Search the Community

Showing results for tags 'construction'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 100 results

  1. http://maison.lapresse.ca/habitation/immobilier/201404/04/01-4754498-condos-abordables-pour-familles-audacieuses.php Merci à elephant pour la référence.
  2. Le Portail du canal Architectes: ? Fin de la construction: Automne 2008 Utilisation: Résidentiel Emplacement: Lachine, Montréal ? mètres - 6 étages Description: - Le projet comprend 165 condos abordables.
  3. Nom: Altoria Hauteur: 35 étages/120 mètres Coût du projet: 100 000 000,00$ Promoteur: Kevric Architecte: DCYSA Emplacement: Côte du Beaver Hall/Viger Ouest Début de construction: 2011 Fin de construction: 2013 (bureaux) et 2014 (condos) En date de septembre 2013, selon le rapport suivant : http://www.cbre.ca/AssetLibrary/MontrealOfficeDevelopment_Sep2013.pdf Class: A Size: 234,476 SF Floors: 10 Available Space: 136,098 SF % Leased: 41.9% Average Floor: 23,000 SF Completion: 1Q 2014 Status: Under Construction LEED Status: Registered LEED Gold Developer: Kevric Real Estate Corporation http://www.kevric.ca Owner: Kevric Real Estate Corporation Underground Connection: Yes Tenant: AIMIA (98,378 SF)
  4. SNC-Lavalin: deux milliards en contrats dans l'Ouest 5 mai 2007 - 15h04 La Presse Martin Vallières Vancouver Pour la première fois, SNC-Lavalin tenait son assemblée d'actionnaires dans la métropole de la côte ouest canadienne. Et pour cause. La Colombie-Britannique et l'Alberta, en plein boom économique, pèsent au moins deux milliards dans le carnet de commandes de 10,4 milliards de SNC-Lavalin, a confirmé son président, Jacques Lamarre, à La Presse Affaires. Il y a bien sûr, en Alberta, plusieurs contrats reliés aux projets pétroliers et gaziers. Mais la province voisine est aussi en plein boom d'investissement. À preuve, les nombreux chantiers dans les environs immédiats de l'hôtel du centre-ville de Vancouver, où avait lieu l'assemblée de SNC-Lavalin. Et la firme montréalaise dirige même le plus gros et le plus compliqué de ces chantiers vancouverois. Il s'agit de la ligne de métro au centre-ville et de train aéroportuaire qui doit ouvrir quelques mois avant les Jeux olympiques d'hiver, en février 2010. SNC-Lavalin est le maître d'oeuvre de ce projet de 1,9 milliard, ainsi qu'un investisseur dans la société d'exploitation de la «Canada Line», pour un mandat de 30 ans. La Caisse de dépôt et placement du Québec est aussi impliquée. Ailleurs en Colombie-Britannique, SNC-Lavalin a un autre projet particulier d'ingénierie et de gestion. Il s'agit du remplacement du «pont autoroutier flottant» sur le lac Okanagan, à Kelowna. Ce projet d'un peu plus de 200 millions est dans une région de villégiature et d'agriculture en forte croissance, située au milieu des chaînes montagneuses entre Vancouver et Calgary.
