Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'berri'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 11 results

  1. un nouveau art (le mur de la paix ) dans le métro a vu le jour , dans la station Berri -uquam .http://www.stcum.qc.ca/info/infostm/2007/070926.pdf
  2. La maison Berri sera démolie L'ancienne clinique Ahuntsic, située au 10905, rue Berri, sera bientôt démolie. Alors que la maison avait été retenue pour un projet de réaménagement, l'incendie qui s'est déclaré dans le bâtiment le 4 septembre, a eu pour conséquence un changement total des projets. La maison blanche, en bois lambrissé, de style Second empire, a été construite vers 1875. Elle constitue un témoignage matériel du développement d'Ahuntsic à partir de la fin du 19e siècle. http://www.courrierahuntsic.com/Vie-de-quartier/2013-10-31/article-3462951/La-maison-Berri-sera-demolie/1
  3. Prix MtlURB 2012 : Déception 2011 *** 1 – STM Ontario / Berri http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/2154 2 – Maison du développement durable http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/16 3 – ROUGE, phase 1 http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/16994 4 – Le Suez http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/18253 5 – Les condos Ward http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/15089 6 – Villa Latella http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/15704 7 – Le Venitien sur Rive http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/17689 8 – Augustin du Canal http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/17376 9 – Tour Deguire 2 http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/18111 10 – Les jardins de l’Acadie 1 http://www.mtlurb.com/forums/showthread.php/15482
  4. Je ne sais pas trop ou mettre ce genre de ''nouvelle'' car il ne semble pas y avoir beaucoup de détail autour de ce projet, pour l'Instant. Est-ce que c'est une proposition ? Est-ce que c'est approuvé ? Est-ce que c'est une rénovation ? Enfin....nous le saurons surement bientot. Il s'agit de la futur ''Maison du Maroc'' qui s'installera, selon moi, au coin de Viger et Berri (nord-est) c'est à dire dans un immeuble déjà existant qui devrait etre rénové. Juste à coté des Archives Nationales. http://www.acdf.ca/site/fr/projet/1/100-Maison-du-Maroc-Montreal/
  5. Hercule

    Pancarte

    J'ai vu une pancarte bleue de la ville sur le terrain vacant coin Ontario et Berri. Je ne sais pas ce qu'elle disait j'étais en auto. Nouveau projet de construction? C'est juste de l'autre côté de l'îlot voyageur.
  6. Des pancartes dans les fenêtres d'un local sur Ste-Catherine est, côté nord, entre Amherst et Berri: Five Guys Hamburger : Bientôt! Nous embauchons! J'essaierai de penser à prendre des photos.
  7. discutez cette idée Sainte-Catherine piétonnière en permanence? Le Devoir Jeanne Corriveau Édition du jeudi 23 octobre 2008 Mots clés : Benoit Labonté, administration Tremblay, Réseau routier, Municipalité, Montréal L'administration Tremblay examine la possibilité d'implanter un tramway dans la rue Sainte-Catherine, au centre-ville de Montréal, une mesure susceptible d'y éliminer toute circulation automobile de façon permanente. Cette initiative survient alors que le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, projette de piétonniser la rue Sainte-Catherine, de la rue Papineau jusqu'à la rue Jeanne-Mance, à compter de l'été prochain. Le comité exécutif de la Ville de Montréal a accordé hier un contrat au groupe Genisys, un consortium formé de la firme Genivar et du groupe Systra, afin qu'il réalise des études et des analyses en vue d'implanter un réseau initial de tramway au centre-ville. Dans le cadre de ce contrat de plus d'un demi-million de dollars, Genisys a pour mandat d'étudier le tracé du réseau de tramway de six