Search the Community

Showing results for tags 'chose'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 48 results

  1. Ça faisait presque 2 mois que je n'avais pas mis les pieds sur mtlurb, un retour à l'école, ça laisse peu de temps libre ! C'est vraiment intéressant de voir que certain projet que je croyais mort ne semblent pas l'être totalement... le Marriot à côté de la place Ville-Marie, le Warldorf Et aussi des nouveaux projets qui semblent très prometteurs.. la tour Centre-Ville près de la CDP, le Triomphe. Intéressant de voir aussi que certaines discutions sont toujours aussi vigoureuses. J'étais vraiment crampé quand j'ai vu l'avatar de Cataclaw. J'ai manqué quelque chose d'important ? :-p Je vais être plus assidus pour l'avenir ! Longue vie à mtlurb ! EDIT: J'ai aussi vraiment ri quand j'ai vu que GoMontreal n'a pas lâché avec son mythe du réchauffement planétaire (sans rancune dude).
  2. Malek

    Toronto Sun...

    Est ce que vous remarquez quelque chose de particulier ??? http://www.torontosun.com/News/World/2008/06/24/5970561.html
  3. Expo 2010 Shangai China Regardez bien la page de CNN, la photo d'un pavillon va peut-être rappeler quelque chose aux plus vieux... http://www.cnngo.com/shanghai/shanghai-expo-2010
  4. Malek

    Google Chrome!

    Google lance un nouvel fureteur sur le marché pour cométitionner IE7 et Firefox3... J'étais sceptique au début (vu que la multiplication des fureteurs n'est pas une bonne chose), je dois dire qu'il est vraiment bien fait et le plus important... EXTRÈMEMENT RAPIDE! essayez le!! http://www.google.com/chrome/index.html?hl=en&brand=CHMG&utm_source=en-hpp&utm_medium=hpp&utm_campaign=en
  5. Y a-t-il quelque chose de plus effrayant pour les actionnaires d'Apple que de penser au départ éventuel de Steve Jobs ? Probablement pas, et le titre perd 5%. Pour en lire plus...
  6. Au coin nord-ouest de la rue Sherbrooke et de Jeanne-Mance il y a de l'activité. Cela fait quelques semaines que je vois un pelle mécanique sur les lieux et maintenant le site est cloturé en plus d'avoir deux autres camions dont l'un semble etre pour le pieutage. Malheureusement je suis toujours en autobus donc je n'ai pas eu la chance de m'arreter pour voir de plus près ou demander des infos mais chose certaine c'est qu'il y a quelque chose qui se passe. C'est un petit terrain quasi vacant ou une vieille petite station service est fermé depuis quelques temps. Le terrain est surement trop petit pour un projet d'envergure mais étant donné que je ne suis pas spécialiste alors je n'ai aucune idée de ce qui pourrait aller sur ce site. Donc si quelqu'un passe dans le coin tachez d'en savoir davantage.
  7. Voilà un quartier tranquille dont on entend rarement parler et dont je ne visite vraiment pas souvent. Il ne semble pas s'y passer grand chose. Par contre il y a un petit projet signé Mondev. http://www.mondev.ca/le-laurendeau-nouveau-projet-condo-neuf-au-sud-ouest-1-et-2-chambres_fr.html?ProjetID=106
  8. Prével a partagé sur son blogue ce sur le transport dans la ville de New York. Je ne sais pas si ça a déjà été partagé... mais WOW... ce qu'on peut faire avec un peu de volonté et ... un peu de peinture... Peut-on envisager la même chose à Montréal?
  9. Ca fait longtemps que je pense la meme chose. L'état ne peut pas remplacer les familles. On a un devoir de responsabilité envers nos proches. http://www.lapresse.ca/actualites/sante/201506/25/01-4880721-gilles-julien-letat-na-pas-a-nourrir-nos-enfants.php
  10. Cher monsieur Coderre en ce qui concerne les réfugiés: Question qualité prix c'est pas mal mieux a Toronto.En plus le federal payent 80% de leurs salaires. Ton copain Dorais va etre la seulement 3 mois ouaip pas fort tant qu'a y etre il ne serait pas la et ca ne changerai pas grand chose. http://www.lapresse.ca/actualites/201512/11/01-4930118-refugies-quatre-employes-a-toronto-pour-le-prix-dun-a-montreal.php Problemes majeurs ici au Quebec les immigrants ne restent pas ici. Pas de jobs pour eux. On leur compliquent la vie pour obtenir un permis de conduire. On leur bloque le chemin pour les jobs avec les ordres professionnel qui creer de la rareté artificiel de main d'oeuvre.
