Search the Community

Showing results for tags 'cents'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 90 results

  1. SNC-Lavalin: deux milliards en contrats dans l'Ouest 5 mai 2007 - 15h04 La Presse Martin Vallières Vancouver Pour la première fois, SNC-Lavalin tenait son assemblée d'actionnaires dans la métropole de la côte ouest canadienne. Et pour cause. La Colombie-Britannique et l'Alberta, en plein boom économique, pèsent au moins deux milliards dans le carnet de commandes de 10,4 milliards de SNC-Lavalin, a confirmé son président, Jacques Lamarre, à La Presse Affaires. Il y a bien sûr, en Alberta, plusieurs contrats reliés aux projets pétroliers et gaziers. Mais la province voisine est aussi en plein boom d'investissement. À preuve, les nombreux chantiers dans les environs immédiats de l'hôtel du centre-ville de Vancouver, où avait lieu l'assemblée de SNC-Lavalin. Et la firme montréalaise dirige même le plus gros et le plus compliqué de ces chantiers vancouverois. Il s'agit de la ligne de métro au centre-ville et de train aéroportuaire qui doit ouvrir quelques mois avant les Jeux olympiques d'hiver, en février 2010. SNC-Lavalin est le maître d'oeuvre de ce projet de 1,9 milliard, ainsi qu'un investisseur dans la société d'exploitation de la «Canada Line», pour un mandat de 30 ans. La Caisse de dépôt et placement du Québec est aussi impliquée. Ailleurs en Colombie-Britannique, SNC-Lavalin a un autre projet particulier d'ingénierie et de gestion. Il s'agit du remplacement du «pont autoroutier flottant» sur le lac Okanagan, à Kelowna. Ce projet d'un peu plus de 200 millions est dans une région de villégiature et d'agriculture en forte croissance, située au milieu des chaînes montagneuses entre Vancouver et Calgary.
  2. http://www.youtube.com/watch?v=pjTs3iZ7OHI The Montreal Gazette About time. Sucks that they charge 0.40 cents per transaction though.
  3. We get our petrol from Alberta, I know its more costly than a Saudi operation, seeing its oil sand and what not. Plus all the taxes, but with the situation in Libya why are people freaking out about oil production, when we have our own shit. For one why should our prices go up, if we produce and refine our own petrol The way I see it, if people in Canada raise their gas prices because of Libya, they are just profiting from people's stupid fear. Plus what we are paying doesn't make sense already, but thats just me. We pay around 0.16 cents per liter. Actually, I might have figured out my question. Seeing most oil prices are set by outside production (i.e OPEC) that was really effects the price, which to be if thats the case, fuck them and their oil politics and Canada and other countries should form a new oil union for other countries who want off OPEC oil and want something else. -end /rant.
  4. Sacs de plastique payants Québec souhaite que tous les épiciers embôitent le pas La Presse Canadienne Rémi Nadeau 22/04/2009 11h37 - Mise à jour 22/04/2009 12h27 Tous les marchés d'alimentation devraient exiger que leurs clients payent pour chaque sac de plastique qu'ils utilisent, suggère la ministre de l'Environnement, Line Beauchamp. Mme Beauchamp a formulé le souhait, aujourd'hui, que tous les épiciers emboîtent le pas, après que la chaîne d'alimentation Loblaws ait annoncé que les sacs de plastique seront désormais vendus cinq cents chacun dans ses magasins. ::encart: «C'est indéniablement une bonne façon de diminuer la consommation de sacs en plastique», a signalé la ministre à son entrée au caucus des députés libéraux à Québec, affirmant que deux milliards de ces sacs sont mis en circulation au Québec chaque année. La ministre s'est d'ailleurs fixé comme objectif de réduire de 50 pour cent la mise en circulation de sacs de plastique d'ici 2012, pour éviter que ceux-ci ne s'accumulent au rythme actuel dans les sites d'enfouissement. Questionnée sur la possible réticence des consommateurs à débourser cinq cents pour chaque sac de plastique distribué jusqu'ici gratuitement, Mme Beauchamp a indiqué que la meilleure façon de les convaincre de la pertinence de ce changement est d'injecter les sommes perçues dans des initiatives environnementales, comme le fera la chaîne Loblaws. «Ils vont retourner les sommes d'argent vers des groupes environnementaux, ça c'est sûr que moi, c'est quelque chose que je privilégie.» Mme Beauchamp a admis que le coût environnemental des sacs en papier est plus élevé. Toutefois, elle a répété qu'il était impératif de diminuer significativement l'enfouissement des sacs de plastique. Le groupe IGA n'a pas l'intention pour l'instant d'exiger que ses clients paient pour leurs sacs alors que, du côté de Métro-Super C, la direction étudie actuellement la possibilité de le faire. Déjà, les quincailleries Rona et la chaîne de magasins de meubles IKEA imposent aux consommateurs le paiement de cinq cents par sac utilisé. Pour sa part, la Société des alcools du Québec a complètement éliminé l'utilisation de sacs de plastique.
