Search the Community

Showing results for tags 'capitaux'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 13 results

  1. Fannie Mae et Freddie Mac, les deux géants américains du refinancement hypothécaire en difficultés, se sont dits dimanche «reconnaissants» des mesures annoncées par le Trésor et la Réserve fédérale, tout en répétant ne pas avoir besoin de capitaux dans l'immédiat. Pour en lire plus...
  2. Doug McGregor et Mark Standish ont été nommés respectivement président du Conseil et co-chef de la direction, et président et co-chef de la direction de RBC Marchés des capitaux. Pour en lire plus...
  3. Il sera difficile de vivre une semaine boursière aussi folle que celle de la semaine dernière. Le titre du commentaire que publie un stratège à Scotia Capitaux, est évocateur: "Montagnes russes et Pepto-Bismol". Pour en lire plus...
  4. Selon Scotia Capitaux, le creux boursier de 2008 a été atteint au début du mois d'octobre. Mais il faut tout de même rester sur ses gardes, croit le stratège Vincent Delisle. Pour en lire plus...
  5. En baisse de 1,25 cent Le huard clôture à 89,06 cents US Mise en ligne 08/10/2008 16h57 La Presse Canadienne Le dollar canadien a clôturé à 89,06 cents US, en baisse de 1,25 cent, mercredi. Le dollar américain a fermé à 112,29 cents CAN, en hausse de 1,56 cent. La livre sterling a terminé la séance à 1,9414 $ CAN, en hausse de 0,57 cent, et à 1,7289 $ US, en baisse de 1,92 cent. L'euro valait 1,5339 $ CAN, en hausse de 2,66 cents. Ces cours ont été fournis par Marché des capitaux BMO. http://argent.canoe.com/lca/infos/canada/archives/2008/10/20081008-165712.html
  6. La banque américaine devrait licencier cette semaine plusieurs milliers de ses employés travaillant sur les marchés de capitaux, affirme le Financial Times. Pour en lire plus...
  7. La quatrième banque commerciale américaine remplace son PDG, Ken Thompson, qui a fait perdre à l'institution 11,5 milliards de dollars de capitaux depuis le début de l'année, dans la foulée de la crise des prêts hypothécaires à risque. Pour en lire plus...
  8. Un nouveau fonds d'investissement en technologie Publié le 27 avril 2009 à 17h46 | Mis à jour à 18h43 Sylvain Larocque La Presse Canadienne Montréal Le gouvernement du Québec, la Caisse de dépôt et placement et le Fonds de solidarité FTQ interviennent pour contrer la pénurie de capital-risque qui se profile à l'horizon. Une bonne partie des 18 fonds privés de capital-risque qui investissent activement au Québec depuis 2004 seront à court d'argent d'ici la fin de l'année, a expliqué lundi en conférence de presse le ministre des Finances, Raymond Bachand. Les trois partenaires ont donc annoncé lundi la création de Teralys Capital, le plus important «fonds de fonds» au Canada, qui sera doté de 700 millions $: 250 millions $ provenant de la Caisse, 250 millions $ du Fonds FTQ et 200 millions $ du gouvernement, conformément aux dispositions du dernier budget québécois. «Teralys Capital sera l'un des plus importants fonds en Amérique du Nord dans le secteur du capital de risque», a déclaré le président et chef de la direction de la Caisse, Michael Sabia. Le président de Teralys, Jacques Bernier, sollicitera des partenaires privés, au premier chef des caisses de retraites d'entreprises et des investisseurs institutionnels, afin de porter à 825 millions $ la taille du fonds. Teralys investira dans des fonds privés dotés qui, à leur tour, injecteront des capitaux dans des entreprises des domaines des technologies de l'information, des sciences de la vie, des nanotechnologies et des technologies dites «propres». Les trois-quarts des capitaux seront versés «directement ou indirectement» dans des fonds québécois, tandis que le reste sera destiné à des gestionnaires de l'extérieur de la province, mais qui sont»actifs au Québec». Dans