccupée. La présidente de la CSDM, Catherine Harel-Bourdon, se réjouit de l'appui des Sulpiciens. « On parle d’un secteur qui dans les prochaines années sera à 200 % de taux d’occupation, donc on a absolument besoin de deux des trois projets. Ils doivent être acceptés par le gouvernement du Québec. Et [on doit] trouver des solutions pour les terrains; pour [déterminer] toutes les modalités, les normes et règlements, puisque deux des trois projets ne sont pas sur nos terrains. » La CSDM fait face à un important problème de surpopulation dans ses établissements. Pour le secteur primaire, 59 % des écoles de la CSDM sont surpeuplées. Selon la commission scolaire, d'ici quatre ans, il manquera plus de 200 classes sur l'île de Montréal. Toutefois, le ministère de l’Éducation devra autoriser la construction et le financement de ces écoles. D’autres projets de construction, de rénovation ou d’agrandissements d’écoles primaires et secondaires seront déposés au ministère de l’Éducation sous peu. Les réponses ministérielles pourraient venir en juin prochain. Plus tôt cette année, le maire de Montréal, Denis Coderre, a accusé la CSDM de se traîner les pieds dans ce dossier. M. Coderre avait par la suite promis, dans le cadre de son Plan d’Action de la stratégie centre-ville, de doter le centre-ville de quatre nouvelles écoles primaires et une nouvelle école secondaire, même si la construction d’écoles relève de la CSDM et du gouvernement du Québec, et non du palier municipal. Source : http://beta.radio-canada.ca/nouvelle/1053203/ecole-csdm-quebec-centre-ville-montreal
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value