  5. Dans les échanges matinaux, le prix du baril de «light sweet crude» pour livraison en novembre reculait de 48 cents à 108,89 $ le baril. Le baril de pétrole Brent pour perdait 52 cents à 105,52 $. Pour en lire plus...
  6. La banque torontoise annonce que les profits de son troisième trimestre ont reculé à 521 M$ ou 98 cents par action. Pour en lire plus...
  7. CAE wins military training contracts The Gazette Published: 32 minutes ago Montreal flight simulator builder CAE Inc. said today it has won a series of military training contracts worth up to $106 million and including $71 million in firm orders. The contracts are with Canada's Department of National Defence, L-3 Communications of the U.S., the U.S. Navy, Eurofighter Simulation Systems and contractor C2 Technologies. CAE said it sees strong opportunities ahead in the global military market- normally more stable than the civil aviation sector. CAE also said earnings for the first quarter ended June 30 rose 19 per cent to $46.1 million or 18 cents a share from $38.7 million or 15 cents a share a year earlier, because of strong Asian and European civil aircraft training business and rising military orders. Revenue climbed 9.4 per cent to $392 million.
  8. À l'ouverture des marchés domestiques jeudi, le dollar canadien valait 78,80 cents US, en baisse de 0,90 cent. Pour en lire plus...
  9. Pour l’année 2008, l’analyste Fadi Chamoun prévoit une perte de 72 cents par action. UBS conserve tout de même la cote du transporteur à «neutre». Pour en lire plus...
  10. Le prix de l'essence a bondi de 11 cents hier à Montréal, après plusieurs baisses consécutives. Pour en lire plus...
  11. Le géant américain de la distribution déclare un profit net de 77 cents par action au troisième trimestre mais voit des nuages à l'horizon. Pour en lire plus...
  12. CGI profit rises 10.5 per cent The Canadian Press January 27, 2009 at 11:27 AM EST MONTREAL — CGI Group Inc. has reported a 10.5 per cent profit increase in its latest quarter to $79.5-million as revenue rose 11.7 per cent from a year earlier to just over $1-billion. The 25,000-employee international information technology service provider said Tuesday that foreign exchange shifts boosted the top line by 7.4 per cent in its first quarter ended Dec. 31. Pre-tax earnings were up six per cent to $105.2-million. CGI recorded bookings of $775-million in the quarter, down from $1.13-billion a year earlier, while its operating profit margin slipped to 11.4 per cent from 11.8 per cent. The quarter's net income of $79.5-million, 26 cents per share, compared with $71.9-million or 22 cents per share a year earlier, when revenue was $895.4-million. The latest quarter's earnings adjusted for one-time items came in at 22 cents per share, in line with market expectations. The company said it plans to continue a stock buyback which in the past year cancelled 18.5 million shares at an average price of $10.68. CGI ended the quarter with $216-million in cash and $1.3-billion available in a credit line, which CEO Michael Roach said provides “the financial flexibility to execute our profitable growth strategy.” Desjardins Securities analyst Eric Bernofsky commented that investors will likely be concerned about the 31.7 per cent drop in bookings, but noted that year-ago business signings were unusually strong and there is quarter-to-quarter “lumpiness” in new contracts. On the bright side, Mr. Bernofsky wrote in a note, revenue from American clients grew 14.1 per cent on a constant-currency basis, which “should be viewed very positively in light of the current economic climate. As we had anticipated, higher work volumes from the government and health-care verticals contributed to the strong revenue growth.”
  13. Dans les échanges matinaux, le prix du baril de «light sweet crude» pour livraison en juillet perdait 71 cents à 134,15 dollars. Pour en lire plus...
  14. Vers 12h30, le huard perdait 2,15 cents US pour pointer à 77,68 cents US. La montée du dollar américain et la baisse marquée du prix du pétrole «n'aide sûrement pas» le huard. Pour en lire plus...
