Search the Community

Showing results for tags 'camions'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 13 results

  1. Sterling Truck éliminera 720 postes 17 juillet 2008 - 09h27 Presse Canadienne Le constructeur de camions Sterling Trucks de St. Thomas, en Ontario, éliminera 720 postes au sein de son personnel à compter du mois de novembre. Cette décision portera à plus de 1300 le nombre total de mises à pied au sein du constructeur de camions. Le ralentissement économique aux États-Unis a affecté la demande pour les camions, a expliqué le président de la section local du syndicat des employés de Sterling, Dave MacArthur. De son côté, le directeur de la chambre de commerce de St. Thomas, Bob Hammersley, croit que ces mises à pied affecteront des milliers d'autres emplois, notamment dans le secteur des pièces, dans la région. Les travailleurs touchés doivent recevoir leur avis de licenciement ce jeudi. Sterling Trucks a son siège social à Redford, dans l'État du Michigan. L'entreprise est une filiale de Daimler Trucks North America, autrefois connue sous le nom de Freightliner. Daimler Trucks North America est basée à Portland, dans l'État de l'Oregon.
  2. Une très bonne idée! http://www.ledevoir.com/politique/montreal/415875/des-camions-plus-securitaires-pour-les-velos Des camions plus sécuritaires pour les vélos 14 août 2014 |Jeanne Corriveau | Montréal L’administration de Denis Coderre a fait savoir, mercredi, qu’elle allait installer ces protections latérales sur toute sa flotte, qui compte 978 véhicules. Montréal entend doter tous ses véhicules lourds de protections latérales et demandera au ministère fédéral des Transports de légiférer afin de rendre obligatoires ces dispositifs pour tous les camions circulant au Canada. Au cours des derniers mois, Montréal a été le théâtre de plusieurs accidents impliquant des piétons et des cyclistes qui se sont retrouvés sous les roues d’un véhicule lourd. Plusieurs villes et arrondissements de l’île de Montréal ont déjà procédé à la pose de protections latérales sur leurs véhicules lourds, mais l’administration de Denis Coderre a fait savoir, mercredi, qu’elle allait installer ces dispositifs sur toute sa flotte, qui compte 978 véhicules. Le coût de cette opération, qui s’échelonnera sur quatre ans, est évalué à 2,5 millions. « C’est un système qui a déjà fait ses preuves en Europe et dans plusieurs villes d’Amérique du Nord. Ça sauve des vies », a fait valoir Anie Samson, responsable de la sécurité publique au comité exécutif de la Ville. Le maire Coderre a aussi écrit une lettre à la ministre fédérale des Transports pour demander que ces dispositifs deviennent obligatoires pour tous les véhicules lourds au pays. La Ville voudrait que ses sous-traitants prennent de telles mesures tout comme les camionneurs qui circulent à Montréal, mais pour ce faire, il faudrait qu’Ottawa légifère. Les États-Unis songent à imposer ces « jupettes », a soutenu le responsable des transports au comité exécutif, Aref Salem : « Si nos amis du Sud commencent à penser à ces barres latérales, je crois qu’on n’aura pas le choix de suivre la vague si on veut faire des affaires avec les États-Unis », a-t-il dit. Au cours des prochains mois, Montréal testera des caméras et des détecteurs de mouvements sur les véhicules dans le cadre de projets pilotes. En mai dernier, Transports Canada n’avait montré aucun intérêt à légiférer pour rendre les protections latérales obligatoires. « En s’appuyant sur son étude des données provenant de l’étranger, Transports Canada a conclu qu’il n’y a aucune preuve que l’installation de protecteurs latéraux assurerait la sécurité des cyclistes », avait indiqué le ministère fédéral. Pour sa part, le NPD avait annoncé son intention de déposer un projet de loi demandant que l’installation de protections latérales sur les camions devienne obligatoire. Viaducs dangereux L’administration a annoncé ses intentions concernant les protections latérales alors qu’elle faisait le point sur les mesures prises pour accroître la sécurité des cyclistes à Montréal à la suite du décès de Mathilde Blais, fauchée par un camion alors qu’elle roulait à vélo sous le viaduc Saint-Denis au printemps. Les cyclistes et piétons sont désormais invités à partager les trottoirs sous les viaducs Saint-Denis, Papineau, De Lorimier et Saint-Joseph/Iberville. À l’heure actuelle, des mesures temporaires ont été adoptées pour 16 viaducs, mais 15 autres viaducs seront bientôt sécurisés.