  5. Nom: District Griffin Hauteur: 18 étages (tour bureaux/hôtel) et 20 étages (tour résidentielle) Coût du projet: Promoteur: DEVIMCO et Groupe Cholette Architecte: Emplacement: Young/Wellington/Peel/Smith* Début de construction: Printemps 2011 Fin de construction: Été 2013 Site internet: http://www.districtgriffin.com Lien webcam: Autres informations: *La portion bureaux est loué à 97.7% (septembre 2013) *La tour résidentielle aura front sur Smith *La tour bureaux/hôtel aura front sur Wellington *188 condos, *Hôtel Alt 154 chambres *100 000 pied carré d’éspace de bureau *50 000 pied carré d’espace commerciale *6 Restaurants *1 garderie Ancienne version :
  6. MONTREAL, July 6, 2016 /CNW Telbec/ - Technoparc Montreal is pleased to present its activity report of 2015 via its annual report. The annual report describes the activities of 2015, a definite year of building! During the year, three major industrial projects (amongst the largest in Greater Montreal) were launched. These projects are the installation of the North American headquarters of Green Cross Biotherapeutics, the installation of ABB's Canadian headquarters and the construction of Vidéotron's 4Degrés data centre. These three major projects can be added to the list of companies that have chosen to locate their activities at the Technoparc. According to an analysis conducted by E&B DATA in 2015, the future construction of the new buildings at the Technoparc will generate $580 million to Quebec's GDP, $109 million to Quebec's public administration revenues and $37 million to federal public administration revenues. According to Carl Baillargeon, Technoparc Montreal's Director – Communications & Marketing "These projects represent the creation of more than 1,000 new jobs at the Technoparc, an investment of $400 million and the addition of 600 000 square feet to the real estate inventory. These are indeed excellent news for the economy of Montreal and the province of Quebec. This also confirms Technoparc's role as an important component of the economical development. In addition, the recent announcement of the proposed Réseau Électrique Métropolitain (electric train) by the CDPQ Infra, in which a station is planned at the Technoparc, reinforces the strategic location of the site and will thereby facilitate the access to the site via transportation means other than the car. " Technoparc Montréal is a non-profit organization that provides high-tech companies and entrepreneurs with environments and real-estate solutions conducive to innovation, cooperation and success. For more information, please see the website at http://www.technoparc.com. The 2015 annual report can be consulted online at: http://www.technoparc.com/static/uploaded/Files/brochures-en/Rapport-2015-EN_WEB.pdf SOURCE Technoparc Montréal
  7. Nom: Îlot Overdale Hauteur en étages: 40 pour la phase 1 Hauteur en mètres: 120 pour la phase 1 Coût du projet: 80 000 000,00$ pour la phase 1 Promoteur: Architecte: Menkès Shooner Dagenais LeTourneux et Stefano Domenici, architecte Entrepreneur général: Emplacement: 1400 René-Lévesque Ouest Début de construction: Fin de construction: Site internet: Lien webcam: Autres informations: * projet résidentiel et commercial * projet en deux phases (phase 1 : 40 étages) * la Maison Lafontaine sera intégrée au projet en phase 2 Rumeurs: Images (cliquez pour agrandir) : Vidéo promotionnelle:
  8. CHARLES LECAVALIER Mercredi, 20 avril 2016 00:00 MISE à JOUR Mercredi, 20 avril 2016 00:00 Le virage vert du gouvernement Couillard prend forme: celui-ci rendra obligatoire l’installation de prises extérieures 240 volts destinées à la recharge des autos électriques dans les nouvelles habitations, a appris Le Journal. Cette façon de faire coûtera près de 400 $ de plus aux acheteurs de maisons unifamiliales, jumelés et condos neufs, principalement à cause de l’adaptation du panneau électrique et de l’achat du câblage. L’objectif est de stimuler la vente de véhicules électriques en permettant l’installation facile d’une borne de recharge, qui peut coûter près de 1000 $. Au cabinet du ministre des Transports, Jacques Daoust, on confirme qu’une étude d’impact est en cours de réalisation. Le règlement serait publié d’ici la fin de l’été par la Régie du bâtiment du Québec. Moins cher à la construction Cette solution est bien vue par l’industrie. «C’est positif. Tant mieux si l’on en arrive à rendre les constructions neuves adaptées aux véhicules électriques. Ça coûte beaucoup moins cher de faire l’installation lorsqu’on construit le bâtiment», note François-William Simard, directeur des communications de l’Association des professionnels de la construction. Même son de cloche chez les environnementalistes: «C’est une bonne nouvelle. Pour l’instant, l’absence de prise est un frein à l’achat d’un véhicule électrique parce que les propriétaires qui veulent installer une borne doivent passer un fil électrique de 240 volts de la boîte électrique jusqu’à l’extérieur», dit Patrick Bonin, de Greenpeace. 