  15. CGI hausse ses profits de 66% 5 février 2008 - 08h51 LaPresseAffaires.com Michel Munger Agrandir CGI a surpassé les attentes au premier trimestre. Grossir caractèreImprimerEnvoyer La croissance des ventes et de la marge de profits ont aidé le groupe de consultants CGI (GIB.A) à faire grimper ses profits de 66% à son premier trimestre. Ainsi, la compagnie montréalaise empoche un profit de 72,6 M$ ou 22 cents par action. Elle dépasse les attentes car les analystes prévoyaient 19 cents par action. Les résultats tiennent compte de l'impact négatif des taux de change mais aussi d'un ajustement fiscal lié aux nouveaux taux d'imposition du gouvernement fédéral. Les revenus ont crû de 1,2% à 914,7 M$ lors du premier trimestre. La marge de profit a bondi à 7,9%, se situant à 4,8% un an plus tôt. Le carnet de commandes de CGI s'établissait à 12 G$ au 31 décembre. «Nous demeurons persuadés que pour atteindre nos cibles de croissance rentable et réaliser notre stratégie d'exploitation, nous devons continuer à nous concentrer sur l'excellence de l'exécution», commente Michael Roach, PDG de CGI. «À cet égard, la mise en oeuvre de notre stratégie de développement commercial, qui se poursuit, continue à mettre au jour d'importantes possibilités de croissance et de vente, comme en témoigne la croissance soutenue des nouvelles affaires signées au cours du dernier trimestre et des trimestres précédents.» L'action de CGI a clôturé à 10,30 $ lundi à la Bourse de Toronto.
  16. Les résultats représentent des profits de 5 cents par action, comparativement à des profits de 33,5 M$ US, ou 49 cents par action, un an plus tôt. Pour en lire plus...
  17. Le groupe californien Ebay a effectué un retour vers la profitabilité à son troisième trimestre. Le géant de l’encan sur internet a déclaré un bénéfice de 492 M$ ou 38 cents par action. Pour en lire plus...
  18. Une journée après avoir perdu environ 500 points, l’indice vedette de la Bourse de Toronto prenait 2,15% en après-midi. Pendant ce temps, le prix du baril de «light sweet crude» reculait de près de 34 cents. Pour en lire plus...
  19. La Banque Laurentienne augmente son dividende 5 septembre 2008 - 09h27 LaPresseAffaires.com Michel Munger La Banque Laurentienne (LB) annonce ce matin qu'elle a accru ses profits de 33% au troisième trimestre et qu'elle augmente son dividende. Le dividende est en hausse de 6% à 34 cents par action. Il sera versé le 1er novembre aux actionnaires inscrits aux registres le 1er octobre. Le troisième trimestre a été une bonne période pour la banque montréalaise. Les profits se sont élevés à 30,9 M$ ou 1,17 $ par action, contre 23,2 M$ un an plus tôt. Cependant, ces chiffres tiennent compte d'un gain net de 31 cents l'action sur la vente de titres de la Bourse de Montréal. Sans ce gain, les profits s'élèvent à 86 cents par action. Les analystes recensés par Bloomberg prévoyaient 84 cents. Le revenu total de la banque a monté de 13% à 171,1 M$, ce que la direction attribue à un bon rendement de ses activités dans le monde du crédit. «Nous sommes heureux des solides résultats obtenus lors de ce trimestre, alors que nous avons pu bénéficier d'une excellente croissance des prêts et des dépôts, ainsi que d'un gain relativement important sur la titrisation de prêts hypothécaires», dit le PDG Réjean Robitaille. «En outre, tous nos secteurs d'activité ont amélioré leur performance, d'un exercice financier à l'autre, et contribué ainsi au développement de la banque», ajoute M. Robitaille. «Cependant, poursuit-il, le récent ralentissement de l'économie canadienne, conjugué à la forte croissance de nos prêts, nous a incités à agir avec prudence et augmenter notre provision générale pour pertes sur prêts.» Cette provision s'est élevée à 18,5 M$ au troisième trimestre, contre 10 M$ au trimestre précédent. Au 31 juillet, la Laurentienne gérait un actif de 19,3 G$, en hausse de 8,4% depuis le 31 octobre 2007. L'action de la banque reculait de 0,7% à 38,82 $ à l'ouverture vendredi à la Bourse de Toronto.
  20. En fin de journée, le titre du géant de l’alimentation canadien chutait de 8% ou 74 cents pour se situer à 8,06 $. Pour en lire plus...
  21. Les Producteurs laitiers du Canada réclament de la Commission canadienne du lait qu'elle décrète une augmentation immédiate de 3,5 cents le litre. Pour en lire plus...
