Search the Community

Showing results for tags 'christian'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. Go to the website http://www.ccc.umontreal.ca/fiche_projet.php?lang=en&pId=1670&etape=1 which features all contest entries...spend a while looking at all kinds of proposals!! Repenser et redéfinir le logement social au centre-ville de Montréal / Rethinking and Redefining Social Housing in Montreal’s City Centre Competitions : 2007 Project : (Rami Abou khalil, Lia Ruccolo, Lawrence Siu, Luciano Stella) Competitions : 2007 Project : Scott Waugh, Kelly Doran, Christian Joakim Competitions : 2007 Project : (Khuyen Khuong, Ji-Young Soulliere, Roy Kuo, Gabriel Garcia) Competitions : 2007 Project : (Elisa-Jane Boucher, Renée Mailhot, Yannick Laurin, Caroline Noël ) Competitions : 2007 Project : (Dominique Côté, Simon Sauvé, Martin Belzile)
  2. Si Montréal peut se targuer de détenir le plus grand nombre de brevets au Canada, c'est en raison de la présence de 11 établissements universitaires et de nombreuses entreprises de haute technologie sur son territoire, estime Christian Bernard, économiste à Montréal International. Pour en lire plus...
  3. Parmi les dossiers prioritaires pour la Chambre de commerce de Québec et son président, Christian Goulet, le train à grande vitesse est toujours au haut de la liste. Pour en lire plus...
  4. These are some renders of a planned project done by Christian Thiffault for Canvar in 2010. We all know how Canvar projects just happen to start without too much hoopla so who knows when Canvar will start digging and piling for this beauty!!!!! Bassin Peel – 1000 Brennan septembre 2010 Études des propriétés et des immeubles pour le recyclage du 1000 Brennan et la construction d’un immeuble de grande hauteur à proximité. Étude réalisée en 2010 pour le compte du groupe Canvar.
  5. Le PDG de Technopôle Angus, Christian Yaccarini, précise que c'est une première au Canada et qu'il arrive même au second rang en Amérique du Nord. Pour en lire plus...
  6. Christian Paradis, responsable de la métropole - Montréal et Laval satisfaits Le Devoir Jeanne Corriveau Édition du vendredi 31 octobre 2008 Mots clés : Laval, Montréal, Christian Paradis, Municipalité, Gouvernement, Canada (Pays) Faute d'élu conservateur dans la région de Montréal, le premier ministre Stephen Harper a confié au député de Mégantic-L'Érable, Christian Paradis, la responsabilité de la métropole. Qu'importe si le ministre n'est pas de la région, les intérêts de la métropole seront bien défendus, soutiennent les maires Gérald Tremblay et Gilles Vaillancourt. Gérald Tremblay s'est entretenu hier après-midi avec le nouveau lieutenant politique de M. Harper au Québec et responsable de la métropole, Christian Paradis, et les deux hommes ont convenu de se rencontrer bientôt. C'est que M. Tremblay a une longue liste de sujets dont il veut discuter avec le ministre, dont la diversification des sources de revenus pour Montréal, les projets culturels à réaliser dans la métropole, le réaménagement de l'autoroute Bonaventure et les enjeux liés au transport. Le fait que M. Paradis ne soit pas un député de la métropole ne semble pas inquiéter outre mesure le maire Tremblay. «J'ai de bonnes raisons de croire, pour en avoir discuté avec Stephen Harper, qu'il va consacrer beaucoup d'énergie à la métropole du Québec», a-t-il dit. Le maire, qui avait appuyé la candidature de l'ex-ministre responsable de la région de Montréal Michael Fortier pendant la campagne électorale fédérale, croit que M. Paradis lui prêtera une oreille attentive. «Michael Fortier m'a parlé de M. Paradis d'une façon très élogieuse», a précisé M. Tremblay. Rappelons que M. Fortier a mordu la poussière lors du scrutin du 14 octobre dernier. Le fait que M. Paradis cumule plusieurs fonctions, dont celle de lieutenant politique pour le Québec et ministre des Travaux publics, constitue un avantage, estime pour sa part le maire de Laval. «Ça veut dire que le ministre aura une communication à peu près quotidienne avec le premier ministre Harper et que celui-ci a compris les difficultés de la région de Montréal», a expliqué Gilles Vaillancourt, qui a décrit M. Paradis comme «un Beauceron plein d'enthousiasme.» M. Paradis devra avoir un bureau à Montréal car «il est important que le ministre consacre des journées entières à la région de Montréal, et non pas quelques moments par-ci par-là», a ajouté M. Vaillancourt. Lors d'un point de presse à Ottawa hier, Christian Paradis, un avocat de 34 ans, a dit aimer Montréal même s'il n'y vit pas. Son objectif est d'y faire élire un député à la première occasion. D'ici là, il dit vouloir «aider» la ville à réaliser ses projets, dont le sauvetage du Grand Prix de Formule 1. «Une chose est certaine, je veux travailler avec les gens. Je vais mettre tout l'effort que je peux à ce niveau-là», a-t-il insisté. http://www.ledevoir.com/2008/10/31/213426.html (31/10/2008 11H47)