8000 véhicules sur la route Cette solution peut toutefois paraître prématurée. Au 31 décembre 2015, on dénombrait seulement 8338 véhicules électriques au Québec. Mais le gouvernement y va pleins gaz et fixe un objectif de 100 000 autos électriques sur les routes d’ici 2020. Les propriétaires de logements locatifs devront aussi mettre la main à la pâte. Selon des informations recueillies par notre Bureau parlementaire, Québec projette par ailleurs de les obliger à offrir à leurs locataires des bornes de recharge. Cela inclut tous les immeubles déjà construits. La mesure risque de faire des mécontents, mais Québec donne une subvention de 600 $ aux particuliers pour installer les bornes. LES VÉHICULES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC Au 31 décembre 2015, il y avait 8338 véhicules électriques sur les routes Montréal: 1045 Québec: 826 Laval: 416 Les plus populaires Chevrolet Volt 43 % Nissan Leaf 21 % Tesla modèle S 10 % Nombre de bornes de recharge publiques en service 857 bornes de 240 volts 34 bornes de 480 volts En moyenne, le propriétaire d’un véhicule électrique gagne un salaire de 65 000 $ par année (Statistiques de l’Association des véhicules électriques du Québec) http://www.journaldemontreal.com/2016/04/20/prises-electriques-obligatoires
  9. Nom: Gallery sur le Canal Hauteur en étages: 14 Hauteur en mètres: Coût du projet: Promoteur: Architecte: Michelange Panzini Architectes Entrepreneur général: Emplacement: Début de construction: 2014 Fin de construction: 2016 Site internet: Loft a Montreal - Condo Griffintown: Gallery Lofts sur le Canal Lien webcam: Live Not Found | Nest Autres informations: * 128 unités Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  10. Le Quartier DIX30 va s'agrandir Éric Clément La Presse Le conseil municipal de Brossard a adopté, lundi, plusieurs règlements d'urbanisme qui préparent le terrain à l'agrandissement du Quartier DIX30: les travaux commenceront d'ici janvier le long de l'autoroute 10, a appris La Presse. Un projet particulier d'urbanisme (PPU) encadrera dans les prochaines années la poursuite de l'agrandissement du Quartier DIX30, soit les phases 3 et 4 planifiées par le promoteur Devimco, mais aussi celui du secteur résidentiel voisin. Il y aura bientôt une consultation publique sur le sujet à Brossard. La zone commerciale, ex-zone industrielle, située entre le boulevard Leduc et l'autoroute 10, d'une part, et entre le Wal-Mart et le centre d'entraînement du Canadien de Montréal en construction, d'autre part, pourra être construite en haute densité. «La zone life-style va être agrandie avec d'autres commerces le long de l'autoroute 10, précise André Bouthillier, porte-parole de Devimco. La construction va commencer d'ici la fin de l'année avec des stationnements souterrains étagés. Les commerces seront sur deux étages. Il y aura aussi un immeuble de bureaux. Le secteur nord, entre le ruisseau Daigneault et la voie ferrée du CN, va aussi être mis en valeur, en conformité avec les amendements au schéma d'aménagement adoptés par l'agglomération il y a 18 mois environ.» De l'autre côté du boulevard Leduc, en direction du boulevard de Rome, il y aura de la construction de densité moyenne, comme des centres d'accueil, avec un accès qui se fera seulement à partir du boulevard Leduc et non par les résidences situées à l'arrière du boulevard où le zonage sera de petite densité afin de permettre notamment la construction de cottages, indique le conseiller municipal du district 2, Gilbert Lizotte. Le maire Jean-Marc Pelletier était heureux lundi de voir le dossier de l'agrandissement aboutir «malgré les blocages exercés à cet égard par la députée de Brossard, Fatima Houda-Pépin», a-t-il dit à La Presse. M. Pelletier affirme que la députée a fait de «l'obstruction» lorsqu'il s'est agi de faire adopter par le gouvernement du Québec un projet de loi privé pour activer les choses. «On a nous a alors dit que le dossier était bloqué car cela prenait l'accord du député local et que Mme Houda-Pépin n'avait pas donné son autorisation pour que le projet de loi soit inscrit à l'agenda», a expliqué le maire. La Presse a souhaité obtenir les commentaires de Mme Houda-Pépin à ce sujet, mais elle a raccroché quand nous l'avons appelée. Du côté de Devimco, on estime toutefois que le dossier a avancé «normalement».
