Search the Community

Showing results for tags 'bonnes'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 26 results

  1. Je ne veux surtout pas porter ombrage au bonnes nouvelles de bxlmontreal, n'empêche que la situation n'est pas rose à Montréal ces derniers mois...
  2. On aimerait bien que nos enfants soient comme ceux de la journaliste Janet Bodnar! Ces trois jeunes adultes de 20, 24 et 26 ans sont d'excellents gestionnaires de leurs finances personnelles. Pour en lire plus...
  3. Bonnes prévisions pour les ventes résidentielles 13:14 | Presse Canadienne, L'Association canadienne de l'immeuble prévoit une augmentation de 8% des ventes de résidences cette année, avec de nouveaux records annuels dans la plupart des provinces, mais s'attend à un recul de 2% en 2008. Pour en savoir plus Immobilier Article connexe L'association prévoit que 523 100 logements changeront de mains en 2007 au Canada et 512 705 l'an prochain. Les prévisions de l'association sont basées sur des données issues du réseau de vente S.I.A./MLS. Parmi les provinces, c'est en Saskatchewan que la plus importante progression est attendue en 2007, soit 33,7 pour cent, pour 12 220 ventes. La plus faible augmentation, soit 4,6 pour cent, devrait être observée en Colombie-Britannique, avec un total de 101 080 logements vendus. Au Québec, la progression attendue en 2007 est de 11,3 pour cent, pour un total de 80 700 ventes. En 2008, le nombre de ventes au Québec devrait descendre à 79 445, en baisse de 1,6 pour cent. Par ailleurs, le prix moyen résidentiel devrait croître de 10,4 pour cent cette année au Canada, à 305 900 $ et de 5,5 pour cent en 2008, à 322 700 $.
  4. Immobilier commercial : le liquide est le nerf de la guerre * Hugo Joncas, Les affaires * 05:00 " Les acheteurs qui ont beaucoup de liquidités sont les rois du marché en ce moment. Ils peuvent dicter leur prix ", dit George Semine, vice-président, investissement, financement et consultation, d'Avison Young. Selon ce spécialiste du financement hypothécaire dans les transactions visant des gratte-ciel, les entreprises qui prenaient des risques en empruntant beaucoup sont sorties du marché en ce moment. " Il y a deux ans, le financement des achats d'immeubles commerciaux atteignait 70 à 80 %, dit M. Semine. Aujourd'hui, ça varie entre 60 et 70 %. " En ce moment, plus personne ne veut financer des transactions au moyen de la titrisation (la revente de dettes hypothécaires sous forme de titres négociables) dit M. Semine. Sous l'effet de la crise du crédit, les banques et les investisseurs n'ont plus confiance en ces produits et les prêteurs spécialisés dans ces activités ont mis la clé sous la porte. La voie est donc libre pour les acheteurs peu endettés, pouvant compter sur d'importantes réserves de liquidités. " Les acteurs institutionnels vont être favorisés ", dit André Plourde, courtier pour Groupe immobilier Montréal. L'assureur Industrielle Alliance, par exemple, s'apprête à mettre la main sur le 1981, avenue McGill College, l'ancien siège social de la Caisse de dépôt et placement, détenu par SITQ. Un achat payé presque entièrement en liquide, selon nos sources. Un autre immeuble de la SITQ, le 2001, McGill College, passera quant à lui aux mains de Cominar. Au 30 juin dernier, le fonds de placement disposait de plus de 200 millions de dollars en " facilités d'exploitation et d'acquisition " pour de telles transactions, avec un taux d'endettement relativement bas. Mais la plupart des investisseurs privés ne sont pas en aussi bonne posture. " C'est très difficile de trouver du financement à de bonnes conditions ", dit M. Plourde. Il en sait quelque chose : une transaction de près de 80 millions de dollars à laquelle il travaille en ce moment vient d'être retardée pour cette raison. " Le prêteur a refusé l'offre de financement sur la table ", dit-il. Même les gros joueurs doivent redoubler d'efforts pour emprunter de l'argent à de bonnes conditions. Un consortium mené par Jolina Capital, la branche d'investissement des Saputo, vient d'acheter la tour CIBC, au 1155, boulevard René-Lévesque Ouest, à Montréal. Selon Vincent Chiara, partenaire des Saputo et gestionnaire d'actifs pour Jolina, cet achat a été financé à 65 % par la banque allemande DekaBank : " Il y a un an, on aurait pu avoir plus que ça, mais à des conditions moins favorables. " À Mirabel, Rêveport achoppe aussi sur la question du financement. Selon Jean Teasdale, vice-président, fret aérien et développement industriel, d'Aéroports de Montréal, le promoteur Oger International attend de réunir de bonnes conditions de financement avant d'entamer ce projet de transformation de l'aérogare en centre de divertissement aquatique. Bref, les banquiers sont difficiles à convaincre par les temps qui courent. " Nous sommes vraiment dans une période d'incertitude, dit M. Plourde. Même si un projet a toutes les raisons de se réaliser, le financement demeure très difficile. " M. Semine signale toutefois que la qualité des projets peut faire la différence et justifier un financement plus coûteux. " Parfois, un promoteur n'a pas beaucoup de liquidités, mais un très bon projet, dit-il. Dans ce cas, ça peut valoir la peine de payer 5 ou 6 % de plus en intérêts, mais ça doit être à court terme. Il faut vendre l'immeuble très vite, sinon les intérêts vont manger les profits. " H. Joncas
  5. Le premier ministre chinois a sorti la plume en fin de semaine. Les nouvelles économiques qu'il avait à annoncer ne sont pas bonnes: l'année en cours sera «la pire dans un passé récent». Pour en lire plus...