kilomètres qui formera une boucle entre les grands pôles, tels que le Centre des affaires, le Vieux-Montréal, le futur CHUM, l'UQAM, le Quartier des spectacles, le Quartier international et Griffintown. Le projet, évalué à 260 millions de dollars, devrait voir le jour d'ici 2013. Dans son plan de transport présenté en juin dernier, la Ville avait prévu que le tramway emprunterait les rues Berri, de la Commune et Peel en passant par le boulevard René-Lévesque. Or l'administration Tremblay n'écarte pas la possibilité de faire rouler le tramway dans la rue Sainte-Catherine plutôt que sur le boulevard René-Lévesque. Elle a donc demandé au consortium d'examiner les deux options et de faire des prévisions d'achalandage. La rue Sainte-Catherine, qui compte deux voies de circulation automobile à l'heure actuelle, n'a pas le même gabarit que le boulevard René-Lévesque. Y implanter deux voies de tramway en site propre équivaut à piétonniser un tronçon de cette l'artère, car la circulation automobile y serait très limitée, reconnaît le responsable du transport au comité exécutif de la Ville, André Lavallée. «L'implantation du tramway sur Sainte-Catherine pourrait ressembler à certaines rues de Montpellier, de Strasbourg et de Houston, sur lesquelles la présence dominante est le tramway. Donc, l'accès automobile est toujours permis dans les rues transversales, mais la rue est piétonne, en définitive. Il y a cependant des allées de livraison de marchandise», a-t-il expliqué hier. Opter pour le boulevard René-Lévesque comporterait toutefois plusieurs avantages. Comme l'artère est plus éloignée de la ligne verte de métro, l'ajout d'un circuit de tramway augmenterait de façon plus significative l'offre de transport collectif. «Plein de gens dans le centre des affaires n'utilisent pas le métro parce que cinq minutes à pied, ils trouvent ça trop loin. Mais le tramway, ce n'est pas seulement du transport, c'est aussi de l'aménagement urbain, donc, on aura à prendre une décision sur le scénario optimum», ajoute-t-il. Le tronçon de la rue Sainte-Catherine susceptible d'être ainsi piétonnisé, si cette option est retenue, s'étendrait des rues Berri à Peel, selon le plan initial de la Ville. Si le circuit de tramway empruntant le chemin de la Côte-des-Neiges était ultérieurement réalisé, le segment entre les rues Peel et Guy serait également fermé à la circulation automobile. Pendant ce temps, le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoit Labonté, songe à étendre la piétonnisation estivale de la rue Sainte-Catherine vers l'ouest, jusqu'à la rue Jeanne-Mance, à compter de l'an prochain. Des discussions ont d'ailleurs été entreprises avec les regroupements de commerçants et les résidants du secteur afin de connaître leur opinion à ce sujet. Lors d'une réunion, mardi soir, une cinquantaine de membres de la Table de concertation du Faubourg Saint-Laurent et de la Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent ont exprimé leurs inquiétudes. Des représentants de l'arrondissement, des Habitations Jeanne-Mance, du Festival international de jazz, de l'UQAM et de divers groupes ont également participé à cette rencontre. La piétonnisation de la rue Sainte-Catherine Est, l'été dernier, a beau être considérée comme une expérience positive, elle ne garantit pas que le succès sera au rendez-vous si la fermeture de l'artère est étendue jusqu'à la rue Jeanne-Mance. Le contexte est différent du Village, explique Agnès Connat, coordonnatrice de la Table de concertation. Il y a moins de bars et de restaurants qui, avec leurs terrasses, sont susceptibles d'animer la rue. Si jamais la rue devait être fermée à la circulation pendant plusieurs mois, il faudrait songer sérieusement à d'autres types d'animation dans ce secteur, dit-elle: «Pour qu'une rue soit vivante, il faut qu'il y ait