  11. Villa Latella - Carrefour Chomedey 2 x 6 étages La construction est déja commencer depuis un petit bout de temps. Leur site : http://www.villalatella.com/ Aperçus du projet :
  12. Nom: Tour Deloitte Hauteur en étages: 26 Hauteur en mètres: 135 Coût du projet: 100 000 000,00$ Promoteur: Cadillac Fairview Architecte: KPF et Groupe IBI DAA Entrepreneur général: PCL Constructors / Construction C.A.L. Emplacement: http://www.mtlurb.com/forums/attachment.php?attachmentid=4423&d=1340458961 Début de construction: Octobre 2012 Fin de construction: Juin 2015 Site internet: http://latourdeloitte.ca/ Lien webcam: Autres informations: * Louée à 70.3% (septembre 2013) * 48 000m2 (514 000p2) de superficie de bureaux * Édifice LEED platine * Le locataire principal sera la firme Deloitte pour 160 000p2 * Rio Tinto Alcan sera locataire des étages 18 à 26 * Signature, 32-foot-high lobby facing the historic Windsor Court * Outdoor courtyard with a skating rink, public seating and park area qui sera nommé "Cour Rio Tinto Alcan" * Bush shed (a heritage-designated remnant of Windsor Station's original rail platforms) will be incorporated into the window line of the courtyard-level lobby * 135 mètres Rumeurs: Aperçu du projet: 9 autres images: http://mtlurb.com/forums/showthread.php?p=146231#post146231 Vidéo promotionnelle:
  13. Sur le site de la Communauté métropolitaine de Montréal : http://cmm.qc.ca/actualites/derniere-nouvelle/2018-une-nouvelle-annee-record-pour-la-construction-dans-le-grand-montreal-6685/ 25 janvier 2019 2018, UNE NOUVELLE ANNÉE RECORD POUR LA CONSTRUCTION DANS LE GRAND MONTRÉAL L’année 2018 marque une nouvelle année record pour la construction dans la région métropolitaine de Montréal. C’est du moins ce qui se dégage du dernier numéro du bulletin Perspective Grand Montréalpublié par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Au total, 154 grands chantiers de 20 M$ et plus sont répertoriés pour l’année 2018. Cet inventaire a été réalisé à partir de données de la Commission de la construction du Québec (CCQ), compilées à l’échelle des 82 municipalités de la CMM. Parmi les grands chantiers en cours dans la région, on observe un nombre important de projets résidentiels à forte densité ou à vocation mixte (résidentielle/bureau/commerciale). Ces projets sont particulièrement présents au centre de l’ile de Montréal, mais se retrouvent également dans les autres secteurs géographiques du Grand Montréal : on peut penser ici au projet Solar Uniquartier, à Brossard, au District Union, à Terrebonne, ou à Urbania 2, à Laval. L’année 2018 aura aussi été marquée par le début des travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM), dont la mise en service de la première phase est prévue pour 2021. Ce projet, évalué à 6,3 G$, doit à terme comprendre 26 stations réparties dans quatre des cinq secteurs du Grand Montréal. Ce numéro du Perspective Grand Montréal propose aussi une analyse de la valeur des permis de bâtir délivrés par les municipalités du Grand Montréal. L’année 2018 fait figure d’année record. La valeur totale de ces permis est estimée à 11,1 G$, ce qui représente une augmentation de 15,6 % par rapport à 2017, année où la valeur des permis de bâtir délivrés dans la région avait également atteint un nouveau sommet. Ces données démontrent le dynamisme qui caractérise actuellement le territoire métropolitain. Le Grand Montréal enregistre, pour la période 2016-2018, la plus forte augmentation (en valeur absolue) de la valeur des permis de bâtir parmi les régions métropolitaines canadiennes, tout juste devant Vancouver. En 2018, il est estimé que la valeur des permis de bâtir émis dans la région montréalaise pour l’habitation multifamiliale a atteint 5,3 G$, à quoi s’ajoutent 2,3 G$ pour le commercial, 1,5 G$ pour l’habitation unifamiliale, 1,3 G$ pour l’institutionnel et gouvernemental et 762 M$ pour l’industriel. CHANTIERS DE 20 M$ ET PLUS SUR LE TERRITOIRE DU GRAND MONTRÉAL, 2018 Réalisation : CMM, à partir des données de la CCQ de novembre 2018. Perspective Grand Montréal est une publication de l’Observatoire Grand Montréal de la CMM qui a pour objectif de dégager les tendances du développement dans la région métropolitaine de Montréal et qui propose des portraits statistiques succincts portant sur la sociodémographie ou sur les champs d’intervention de la CMM, soit l’aménagement du territoire, le transport, l’environnement, le développement économique, l’habitation et les équipements métropolitains. Pour en savoir plus Il est possible de consulter les données sur la valeur des permis de bâtir résidentiels et non résidentiels délivrés pour chacune des 82 municipalités de la CMM pour les années 2001 à 2017 dans la section « Grand Montréal en statistiques » de l’Observatoire Grand Montréal. Philippe Rivet, conseiller en recherche responsable de l’Observatoire Grand Montréal, est disponible pour des entrevues.
