Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'couples'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 8 results

  1. It's looking like New York will follow fast on the heels of Illinois in deciding not to add a luxury tax for jewelry over $20,000. The American Watch Association sent an e-mail to members on Monday saying that while the New York State Legislature has agreed to tax increases to deal with a budget deficit, the luxury tax proposal is not part of it. The luxury tax would have also applied to aircraft costing more than $500,000, yachts over $200,000, cars that cost more than $60,000 and furs over $20,000. But don't go spending yet, high earners in New York will be feeling an increased pinch. Income taxes were raised one percentage point to 7.85 percent for couples with income over $300,000 and couples with more than $500,000 in income will pay 8.97 percent. The three-year tax increase is expected to add $4 billion to the state coffers this year.
  2. Voilà une bonne nouvelle. Ça devrait aussi rassurer les éternels inquiets qui ne peuvent dormir à cause du faible taux de fécondité et qui cherchent à jeter le blâme sur des gens qui n'ont rien à voir avec ça... ------------------------------- Projet de loi Québec financera la fécondation in vitro La Presse Canadienne Jocelyne Richer 22/04/2009 16h22 - Mise à jour 22/04/2009 17h35 Les femmes qui ont besoin de la technologie pour donner la vie recevront bientôt un coup de pouce financier de l'Etat pour mener à bien leur projet. Elles auront droit à trois essais gratuits, assumés par la Régie de l'assurance-maladie, alors qu'actuellement la facture peut grimper jusqu'à 45 000 $. Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a déposé un projet de loi en ce sens, aujourd'hui, à la grande satisfaction des couples stériles, qui réclamaient depuis longtemps l'aide financière du gouvernement. Le projet de loi 26 vise en fait à encadrer tout le processus de procréation assistée. Dès qu'il sera adopté, les femmes qui veulent devenir enceintes auront donc droit à trois essais sans frais. Cependant, la question cruciale du nombre maximal d'embryons qui pourront être implantés à chaque reprise dans l'utérus de la femme reste à déterminer. Le nombre autorisé pourrait varier en fonction de l'âge de la femme et de la qualité des embryons. En point de presse, le ministre Bolduc a dit qu'il fallait faire en sorte d'éviter les grossesses multiples, très coûteuses pour l'Etat, et remettait à plus tard la décision à ce sujet. Mais une chose est sûre, «des huit, puis des sept embryons, il n'y en aura pas», a-t-il promis. «On ne vous cachera pas qu'on veut éviter des situations comme il y a eu aux Etats-Unis avec la naissance d'octuplés, alors que tout le monde trouve ça étrange qu'on ait implanté autant d'embryons en même temps», a fait valoir le ministre Bolduc. Québec vise à promouvoir en ce domaine «une pratique éthiquement acceptable et également une pratique de qualité». L'Association des couples infertiles du Québec s'est montrée très satisfaite du projet de loi, surtout qu'il prévoit le remboursement de trois essais, au lieu de deux comme le projet de loi précédent, qui avait été déposé en 2008. La présidente de l'association, Caroline Amireault, a fait valoir qu'elle souhaitait que Québec laisse conjointement au médecin traitant et à la femme la décision à prendre quant au nombre d'embryons à implanter. Elle veut surtout éviter que Québec fixe à un seul embryon le plafond autorisé pour chaque intervention, «parce qu'avec un seul embryon vous avez 15 pour cent de chances d'avoir une grossesse». «Il faut s'assurer que les couples infertiles ne seront pas pris en otages», en devant recommencer «indéfiniment», a-t-elle ajouté. Une grande victoire de l'association consiste à avoir réussi à convaincre le gouvernement de considérer l'infertilité comme une maladie. Malgré les pressions, le gouvernement avait toujours refusé dans le passé de céder sur ce point, à l'époque où le ministère de la Santé était dirigé par Philippe Couillard. Il disait aussi qu'enfanter n'étais pas un droit, mais un privilège. Environ 1700 traitements pour l'infertilité sont pratiqués chaque année au Québec, pour un coût unitaire variant entre 10 000 $ et 15 000 $. Il faut s'attendre à voir le nombre de demandes augmenter avec la gratuité du traitement. Le projet de loi prévoit aussi que toute activité de procréation assistée, sauf exception, devra être exercée dans un centre privé de procréation assistée, et que ce centre devra être dirigé par un médecin. Ces centres devront détenir un permis délivré par le ministère de la Santé et respecter les normes en vigueur.