  6. Les bonnes performances des quelque 100 travailleurs de la scierie de Tembec, située au nord de Sudbury, permettent à l'usine de prolonger ses activités jusqu'à la fin juillet. Pour en lire plus...
  7. Le port de Sept-Îles a connu une hausse de 6 % des transbordements au cours de la dernière année. Toutefois, les perspectives de croissance s'annoncent moins bonnes en 2009. Pour en lire plus...
  8. Statistique Canada a de bonnes nouvelles sur les prix à la consommation au pays, car la baisse récente des prix ne semble pas se traduire en déflation. Pour en lire plus...
  9. Les bonnes nouvelles en provenance des États-Unis et le maintien de prix plus modérés du pétrole mettaient en joie la Bourse de Londres jeudi matin. Pour en lire plus...
  10. Voici l'idée que j'ai déjà lancé dans un autre fil. Il y a plusieurs bonnes têtes ici sur le forum et beaucoup de bonnes idées. Pourquoi lors d'un meet ou d'un fil d'idée (comme celui ci) nous ne ferions pas un "Brainstroming" de ce que vous pensez qu'il manque à Montréal. Commercial, Culturel, politique, sportif, urbanisme... peux importe. Lors d'un lancement d'idée de la part de la ville, pendant un pecha-kucha, une comission publique sur le changement ou ce genre d'événement, les gestionnaires du forum ou ceux qui ont le plus de "chien" pourrait monter au micro et présenter les ideés " MTLurb.com " Je lance l'idée, mais comme je vois trop souvent, nous ne pouvons même pas nous entendre sur le choix de la couleur d'un nouveau bâtiment, l'exercise pourrait être compliqué mais quand même intéressant. Moi ce que je vois c'est que nous avons toute une communauté ici d'environ une 30e de membres actifs. Nous pourrions être la voix de la majorité silencieuse, le contraire de ces "branleux de pancarte" qui sont les premier à se jeter devant un bulldozer et les nimby qui empêches un peu de changement. Je propose l'idée, maintenant, c'est à savoir si vous aimez !
  11. Même s'ils sont peu nombreux au Québec, les cultivateurs de tournesol font de bonnes affaires depuis quelques années. Pour en lire plus...
  12. Ok pas vraiment, Ensuite je vais me défendre que la dernière fois que j'ai écouté timberlake, j'étais saoul et elle était cute mais bon, ça mis de côté... Le nouveau film de Mike Myers, qui va aider la LNH à se faire aimer au états unis. Contient quelques petites choses que je ne pige pas. Premièrement les maples Leafs sont dnas les séries et sont une des bonnes équipe de la ligue. Ensuite leur plus grande vedette est noir (Pas raciste mais réaliste ici) et maintenant. Justin Timberlake joue le rôle de Jacques Grande, un Québécois avec un accent pourri, la vedette des Kings de LA qui couche avec tous le monde. Je me demande comment les puristes du hockey que sont les Montréalais vont prendre ça. le "trailer"
  13. Bonjour à vous, Je viens de concrétiser un premier investissement immobilier dans le but d'en faire un loyer locatif. Ce n'est pas un gros investissement, on parle d'un condo à proximité du centre-ville, mais si j'aime l'expérience j'aimerais continuer à faire genre d'investissement, peut-être même ''évoluer'' vers des plex si les bonnes occasions se présentent. J’essaie de m'éduquer le plus possible, j'aimerais savoir si vous avez des sites web, blogues ou livre, à conseiller à un investisseur inexpérimenté! (J'ai déjà une très bonne expérience en immobilier résidentiel, mais en vente/revente et pas en locatif.) Merci!