  7. Des concessionnaires ferment aux États-Unis... et à Montréal 15 octobre 2008 - 06h27 La Presse Laurier Cloutier Le plus gros concessionnaire Chevrolet des États-Unis vient de fermer et à Montréal, des détaillants Chrysler font de même. Et ce n'est que la pointe de l'iceberg, puisque d'autres fermetures sont à prévoir des deux côtés de la frontière l'hiver prochain. Des experts n'écartent plus en effet un ménage chez les concessionnaires, aux États-Unis en particulier, dans la foulée de la crise financière et de la récession qui menacent l'économie et les ventes d'autos. «L'association des concessionnaires des États-Unis s'attend à la fermeture de 500 à 700 de ses 20 000 membres d'ici la fin de 2008», souligne à La Presse Affaires Christian Navarre, professeur spécialisé de l'Université d'Ottawa. «Jusqu'à 20% (soit 4000) des concessionnaires des États-Unis sont en difficulté», renchérit George Iny, président de l'Association de protection des automobilistes (APA). Ça ne débouche «pas toujours sur des faillites, mais sur des fermetures ou des fusions«, note-t-il. Selon Automotive News, septembre a été affreux et 2009 sera laid. «On ne peut pas toutefois extrapoler ça au Canada... mais des rumeurs circulent sur Chrysler Canada depuis bien avant la crise financière«, déclare Christian Navarre. Bill Heard Enterprises, leader des concessionnaires Chevrolet des États-Unis, a fermé à la fin du mois dernier. Le groupe d'une douzaine de concessions de Columbus, en Géorgie, invoque la baisse des ventes et la fin des locations. En affaires depuis 1919 et en dépit de ventes de 2,5 milliards US à son sommet, Bill Heard dit accuser des déficits mensuels depuis l'été 2007. (La Géorgie lui reproche aussi certaines pratiques commerciales.) À Montréal, Concordia Auto Chrysler a déjà vidé ses locaux, boulevard Henri-Bourassa Est. Touchette Auto, Avenue Papineau, abandonnera de son côté sa concession Chrysler à la fin d'octobre, après 75 ans, mais continuera à vendre des véhicules d'occasion et à offrir du service. Jean Touchette explique que ce n'est plus payant et qu'il discute d'une fusion ou d'une vente. Deux fermetures imminentes Le président de la Corporation des concessionnaires du Québec, Jacques Béchard, s'attend à deux autres fermetures d'ici peu et à une «certaine rationalisation» par la suite. Les ventes ont augmenté en septembre de 1,7% au Canada, par rapport à 2007, dit-il, après avoir baissé de 2,3% en août dernier, par rapport au mois précédent, selon Statistique Canada. C'était avant la tempête financière. Les «baisses sont dramatiques aux États-Unis», souligne Michel Rousseau, concessionnaire Sherbrooke Toyota et ex-président de la Corporation des concessionnaires du Québec. «Les concessionnaires canadiens ne font pas beaucoup de profits depuis des années», dit pour sa part George Iny, de l'APA. Les 3000 concessionnaires du Canada, dont 840 au Québec, seront moins touchés parce qu'ils vendent moins de gros véhicules énergivores et souffrent moins de la fin de la location, souligne Christian Navarre. Le ménage sera plus sélectif et ordonné au Canada, selon lui. Par contre, le constructeur Chrysler n'est pas très fort au Québec parce qu'il a peu de petites voitures à offrir, dit-il. Plusieurs s'interrogent sur l'avenir de Chrysler au Canada et même sur son démantèlement, avec la crise aux États-Unis. «Il y a trop de concessionnaires Chrysler à Montréal», fait valoir un directeur. À capital fermé, Chrysler perdrait toujours de l'argent, croient des experts comme Christian Navarre. Son propriétaire, Cerberus, négocie avec GM et Renault-Nissan. Le constructeur pourrait vendre ses marques Jeep et Dodge, son leadership avec les Caravan, son savoir-faire et ses usines. Des détaillants Chrysler sont plus fragiles depuis cinq ou six ans, selon George Iny. «Il faut surveiller des concessionnaires moins rentables qui seraient touchés éventuellement par une baisse importante des ventes en 2009, sans avoir beaucoup de souplesse pour réagir», dit-il. Les concessionnaires de GM Canada sont plus solides parce que le constructeur travaille en partenariat avec eux, déclare Jean-Claude Gravel, président de Gravel Auto. Certains GM ferment, mais souvent après des offres alléchantes pour leurs terrains, avance-t-il.