  11. Juste au nord de Sherbrooke, coin Parc ou De Bleury (c'est là que ça change de nom). C'est un projet communautaire je crois ou environnemental, quelque chose comme ça.
  12. Voici une tentative faite à partir d'un viaduc à Laval dans le but de faire une pano de Montréal tel que vu de Laval. Je me rends compte que mon zoom 112mm n'est pas assez fort pour obtenir de bons résultats. Il faudrait quelque chose dans les 300 mm et un solide trépied.
  13. Bon, j'étais trop lâche pour traverser la rue... on ne voit pas grand chose, désolé !
  14. Les deux aveugles 18 février 2009 par Joseph Facal La sévérité de la crise économique dépasse les pronostics les plus pessimistes. Toutes les institutions revoient à la baisse leurs prévisions. Nous n’avons sans doute pas encore touché le fond. Tout cela donne un regain d’énergie à ceux qui nous invitent à revenir au protectionnisme d’antan ou même carrément à tourner le dos au capitalisme. Pourtant, la crise actuelle ne découle pas de ce que les principes de base de l’économie de marché seraient tout d’un coup devenus incorrects. Elle provient de la cupidité des spéculateurs et du somnambulisme de ceux chargés de les surveiller. L’eau du bain ne doit pas emporter pas le bébé. Si elle est appliquée avec discernement, la théorie qui fonde le capitalisme reste valide. Les individus font certes des erreurs, mais restent les meilleurs juges de ce qui leur convient. Les économies modernes sont trop complexes pour être planifiées par une autorité suprême qui choisirait au nom de tous. Quand deux pays commercent librement, chacun se spécialisera. Cette spécialisation rendra chacun meilleur, et cette efficacité accrue profitera aux deux, à des vitesses généralement différentes. Tout cela reste fondamentalement vrai. On a tort d’opposer de façon absolue le marché et l’État. Tous les gouvernements interviennent dans l’économie. L’important est d’intervenir de la bonne façon : en éduquant les gens, en construisant des infrastructures de qualité, et en s’assurant que les règles de la compétition sont équitables pour tous. La protection des emplois peut se justifier s’ils sont dans des secteurs qui ont un avenir. L’achat local est une bonne chose si vous n’y êtes pas forcé. Québec solidaire, pour ne prendre qu’un exemple entre mille de ce qu’on entend ces jours-ci, nous expliquait que cette crise était une occasion de «transformer l’économie» et de sortir du «cadre de pensée dominant». Voilà du langage codé pour promouvoir une idéologie qui porte un nom : socialisme. S’ils y croient, pourquoi s’en cacher ? L’idée même de porter le salaire horaire à 10,20 $ d’un coup ne peut jaillir que d’un cerveau qui nie les fondements de l’économie de marché. Le chômage augmenterait immédiatement. La vraie cause de la pauvreté n’est pas la faiblesse des salaires elle-même, mais le fait que le manque d’éducation empêche la personne d’avoir accès aux emplois mieux payés. L’aveuglement idéologique de ceux qui nient les mérites évidents du capitalisme ne vaut pas mieux que l’aveuglement idéologique de ceux qui ne voient pas le danger des excès. Nos dirigeants politiques, eux, ne veulent surtout pas donner l’impression qu’ils restent les bras croisés. Et quand on doit montrer qu’on fait quelque chose, le danger est grand que l’on fasse n’importe quoi. Dépenser vite et beaucoup n’est pas la même chose que dépenser bien. On résistera difficilement à la tentation de donner le feu vert à des projets douteux, mais politiquement rentables, sous prétexte qu’il faut «repartir la machine». Voyez les projets loufoques que les élus américains essaient d’inscrire dans leur méga-plan de relance. Dès 1959, les sociaux-démocrates allemands avaient trouvé la formule : autant de marché que possible, autant d’État que nécessaire. Elle reste valable. Il s’agit aujourd’hui d’intervenir pour relancer le capitalisme, pas pour le remplacer.
