Search the Community

Showing results for tags 'comportements'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. Rouler à 160 km/heure n'est pas permis. Ni conduire avec quelques verres dans le nez. De tels comportements peuvent entraîner des accidents, parfois mortels. Pour en lire plus...
  2. https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Génération_Y La génération Y regroupe des personnes nées approximativement entre le début des années 1980 et le début des années 2000. L'origine de ce nom a plusieurs attributions : pour les uns il vient du « Y » que trace le fil de leur baladeur sur leur torse ; pour d'autres ce nom vient de la génération précédente, nommée génération X ; enfin, il pourrait venir de la phonétique anglaise de l'expression « Y » (prononcer waɪ), signifiant « pourquoi » [N 1],[1]. D'autres termes équivalents existent, dont enfants du millénaire ou les diminutifs GenY et Yers. Les Américains utilisent également l’expression digital natives ou net generation pour pointer le fait que ces enfants ont grandi dans un monde où l'ordinateur personnel, le jeu vidéo et Internet sont devenus de plus en plus importants. L'usage de la notion de génération est consensuel en démographie mais pas dans les autres sciences sociales. Le lien entre appartenance générationnelle et comportements est controversé. Le succès de la notion de génération Y dans les entreprises prend appui sur le déphasage entre les besoins et attentes des jeunes de la génération Y et le mode de fonctionnement de l'entreprise. Le fossé générationnel s'expliquerait par une accélération du changement, l'apparition des NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication), une hiérarchisation différente dans les transmetteurs de valeurs. L'Église, l'armée voire la famille seraient moins influents que ne le seraient l'Internet, la télévision voire les réseaux relationnels. sent via Tapatalk
  3. Le Québec est-il à la page? Mise à jour le vendredi 30 novembre 2007, 16 h 53 . Les enfants québécois de 10 ans lisaient un peu moins bien en 2006 qu'en 2001. C'est ce que révèle un rapport publié par le Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS), à la suite d'un test administré dans plusieurs pays. Le PIRLS a testé les aptitudes de lecture de quelque 215 000 enfants de 4e année de 40 pays, l'an dernier. La Fédération de Russie, Hong Kong et l'Alberta sont montés sur le podium. À l'échelle du Canada, cinq provinces ont participé à l'épreuve: outre l'Alberta qui s'est classée au 3e rang et le Québec au 23e, il y avait la Colombie-Britannique (5e), l'Ontario (7e), la Nouvelle-Écosse (16e). Il reste que le Québec a terminé au-dessus de la note moyenne de 500. Les questions du test évaluent la capacité de: se centrer sur l'information et les idées directement énoncées; les extraire; réaliser des déductions ou inductions directes; interpréter et intégrer les idées et l'information; examiner et évaluer le contenu, la langue et les éléments textuels. Constatations importantes En 2006, le PIRLS a fait trois constatations importantes: l'aptitude de lecture des filles était supérieure à celle des garçons; l'intérêt et le plaisir des enfants pour la lecture baissent; les pays peuvent améliorer la performance de leurs élèves. Selon les codirecteurs de PIRLS, Ina Mullis et Michael Martin, du Boston College, les pays peuvent utiliser les données du rapport pour améliorer l'enseignement de la lecture. Le rapport, ajoutent-ils, confirme la place de la famille comme premier, et peut-être le plus important, enseignant de la lecture. D'ailleurs, en 2001, lors du premier test du PIRLS, le Québec, avec ses 537, devançait la Fédération de Russie et Hong Kong avec leurs 528 points. Au cours des cinq années qui ont suivi, les deux pays ont, selon les codirecteurs du PIRLS, amélioré l'enseignement de la lecture, ce qui leur a permis de se hisser aux premiers rangs. Les comportements et attitudes Le PIRLS 2006 a recueilli aussi de l'information sur les comportements et les attitudes des élèves à l'égard de la lecture. On a demandé aux élèves, à leurs parents, aux enseignants et aux directions d'école de remplir des questionnaires sur les habitudes en lecture. Les réponses ont permis au PIRLS de décrire la façon dont la lecture est enseignée et apprise à la maison et à l'école. Le choix des écoles au Canada Pour chaque province canadienne participante, Statistique Canada a choisi de façon aléatoire des classes de 4e année, autant dans des écoles de langue française que de langue anglaise, afin qu'elles participent à l'étude.