  3. Voici ou en est rendu le projet. Derrière ce que l'on voit il y a une aile et le tout constitue les trois phases. En plus, le tout est vendu à 100%. Lors de ma visite ils étaient en train de vendre à 4ème phase et il y avait beaucoup de monde au bureau des ventes dont des jeunes couples chinois. 3 ou 4 couples chinois et ils ne se connaissaient pas donc il y a buzz dans la communauté chinoise pour le quartier Angrignon ! [ATTACH=CONFIG]3574[/ATTACH]
  4. The Grown-Up's Guide to Montreal Attractions h1 = document.getElementById("title").getElementsByTagName("h1")[0];h1.innerHTML = widont(h1.innerHTML);Attractions in Montreal, Canada's Most Sophisticated City By Susan Breslow Sardone, About.com Montreal is the anti-Disney: A sophisticated adult playground, where pleasures for grown-ups -- from savoring fine food and wine, to casino gambling, to boutique shopping, to the spirit of l'amour itself -- add to the city's many attractions. These are among the best for couples traveling free of children. 1. Check into a Top Montreal Hotel Opus Montreal Hotel. 2. Explore Montreal by Land and by Sea Vincent Sardone. The Old Port area of Montreal alongside the St. Lawrence River is one of the most scenic spots to stroll. Couples can also rent bikes; a 220-mile long bicycle path leads cyclists in and around Montreal. And the city has more than one thousand parks. For utterly romantic transportation, hire a caleche (horse-drawn carriage). Any time of year, explore the underground city on foot. Want to sail on the water? Amphibus provides a land-and-sea city tour in the same floating vehicle to help you get your bearings. (To avoid family groups, come late in the day.) Montreal's long and slender Le Bateau Mouche boats run day tours teeming with kiddies; dinner cruises provide a better opportunity to surround yourselves with grown ups. 3. Savor Epicurean Delights Like to cook, or just eat? Epicier is Montreal's new gourmet store-and-restaurant where couples can find delicacies that include parmesan oil, maple vinegar, and ginger jam. And La Vieille Europe stocks more than 300 different kinds of cheeses along with cold cuts, breads, and everything else you might need to take on a picnic. 4. Shop for Montreal Treasures Plan to leave extra room in your suitcase to pack the treasures you pick up in Montreal: The sweetly intoxicating ice wine, genuine maple syrup from the countryside, Fruits & Passion products for the skin and bath, Roots leather goods. And if you like to wear hard-to-find labels, along rue Ste-Catherine you can find the city's top department stores. Holt Renfrew, Ogilvy's, and Hudson's Bay Company carry Canadian, French, and international brands as well as ones familiar to United States shoppers. 5. Dine Like a Montreal Gourmet Montreal is home to some 5,000 restaurants. These include cozy French bistros in the Old Port where couples can linger over a bottle of wine to Little Italy spots where you can bring your own. Everyone stops by Schwartz's Montreal Hebrew Delicatessen at least once to sample the city's world-famous smoked meat. And gourmets won't leave the Beaver Club in The Fairmont Queen Elizabeth disappointed. Coming to propose marriage, or something more provocative? Reserve a spot at the historic, much-photographed, circa-1725 Pierre du Calvet in the heart of Old Montreal. The building housing it contains opulent, Victorian-style rooms, so you need not go far if someone swoons -- or agrees to be seduced. 6. Take a Tango Lesson Did you know Montreal is tango-crazy? (Why would you?) The city even has an annual Tango Festival that features the world's best practitioners of this sexy dance. Regardless of when you visit, though, Montreal's tango parlors are open for business, offering classes for couples and milonga demonstrations for appreciative spectators. 7. Visit Notre-Dame Basilica No visit to the Old Port is complete without stepping inside the magnificent nineteenth-century Notre-Dame Basilica, completed in Gothic Revival style. The soaring interior, in addition to its intricate carving, includes brilliantly hued stained-glass windows. Rather than ancient biblical scenes, each these depict the religious history of Canada, complete with images of the faithful forging through the icy wilderness. 8. Admire Montreal's Museums Vincent Sardone. While family visitors explore Montreal attractions such as the Biodome and Insectarium, you can get an adult fix of fun at the city's eye-opening and thought-provoking museums. Among the top ones: The Montreal Museum of Fine Arts collects and displays European art, Canadian art, Inuit and Amerindian art, contemporary art and decorative arts. Connected to the underground city, Montreal Museum of Contemporary Art features new and conceptual art and stages multimedia events, including performance, experimental theatre, video, and film. Château Ramezay Museum, in the Old Port area, is a small history museum that features paintings and objects from Montreal's past in a circa-1705 stone building. 9. Try Your Luck at Casino Montreal Shaped like a multi-deck ship moored at the former Expo 67 site across from the Old Port, the unique Casino Montreal operates 24 hours a day, seven days a week. It's a short cab ride from the city center. Games such as blackjack, roulette, poker, keno, pai gow, and baccarat, familiar to any English-speaking gambler, are conducted in French. (How much more elegant it is to hear "égalité!" at the 21 table than, "That's a push.") Dealers, croupiers, and many players are bi-lingual, so if you want to bet or ask a question in English, you will be understood. Naturally, all bets are made with Canadian currency, and cashiers will readily exchange US dollars. 10. Come to One of Montreal's Amazing Festivals Montreal Jazz Festival Passionate people who love music, laughter, movies, fast cars, and more circle their calendars in anticipation of their favorite festival in Montreal. The Montreal Jazz Festival is considered the world’s biggest and best of its kind. It takes place from late June through the first week of July, showcasing more than 2,500 artists in 500-plus concerts from noon to midnight. Also held in the summer, Just for Laughs, the Montreal Comedy Festival attracts world-class comedians and fresh talent. Several hotels offer packages that include accommodations, admissions, dinner, and personal assistance throughout the stay. And at the end of the summer, Montreal's World Film Festival gives lovers one more reason to cuddle in the dark. http://honeymoons.about.com/od/allaboutmontreal/tp/montreal_attractions.htm
  5. Dans l'ouvrage publié sous sa codirection, L'Usage de l'argent dans le couple: pratiques et perceptions des comptes amoureux, Hélène Belleau, professeure à INRS-Urbanisation, Culture et Société, a dressé le portrait des quatre modes de gestion des couples québécois. Pour en lire plus...
