Search the Community

Showing results for tags 'constructions'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 18 results

  1. Nom: Condos Sicard - Phase II Hauteur: 3 étages/? mètres Coût du projet: N/D Promoteur: Les Constructions Scal-can Inc. Architecte: N/D Emplacement: Rue Sicard, entre Hochelaga et Pierre-de-Coubertin Début de construction: Septembre 2010 Fin de construction: Mai 2011
  2. Description du projet L'étendue des travaux décrits par ce devis et les dessins l'accompagnant couvrent la construction d’un bâtiment neuf totalisant 22 logements, dont 4 adaptables et des espaces communs dont une salle communautaire et des terrasses aux toits. Le bâtiment, de type incombustible et Novoclimat, sera traversant (de la rue Berger jusqu’à la rue de Bullion) et aura une hauteur de 5 étages (avec constructions hors-toits et un niveau en sous-sol). La structure sera en béton (dalle, poutre et colonne), les revêtements extérieurs seront en maçonnerie, en parement métallique et en parement de bois. Le tout situé sur le lot 2 160 697 dans le quadrilatère des rues Berger, de Bullion, Ste-Catherine E et Charlotte dans l’arrondissement Ville-Marie, Montréal. https://www.seao.ca/OpportunityPublication/ConsulterAvis/DuJour?ItemId=8b66e6c7-d6ef-4e03-aaa7-5d7efa75efde&SubCategoryCode=C01&callingPage=4&ColumnAction=1
  3. http://condosthenri.com/ CONDOS ST-HENRI À deux pas du métro St-Henri / Two steps away from St-Henri metro BIENTÔT UN NOUVEAU PROJET À ST-HENRI DANS LE SUD-OUEST DE MONTRÉAL Anciennement un quartier industriel habité principalement par une population ouvrière, St-Henri s'est aujourd'hui transformé en un lieu effervescent qui attire des jeunes professionnels en grand nombre. Ce nouveau projet de condos est situé à distance de marche du centre-ville, du marché Atwater, du Canal de Lachine, du nouvel hôpital CUSM et de nombreux cafés, restaurants et boutiques branchés. Condos St-Henri, un projet signé Groupe Quorum, offre un style de vie qui convient tant aux amateurs de nature qu'aux urbains dans l'âme. CONDOS À VENDRE Condos de 1 à 3 chambres sur 1 ou 2 étages ou avec mezzanine. Abordables, sécuritaires et versatiles! Balcon ou terrasse pour chaque unité Grande terrasse commune sur le toit avec un chalet urbain Ascenseur Stationnement intérieur Inscrivez-vous à la liste VIP pour recevoir les plans, les prix, promotions VIP et une invitiation au lancement en 2015! LISTE VIP CONDOS À LOUER Réservez votre condo neuf tout meublé, semi-meublé ou non meublé et personnalisez votre logement en choisissant les matériaux de finition, des armoires à votre goût, de même que les recouvrements de planchers et les couleurs du décor, selon vos désirs! Des condos tout meublés seront disponibles. Inscrivez-vous à la liste VIP pour recevoir les plans, les prix, promotions VIP et une invitiation au lancement en 2015! LISTE VIP Pour plus d'informations, veuillez contacter Constructions Quorum: Constructions Quorum
  4. 2006 et moins -------------------- Nouvelles constructions 27 :: 1200 de Maisonneuve Ouest, tour 1 27 :: 1200 de Maisonneuve Ouest, tour 2 23 :: Roc Fleuri 15 :: Profil O 8 :: Le Central Urbain 5 :: Urbania, phase 2 (Laval) 5 :: Urbania, phase 1 (Laval) 5 :: Jardins Upper West Side, phase 1 X :: Mosquée au Centre-Ville X :: Le Dome de Fuller (Biosphère) X :: Lorne M. Trottier Building
  5. Nouveau projet de constructions Cartierville (Le sofia sur R-L est d'eux autre également) The Griffin on Murray is a new condominium project in the South West borough of Montreal. The plans, images and information will be available soon. Plus de détails à venir http://www.cartierville.ca/condos-projects-details.html?projetID=95