un tissu urbain continu, ce qui n'est pas le cas dans cette partie de rue là, car il y a des terrains vagues. Il faut arriver à compenser d'une manière ou d'une autre. Comme il n'y aurait pas autant de terrasses que dans le Village, il faut trouver quelque chose d'autre.» Mme Connat constate toutefois qu'il n'y a pas de réelle opposition au projet mais que les préoccupations sont nombreuses. Ré Jean Séguin, directeur général de la Corporation de développement urbain du Faubourg Saint-Laurent, abonde dans ce sens. Il a indiqué que le conseil d'administration de la Corporation avait décidé hier de poursuivre les pourparlers avec l'arrondissement afin qu'une décision puisse être prise au mois de décembre, en prévision de la prochaine saison estivale. L'été dernier, la rue Sainte-Catherine Est, entre les rues Berri et Papineau, avait été fermée à la circulation entre le 17 juin et le 3 septembre. C'est donc dire que, compte tenu des festivals, le tronçon entre Berri et Jeanne-Mance avait été fermé pour une période de 51 jours sur les 77 jours de piétonnisation. Lors d'une conférence de presse prévue ce matin, Benoit Labonté fera le bilan de l'édition 2008 de la piétonnisation de la rue Sainte-Catherine Est et discutera de l'extension du projet vers l'ouest. http://www.ledevoir.com/2008/10/23/212109.html (23/10/2008 7H05)
  8. La Presse | lundi 17 mars 2008 La nouvelle salle de spectacle qui sera inaugurée demain dans l'ancien cinéma Berri, rue Saint-Denis, profitera de ce qui a cruellement fait défaut aux dirigeants du Spectrum pour assurer sa survie: un commanditaire. La compagnie de télécommunications TELUS Québec a décidé de plonger dans le monde du spectacle avec le Groupe Laberge, propriétaire du bar Dagobert de Québec, pour commanditer la nouvelle salle du Quartier des spectacles. L'annonce en sera faite demain en présence des dirigeants de TELUS Québec, dont sa présidente Karen Radford, d'un des propriétaires de la salle, Jean-Frédérick Laberge, et de la présidente de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Isabelle Hudon. Dans leur convocation, les promoteurs ont précisé la semaine dernière que la salle TELUS «deviendra la destination pour promouvoir le talent musical et l'esprit d'innovation québécois». Située dans l'ancien cinéma Berri au 1280, rue Saint-Denis, la salle de 800 places partage ses locaux - une rareté à Montréal - avec un bar-discothèque pouvant accueillir près de 700 personnes, répondant au nom de La Mouche. Les propriétaires ont d'ailleurs obtenu une dérogation de l'arrondissement Ville-Marie il y a un an, puisque la présence de débits de boissons alcoolisées est contingentée dans ce secteur du Quartier des spectacles. Trois autres bars sont situés dans les environs, soit le Vieux Four, la Calèche du sexe et le Bar 1250. Selon les documents déposés à l'arrondissement de Ville-Marie, des travaux estimés à 200 000 $ ont été nécessaires pour l'ajout d'un escalier sur le site et pour le réaménagement du bar et des salles de spectacle et de danse. La modification de l'entrée principale et l'ajout de deux marquises auront nécessité, pour leur part, des travaux de 55 000 $. Lorsque La Presse a dévoilé le projet il y a un an, peu de temps après l'annonce de la fermeture du Spectrum, le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, Benoît Labonté, avait déclaré que le nouvel établissement venait «consolider la vocation culturelle du secteur». Quant au propriétaire Gilles Laberge, il disait souhaiter que sa salle de spectacle «allait aider à remplacer» le Spectrum. Cinéma jusqu'en l'an 2000, le Berri a ensuite accueilli un after-hours, le Aria, jusqu'au 23 décembre 2006. Un an plus tôt, en octobre 2005 plus précisément, un homme de 25 ans, Raymond Ellis, avait été poignardé à mort à la sortie de l'Aria par des membres d'un gang.