  22. Pfizer buying rival drug firm Wyeth for $68B US Unclear how purchase would affect Pfizer facilities in Calgary, Kirkland, Que., Mississauga, Ont. Last Updated: Monday, January 26, 2009 | 11:59 AM ET Comments16Recommend12 The Associated Press Pfizer Inc. is buying rival drug-maker Wyeth in a $68-billion US cash-and-stock deal that will increase its revenue by 50 per cent, solidify its No. 1 rank in the troubled industry and transform it from a pure pharmaceutical company into a broadly diversified health-care giant. At the same time, Pfizer announced cost cuts that include slashing more than 8,000 jobs as it prepares for expected revenue declines when cholesterol drug Lipitor — the world's top-selling medicine — loses patent protection in 2011. The deal announced Monday comes as Pfizer's profit takes a brutal hit from a $2.3- billion legal settlement over allegations it marketed certain products for indications that have not been approved. The New York-based company is also cutting 10 per cent of its workforce of 83,400, slashing its dividend, and reducing the number of manufacturing plants. Canadian impact unknown A spokeswoman for Pfizer Canada Inc. said it was unclear how the round of job cuts would affect the company's domestic operations, which employ more than 1,400 workers at facilities in Calgary, Kirkland, Que., and Mississauga, Ont. "At this time we really aren't aware of any impact on the Canadian organization related to the layoffs that were announced," said Rhonda O'Gallagher in an interview. She suggested that any possible job cuts to the Canadian operations wouldn't be announced for a few weeks or possibly months. Early Monday, Pfizer, the maker of Lipitor and impotence pill Viagra, said it will pay $50.19 US per share under for Wyeth, valuing Madison, N.J.-based Wyeth at a 14.7 per cent premium to the company's closing price of $43.74 Friday. Both companies' boards of directors approved the deal but Wyeth shareholders must do so, antitrust regulators must review the deal and a consortium of banks lending the companies $22.5 billion must complete the financing. Pfizer has been under pressure from Wall Street to make a bold move as it faces what is referred to as a patent cliff in the coming years. As key drugs lose patent protection, they will face generic competition and declining sales. Lipitor is expected to face generic competition starting in November 2011. It brings in nearly $13 billion per year for the company. Diversifying revenues Acquiring Wyeth helps Pfizer diversify and become less-dependent on individual drugs — Lipitor now provides about one-fourth of all Pfizer revenue — while adding strength in biotech drugs, vaccines and consumer products. Wyeth makes the world's top-selling vaccines, Prevnar for meningitis and pneumococcal disease, and co-markets with Amgen Inc. the world's No. 1 biotech drug, Enbrel for rheumatoid arthritis. "The combination of Pfizer and Wyeth provides a powerful opportunity to transform our industry," Pfizer chair and CEO Jeffery Kindler said in a statement. "It will produce the world's premier biopharmaceutical company whose distinct blend of diversification, flexibility, and scale positions it for success in a dynamic global health care environment." Together, the two companies will have 17 different products with annual sales of $1 billion or more, including top antidepressant Effexor, Lyrica for fibromyalgia and nerve pain, Detrol for overactive bladder and blood pressure drug Norvasc. Shortly after announcing the Wyeth deal, Pfizer said fourth-quarter profit plunged on a charge to settle investigations into off-label marketing practices. The company earned $268 million, or four cents a share, compared to profit of $2.72 billion, or 40 cents per share, a year before. Revenue fell four per cent to $12.35 billion from $12.87 billion. Excluding about $2.3 billion in legal charges, the company says profit rose to 65 cents per share. Analysts polled by Thomson Reuters expected profit of 59 cents per share on revenue of $12.54 billion. Looking ahead, New York-based Pfizer expects earnings per share between $1.85 and $1.95 in 2009, below forecasts for $2.49.
  23. Enbridge estime désormais que ses revenus pour l'an prochain oscilleront entre 2,18 $ et 2,32 $ l'action. Son dividende trimestriel passe pour sa part à 37 cents l'action, contre 33 cents précédemment. Pour en lire plus...
  24. Le site de commerce électronique enregistre des ventes importantes dans plusieurs secteurs et hausse ses profits à 158 M$ US, ou 37 cents US par action au deuxième trimestre. Pour en lire plus...
  25. La banque américaine enregistre des dépréciations d'actifs et perd 54 cents par action, mais on s'attendait à une perte de 61 cents l'action. Pour en lire plus...