  14. De bonnes nouvelles http://technaute.cyberpresse.ca/nouvelles/internet/201201/23/01-4488434-montreal-nouveau-pole-de-lhebergement-de-donnees.php
  15. Américaine ou japonaise? Honda Civic 2010 André Pratte Depuis toujours, les automobilistes ont un faible pour une marque ou pour une autre. Certains ne jurent que par les voitures américaines. D’autres sont des fidèles de Volkswagen, malgré la réputation de mauvaise fiabilité du constructeur allemand. Et, depuis au moins une décennie, un nombre croissant de conducteurs sont mordus des automobiles construites par les Japonais Honda, Toyota et autres Subaru. Le magazine Consumer Reports, le Protégez-vous américain, vient de publier son guide annuel de l’auto. Ce guide est basé sur les essais réalisés par les ingénieurs du CR, de même que sur des sondages menés auprès des millions d’abonnés du magazine. La conclusion des essais de cette année est tranchée: les manufacturiers japonais construisent de loin les meilleures véhicules. «Ils fabriquent des voitures complètes et équilibrées qui excellent à tous les niveaux, qui obtiennent de bonnes notes lors de nos essais routiers et qui sont très bien cotées par nos abonnés», affirment les auteurs du guide. Vous trouverez un bon résumé du contenu du guide dans cet article de mon collègue Denis Arcand. Les automobiles américaines se retrouvent généralement au bas du classement. Si certaines Ford sont aussi bonnes que leurs concurrentes, la plupart des GM font piètre figure, tandis qu’aucune Chrysler n’est recommandée par le Consumer Reports. Le CR déplore notamment la piètre performance des américaines en matière de consommation d’essence. Outre la récession et la crise du crédit, c’est évidemment là la source des difficultés des trois grands de Détroit: ils ne construisent plus des automobiles correspondant aux besoins du consommateur. Les améliorations apportées chez Ford semblent avoir permis à cette entreprise de s’en tirer un peu mieux que GM et Chrysler. Mais est-ce que c’est trop peu trop tard pour l’industrie nord-américaine de l’auto? Pour ma part, j’ai conduit des japonaises toute ma vie. Je trouve les automobiles américaines mal conçues, mal construites. La direction et la suspension sont molles. La finition est de mauvaise qualité. Préjugés ou réalité? Qu’en dites-vous?
  16. La suite : http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/chroniqueurs/chronique/14487-excentris-plus-quun-complexe.html Grande participation financière de la ville : http://moncinema.cyberpresse.ca/nouvelles-et-critiques/nouvelles/nouvelle-cinema/14473-le-cinema-parallele-sauve-par-montreal-et-la-sodec.html
  17. Peut-être que certain d'entre vous pourrez m'aider. Je suis à la recherche de ressources historiques (constructions, faits divers, nom, inauguration, etc) sur les ponts ferroviaires de l'île de Montréal. Il me manque de l'info sur les Pont de Chemin de Fer de LeGardeur, les deux de Ste-Anne-de-Bellevue, île Bigras et Bordeaux. je sais que beaucoup d'entre vous connaisse de bonnes sources de recherche, j'espère donc avoir de vos nouvelles. Merci !
  18. Le TSX est en chute libre. Si les plus petites entreprises du secteur des ressources en sont durement affectées, les investisseurs pourraient faire de bonnes affaires. Pour en lire plus...
  19. La proposition que Cégerco et Inter-Cité ont faite à Hydro-Québec pour le chantier de l'Eastmain 1-A aurait été retenue. Pour en lire plus...