  9. http://grandquebec.com/montreal-touristique/parc-emilie-gamelin/ Parc Émilie-Gamelin Le Parc Émilie-Gamelin se trouve au cœur de Montréal, tout près de la station de métro Berri-UQAM. Ce parc a été inauguré officiellement le 29 août 2005, mais la place était déja bien connue des Montréalais depuis la construction de la station de métro Berri-UQAM. Son aménagement évoque le paysage de Montréal, symbolisant ses terrasses par le biais d’un plan incliné de verdure. Les sculptures métalliques sont l’oeuvre de l’architecte Melvin Charney. Elles symbolisent la recherche de la cohabitation entre les paysages naturels et les espaces construits d’une grande ville. Le parc porte le nom Émilie Tavernier de Gamelin qui a consacré des fonds hérités de son époux, Jean-Baptiste Gamelin pour des oeuvres de bienfaisance. Curieusement, ce lieu semble être hanté par quelque force mythique. En effet, le Parc Émilie-Gamelin a changé de nom à plusieurs reprises. On l’appelle parfois le parc Berri, la place Émilie-Gamelin, la Place du Quartier Latin, le Parc du Quartier Latin, le Square Berri ou encore le Parc UQAM. Autrefois, on l’appelait aussi parc de Montigny, d’après le nom initial de la station de métro, Berri-de-Montigny qui fut changé en 1987 pour celui deBerri-UQAM. L’origine du nom Berri est obscure. On pense que ce nom réfère au colon Simon Després, dit Berry. Il fit acquisition, le 25 avril 1659, d'un terrain dont la limite occidentale constituait une partie du tracé de cette rue. Une autre version dit pourtant que le nom vient du nom de la province française de Berri, mais aucun document ne le confirme. Le Parc Émilie-Gamelin n’est pas très vaste, mais il est entouré d’institutions et d’organismes très importants: l’Université du Québec à Montréal - UQAM, créée en 1969, la Grande Bibliothèque qui est la plus grande bibliothèque au Québec, la station centrale d’autobus (autrefoisTerminus Voyageur) et la Place commerciale Dupuis qui abrite des boutiques et plusieurs organismes provinciaux dont le SAAQ et le Carrefour d’intégration du Ministère d’Immigration et des Communautés culturelles du Québec. Le parc est la porte d’entrée du Quartier Latin. Le parc Émilie-Gamelin est indiscutablement un des pôles d'animation les plus actifs de la ville de Montréal. Plusieurs spectacles, concerts et festivals s’y tiennent régulièrement. Le Parc Émilie Gamelin lors de la célébration du Festival Présence autochtone. Photo :Martine Geronimi. Le parc en été. Photo : © V. Petrovsky Voir aussi : Biographie d'Émilie Gamelin Quartier Latin de Montréal Station de métro Berri-UQAM
  10. Édit par Monctezuma : Voici une historique complète du projet, gracieuseté de Hildephonse: Été 1984 : Cadillac-Fairview projette d’inclure la salle de l’OSM dans un grand complexe multifonctionnel sur McGill College. Arcop dessine les plans ci-dessous. Le complexe chevauche la travée ouest prévue de la future avenue McGill College, ce qui crée de l’opposition. Juste après la guerre, l’urbaniste français Jacques Gréber avait proposé de conserver une large percée visuelle à cet endroit entre la montagne et le fleuve. Il y prévoyait deux places publiques dont l’une a été créée par les concepteurs de la place Ville-Marie. Le projet menace le concept et est contesté par les propriétaires voisins (qui ont respecté l’alignement proposé dans leurs nouveaux immeubles) autant que par les groupes de protection du patrimoine. Le projet sera annulé et l’avenue conservera son gabarit prévu de 36,5 mètres de largeur. 1984-12-05 : Drapeau annonce que le site Berri (maintenant la place Émilie-Gamelin) est à l’étude pour la salle de l’OSM. 1985-01-31 : On annonce une entente avec le promoteur Sofati, pour le site Berri. Arcop fait les plans de la salle (2600 places) alors que Jacques Béique s’occupe des équipements périphériques. (voir le rendu ci-dessous). Le projet comprend un parking souterrain de 600 places, une galerie de boutiques souterraine et l’école de musique de l’UQAM qui doit occuper trois étages au-dessus des locaux administratifs de l’OSM sur la face N-E du complexe. L’école doit aussi occuper une petite salle de 700 places côté ouest. Montréal aménagera un parc sur l’espace résiduel. Le maire Drapeau a réussi à convaincre le chef de l’OSM qui favorisait le site de Cadillac-Fairview. 