  6. Signé Montréal! [/url] Normand Thériault Édition du samedi 16 et du dimanche 17 février 2008 Mots clés : architectes, Musée Guggenheim, Municipalité, Montréal Des villes se redonnent une nouvelle identité en laissant architectes et promoteurs libres d'opérer en toute audace Photo: Agence France-Presse Autrefois, Bilbao était une triste ville industrielle dont le port débordait jusqu'au centre-ville. Les bateaux y sont aujourd'hui en moins grand nombre. Nul ne s'en plaint, résidants et touristes ayant pris d'assaut les rives. Bilbao est devenu un modèle de relance urbaine. Serait-ce possible de croire qu'un jour Montréal aura aussi en son territoire des constructions monumentales qui feront à leur tour l'envie des autres capitales? showBigBox(); Montréal se reconstruit. Nul ne se plaint de voir les différents «parkings», comme autant de «caries» dans le paysage urbain, lentement être éliminés au profit de nouvelles constructions. Et si l'audace architecturale est rarement au rendez-vous, dans l'ensemble les constructions ont une certaine qualité: les acheteurs de condominiums, à qui souvent on demande près d'une demi-million, jamais moins de 150 000 S, ne veulent plus de ces boîtes à beurre que divers promoteurs proposaient dans les années 1950 et 1960 à tous les locataires en manque de logements. Car visiter certains secteurs de Rosemont, Hochelaga, Verdun, Côte-des-Neiges, Villeray est souvent une expérience déroutante quand s'accumulent au regard autant de 4 et demie, de 5 et demie, distribués de part en part d'une cage d'escalier que laisse voir une baie vitrée en plein centre de la construction. Si, Montréal est toujours une ville de locataires, et on peut parfois s'en plaindre quand on constate la mauvaise qualité architecturale des habitations qu'on leur destinait. Toutefois, Montréal n'est pas en Occident la seule ville qui doive aujourd'hui se dépêtrer des conséquences du boom immobilier de l'après-guerre. Aussi, de Baltimore à plus d'une ville européenne, on voit prendre forme des initiatives qui corrigent les erreurs du passé. Ouvrages marquants Jusqu'à l'Expo 67, les monuments de Montréal furent la Sun Life ou un oratoire sur le flanc du Mont-Royal, et qui dans ce dernier cas fut longtemps en construction. Puis vint un boom. La Place Ville-Marie comme la Tour de la Bourse d'un Pier Luigi Nervi ou les appartements Westmount de Mies van der Rohe sont sortis de terre. L'exposition universelle a elle aussi fait rêver avec ces pavillons et surtout le dôme géodésique de Buckminster Füller et l'Habitat de Moishe Safdie, ces deux ouvrages qui, chacun, s'inscrivait, et demeure encore, de plein droit sur la carte architecturale mondiale. Puis l'accalmie. On n'a pas cependant cessé de construire, et souvent avec beaucoup de souci architectural: l'ensemble qui constitue le Quartier international en témoigne, tout comme certains ouvrages sis de part en part de René-Lévesque. Et certaines constructions ont fait l'objet de plus d'un commentaire où l'éloge ne figurait pas dans la teneur des propos: la première crise qui a marqué les récentes constructions de l'UQAM, dans le cas précis de l'édifice de la TELUQ, n'a d'abord pas été financière. Et les murs de verre du nouveau Palais des congrès ont vu rebondir plus d'un quolibet (et à son voisin immédiat, l'édifice de la Caisse de dépôt, plus d'un reproche a été adressé: pour certains, pourquoi payer plus cher pour une architecture de qualité, quand on peut construire avec des «plywoods» et des blocs de béton?). Argent manquant Il est en fait une contrainte lourde qui entache tout l'univers bâti québécois: la même politique qui prévaut chez Wal-Mart, celle du «beau-bon-pas-cher-et-ne-vaut-pas-plus», s'appliquerait en ce domaine. Pense-t-on à un centre hospitalier universitaire, un musée, une salle de concert, qu'avant même de voir un plan, une esquisse architecturale, hommes et femmes politiques, accompagnés de leurs administrateurs, s'affichent pour informer des économies en cours. Résultat: s'il est possible de recourir au préfabriqué, on le fera, quitte à ajouter des plantes et quelques puits de lumière pour animer les intérieurs, le privé commercial et industriel nous ayant en effet montré la voie, celle qui permet de tout ériger rapidement, quitte à démolir aussi vite, et ce sans regrets. Aussi, les nouvelles usines et les entrepôts que l'on construit présentement deviendraient-ils des constructions obsolètes qu'à la différence des Lowneys et Impérial d'un siècle passé, il ne serait point question de les reconvertir en lofts et autres condos: un simple bulldozer peut les éliminer de l'histoire. Et les dénonciateurs d'audace ont beau jeu. Projetterait-on une oeuvre originale qu'ils monteraient au créneau pour rappeler le fiasco olympique, dont une mauvaise planification