Search the Community

Showing results for tags 'confiance'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 48 results

  1. Les principales Bourses européennes et de la zone Asie-Pacifique perdaient du terrain mardi, les investisseurs commençant à avoir des doutes sur l'efficacité du plan de sauvetage du secteur financier américain. Pour en lire plus...
  2. La confiance des consommateurs américains a nettement progressé en août, avec un indice montant à 56,9 points contre 51,9 points en juillet, dit le Conference Board. Pour en lire plus...
  3. La forte hausse du prix de l'essence mine sérieusement le moral des consommateurs canadiens, même si le reste de l'économie tient le coup. Pour en lire plus...
  4. Le détaillant montréalais de vêtements pour femmes enregistre des profits en baisse de 16% à 27,4 M$ au troisième trimestre. Pour en lire plus...
  5. L'indice de confiance des consommateurs du Conference Board du Canada a encore baissé ce mois-ci, soit à 71 points. Pour en lire plus...
  6. L'indice de confiance des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan a progressé en janvier pour atteindre 61,9 points. Pour en lire plus...
  7. La confiance des chefs d'entreprises et des consommateurs s'est effondrée en novembre à son plus bas niveau depuis 23 ans dans l'Union européenne. Pour en lire plus...
  8. Un sondage national révèle que la confiance des Canadiens par rapport à leur sécurité financière demeure relativement bonne malgré la volatilité financière globale. Pour en lire plus...
  9. Malgré l'annonce par Washington de la conclusion d'un vaste plan de sauvetage de son économie, la crise ébranle la confiance des investisseurs. Le président Bush tentera de rassurer les marchés dès ce matin. Pour en lire plus...
  10. Pour la quatrième fois depuis le début de la semaine, les banques européennes ont injecté un total de 90 G$ sur les marchés monétaires mondiaux dont la confiance est malmenée. Pour en lire plus...
  11. L'indice de confiance des consommateurs canadiens a connu un recul historique au début d'octobre, tout comme aux États-Unis, où le niveau de confiance des ménages a littéralement fondu le mois dernier. Pour en lire plus...
  12. Les prix du pétrole rebondissaient nettement à l'ouverture à New York, dopés par un regain de confiance après les multiples interventions des gouvernements. Pour en lire plus...
  13. L'ascension de Barack Obama à la présidence des États-Unis devrait augmenter la confiance des consommateurs mais pourrait fait mal à l'industrie manufacturière canadienne. Pour en lire plus...
  14. Exportation et développement Canada rapporte que son indice de confiance a reculé de cinq points de pourcentage par rapport à l'étude menée le printemps dernier. Pour en lire plus...
  15. Selon Nortel, ses activités se «poursuivent normalement» malgré sa mise à l'abri de ses créanciers. Pour en lire plus...
  16. Les plupart des indicateurs affichent leur plus bas niveau depuis la tenue de la première enquête de la Banque du Canada en 1997. Pour en lire plus...
  17. Les entrepreneurs canadiens ont totalement perdu confiance en l'avenir Olivier Schmouker, Lesaffaires.com 09:41 La hausse des prix de l'énergie et la vigueur du huard sont sources de soucis. Photo Y a-t-il des dirigeants d'entreprise qui ont encore le moral? Presque plus : seulement 6% d’entre eux se disent plus optimistes qu’un an plus tôt, selon un rapport conjoint de l'Institut canadien des comptables agréés et de RBC Banque Royale. En fait, l'optimisme envers l'économie s'est effondré au cours des 12 derniers mois, passant de 67 à 23%, selon les résultats du sondage trimestriel. La hausse du coût de l'énergie est un facteur important de la baisse du niveau d'optimisme. C’est du moins le cas pour la moitié (53%) des entrepreneurs canadiens. «Il y a un an, le prix moyen du baril de brut se situait à 71 dollars américains, le prix moyen de l'essence à la pompe à 1,07 dollars, et le dollar canadien atteignait 0,94 dollars américains», se souvient Shauneen Bruder, vice-présidente directrice, entreprises clientes et marchés commerciaux chez RBC. D’ores et déjà, quatre entrepreneurs sur dix ont indiqué que leur entreprise avait pris des mesures pour atténuer l’impact de la hausse du carburant.
  18. Pour l'instant le rendu n'est pas trop prometteur probablement à cause de la couleur de la brique mais j'ai bien confiance que sera mieux une fois terminé. http://www.groupecalex.com/projets_brebeuf.html
  19. Les consommateurs américains reprennent confiance * Anne Robert, Lesaffaires.com * 10:54 L’indice de confiance des consommateurs américains que tient le Conference Board a grimpé plus de 12 points en avril. L’indice du Conference Board est passé de 26,9 points en mars à 39,2 points en avril, soit un bond de 12,3 points. Lynn Franco, directrice du centre de recherche sur les consommateurs du Conference Board estime que ce sont surtout les perspectives de court terme qui se sont améliorées. Les consommateurs pensent que l’économie se rapproche du plancher», dit-elle, tout en avertissant que le niveau actuel de l’indice reflète malgré tout une conjoncture de récession. Quoique nombreux à dire que les affaires vont mal et que les emplois sont durs à trouver, le nombre de consommateurs pessimistes est en baisse par rapport à mars dernier.
  20. Dans un discours important devant le Congrès, à deux jours de la présentation de son premier budget, le président américain affirme avoir confiance en ses concitoyens, mais ne cache pas qu'il faudra qu'ils fassent des sacrifices. Pour en lire plus...
  21. La confiance des consommateurs américains s'est redressée de manière inattendue en novembre à 44,9 points, après s'être effondrée jusqu'à son plus bas historique, à 38,8 points, en octobre. Pour en lire plus...