1985-02-05 : Le choix est approuvé par le Conseil. Les analyses de sol sont faites en février. 1985-05-05 : René Lévesque confirme une subvention de 30 M $ pour la salle. 1985-07-11 : « “C’est bien ici que se trouve le centre-ville” lance Lévesque » Première pelletée de terre par René Lévesque et Jean Drapeau. Les plans ne sont pas terminés et le bail emphytéotique (99 ans de la Ville pour 1 $) n’est pas signé. Le projet est de 50 M $ dont 34 de fonds publics. La petite salle (800 places) est devenue optionnelle. 1985-08-19 : Les plans et devis préliminaires sont déposés. 1985-10-12 : Sofati s’impatiente car le temps presse : il faut 24 mois pour construire et la salle doit être prête pour la saison 1987-1988. Les plans et devis ne sont pas approuvés encore. Il y a des problèmes de négociations avec la STCUM, l’UQAM et les locataires du Métro Berri-UQAM. 1986-01-11 : « Tout est à peu près en place, mais… » titre La Presse, mais « rien n’indique que le [nouveau gouvernement libéral élu en décembre 1985] ait quelque intérêt que ce soit à stopper tout le processus engagé depuis deux ans. » 1986-01-19 : Le projet est plus ou moins mis en veilleuse. Les mois suivants, il sera jugé non prioritaire. 1986-01-24 : Le site d’Hydro-Québec face à Place des arts est proposé (St-Laurent, St-Urbain, Ste-Catherine, Dorchester, incluant le Monument national). 1986-10-16 : Le Comité consultatif du gouvernement recommande le report mais que la salle devrait être intégrée à la PdA. 1986-12 : Lise Bacon, ministre des Affaires culturelles donne son appui à l’îlot au nord de PdA : (Jeanne-Mance, St-Urbain, Sherbrooke, Président-Kennedy). La PdA est satisfaite, car elle trouvait que le site Berri était trop éloigné. 1988-09-15 : John Gardiner annonce pour 1991 un projet de square sur le site Berri. La place Émilie-Gamelin y sera inaugurée le 5 mai 1992. *************************** Il y a ensuite eu le projet de 2002 avec images ci-bas, gracieuseté de Gilbert. *************************** Début du message de Gilbert : Je n'apprendrai rien à personne en disant qu'il y avait, en 2002, un projet de développement sur l'Îlot Balmoral incluant une nouvelle salle pour l'OSM. Le projet a été annulé. Il était tout de même important, car 112 concurrents de 23 pays différents participèrent au concour pour le projet. 5 furent retenus pour le 2e tour. Sept images. Je vous donne donc la chance de voter pour le projet que vous aimez le plus parmis ceux du 2e tour! C'est juste pour savoir... ----------------------------------------------------------- Projet 1 Cohlmeyer Architects Limited / Provencher Roy + associés architectes / Jodoin Lamarre Pratte et associés, architectes (JLP) / Cardinal Hardy et associés, architectes ----------------------------------------------------------- Projet 2 NOMADE architecture / Les architectes Lemay et associés ----------------------------------------------------------- Projet 3 De Architekten Cie. / Aedifica inc. / Les architectes Tétrault Parent Languedoc et associés ----------------------------------------------------------- Projet 4 Saucier et Perrotte, architectes (Saucier+Perrotte) / Menkès Shooner Dagenais, architectes ----------------------------------------------------------- Projet 5 Busby + Associates Architects Ltd. / Proscenium Architecture + Interiors Inc. / Beauchamp Bourbeau Réal Paul, architectes / le Groupe Arcop ************************* Finalement, la salle de l'OSM voit le jour. Voici le fil : http://mtlurb.com/forums/showthread.php?t=108
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value