la mire: les entreprises en démarrage. On veut par ailleurs éviter le «saupoudrage»: Teralys investira dans des fonds dotés d'actifs d'au moins 150 millions $. «Il y a une corrélation importante entre la taille et le rendement dans ce domaine», a estimé M. Sabia. La Caisse et ses partenaires espèrent qu'à long terme, Teralys réalisera un rendement annualisé de 15 à 20 pour cent. L'ancien PDG de BCE a assuré que la mise sur pied de Teralys n'avait rien à voir avec la crise économique, qui a pourtant compliqué la recherche de financement pour la plupart des entreprises de technologies, qu'elles soient en démarrage ou non. Il a toutefois indiqué que l'«impact» d'un tel fonds pouvait être décuplé dans le contexte actuel. L'Association canadienne du capital de risque et d'investissement s'est réjouie de l'annonce de lundi. «Ce fonds (...) est un brillant exemple de l'impact positif que peut avoir une collaboration étroite entre le secteur public et le secteur privé», a déclaré le président du regroupement, Gregory Smith, dans un communiqué. M. Smith a rappelé que l'industrie canadienne du capital-risque souffrait d'un manque de capitaux depuis plusieurs années. En 2008, le secteur a mobilisé 1,03 milliard $, soit 41 pour cent de moins qu'en 2005.
  9. Les bourses chutent lourdement en raison de la décision par Washington de ne pas racheter de créances immobilières douteuses pour plutôt lancer une nouvelle série d'injections de capitaux dans les banques. Pour en lire plus...
  10. Alors que beaucoup d'investisseurs n'ont eu d'yeux que pour la crise du crédit et le plan de sauvetage de Wall Street au cours des dernières semaines, «il se passe quelque chose en coulisses», soutient Vincent Delisle, stratège chez Scotia Capitaux. Pour en lire plus...
  11. La Banque de Montréal licencie 150 travailleurs 27 juin 2008 - 16h13 Presse Canadienne Ces suppressions touchent la division des marchés de capitaux. La Banque de Montréal (BMO) a licencié environ 150 travailleurs dans sa division des marchés de capitaux. C'est ce qu'a appris la Presse Canadienne. Un porte-parole de la Banque de Montréal, Ralph Marranca, a confirmé que des travailleurs avaient été informés de leur mise à pied, mais a refusé de dire combien de personnes étaient touchées. Néanmoins, une autre source a révélé qu'environ 150 travailleurs avaient été licenciés. M. Marranca a confié lors d'un entretien que la Banque de Montréal avait coupé dans certains produits financiers, dans l'investissement et dans des services bancaires aux entreprises au Canada et aux États-Unis. Il a fait valoir que la Banque de Montréal investissait dans les secteurs où elle sentait un potentiel de croissance et réduisait ses activités dans les secteurs plus fragiles. Les six grandes banques du Canada ont présenté des résultats plus faibles cette année et ont vu leurs bénéfices presque réduits de moitié, à 2,47 G$ au second trimestre. Ces problèmes sont surtout attribuables à leurs divisions des marchés de capitaux. L'action de la Banque de Montréal a pris vendredi 26 cents à 42,83 $ à la Bourse de Toronto.
  12. (4 avril 2007)La région de Montréal va connaître au cours des deux prochaines années une forte vague d’ouvertures d’hôtels. Ce boom est plutôt surprenant, en raison d’une croissance de clientèle plutôt modeste. Il s’expliquerait par l’arrivée de gros capitaux de financement pour l’hôtellerie, une situation qu’on n’avait pas connue depuis longtemps. Alors que plusieurs ont cru à une pause de l’hôtellerie après les chantiers d’hôtels-boutiques, voilà que ce secteur affiche un regain de vigueur qui en étonne plusieurs.
  13. La banque suisse qui a vu ses clients lui retirer plus de 140 milliards de francs suisses (145 G$ CAN) depuis le début de l'année, a affirmé mardi que la situation s'améliorait lentement. Pour en lire plus...