  20. De l'Agence France-Presse http://fr.news.yahoo.com/2/20090110/twl-le-velo-en-hiver-un-moyen-de-transpo-36d2a39_1.html Le vélo en hiver, un moyen de transport téméraire mais populaire au Québec De plus en plus de cyclistes québécois refusent de ranger leurs bicyclettes durant l'hiver et persistent à pédaler sous la neige, un exercice parfois périlleux, mais qui peut être facilité par un équipement adapté. "C'est un peu dangereux, mais ce n'est pas si compliqué", souffle Valérie Lemieux, installée sur son vélo de route le long d'une piste cyclable dans le centre de Montréal. "Je m'organise avant de partir. Il faut des bonnes mitaines, un casque, des bonnes bottes. Et puis plusieurs couches de vêtements", ajoute l'étudiante, dont on distingue à peine le visage entre une épaisse écharpe et un cache-oreilles. Comme elle, près de 200.000 Québécois enfourchent leurs vélos pendant les longs mois d'hiver, dont 50.000 à Montréal, selon un sondage effectué en 2005 par l'association Vélo Québec. Face à la popularité de ce mode de déplacement, les autorités montréalaises ont prévu dans leur dernier plan de transport d'étendre à 70 km le réseau de pistes cyclables déneigées d'ici 2014. Déjà 30 km de ce "réseau blanc" (son nom officiel) sont en service cette année. Que ce soit pour faire de l'exercice, par souci de l'environnement ou par soif d'adrénaline, les motivations des "snowbikers" sont diverses. "Tu as plus le contrôle de quand tu pars, quand tu arrives. Ça te tient en forme et puis, c'est bon pour l'environnement...", dit Valérie Lemieux. "C'est le côté extrême que j'aime bien", explique Isabelle Pénélope, qui se sert de sa bicyclette aussi bien pour amener sa petite fille à l'école que pour dévaler les sentiers sinueux et glacés du Mont-Royal, la montagne boisée du centre de la métropole québécoise. "Je suis déjà tombée dans un parc avec ma fille sur le siège arrière. On a glissé et j'ai eu très mal... Mais on est reparties", rigole-t-elle. Quant à Mathieu Bomblet, un belge originaire de Liège, il se déplace en VTT car farouchement opposé aux transports en commun, trop lents et trop chers selon lui. "Ça réveille bien le matin ! Sur la route, ça va, mais sur les trottoirs, c'est plus glissant", dit-il, agrippant d'une main ses patins et sa crosse de hockey, de l'autre le guidon d'un VTT aux freins complètement hors d'usage. "Je n'ai plus que les pieds pour freiner... c'est un peu casse-figure, mais c'est ça qui est bien", ajoute le jeune homme. Tous les cyclistes hivernaux ne sont pas aussi téméraires et la plupart s'équipent spécifiquement pour le climat. Certains constructeurs, tels le canadien Louis Garneau ou l'américain Surly, proposent des modèles modifiés spécialement pour l'hiver. Ces petites reines possèdent des dérailleurs intégrés dans le moyeux afin de prévenir la rouille, des pneus cloutés pour éviter les dérapages ou carrément des pneus larges de 9,4 cm pour "flotter" sur la neige. "Il y a eu beaucoup de glace au début de l'hiver, tout le monde tombait... Les gens ont dévalisé nos stocks de pneus à clous, même notre fournisseur n'en a plus", raconte Christian Bisnaire, vendeur dans un magasin de sport. Patrick Howe, porte-parole de l'association Vélo Québec, félicite les autorités d'avoir pris conscience de l'engouement des Québécois pour le vélo d'hiver, mais regrette que Montréal demeure sous "la dictature des déneigeurs". "L'automne venu, la ville nettoie ou retire à peu près tout le mobilier urbain. On n'a plus de banc ni de stationnement pour attacher nos vélos!", regrette-t-il.
  21. De bonnes ventes à l'international ont gonflé le profit du plus grand fabricant d'ordinateurs au monde. Le bénéfice par action a été de 86 cents ce qui dépasse les prévisions. Pour en lire plus...
  22. Eidos et Ubisof ont annoncé l'hiver dernier la création de quelques 1 500 emplois, Est-ce qu'on sait où seront loger tous ces nouveaux employés? Est-ce de bonnes nouvelles pour la réalisation de nouvelles constructions? Merci!
  23. Au lendemain de bonnes performances des marchés nord-américains, les Bourses asiatiques ouvrent en hausse. Pour en lire plus...
  24. Si le marché de l'habitation pique du nez aux États-Unis, celui du Québec et de Montréal ne va que ralentir d'ici deux ans et garder des prix toujours en hausse, mais plus modestes. Par contre, après des prix fous, l'Alberta va souffrir au Canada. La Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) a rassuré, jeudi, en prévoyant deux autres bonnes années pour le marché résidentiel, à Montréal et au Québec. Pour en lire plus...
  25. Quel est votre resto préféré à Montréal? Que ce soit pour la qualité de la bouffe ou pour l'ambiance. Personnellement, il y a un endroit que j'aime bien, ça s'appelle Café Charly, au coin René-Lévesque et Sanguinet. La bouffe est bonne, les prix sont bas, les propriétaires (business familiale) sont toujours souriants et entretiennent de bons contacts avec les clients réguliers. Les relations proprios-clients sont super bonnes. Belle place!