  22. La confiance des consommateurs qui périclite, le marché du travail qui ralentit, la récession qui menace... Pour en lire plus...
  23. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo était en hausse de 9,64%, mardi une demi-heure après l'ouverture, gagnant 798,25 points à 9074,86 points, après les interventions massives des gouvernements européens et américain pour rétablir la confiance. Pour en lire plus...
  24. Dès janvier, la totalité de la rémunération accordée aux grands patrons de compagnies sera clairement indiquée dans les rapports des entreprises canadiennes, afin de redonner confiance aux investisseurs. Pour en lire plus...
  25. Pas de panique, mais des secousses au Québec 28 septembre 2008 - 18h39 La Presse Maxime Bergeron L'industrie du bois d'oeuvre du Québec est l'une des premières touchées par le ralentissement économique aux États-Unis. La crise financière et immobilière qui s'aggrave aux États-Unis a un impact bien réel pour 900 employés d'AbitibiBowater au Québec, qui ont appris hier la fermeture temporaire de quatre usines en raison de la baisse de demande américaine. «On voyait les inventaires monter, et quand le bois ne se vend pas, il n'y a pas d'argent qui rentre: c'est une roue qui tourne», raconte Carl Proulx, représentant syndical des employés de la scierie Comtois de Lebel-sur-Quévillon. Le scénario s'était déjà produit la veille pour 550 travailleurs de la forestière Tembec, mis à pied en Ontario et en Colombie-Britannique. Et encore à l'usine Exeltor de Bedford, dans le secteur du textile cette fois. Les entreprises québécoises ont déjà connu des heures plus joyeuses, c'est le moins qu'on puisse dire. Les trois quarts de leurs exportations prennent la route des États-Unis, où les mauvaises nouvelles s'accumulent de jour en jour. Toutes ne sont pas affectées par la déconfiture américaine - certains en tireront même profit -, mais une inquiétude certaine règne. «Il n'y a pas de doute que la confiance des PME demeure fragile par rapport à ce qui va se passer au cours des 12 prochains mois», dit Simon Prévost, vice-président au Québec de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante. La FCEI a mené il y a deux semaines un sondage trimestriel auprès des propriétaires de PME de la province. Conclusion: ce n'est pas la panique, même si la confiance se maintient à des niveaux «historiquement bas», dit M. Prévost. Le resserrement du marché du crédit, conséquence directe de la débandade de Wall Street, commence aussi à se faire sentir. Ainsi, 18% des propriétaires d'entreprises québécoises ont constaté une détérioration de l'accès au financement bancaire au cours des trois derniers mois, rapporte la FCEI. Une progression légère, mais notable, par rapport au taux de 10% enregistré il y a un an. Certaines industries sont frappées beaucoup plus durement que d'autres par la crise américaine. «La confiance se détériore plus dans les secteurs du manufacturier, de l'agriculture et de la construction, souligne Simon Prévost. Ce sont les trois secteurs ou ça va mal et où on sent une détérioration.» Productivité en hausse La croissance minime du produit intérieur brut québécois - 0,2% - au deuxième trimestre, annoncée hier, découle directement du ralentissement aux États-Unis, souligne pour sa part Jean-Luc Trahan, PDG de l'Association des manufacturiers et exportateurs du Québec. «Il y a une baisse du manufacturier, de la fabrication, c'est certain que c'est relié à ça.» M. Trahan croit malgré tout que les entreprises exportatrices d'ici sauront tirer leur épingle du jeu. La forte montée du dollar canadien et des prix de l'énergie depuis 18 mois a forcé la plupart des sociétés à se moderniser pour améliorer leur productivité, rappelle-t-il. Elles sont mieux préparées que jamais à manoeuvrer dans un environnement difficile, en somme. Plusieurs firmes québécoises se sont aussi tournées vers de nouveaux marchés, en premier lieu le reste du Canada et l'Europe, pour combler le déclin de leurs exportations aux États-Unis, souligne M. Trahan. L'homme reste confiant. «C'est préoccupant, mais en même temps, si on est manufacturier, on est là pour le long terme.» Des occasions d'affaires, aussi La débandade de l'économie américaine a de quoi inquiéter plusieurs entreprises d'ici, mais certaines y voient aussi de nouvelles occasions d'affaires alléchantes. Le groupe montréalais de services informatiques CGI, par exemple, se montre tout à fait optimiste. «Quand les choses deviennent difficiles, les solutions de sous-traitance que nous offrons deviennent tout à coup plus intéressantes», a déclaré Michael Roach, président de l'entreprise, pendant une conférence d'investisseurs tenue cette semaine à Montréal. Le ralentissement de l'économie oblige bien des PDG à redéfinir leurs activités «non stratégiques» puis à les confier à des sous-traitants, a souligné M. Roach. Les services informatiques en font souvent partie, ce qui risque de profiter à CGI. Les banques canadiennes pourraient de leur côté prendre le relais des institutions déchues de Wall Street dans le financement de grandes transactions. C'est du moins le cas de la Banque Nationale, de Montréal. «Des firmes américaines et étrangères sont moins présentes, a déclaré cette semaine le président de la Banque Nationale, Louis Vachon, pendant une entrevue avec La Presse Affaires. On est en train de travailler sur une transaction, avec une autre banque canadienne, et on est appelé à remplacer un prêteur américain.» Les PME ne sont pas en reste. Chez Technologies D-Box, qui fabrique des systèmes articulés de cinéma-maison destinés à un marché haut de gamme, peu touché pour l'instant par la crise, on estime que le ralentissement pourrait créer de nouvelles occasions d'affaires. «L'aspect cocooning n'est pas à négliger, a souligné Claude McMaster, président de D-Box. Les gens investissent plus dans leurs propres loisirs à la maison plutôt que dans sorties au resto ou des voyages.»