  15. Malek

    Nouveau serveur

    Bonjour tout le monde et merci de votre patience pour le déménagement de mtlurb.com. Je voudrais tout de suite remercier BruB de nous avoir gracieusement offert ses services d'hébérgement! Si vous remarquez quelque chose qui cloche avec le forum, veuillez m'en aviser, les déménagments ne se passent pas toujours sans soucis! Malek
  16. Afin de souligner l'œuvre remarquable du chanteur montréalais Leonard Cohen, décédé en novembre dernier, ses textes seront projetés sur le silo numéro 5, dans le Vieux-Port de Montréal. L'installation du Musée d'art contemporain, intitulée For Leonard Cohen, s'inscrit dans la programmation de l'exposition hommage Leonard Cohen : une brèche en toute chose / A Crack in Everything, à laquelle participent les musiciens Lou Doillon, Jean Leloup et Ariane Moffatt. La projection conçue par l'artiste américaine Jenny Holzer mettra en valeur des textes en anglais et en français tirés des poèmes, chansons et autres écrits de Cohen. Jenny Holzer a réalisé ce type d'œuvre dans le passé à Rome, sur le Castel Sant'Angelo, et à Paris, sur la pyramide du Louvre. La projection sera visible à partir du 7 novembre, lors du premier anniversaire du décès de Cohen. L'exposition Leonard Cohen : une brèche en toute chose / A Crack in Everything, mise sur pied par John Zeppetelli et Victor Shiffman, réunira 25 œuvres inédites conçues par des artistes d'ici et d'ailleurs issus des arts visuels, de la performance, de la musique, de l'écriture et du cinéma. Certains événements et concerts spéciaux seront également captés et diffusés sur les différentes plateformes de Radio-Canada. Le silo numéro 5 demeure une des structures les plus célèbres de Montréal. Sa revalorisation a fait l'objet, depuis 30 ans, de nombreux projets, qui n'ont toutefois jamais abouti. En octobre dernier, l'architecte Pierre Thibault et l’homme d’affaires Benoît Berthiaume ont proposé d'en faire un pôle touristique « de calibre mondial » qui inclurait une terrasse, un circuit piétonnier surélevé inspiré du High Line de New York et un hôtel. http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1011791/les-textes-de-leonard-cohen-illumineront-le-silo-numero-5
  17. Je n'ai pas trouvé de fil sur le sujet, mais je me doute qu'il en existe probablement un... Il semble se tramer quelque chose sur le terrain coin Saint-Denis et des Pins. Une compagnie de décontamination (Groupe C. Laganière) fait présentement des travaux majeurs sur le terrain, mais celui-ci appartient toujours à Esso. Quelqu'un sait ce qui s'y passe?
  18. Je suis tombé sur ce vidéo et je trouvais cela vraiment impressionnant. Qu'en pensez-vous ? Croyez-vous que cette vitesse de construction serait quelque chose de sécuritaire et réalisable dans notre environnement/climat ? http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/lemonde/archives/2012/01/20120109-095626.html
  19. Gros lancement de la dernière saison de Man Men au réseau AMC aux USA et le Québec était tout à l'honneur. La québécoise Jessica Paré a fait tout un splash en dansant sur la chanson "zoubizoubizou" (à la St-Tropez). J'ai éclaté de rire lorsque son personnage lâcha un puissant "Câlice!!!" dans une scène. Disons que son personnage est plutôt "penchée" vers la chose. Bien sûr, elle parle français!