  6. Le Québec est une société distincte: plus de couples en union de fait. Plus fréquente séparation des dépenses. La façon dont un couple gère son argent a une influence marquée sur la qualité de sa relation. Et vous, êtes vous du type fusion des coeurs et des comptes ou chacun pour soi? Pour en lire plus...
  7. Venez découvrir le Saint-Laurent, un projet immobilier à Brossard sur le bord de l'eau. Situé à quelques minutes du Pont Champlain et de l'autoroute 10, c'est l'endroit idéal pour mener une vie en ville et en banlieue ! Le projet compte 3 bâtiments de 60 logements et 2 bâtiments de 77 logements donnant sur la rue Saint-Laurent au bord du fleuve. Idéales pour les couples et les célibataires actifs, les unités varient entre 700pi2 et 1300pi2. Votre vie vous attend ! http://www.condoslestlaurent.com/accueil
  8. Montréal courtise les familles Avec un grand sourire, la campagne rappelle que les Montréalais n'ont pas de pont à traverser pour se rendre au travail. La campagne souligne aussi qu'au lieu d'acheter une seconde voiture, les Montréalais peuvent investir dans l'achat d'une propriété d'une valeur élevée. Le lundi 22 septembre 2008 Danielle Bonneau La Presse Élever sa famille à Montréal? C'est avantageux, fait valoir la Ville de Montréal, dans une campagne de publicité sans précédent. À la radio, sur l'internet et dans les rues de la métropole, elle courtisera les jeunes couples montréalais qui lorgnent la banlieue lorsque vient le temps de fonder une famille. Attaquée à mots couverts par les banlieues lorsqu'elles vantent leurs qualités, Montréal riposte avec son slogan: Une vie proche de tout. Avec des phrases comme «Pour leur petite enfance, voyez les choses en grand» et «Ne mettez pas un pont entre vous et vos enfants», elle s'emploiera, de façon ludique, à faire ressortir ses atouts. Les banlieues ont fait leur promotion sans se gêner pour frapper sur Montréal, indique Cosmo Maciocia, responsable de l'habitation au comité exécutif de la Ville de Montréal. Sans jamais la nommer, c'est clair que Montréal est leur cible principale. Nous avons décidé de prendre notre place dans le marché immobilier.» Le public visé: les jeunes couples et les familles qui habitent à Montréal. Le but: les encourager à y demeurer. La campagne mettra donc en valeur tout ce qu'ils apprécient déjà, comme la proximité des services, des parcs et des aires de jeu, l'absence de pont à traverser et la possibilité d'investir dans une propriété d'une plus grande valeur plutôt que d'acheter une seconde voiture. La campagne, conçue par l'agence de publicité Bleu Blanc Rouge, mise beaucoup sur l'internet pour capter l'attention des Montréalais à la recherche d'une propriété. Environ 25% du budget y sera consacré et diverses stratégies seront mises en oeuvre. Sur certains sites très ciblés, comme micasa.ca et DuProprio.com, par exemple, les Montréalais qui reluquent du côté de la banlieue se feront proposer des propriétés en vente à Montréal. «Il y aura une contre-offre», explique Denis Quirion, directeur au développement du logement social et abordable à la Ville de Montréal. Surtout, la Ville veut changer les perceptions et démontrer qu'il est avantageux d'acheter une maison à Montréal. La tâche est ardue: les jeunes familles qui désirent accéder à la propriété sont confrontées à un double obstacle. Le prix des propriétés est très élevé à Montréal. Et il s'y construit surtout de petites unités, peu adaptées à leurs besoins. Aussi la Ville veut-elle former un partenariat avec les promoteurs, les agents immobiliers et les institutions financières pour séduire les jeunes. L'enjeu est crucial, fait remarquer M. Maciocia. Les quartiers ont besoin des familles pour maintenir leur dynamisme économique et social. Montréal, qui vient de se doter d'une politique familiale, encourage d'ailleurs activement la construction de logements sociaux et abordables, de même que la rénovation des logements existants, en accordant une aide financière. Elle lancera le mois prochain, à l'intention des promoteurs, un nouveau programme d'aide à la construction résidentielle. Elle compte ainsi voir bâtir 300 logements abordables d'au moins trois chambres, situés aux trois étages inférieurs et dotés d'espaces de rangement. La campagne de promotion est dotée d'un budget initial de 1,75 millions. Elle se poursuivra en janvier avec la création d'un nouveau site internet, où seront répertoriés tous les projets immobiliers en cours à Montréal.
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value