  3. Volvo élimine 500 emplois en Ontario 30 septembre 2008 - 11h49 Presse Canadienne Le groupe suédois Volvo a annoncé l'élimination d'environ 1900 emplois mardi, dont environ 500 en Ontario. Cette annonce survient dans le cadre de mesures destinées à améliorer sa rentabilité et l'aider à devenir plus concurrentiel. Quelque 1400 des emplois perdus sont rattachés aux usines de la division des camions de Volvo à Gand, en Belgique, et à Goteborg et à Umea, en Suède. Volvo a expliqué dans un communiqué de presse, mardi, que ces pertes d'emplois sont une conséquence de sa décision de réduire la capacité de sa production en Europe afin de s'ajuster à la demande décroissante pour les camions dans le marché européen. Au cours des dernières années, Volvo avait augmenté graduellement sa capacité pour satisfaire une demande croissante, mais compte tenu de la demande devenue plus faible, la compagnie a décidé de ramener sa capacité de production à des niveaux plus normaux. Volvo soutient que la baisse du marché a été exacerbée par les récents événements ayant affecté les marchés financiers, expliquant que ses clients sont devenus plus conservateurs lorsqu'il s'agit de remplacer leurs véhicules et que certains n'arrivent même plus à obtenir des prêts pour financer l'achat de nouveaux camions. En Ontario, les employés touchés par les mesures adoptées par Volvo sont à l'emploi de la division de l'équipement de construction du groupe (Volvo Construction Equipment ou Volvo CE). Volvo a décidé de transférer sa production de niveleuses de Goderich, en Ontario, à son usine de Shippensburg, dans l'Etat américain de la Pennsylvanie. La mesure, qui sera effectuée en différentes phases, devrait être complétée d'ici 2010. Elle entraînera des coûts d'environ 45 M$ Us qui seront pris en charge au troisième trimestre de 2008. Volvo a cédé sa division de production d'automobiles à Ford Motor en 1999.
  4. «La compétition entre les villes n’est plus basée sur les infrastructures, elle s’appuie maintenant sur les créateurs, a expliqué lundi le maire de Montréal, Gérald Tremblay, lors du dévoilement de la Stratégie de développement économique 2011-2017 de la métropole. EN CHIFFRES 30G$ La Ville de Montréal estime qu’environ 30G$ seront investis dans la métropole au cours des six prochaines années. Ils proviendront autant d’investisseurs publics et privés, selon elle. MARIE-EVE SHAFFER MÉTRO Publié: 13 juin 2011 16:38 L’administration de Gérald Tremblay injectera 3,5 G$ dans l’économie montréalaise d’ici 2017. Elle veut ainsi que la métropole rivalise davantage avec les grandes villes du monde qui attirent les investisseurs et la main d’œuvre de talent. «La compétition entre les villes n’est plus basée sur les infrastructures, elle s’appuie maintenant sur les créateurs, a expliqué lundi le maire de Montréal, Gérald Tremblay, lors du dévoilement de la Stratégie de développement économique 2011-2017 de la métropole. L’argent dégagé par la Ville servira entre autres à venir en aide aux entrepreneurs qui ont un projet précis pour la métropole et qui pourraient être réalisé en marge des grandes initiatives économiques qui sont déjà connus (Montréal Technopole, le Quartier des spectacles, le Havre de Montréal et l’Espace pour la ville). «Cette stratégie s’inscrit dans la continuité de ce qui a déjà été annoncé, a expliqué le responsable du développement économique à la Ville de Montréal, Richard Deschamps. On a tendance à penser que les projets naissent et n’ont besoin d’aucun accompagnement. En matière de développement économique, c’est faux.» Pour favoriser la réalisation de projets originaux, la Ville veut aussi soutenir davantage le milieu des affaires et encourager les échanges entre tous les intervenants de la métropole. «Montréal doit devenir un laboratoire d’innovation», a dit M. Deschamps. La stratégie de développement économique comprendra deux plans d’action qui seront dévoilés sous peu. L’un visera le centre-ville et l’autre, l’Est de Montréal. Un centre-ville branché sur le Wi-Fi Montréal veut que son centre-ville, entre la rue Amherst et l’avenue Atwater, soit branché à un réseau Wi-Fi de quatrième génération. Un plan d’affaire, qui devrait être déposé cet automne, est en cours d’élaboration, a indiqué la Ville lundi. En octobre 2012, une importante conférence internationale des télécommunications aura lieu dans la métropole. La Ville souhaite que le Quartier des spectacles et le Palais des Congrès soient branchés au moment de la conférence. Réduire la circulation sur la rue Notre-Dame La Ville de Montréal et le ministère des Transports évaluent présentement une proposition qu’a formulé le Port de Montréal afin que les camions des marchandises aient un accès direct à ses installations, a rapporté le maire de Montréal. Le projet serait de relier l’avenue Souligny et le boulevard L’Assomption au port, ce qui éviterait à 2000 camions de marchandises d’emprunter à chaque jour la rue Notre-Dame. «Au lieu d’attendre que le projet de la rue Notre-Dame [soit ficelé], nous cherchons une façon de détourner les camions qui viennent à Montréal de cette rue», a dit M. Tremblay. http://www.journalmetro.com/linfo/article/888306--montreal-injectera-3-5-g-dans-son-economie-d-ici-2017
  5. L'allemand Daimler fermera en 2009 son usine de fabrication de camions Sterling, à St. Thomas entraînant la perte de plus de 600 emplois. Pour en lire plus...