  20. http://journalmetro.com/actualites/montreal/57516/montreal-une-belle-ville/ Montréal, une belle ville? Par Annabelle Blais Métro À force d’y vivre, on n’y prête plus attention. On aime son quartier, on perd patience en roulant dans les nids de poule et on se décourage devant tant de nouveaux condos. Mais dans son ensemble, Montréal est-elle une belle ville? Métro a demandé l’avis de quatre personnes qui ont l’habitude de poser leur regard sur la métropole. Frédérick Metz, professeur à l’École de design de l’UQAM Quel mot décrirait le mieux Montréal? Confusion. Ici, tout va dans toutes les directions. C’est hétéroclite. Montréal n’est pas une belle ville; d’ailleurs, mars et avril sont les deux mois où elle est le plus horrible. Un touriste ne devrait jamais venir ici durant ces mois. Les rues sont toujours grises et pleines de nids de poule. Que manque-t-il à Montréal? Il faudrait malheureusement un maire qui soit un «dictateur intelligent». Une personne qui se fiche des opinions et qui fonce. En fonçant, on fait des erreurs, mais on fait aussi de bons coups. Le maire de Québec en est l’exemple parfait. Il n’y a aucune folie à Montréal. Le Palais des Congrès était l’endroit rêvé pour ça : une construction sur une autoroute aurait pu devenir le point de mire des touristes, mais on en a fait une bâtisse rectangulaire, banale, moche, sans âme. On aurait pu mettre quelque chose de fantastique à cet endroit-là : un chou-fleur, un brocoli, une carotte, un âne. Y a-t-il un lieu qui vous rend fier d’être Montréalais? Le Vieux-Montréal est fort sympathique. Si on parle de nouveautés, je dirais que la seule belle chose qui a passé l’épreuve du temps, c’est la Place Ville-Marie. C’est le plus vieux bâtiment contemporain de Montréal, et il a inscrit la ville dans la modernité. Et un endroit qui vous fait honte? Le 1000 de la Gauchetière. C’est une catastrophe, quel*que chose de rare! Ça a l’air d’un pénis posé avec ses deux boules… C’est épouvantable. Carole Spandau, peintre qui se spécialise dans les scènes urbaines montréalaises Est-ce que Montréal est un beau sujet à peindre? Absolument. J’ai commencé en peignant des portraits. Puis, j’ai eu envie de représenter le «visage» de Montréal. Montréal est une belle ville. Oubliez les nids de poule. Ceux qui y vivent ne réalisent pas toujours la chance qu’ils ont. Si les gens levaient un peu les yeux et regardaient les immeubles… Qu’est-ce qui vous fascine à Montréal? Les dépanneurs! C’est typiquement montréalais. J’aime peindre l’avenue du Parc, avec le Rialto. L’architecture y est incroyable. Le Plateau est mon terrain de jeu. Je vous mets au défi de nommer une autre ville où l’on retrouve des escaliers extérieurs sur trois étages. Il n’y en a nulle part ailleurs. Nos quartiers, comme Saint-Henri, ont conservé leur caractère respectif. On a trop tendance à tenir ça pour acquis. La joie de vivre est importante à Montréal. Mes scènes d’hiver sont très colorées, et je mets de la chaleur dans les couleurs. J’adore aussi le Vieux-Montréal en été. Y a-t-il un lieu que vous ne voudriez pas peindre? En tant qu’artiste, j’essaie toujours de rendre le lieu plus beau. Je remarque les détails. Je pourrais passer sans prêter attention à un bâtiment, mais, si je le regarde de plus près, je lui trouverai toujours quelque chose de beau, d’intrigant. Mais je ne peindrais jamais un centre commercial. Les condos ne sont pas faciles à peindre non plus. C’est un plus gros défi. Ce sont de grands carrés. Je rajoute toujours un peu de présence humaine, des fleurs, un chien, des bicyclettes. Le site de l’artiste Gilles Saucier, architecte Est-ce que Montréal est une belle ville? Je pense qu’elle a le potentiel d’en être une. Comme sa nature est variée et cosmopolite, elle a la capacité de se transformer sur le plan architectural. Mais il faut poser les bons gestes et saisir les occasions. En outre, on devrait revoir les critères d’attribution des projets. La règle du plus bas soumissionnaire exclut souvent les meilleurs créateurs. Ça n’encourage pas la qualité, mais l’efficacité. Du côté des bâtiments privés, la multitude de condos qu’on construit, d’une «texture» assez pauvre, m’effraie. Une ville, ce n’est pas un ou deux projets, mais un ensemble, qui