justifie encore à leurs yeux tout ce qui ne découle pas d'une réalité platement bétonnée. Et de réclamer plus d'écoles, plus d'hôpitaux qui font le bonheur des ministres des Finances, mais rendent tristes leurs utilisateurs et usagers. Rêves donnés Les gens du Québec prennent toutefois l'avion pour aller assister à des renaissances lointaines. Ils voient aussi dans les films, ou sur les canaux spécialisés, des images qui font rêver. Et ils constatent qu'en plus d'un Londres ou d'un Paris historique, il est d'autres quartiers à voir et que le Louvre, outre ses oeuvres d'art, abrite aussi une pyramide qui longtemps fit rugir plus d'un Parisien conservateur. Et de parler aussi de Rotterdam, de villes nordiques, de villes espagnoles comme Bilbao ou Barcelone, de ces villes qui ont su renaître quand les nouvelles conditions économiques entraînaient la fermeture complète de plus d'un quartier. Montréal aura aussi à réagir: de quoi aura l'air en fait ce nouveau Griffintown dont on parle ces jours-ci: un parking pour humains et autos, avec des boutiques et des voies urbaines? Que fera-t-on aussi quand le réseau sud de Bonaventure ou la cour Turcot seront débarrassés de l'actuel filet autoroutier? Et ailleurs aussi, quel sera l'avenir construit d'Outremont ou de Montréal-Ouest, pour ne nommer que quelques évidences? Possibilités réelles On sait déjà que la nouvelle salle de l'OSM sera sans doute un édifice conventionnel et on espère que les futurs agrandissements de musées permettront à des Hanganu de répéter l'aventure de Pointe-à-Callière, mais quand verrons-nous à Montréal un monument qui comme à Bilbao donne une signature à une ville? Pourtant qui aujourd'hui achète une résidence devrait savoir que la beauté environnante influe sur la valeur de son achat. Les petites économies sont en fait de mauvais placements. http://www.ledevoir.com/2008/02/16/176237.html
  7. Ma vision de l'intersection. Objectifs: 1. Rendre le quartier plus vivable. 2. Faciliter l'accès pour les piétons 3. Préserver le bon fonctionnement des artères routières 4. Raccorder les rues 5. Créer des opportunités pour du dévelopement / densification Les formes de couleur = nouvelles constructions : -Triangle au sud de l'intersection : Projet de condos, édifices de 8 à 10 étages. -Édifice directement au nord de l'intersection sur l'image : Tour de 15 étages -Le reste, des condos, des commerces, de 3 à 6 étages. En plus gros maintenant: AVANT: APRÈS:
  8. Alta Condominiums Illustration fournie par Les Constructions G. Melatti. 3. Alta Condominiums 1900, boulevard Angrignon (à l'intersection du boulevard Newman) Environ 370 appartements répartis dans trois immeubles de 13 étages Promoteur et constructeur: Les Constructions G. Melatti Rak&Rak Architectes Superficie: de 700 à 1800 pieds carrés Prix: de 229 000$ à 875 000$ (taxes incluses) >Le bureau des ventes ouvrira au début du mois de janvier, mais le promoteur a commencé à prendre des réservations. La construction débutera aussi en janvier. Les Constructions G. Melatti, entreprise familiale très active à LaSalle depuis plus de 40 ans, s'apprête à construire les premières tours d'habitation en copropriété à LaSalle. Un défi qu'elle voulait relever depuis longtemps! Elle mise sur la proximité de la station de métro Angrignon, du parc et du Carrefour Angrignon et d'un mégacentre commercial pour attirer une clientèle variée. Aussi offre-t-elle un vaste choix d'unités, allant du studio à l'appartement-terrasse de type penthouse réparti sur deux paliers. Le premier immeuble comptera 90 appartements. Les unités surplombant les boulevards Newman et Angrignon auront de grandes fenêtres pour profiter des vues superbes sur le centre-ville et le mont Royal. Une salle d'exercice, un sauna ainsi qu'une salle de réception seront aménagés au rez-de-chaussée. Le stationnement souterrain sera réparti sur deux niveaux. Les copropriétaires devraient emménager au printemps 2012. http://montoit.cyberpresse.ca/habitation/immobilier/201011/17/01-4343631-onze-projets-a-lasalle.php
  9. Que pensez-vous de cette image? Personnellement, je trouve ça incroyable et plein d'audace! J'aimerais ce genre de tour près du métro Longueuil... histoire de donner le ton aux autres constructions.
