Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'chères'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 3 results

  1. Les prix des actions ont tellement dégringolé que 2267 entreprises dans le monde offrent des profits «gratuits» aux investisseurs. Pour en lire plus...
  2. Bonne nouvelle pour Montréal. La nouvelle complète se trouve ici: http://www.journalmetro.com/linfo/article/287169--les-montrealais-ont-le-12e-pouvoir-d-achat-au-monde-devant-toronto
  3. De toutes les villes du monde, c'est à Moscou qu'il en coûte le plus pour s'établir, selon une enquête internationale sur le coût de la vie réalisée par la firme Mercer. Tokyo La capitale russe, qui se classe depuis trois ans en tête du palmarès des villes les plus chères pour les expatriés, est suivie de Tokyo et de Londres respectivement en deuxième et troisième positions, et d'Oslo au quatrième rang. Cette étude annuelle de la firme Mercer est destinée aux entreprises et aux gouvernements qui doivent installer et entretenir du personnel à l'étranger. Elle a été réalisée dans 143 villes. Les analystes y ont comparé plus de 200 facteurs tels que le prix du logement, de l'énergie, du transport, de la nourriture, de l'habillement, des appareils ménagers, etc. Londres se classe au troisième rang des villes les plus chères du monde pour les expatriés. À des fins de comparaison, les chercheurs ont attribué la valeur de référence 100 à la ville de New York. Moscou obtient ainsi la cote 142,4, contre 127 pour Tokyo, 125 pour Londres et 118,3 pour Oslo. À l'inverse, c'est à Asunción, au Paraguay, que la vie est la moins chère pour les expatriés, selon Mercer. Recul des grandes villes américaines Si les grandes villes européennes et asiatiques occupent les 20 premières places du palmarès des villes les plus chères du monde, les grandes métropoles américaines ont quant à elle connu d'importants reculs. En effet, outre la ville de New York, qui se classe au 22e rang, aucune autre ville des États-Unis ne figure dans les 50 premières positions. Pas même Los Angeles, qui se classe cette année au 55e rang. Les villes canadiennes de plus en plus chères Au Canada, le coût de la vie a bondi dans l'ensemble des grandes villes du pays. C'est à Toronto qu'il en coûte le plus pour s'établir. La Ville Reine a en effet bondi de 28 places cette année dans le palmarès de Mercer, où elle occupe le 54e rang (88,1). Vient ensuite Vancouver au 64e rang (85,8), suivi de Calgary au 66e rang (85,4) et Montréal qui est passé du 98e au 72e rang avec un indice de 83. Il en coûte désormais plus pour s'établir à Toronto qu'à Los Angeles, selon Mercer. Cette hausse importante du coût d'installation dans les villes canadiennes est due essentiellement, selon les analystes de Mercer, à une augmentation de 15 % de la monnaie canadienne par rapport au dollar américain. La baisse de valeur du dollar américain serait par conséquent également l'un des facteurs dominants du recul de plusieurs grandes villes américaines au classement. L'étude, selon l'entreprise, confirme la tendance globale à l'inflation des prix des produits pétroliers et alimentaires, bien que cela ne soit pas applicable à l'ensemble des villes étudiées. Cette tendance est en partie contrebalancée par les prix décroissants de certains biens de consommation. Cela peut s'expliquer par des importations moins chères venant de pays en voie de développement, notamment la Chine, et par des avancées technologiques, expliquent les auteurs de l'étude dans un communiqué. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2008/07/25/001-palmares-villes-mercer.shtml
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value