Search the Community

Showing results for tags 'collective'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 15 results

  1. Des travailleurs de la succursale de Hull à Gatineau obtiennent le feu vert de la Commission des relations du travail pour négocier leur première convention collective. Pour en lire plus...
  2. Les 200travailleurs ont accepté une nouvelle convention collective dans une proportion de 87%. Pour en lire plus...
  3. La convention collective des employés de Radio Nord Communications (RNC) Média est échue depuis le 31 août. Pour en lire plus...
  4. http://www.montrealenhistoires.com Montréal en Histoires est un organisme à but non lucratif. Mis sur pied par d’importants leaders de Montréal réunis autour d’un objectif commun, il vise à développer et à réaliser divers projets afin de permettre aux Montréalais, aux visiteurs et aux touristes de découvrir, d’explorer et de célébrer l’histoire de la métropole. Montréal en Histoires met de l’avant des valeurs de plaisir et de découverte, mais aussi de compétence et de rigueur. Il a à cœur l’accessibilité de ses projets et le partage du savoir, de la culture, de pans d’histoire de la mémoire collective. sent via Tapatalk
  5. Sont visés par ce recours de l'AMF, Vincent Lacroix, les cabinets en épargne collective Groupe Futur et Norbourg Capital et 13 de leurs représentants impliqués dans la distribution des fonds Norbourg. Pour en lire plus...
  6. Montreal shopkeepers told to put brooms away Graeme Hamilton, National Post Published: Saturday, July 19, 2008 A labour arbitrator has ruled that sweeping sidewalks in Montreal is the exclusive domain of the city's blue-collar unionized employees. The arbitrator found a bylaw on keeping Montreal tidy violates the city's collective agreement.Dave Sidaway, Canwest News Service File PhotoA labour arbitrator has ruled that sweeping sidewalks in Montreal is the exclusive domain of the city's blue-collar unionized employees. The arbitrator found a bylaw on keeping Montreal tidy violates ... MONTREAL - A bylaw adopted last year obliging shopkeepers and apartment owners in downtown Montreal to sweep in front of their properties has spruced up the city. Fewer cigarette butts and fast-food wrappers litter the sidewalks, and garbage bags are no longer left out for days before the trucks pass. But acting on a complaint from the union representing Montreal's blue-collar employees, a labour arbitrator has ruled that the bylaw violates the city's collective agreement with its workers. Sidewalkcleaning is the exclusive domain of the blue-collars, arbitrator Andre Rousseau concluded, and the city has no business enlisting "volunteers" to do the work. The decision effectively means that city sidewalks and streets are a closed union shop, so anyone taking a broom in hand had better watch out. The blue-collars are notoriously jealous of their turf. In 2003, workers waged a campaign of intimidation against private contractors who had been hired by the city for such jobs as cutting grass and repairing sidewalks. Jean-Yves Hinse, Montreal's director of professional relations, said the city will appeal the ruling to Quebec Superior Court. "If it is interpreted broadly, not a minute goes by that we are not breaking the collective agreement," Mr. Hinse said. "Someone is picking up some paper, someone is sweeping his balcony." Mr. Hinse also worried that the ruling undermines efforts to foster a sense of civic responsibility in Montrealers. "We don't want Montreal to become a dump," he said. "Everyone has their responsibilities. We want citizens to have the responsibility of keeping their surroundings clean and safe. It's an appeal to their civic virtues." The cleanliness bylaw was introduced in 2007 after city officials despaired that Montreal was becoming overrun with garbage. Fines range from $125 to $2,000 for individuals, depending on the seriousness of the offence. Companies can be fined up to $4,000. Benoit Labonte, Mayor of the downtown borough of Ville-Marie, boasted last month that 2,700 tickets had been issued in the first year of the bylaw's application, with fines totalling more than $1-million. "I congratulate all citizens, because during the past year we have seen a clear improvement in the cleanliness of the borough," he said. But the bylaw had been in force less than a month when Michel Parent, president of the blue-collar union, filed a grievance complaining the city was assigning blue-collar work to "volunteers or non-profit groups," which is not permitted under the collective agreement. The city countered that it was simply imposing duties on property owners, who are not volunteers in the sense of the collective agreement. Mr. Rousseau concluded that sweeping the streets and sidewalks customarily falls under the blue-collars' jurisdiction. The bylaw, he said, "patently aims to give citizens responsibilities similar to those that are usually given to blue-collar employees." He ordered the city to ensure cleaning of sidewalks, roads and laneways was done by its employees. Mr. Parent said the city should hire more workers if it wants a tidy city. "If this is work that was done by blue-collar employees, it should continue to be done by blue-collar employees," he told Radio-Canada. "We are fighting to save those jobs." Peter Sergakis, an outspoken property owner who was initially critical of the bylaw, acknowledged that the city is now cleaner. "The blue-collar workers wouldn't bend to pick up a cigarette butt. They're spoiled," he said. "I don't have much faith that they're going to clean the sidewalk. I think we're going to go back to the dirt." The case is unlikely to help the union's image problem. Union members were suspected of vandalizing private contractors' equipment during a labour dispute and dumping pig manure in the apartment building of an elected city official. In the winter of 2006, as potholes cratered Montreal streets, an internal city investigation secretly followed three work crews. The 10 workers enjoyed marathon lunch breaks but only managed to fill nine potholes over three days. [email protected]
  7. Les 600 membres de la CSN sont entrés en grève ce jeudi matin. Cela survient près de deux mois après l'échéance de leur convention collective. Pour en lire plus...