  10. De :http://www.uer.ca/ "La Canadian Pacific Railway Co. avait pour projet ce gigantesque Building sur la partie sud du Square Dominion. Malheureusement, è cause de la crise de 1929 elle n'y verra jamais le jour. Sa hauteur était-elle, qu'elle aurait dépassé toutes les constructions du temps à Montréal."
  11. Inspiré par Peekay et la superbe journée d'hier, j'ai fait un petit tour des chantiers au centre-ville. Faut aller sur youtube et mettre ça en pleine résolution (1080p) et full screen!! [video=youtube;NSr-DvPPzYQ]
  12. http://blogues.lapresse.ca/avenirmtl/2014/08/28/l%E2%80%99absence-d%E2%80%99une-culture-du-beau-enlaidit-montreal/ L’absence d’une culture du beau enlaidit Montréal La Presse Jeudi 28 août 2014 | Mise en ligne à 9h59 François Cardinal Je reproduis ici une version modifiée et écourtée de ma chronique de ce matin. Les problèmes de collusion et de laxisme administratif ont permis à certains de s’en mettre plein les poches, on le sait. Mais ces déviances ont eu une autre conséquence : elles ont enlaidi Montréal et sa région. C’est l’angle mort de la Commission Charbonneau. Une conséquence dont on ne parle pas, même si elle est plus grave, d’une certaine façon, que les pots-de-vin qu’on tente de récupérer. Ce qu’on a construit, on ne peut le déconstruire (quoi que…). Prenez le plus récent exemple, ces deux horribles tours qui ont poussé sur la pointe nord de L’Île-des-Sœurs, là où rien n’aurait dû dépasser quelques étages. Visibles à votre droite quand vous sortez du pont Champlain en direction de Montréal, elles sautent au visage, non pas en raison de leur laideur intrinsèque (leur façade est banale), mais en raison de leur emplacement. À sa face même, c’est une aberration, un obstacle visuel de 30 étages qui contamine la vue sur l’Oratoire, le mont Royal et le centre-ville. Selon un rapport du contrôleur général, dévoilé par le Journal de Montréal, le projet Evolo serait entaché par un grand nombre d’irrégularités, voire par une collusion entre promoteur, élus et fonctionnaires. Proment s’en défend, dit qu’il a agi en respect des règles. Tout comme, d’ailleurs, le CUSM affirmait récemment avoir agi en respect des règles lorsqu’il a donné huit étages hors sol à son stationnement… «souterrain» (qu’on voit en bas à droite sur la photo). Tout comme les promoteurs soutiennent avoir agi en respect des règles lorsqu’ils ont construit toutes ces affreuses tours sur le bord de l’eau à Laval. Mais dans le fond, peu importe qu’ils disent vrai ou pas. Peu importe si les règles ont été tordues, et par qui. Ce que l’on retient, c’est que les décisions ont été prises sans souci pour l’impact qu’ont ces nouvelles constructions sur le paysage urbain. Vrai, le maire de l’arrondissement Verdun a juré, lundi, que l’«urbanisme créatif» de ses prédécesseurs n’a plus sa place à L’Île-des-Sœurs. Tant mieux. Mais n’allons pas croire qu’en changeant quelques fonctionnaires, on se convertira soudainement à l’architecture de qualité. Pas plus dans ce quartier qu’ailleurs à Montréal. L’emplacement des tours Evolo, le stationnement du CUSM et les constructions douteuses de Laval sont autant de manifestations d’une absence de souci pour l’harmonieux, le durable, le fonctionnel. Mais elles n’en sont qu’un épiphénomène. Tout cela a pu lever de terre dans l’indifférence la plus totale parce qu’on n’a pas, au Québec et à Montréal, une grande préoccupation pour la qualité architecturale, pour l’impact des constructions sur le paysage et le cadre bâti. On n’a pas, autrement dit, une culture du beau.