crée une sorte de texture. Et cette «texture» contem-poraine doit être nourrie par des idées nouvelles. Y a-t-il un lieu à Montréal qui vous fait honte? Ce n’est pas tant un lieu que la façon dont on bâtit les condos avec de la brique brune. Ce sont juste des cubes avec des fenêtres. Pourtant, l’habitation représente le cœur même de la texture montréalaise. Elle doit être soignée. Y a-t-il un lieu qui vous rend fier d’être Montréalais? La cohabitation entre le contemporain et l’historique, aux abords du Vieux-Montréal. Cette dualité est fascinante. La mise en valeur de cette cohabitation est ce qui pourrait le mieux caractériser Montréal. Le respect de l’ancien, mais dans une forme contemporaine. Que manque-t-il à Montréal? Il ne faut pas prévoir des espaces publics uniquement pour accueillir les festivals, mais aussi pour qu’ils servent aux citoyens. Ces espaces ne doivent pas être réservés aux gens qu’on invite, qui sont de passage : ils doivent aussi être utiles aux gens qui habitent Montréal et qui «font» la ville. Jacob Tierney, cinéaste Est-ce que Montréal est belle? Oui et non. Il y a des problèmes ici, mais Mont-réal reste une belle ville. On a plein d’immeubles vraiment dégueulasses, on a des trucs comme l’autoroute Décarie et la Métropolitaine. Le centre-ville, avec le boulevard René-Lévesque, est assez décourageant… Dans vos films, Montréal est très présent. Est-ce un personnage important? Ça dépend du film. Dans mes deux derniers longs métrages, je vou*lais que le public sache que l’action se passait à Montréal. Ça tient parfois à de petits détails. Je tenais à tourner au «chair square», au coin de Saint-André et Roy. Pour moi, c’est un petit clin d’œil à la ville. Montréal peut être le héros ou le vilain de mon film. Cette ville est très polyvalente, elle peut représenter n’importe quoi! C’est vraiment bien pour quelqu’un qui raconte des histoires visuelles. Un lieu qui vous fait honte à Montréal? Je ne filmerai jamais le Stade olympique, que j’haïs. Il y a d’autres lieux moches, mais le Stade est tellement grand… On ne peut pas l’éviter. De plus, il y a trop de condos ici. Y a-t-il un lieu qui vous rend fier d’être Montréalais? Je me promène au moins trois fois par semaine dans le parc Lafontaine. C’est un endroit où on peut se perdre. On a beaucoup de parcs comme ça à Montréal. J’aime aussi beaucoup l’oratoire Saint-Joseph. C’est tellement cool et tellement bizarre! Il n’y a pas beaucoup de villes en Amérique du Nord qui ont ce genre de bâtiment. Par Annabelle Blais Métro
  21. Ce projet est passé sous le radar de mtlurb! Le lancement a lieu demain. Je suis très très très excité par cette "2e phase" du projet Héritage. On l'attendait depuis bien longtemps! Les architectes sont Sid Lee. Je m'attends à quelque chose d'incroyable! http://5quai.com/fr/
  22. Le terrain de la phase 2 collé à la phase 1 viens d'être barricadée et la construction semble pour être très bientôt. Ce projet est adjacent au projet Viva, peut être le groupe cholette veut prendre les concurrents de vitesse. Une chose est sûr, tout ce secteur se densifie rapidement.
  23. Tout en gagnant votre vie de celle ci, quelle serait-elle? Quel serait votre projet afin de gagner votre vie et aider votre ville. Dans mon cas, ce serait un immense projet de reinsertion sociale/integration des assistés sociaux dans le milieu du travail par le biais de la création d'une entreprise de services (grande echelle, je viserais a terme le 10000 employés), qui serait jumelé a un developpement de logements qui serait fournis aux employés du programme afin que ceux-ci y voient un avantage a rester, travailler et gagner leur revenu plutot que de rester sur le bras du gouvernement.
  24. Vous est-il déjà arrivé de changer de carrière subitement? d'un domaine très différent d'un autre? Je quitte la finance , et je m'en vais dans la garde côtière. Sans blague ! 3 ans à Sydney en Nouvelle-Écosse. Je n'aime vraiment pas mon domaine actuel et je veux quelque chose qui bouge plus. Je réalise que beaucoup de gens n'aiment pas leur emploi, mais hésitent beaucoup car ils ont peur de perdre leur confort ou leur sécurité ( et c'est compréhensible) C'est une grosse décision lourde de conséquences.... Qu'en pensez-vous ?