  8. Des employés du Sheraton Four Point, au centre-ville de Montréal, ont manifesté dimanche devant les portes de l'hôtel afin de dénoncer la lenteur des négociations entre le syndicat qui les représente et l'employeur pour le renouvellement de leur convention collective. Pour en lire plus...
  9. Une entente de principe vient d'être conclue avec le syndicat des employés de la raffinerie de l'est de Montréal en vue du renouvellement de la convention collective. Pour en lire plus...
  10. Les 27 000 mécaniciens de l'avionneur américain sont en grève, après l'échec des pourparlers sur le renouvellement de leur convention collective. Pour en lire plus...
  11. Le conflit s'envenime Cimetière Notre-Dame-des-Neiges Une centaine d'employés du cimetière Notre-Dame-des-Neiges ont décidé à la toute dernière minute, lundi, de faire la grève. Une dizaine d'enterrements ont dû être annulés et les personnes en deuil ont dû rebrousser chemin. Les employés avaient décrété la semaine dernière qu'ils ne feraient plus de mises en terre les fins de semaine. En plus de ces moyens de pression, les employés laissent le cimetière sens dessus dessous depuis plusieurs semaines. Des déchets traînent sur les terrains et sur les routes, offrant un triste spectacle aux visiteurs. Les syndiqués se disent frustrés de voir les négociations de leur prochaine convention collective échouer. « On est en moyen de pression tant et aussi longtemps que ça ne sera pas réglé. Le cimetière ne sera pas beau. Ça va être un laisser-aller de plus en plus », affirme Sylvain Leblanc, opérateur de machinerie lourde au Cimetière Notre-Dame-des-Neiges. Dans leur nouvelle convention collective, les employés du cimetière demandent principalement trois choses: * Une semaine de travail de quatre jours * Un régime de retraite à prestations déterminées avec possibilité de rachat * Un minimum de 36 semaines de travail pour les saisonniers En attendant, plusieurs personnes dans le deuil souhaitent le retour des employés du cimetière pour enterrer un des leurs. La situation inquiète aussi plusieurs salons funéraires, pour qui une éventuelle grève illimitée signifierait une baisse d'activités. Le syndicat et l'administration du cimetière n'ont pas voulu commenter la situation. Les employés manifesteront mardi matin au centre-ville pour signifier leur mécontentement. --------------------- Je trouve cela scandaleux, dégueulasse, des gens dans le deuil incapable de faire le dernier adieux a leurs proches tout cela pcq une gang de bébé gatés syndiqués veulent toujours avoir plus. De plus ils laissent le cimetiere dans un état pitoyable, ce qui rend la visite des gens qui vont visiter le cimetiere moribonde et non agréable du tout. Je trouve que c'est vraiment pousser la chose trop loin, et ca va meme a manquer de respect envers tout ceux qui sont inhumés a cete endroit. Je suis habituellement pas pro-syndicat loin de la, mais cela ca dépasse les bornes dans leur attitude et geste.
  12. Quelque 600 salariés du plus grand établissement hôtelier du Québec débrayent, deux mois après l'expiration de leur convention collective. Pour en lire plus...
  13. The Gazette met 46 employés à pied à Montréal, pour exporter leurs emplois à Winnipeg! MONTREAL, le 17 avril /CNW Telbec/ - La direction de The Gazette a annoncé qu'elle entend procéder à la mise à pied collective de 46 employés de son service des ventes et du service à la clientèle, et qu'elle prévoit transférer ces emplois à Reach Canada, à Winnipeg. La Montreal Newspaper Guild, qui représente ces employés, présente un grief, car il s'agit d'une violation flagrante de sa convention collective. En effet, ces emplois sont du ressort du syndicat. Il s'agirait là de la première mise à pied collective de l'histoire de The Gazette. Si cette mise à pied est effectivement conclue, la direction éliminera ainsi un groupe d'employés qui peut aisément travailler en français, en anglais ou dans d'autres langues. Cela touchera directement le service aux lecteurs. Le syndicat dénonce la mise à pied d'employés loyaux et dévoués qui ont développé de solides relations avec les abonnés du journal. Ce transfert d'emplois ne peut que nuire à la qualité du service aux lecteurs ainsi qu'à la qualité générale du plus important média de masse anglophone au Québec, au service de plus de un million de personnes.
  14. La Zone Euro est en train de s'écrouler et les États-Unis sont acculés à une semaine d'un défaut de paiement. Je ne crois pas au cataclysme économique mais tout cela laisse clairement présager une période de ralentissement économique. La majorité des gouvernements occidentaux sont aujourd'hui endettés jusqu'au cou, gracieuseté de la crise du crédit de 2006-2008. Plusieurs gouvernements vont devoir prendre des décisions difficiles et la volonté collective n'y est tout simplement pas. Le Canada semble encore une fois assez bien positionné, mais si une récession prolongée a lieu, la baisse des matières premières aura un impact certain. Qu'en pensez-vous ?
  15. Les employés de la section automobile de la succursale perdent leur emploi deux mois après avoir obtenu leur première convention collective. Pour en lire plus...