  13. Eidos et Ubisof ont annoncé l'hiver dernier la création de quelques 1 500 emplois, Est-ce qu'on sait où seront loger tous ces nouveaux employés? Est-ce de bonnes nouvelles pour la réalisation de nouvelles constructions? Merci!
  14. OK, je ne suis pas le gars le plus au courant des projets en ville puisque je ne suis pas dans le domaine du tout mais je voulais lancer un appel à tous pour connaitres vos idées de constructions possible alentour du pont Jacques-Cartier.
  15. Montréal 3537 nouvelles unités Laval 1727 nouvelles unités! Pour une ville de plusieurs (4+) fois la taille de Laval, c'est un peu bizarre qu'il y a seulement 2 fois plus d'unités. Laval, ville laide, non piétonne, non urbaine, non branchée... eh bien c'est à se demander ce que les gens recherchent vraiment ------------------------------------- La construction résidentielle en perte de vitesse 5 août 2008 - 07h05 La Presse L'économie chancelante et la météo capricieuse affectent la construction résidentielle. Au cours du dernier trimestre, les mises en chantier au Québec ont diminué de 1,6% par rapport à la même période l'année dernière. La situation n'a toutefois rien d'alarmant puisque depuis le début de l'année, les mises en chantier ont augmenté de 4% par rapport aux six premiers mois de 2007, selon une étude du Groupe Desjardins. Les auteurs de l'étude prévoient que 45 000 habitations seront construites pour l'ensemble de l'année 2008, une baisse de 3553 par rapport à 2007. En fait, les mises en chantier sont en diminution constante depuis le début de la décennie. En 2001, 50 901 résidences avaient été construites. En 2009, l'étude prévoit qu'il n'y en aura que 41 000. «À partir des années 2000, on faisait beaucoup de constructions pour rattraper le manque. Aujourd'hui, c'est un retour à la normale et un retour vers un équilibre», estime Louis Gagnon, économiste chez Desjardins. Pas moins de 20 415 chantiers ont été lancés au Québec depuis le début de l'année. Les maisons individuelles (-3,6%) et les logements locatifs (-21,1%) ont subi les plus fortes diminutions. Click here to find out more! À Montréal, 3537 nouvelles unités ont été construites depuis le début de l'année, soit 349 de plus qu'à la même période l'an dernier. La construction de tous les types d'habitations dans la métropole s'est accrue, particulièrement les copropriétés (+132) et les appartements locatifs (+123). La région de Laval a affiché la plus forte hausse de construction résidentielle au premier semestre de 2008. Un total de 1727 nouvelles constructions ont vu le jour sur le territoire. À l'inverse, les régions de la Montérégie (-183), de Lanaudière (-136) et du Centre-du-Québec (-309) comptent toutes trois une diminution de constructions au premier semestre de 2008. La faute à dame Nature Stéphanie Radziszedwski, l'adjointe à la direction des habitations Harmonie, blâme dame Nature. Cet hiver, les constructeurs ont pelleté. Cet été, ils se font mouiller. «On a un immeuble à logements qui était supposé être livré le 1er juillet, mais la neige a repoussé sa finition au 15 août. Comme si ce n'était pas assez, la grosse tempête du 10 juin a fait tomber un mur et a encore repoussé d'un mois et demi le délai de livraison», raconte-t-elle. Mme Radziszedwski croit que certains entrepreneurs auront moins tendance à se lancer dans de nouveaux projets, excédés par une météo médiocre et voyant leurs profits s'envoler en fumée. Beau temps, mauvais temps, les constructions Kodiak acceptent les contrats. Le propriétaire de l'entreprise blâme plutôt les hauts et les bas de l'économie pour le ralentissement de la construction résidentielle. «C'est l'économie générale. On entend parler de récession aux États-Unis. Les gens deviennent craintifs», explique Yves Gosselin. Pour faire face aux instabilités du marché, certains entrepreneurs vendent dorénavant leurs habitations avant même de les avoir construites. D'autres comme les constructions Kodiak vont diminuer leur prix de vente. «On est plus avenant et on est plus négociable que lorsqu'on roule sur l'or», s'exclame M. Gosselin.