  14. Hi, I'm trying to find information about the patrimonial buildings of ''New City Gas of Montreal'' located inside Ottawa, Ann, Dalhousie and Wellington streets. Will there be any construction in the future? How high can the build? Any plans already available? Thank you for any info you might have!
  15. Le nombre de mises en chantier au pays a diminué de 7,6% en 2008 par rapport à 2007. La SCHL prévoit qu'il diminuera encore davantage cette année avant de remonter légèrement en 2010. Pour en lire plus...
  16. Publié le 19 février 2009 à 05h10 | Mis à jour à 05h10 La crise frappe, les PPP vacillent André Noël La Presse Résultat de la crise financière: les projets de partenariat public-privé (PPP) vacillent un peu partout dans le monde, les banques hésitant à consentir des prêts aux entreprises impliquées, sauf à des taux d'intérêt élevés, indique un rapport récent de la firme PriceWaterhouseCoopers. De grandes sociétés étrangères qui participent aux deux consortiums présélectionnés pour construire le Centre hospitalier de l'Université de Montréal en PPP connaissent d'ailleurs des difficultés d'accès au crédit, ce qui pourrait retarder le lancement des appels de propositions, a constaté La Presse. «Les marchés du crédit sont presque à sec», explique Richard Abadie, responsable des infrastructures chez PriceWaterhouseCoopers, une firme bien connue pour son expertise en PPP, dans un rapport intitulé Financement des infrastructures - survivre au resserrement du crédit. «Les prévisions à court terme demeurent sombres. Peu de projets (en PPP) seront conclus. Plusieurs d'entre eux ont déjà été mis sur la glace, ajoute le rapport, publié en décembre. Le crédit bancaire est simplement insuffisant, et inefficace, comme source de financement à long terme (...) Il est naïf de s'attendre à ce que les marchés reviennent aux bas taux de financement obtenus pendant le premier semestre de 2007.» Dans le mode conventionnel, les gouvernements empruntent l'argent pour construire des immeubles ou des infrastructures. Ce modèle domine toujours dans la plupart des pays. Le modèle des PPP a émergé il y a quelques années: une compagnie ou un consortium contracte les emprunts, finance la construction du bâtiment, puis le loue au gouvernement. Les partisans des PPP, comme la ministre des Finances Monique Jérôme-Forget, soutiennent que le gouvernement transfère les risques financiers à l'entreprise privé en agissant de la sorte. S'il y a un dépassement de coûts dans la construction, c'est l'entreprise qui écope et pas le gouvernement, affirment-ils. Mais avec la crise, les banques hésitent à prêter aux entreprises privées. En revanche, elles n'hésitent pas à prêter aux gouvernements. Les gouvernements obtiennent des taux d'intérêt beaucoup plus bas que les entreprises. Dans ce contexte, la construction revient beaucoup plus chère en PPP qu'en mode conventionnel. Des consortiums se sont engagés dans les PPP en faisant des emprunts à court terme, et en croyant pouvoir se refinancer à des taux d'intérêt relativement bas lorsqu'ils commenceraient à toucher les loyers. Mais aujourd'hui, ils éprouvent beaucoup de difficultés à renouveler leurs emprunts sans augmenter les paiements d'intérêt. «Ils pourraient faire face à des paiements de dette plus élevés que prévus, ou même être incapables de se refinancer», prévient le rapport de PriceWaterhouseCoopers. Le mois dernier, La Presse a révélé que la société australienne Babcock and Brown, membre du consortium Accès Santé CHUM, a vu sa situation se détériorer à un tel point que ses actions ont été suspendues en Bourse. Cette entreprise est aussi membre d'un consortium pour la construction en PPP de la salle de concert de l'Orchestre symphonique de Montréal. Ce n'est pas tout. La société espagnole Acciona, qui s'occupe elle aussi de l'ingénierie financière dans le même consortium pour le CHUM, a un taux d'endettement plutôt inquiétant. Cette firme a également emporté l'appel de propositions pour le prolongement de l'autoroute 30 en mode PPP. «Ce groupe est