  6. J'ai lu dans plusieurs journaux que 70% des matières dangereuses sont transportées par camion au Québec. J'ai aussi lu que l'A40 est la seule route est-ouest à travers Montréal que peuvent emprunter les camions avec matière dangereuse... Ne serait-il pas temps d'envisager d'autres solutions pour éviter de telles tragédies? Autres moyens de transports, contournement de Montréal, etc. ? Je lance le débat!
  7. http://www.lapresse.ca/vivre/cuisine/restaurants/201205/04/01-4522129-la-restauration-mobile-demenage.php
  8. Le ministre du Développement économique prévient l'entreprise d'assemblage de camions qu'elle pourrait devoir rembourser l'Ontario si elle met à pied des travailleurs. Pour en lire plus...
  9. Le constructeur automobile allemand a annoncé mardi une vaste restructuration de ses activités de camions qui prévoit notamment la suppression de 3500 emplois aux États-Unis. Pour en lire plus...
  10. Le géant américain confirme la fermeture d'installations produisant des véhicules utilitaires sport et des camions légers. 1000 emplois sont perdus à Oshawa. Pour en lire plus...
  11. Une initiative qui va prévenir quelques coinçages gênants pour les camionneurs......... [video=youtube_share;XMt8GcjozXo]
  12. General Motors rappelle 944 000 voitures, tout-terrain et camions principalement vendus aux États-Unis, en raison d'un risque d'incendie. Pour en lire plus...
  13. 27 avril 2007 - Presse Canadienne Les exportations internationales de marchandises du Québec, en dollars constants désaisonnalisés et aux prix de 1997, ont reculé de 8,6% en février dernier par rapport au mois précédent. Selon l'Institut de la statistique du Québec, dix des 25 principaux groupes de produits exportés par le Québec ont enregistré une augmentation en février, notamment les instruments de mesure, les camions et tracteurs routiers, les moteurs d'avion, ainsi que les machines et le matériel de bureau. Parmi les 15 groupes en baisse, le principal est, de loin, celui des avions. Il est suivi entre autres par le bois d'oeuvre résineux, les demi-produits en bois, le papier journal, de même que le cuivre et ses alliages. Les exportations vers les États-Unis ont diminué de presque 14% en février. Les avions expliquent une grande partie de ce mouvement. Les exportations québécoises d'électricité vers les États-Unis ont aussi subi un recul en février, tant par rapport à janvier 2007 que comparativement à février 2006. Pour leur part, les camions et tracteurs routiers ont connu une hausse de 25%.De leur côté, les exportations québécoises vers l'Europe ont augmenté de 8% en février. Les moteurs d'avion, les instruments de mesure, de médecine et d'optique et le papier journal sont parmi les principaux groupes de produits qui ont accru leurs exportations vers l'Europe. Les exportations vers l'Asie ont également augmenté en février, après avoir enregistré une baisse en janvier. Les moteurs d'avion connaissent la plus forte augmentation. Quant aux importations internationales de marchandises du Québec, elles ont augmenté de 0,8% en février par rapport au mois précédent. Dix-sept des 25 principaux groupes de produits importés par le Québec présentent des hausses en février, en particulier le cuivre et ses alliages, le pétrole brut, les ordinateurs, le groupe des minerais, des concentrés et des déchets métalliques, ainsi que les produits chimiques organiques. Parmi les huit groupes en baisse, les tubes électroniques et semi-conducteurs, les avions, l'équipement et le matériel de télécommunication, de même que les boissons non distillées accusent les principaux reculs. Les importations en provenance des États-Unis ont augmenté de presque 8% en février après un recul marqué en janvier. Les automobiles, les camions et tracteurs routiers et les produits chimiques organiques sont les groupes de produits qui enregistrent les plus fortes hausses de leurs importations en provenance de nos voisins du Sud. Les importations venant d'Europe affichent une baisse de 4% en février après une légère hausse en janvier. Les produits chimiques organiques, les boissons non distillées et les effets personnels et articles ménagers connaissent les plus fortes baisses, tandis que les dérivés du pétrole enregistrent une très forte hausse par rapport à janvier. Les importations en provenance d'Asie ont diminué en février. Les tubes électroniques et semi-conducteurs, les vêtements de dessus tricotés et les autres vêtements et accessoires vestimentaires accusent les reculs les plus prononcés. Cependant, les importations de pièces d'avion asiatiques ont presque doublé en février par rapport à janvier 2007.