  16. La construction résidentielle en perte de vitesse 5 août 2008 - 07h05 La Presse Émilie Bilodeau L'économie chancelante et la météo capricieuse affectent la construction résidentielle. Au cours du dernier trimestre, les mises en chantier au Québec ont diminué de 1,6% par rapport à la même période l'année dernière. La situation n'a toutefois rien d'alarmant puisque depuis le début de l'année, les mises en chantier ont augmenté de 4% par rapport aux six premiers mois de 2007, selon une étude du Groupe Desjardins. Les auteurs de l'étude prévoient que 45 000 habitations seront construites pour l'ensemble de l'année 2008, une baisse de 3553 par rapport à 2007. En fait, les mises en chantier sont en diminution constante depuis le début de la décennie. En 2001, 50 901 résidences avaient été construites. En 2009, l'étude prévoit qu'il n'y en aura que 41 000. «À partir des années 2000, on faisait beaucoup de constructions pour rattraper le manque. Aujourd'hui, c'est un retour à la normale et un retour vers un équilibre», estime Louis Gagnon, économiste chez Desjardins. Pas moins de 20 415 chantiers ont été lancés au Québec depuis le début de l'année. Les maisons individuelles (-3,6%) et les logements locatifs (-21,1%) ont subi les plus fortes diminutions. À Montréal, 3537 nouvelles unités ont été construites depuis le début de l'année, soit 349 de plus qu'à la même période l'an dernier. La construction de tous les types d'habitations dans la métropole s'est accrue, particulièrement les copropriétés (+132) et les appartements locatifs (+123). La région de Laval a affiché la plus forte hausse de construction résidentielle au premier semestre de 2008. Un total de 1727 nouvelles constructions ont vu le jour sur le territoire. À l'inverse, les régions de la Montérégie (-183), de Lanaudière (-136) et du Centre-du-Québec (-309) comptent toutes trois une diminution de constructions au premier semestre de 2008. La faute à dame Nature Stéphanie Radziszedwski, l'adjointe à la direction des habitations Harmonie, blâme dame Nature. Cet hiver, les constructeurs ont pelleté. Cet été, ils se font mouiller. «On a un immeuble à logements qui était supposé être livré le 1er juillet, mais la neige a repoussé sa finition au 15 août. Comme si ce n'était pas assez, la grosse tempête du 10 juin a fait tomber un mur et a encore repoussé d'un mois et demi le délai de livraison», raconte-t-elle. Mme Radziszedwski croit que certains entrepreneurs auront moins tendance à se lancer dans de nouveaux projets, excédés par une météo médiocre et voyant leurs profits s'envoler en fumée. Beau temps, mauvais temps, les constructions Kodiak acceptent les contrats. Le propriétaire de l'entreprise blâme plutôt les hauts et les bas de l'économie pour le ralentissement de la construction résidentielle. «C'est l'économie générale. On entend parler de récession aux États-Unis. Les gens deviennent craintifs», explique Yves Gosselin. Pour faire face aux instabilités du marché, certains entrepreneurs vendent dorénavant leurs habitations avant même de les avoir construites. D'autres comme les constructions Kodiak vont diminuer leur prix de vente. «On est plus avenant et on est plus négociable que lorsqu'on roule sur l'or», s'exclame M. Gosselin.
  17. JO-2012 à Londres : le fond d’urgence est entamé mercredi 10.12.2008, 21:38 Le Comité international olympique (CIO) a confirmé que le fonds d’urgence constitué par le comité d’organisation des Jeux de Londres-2012 avait été entamé afin de financer le village des athlètes et que certains sites étaient menacés de délocalisation (cyclisme, basket, gymnastique, badminton). « Le financement du Village olympique est problématique. Les investisseurs ont réduit les constructions immobilières prévues. Les partenaires privés font défaut. Nous avons donc donné notre accord pour qu’une partie du fond d’urgence créé par Londres-2012 (environ 100 millions de livres) soit utilisée » a déclaré Gilbert Felli à l’issue de la commission exécutive du CIO à Lausanne.
  18. Selon un sondage Léger pour le jdm. http://www.journaldemontreal.com/merveilles Les gagnants sont: Le fleuve St-Laurent Le fjord du Saguenay Le Jardin botanique de Montréal Les plaines d'Abraham Le Chateau Frontenac Les chutes Montmorency Le rocher Percé J'aurais aimé qu'ils fassent un vote séparé pour les sites naturels et les constructions. Note: parmi les nominés il y avait... le Carrefour Laval.