aujourd'hui aux abois, note le journal financier français Les Échos dans son numéro d'hier. Sous la pression de ses banques, qui s'inquiètent de son endettement, Acciona va sans doute être contraint de céder sa participation (dans un groupe énergétique).» Début février, Acciona s'est elle-même plainte que «le marché (est) complexe, avec un accès très limité au crédit». La société anglaise Innisfree, qui s'occupe de l'ingénierie financière dans le deuxième consortium présélectionné pour le CHUM, vient d'appeler le gouvernement britannique à l'aide pour sauver les PPP au Royaume-Uni, considéré comme le pays-modèle en cette matière par la ministre Jérôme-Forget. Dimanche dernier, Tim Pearson, directeur d'Innisfree et porte-parole du Forum sur les PPP en Grande-Bretagne, a indiqué que les sociétés privées avaient besoin de l'aide de l'État pour assurer le financement qui aurait dû être fourni par des prêts commerciaux. Selon lui, l'État britannique devrait consentir une aide de 4 milliards de livres pour sauver les projets en PPP. Le nombre de contrats en PPP signés en Grande-Bretagne l'année dernière est le plus bas depuis 11 ans. Un contrat pour une route de 11 milles a été signé en janvier 2009, mais la moitié du financement est assurée par une banque du secteur public. John Tizard, directeur du Centre pour les partenariats en services publics de l'Université de Birmingham, affirme que les banques n'ont plus d'argent pour les hôpitaux britanniques en PPP. Il suggère de revenir au mode de construction conventionnel qui, selon lui, se révèle moins coûteux et plus rapide à réaliser. Ici même, au Canada, le vérificateur général de l'Ontario vient de souligner que le premier hôpital construit en PPP dans la province a coûté 50 millions de plus que si le gouvernement l'avait réalisé en mode conventionnel, sans partenaire privé.
  17. Building permits fall for third month Canwest News ServiceFebruary 5, 2009 9:01 AM OTTAWA—The value of Canadian building permits fell in December for a third straight month as a slowdown in the economy continued to temper construction activity in both residential and non-residential sectors. Statistic Canada said Thursday that municipalities issued $4.6 billion worth of permits during the month, a decline of 3.9 per cent from November. Residential permits were down 3.2 per cent to $2.6 billion in December, marking the ninth monthly drop in 2008. “Increases in multi-family permits in Ontario were not enough to offset the declines in single-family permits in Ontario, Alberta and British Columbia,”the federal agency said. The value non-residential permits fell 4.9 per cent to $2 billion, the third straight monthly decline. This drop was mainly in institutional permits in Alberta and commercial permits in British Columbia, the agency said. Construction permits declined in five provinces and all three territories in December, it said.
  18. La ministre intérimaire des Ressources naturelles, Julie Boulet, dépose un projet de règlement pour encadrer la construction et la gestion des petites centrales hydroélectriques privées. Pour en lire plus...
  19. La firme de Saint-Lambert, a pour la première fois mis en application une nouvelle technologie qui permet de détecter la présence de corrosion dans le béton. Pour en lire plus...
  20. Source: Popular Mechanics When it comes to tall buildings, all eyes are on the Burj Dubai. That's because this month it became the tallest structure in the world—and it's not even done yet. But across the world architects have already come up with mega engineering plans vying to be equally mind-blowing. From shortest to tallest, here are our favorite 10 favorite skyscrapers under construction whose radical designs and eco-friendly architecture make up for a lack of height. By Kevin Hall Voir la liste: http://www.popularmechanics.com/science/extreme_machines/4282558.html?page=1
  21. La Corporation de promotion industrielle de la ville développe un projet d'aciérie dont les travaux pourraient être lancés dès 2009. Pour en lire plus...
  22. Trump Files Suit Against Lenders Developer Seeks to Extend $640 Million Loan on a Chicago Skyscraper Wsj.com By ALEX FRANGOS Tall Trouble: Donald Trump's Chicago skyscraper project, the Trump International Hotel & Tower, during construction in July. Mr. Trump is suing to extend a $640 million senior construction loan on the 92-story Trump International Hotel & Tower from a group of lenders led by Deutsche Bank AG and including a unit of Merrill Lynch & Co., Union Labor Life Insurance Co., iStar Financial Inc., a publicly traded real-estate investment trust, and Highland Funds, a unit of Highland Capital Management LP. The tower, which contains 339 hotel rooms and 486 condominiums, will be the second-tallest building in the U.S. behind Chicago's Sears Tower and is expected to be completed in mid-2009. The hotel, on the lower floors, opened earlier this year. But sales of both the hotel rooms and the condominiums have come in below original estimates and the project's current projected revenue remains short by nearly $100 million needed to pay off the senior lenders. The lawsuit, filed in New York State supreme court in Queens, is a further indication of the dysfunction in the real-estate lending markets as borrowers and lenders struggle to resolve troubled projects. People familiar with the matter say the lender group, which is made up of more than a dozen institutions, was unable to agree on the extension. The suit demands -- among other things -- that an extension provision in the original loan agreement be triggered because of the "unprecedented financial crisis in the credit markets now prevailing, in part due to acts Deutsche Bank itself participated in." This so-called force majeure provision is common in contracts and can be applied to acts of war and natural disasters. Mr. Trump already extended the loan once in May. From the Archives Mr. Trump asked for $3 billion in damages. The suit won't affect construction of the project, according to people familiar who say there is enough money to complete the $90 million work that is left. The suit says Mr. Trump attempted to resolve the impasse by offering to buy the project's unsold hotel units for $97 million. That money would be used to pay down the construction loan, along with the $204 million in proceeds from closed units and the $353 million that is expected from units that close in the next six months. A Deutsche Bank spokesman declined to comment. Mr. Trump has put $77 million of his own equity into the tower, which he would stand to lose in a potential foreclosure. Other than a $40 million guarantee to complete the project, Mr. Trump has no recourse obligations to the project. A Trump spokesman declined to comment. [Trump, Donald] Deutsche Bank originated the construction loan in 2005 and sold off most of it to others, retaining less than $10 million of exposure on that loan. The suit alleges that Deutsche Bank compromised the senior construction loan by selling pieces off to "so many institutions, banks, junk bond firms, and virtually anybody that seemed to come along," that the lending group is unable to come to a consensus on how to deal with the matter. It also alleges Deutsche Bank created a "serious conflict of interest" by taking a separate stake in the project's so-called mezzanine loan that was originated by private-equity firm Fortress Investment Group. The mezzanine loan, which is junior to the senior construction loan, had an original principal of $130 million but will eventually accrue to $360 million. Deutsche Bank purchased roughly one-quarter of the mezzanine loan, according to people familiar with the matter. The suit names the mezzanine lenders as defendants, including Fortress and its affiliates, Newcastle Investment Corp. and Drawbridge Special Opportunities Fund, as well as Dune Capital Management and Blackacre Institutional Capital Management, the real-estate arm of Cerberus Capital Management. Fortress didn't respond to a request for comment. The other lenders declined to comment. Unless sales of the condo and hotel units restart despite the worst housing market in generations, and quickly generate $400 million in new sales, it will be difficult for the project to pay off the mezzanine loan, which comes due in May 2009.
  23. Les dépenses de construction aux États-Unis ont baissé de 0,3% en septembre par rapport à août, retombant à leur niveau du mois de juillet. Pour en lire plus...
  24. En bref - Moins de mises en chantier La Presse canadienne Édition du vendredi 31 octobre 2008 Mots clés : Baisse, Mise en chantier, Construction, Économie, Canada (Pays) Ottawa -- Le rythme de la construction résidentielle au Canada devrait ralentir en 2009, alors que le nombre total de mises en chantier passera de 212 188, en 2008, à 177 975, l'année prochaine, selon des prévisions publiées hier par la Société canadienne d'hypothèques et de logement. Au Québec, les mises en chantier devraient baisser à 42 000, en 2009, comparativement à 47 940, en 2008. http://www.ledevoir.com/2008/10/31/213378.html (31/10/2008 11H42)