Search the Community

Showing results for tags 'bécancour'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 15 results

  1. Un peu plus d'un an après son ouverture, en mai 2007, la Savonnerie Carpe Diem du secteur Sainte-Angèle-de-Laval de la Ville de Bécancour s'agrandit. Pour en lire plus...
  2. Dividende abaissé de 82% Alcoa réduit ses projets d’investissement de 1G$ US 17 mars 2009 - 06h37 http://argent.canoe.com/lca/infos/etatsunis/archives/2009/03/20090317-063739.html Louis-Pierre Côté ARGENT Le géant de l’aluminium Alcoa (AA) a annoncé lundi une forte réduction de ses dépenses en immobilisation et de son dividende, dans un effort de positionner la compagnie pour passer à travers le ralentissement économique. Alcoa a indiqué qu’elle prévoyait réduire de 1G$ US ses dépenses en immobilisations en 2010, sans préciser quels projets seront affectés par cette mesure. En janvier dernier, le président d'Alcoa Canada, Jean-Pierre Gilardeau, affirmait que la société maintenait ses projets d'investissement d'environ 2,6G$ dans ses alumineries du Québec, soit 1,2G$ dans des travaux de modernisation à l’usine de Baie-Comeau et 1,4G$ dans un projet d’agrandissement de Deschambault. Toujours en janvier, les travaux à Baie-Comeau se déroulaient normalement alors que le projet de Deschambault faisait l’objet de négociations avec le gouvernement du Québec. Au début de mars, Alcoa Canada avait annoncé une réduction de 15% des heures travaillées par son personnel, cadres et syndiqués à ses trois alumineries de Baie-Comeau, de Bécancour et de Deschambault ainsi qu’à son usine de tige à Bécancour. Lundi, Alcoa a aussi fait part qu’elle faisait passer son dividende de 0,17$ à 0,03$ par action, ce qui représente une baisse de 82%. La mesure devrait lui permettre de réduire les coûts de plus de 400M$ par année. Alcoa prévoit aussi lancer une émission d’actions et de billets convertibles au montant d’environ 1,1G$. La semaine dernière, le pdg d’Alcoa avait prédit que la demande mondiale d’aluminium allait chuter jusqu’à 7%, ce qui incitait les producteurs à réduire la production. L’annonce de lundi, faite après la fermeture des marchés, a fait chuter son titre de 10% dans les échanges après-bourse.
  3. Renewable Energy Corp a non seulement obtenu du gouvernement un bon tarif d'électricité, mais surtout l'assurance que sa facture n'augmentera pas de plus que 2,4% par année pendant 20 ans. Pour en lire plus...
  4. Le fabricant norvégien d'équipements d'énergie solaire Renewable Energy Corporation (REC) a choisi cette ville parmi une centaine de sites dans 16 pays. Pour en lire plus...
  5. Quebec funds effort to build $130M river turbine farm on St. Lawrence River BECANCOUR -- The Quebec government is helping to bankroll a $130-million project by RER Hydro, Hydro-Quebec and Boeing to generate clean energy on the St. Lawrence River in what officials say would be the world's largest river-generated turbine farm. The three-phase project could eventually culminate in nine megawatts of renewable power being generated in Montreal from 46 riverbed turbines, with installation beginning in 2016. The province could contribute up to a maximum of $85 million in equity and loans. That's on top of the $3 million it has already provided RER Hydro Inc. for its initial $230-million prototype testing phase that lasted three years. Quebec, which is a leader in production of hydroelectricity, hopes that the technology will take off and support the manufacture of about 500 turbines annually and some 600 direct and indirect jobs at RER Hydro's plant in Becancour, near Trois-Rivieres. Premier Pauline Marois said at the plant's official opening on Monday that the government is actively helping new industries that hold promise for the Quebec economy, such as its strategy to support the electrification of transportation. "Our participation in this partnership agreement will promote the development of the industrial sector of turbines, which has great economic potential for Quebec, particularly because of the significant export opportunities," Marois said, while also stressing the job creation potential of the project. The technology has global market potential and could supply electricity to isolated communities in Northern Quebec not currently connected to the provincial power grid. The second phase of the project, estimated to cost $51.5 million, would install and test six turbines generating three-quarters of a megawatt of power near the Pont de la Concorde bridge near the Montreal Casino on Ste Helen's Island. About 25 jobs would be created in Becancour and Montreal. It would mark the first commercial sale of RER Hydro's technology. If results are successful, about $81 million would be spent to install a demonstration fleet of 40 turbines beginning in 2016. That would create 90 direct jobs and 80 indirect jobs from various suppliers. Unlike dams, the "hydrokinetic" turbines generate clean power without disrupting the river flow or the natural habitat of fish or other marine life, said RER Hydro CEO Imad Hamad. "This new industry will help to further transform Quebec's natural resources for the benefit of Quebecers," Hamad said. RER and Boeing (NYSE:BA), the U.S. aerospace and defence giant, signed an agreement last year giving Boeing exclusive rights to market and sell the turbines around the world. Boeing is providing program management, engineering, manufacturing and supplier-management expertise, in addition to servicing the turbines. "This agreement between industry and government will deliver renewable power while protecting the environment," said Dennis Muilenburg, CEO of Boeing Defense, Space & Security. "It also builds on Boeing's long-term, strategic partnership with Canada, supporting customers from aerospace and defence to clean energy, generating high-quality jobs and making a difference in the community." Boeing says it works with 40 suppliers in Quebec, contributing to the $1 billion in economic activity the company generates annually across Canada. Read more: http://www.ctvnews.ca/business/quebec-funds-effort-to-build-130m-river-turbine-farm-on-st-lawrence-river-1.1539132#ixzz2kRX062Vp
  6. Investissement de 1,2 milliard dans le solaire à Bécancour 25 août 2008 - 14h50 Agence France-Presse Agrandir Le fabricant norvégien d'équipements d'énergie solaire Renewable Energy Corporation (REC) a choisi Bécancour parmi une centaine de sites dans 16 pays. Le fabricant norvégien d'équipements d'énergie solaire Renewable Energy Corporation (REC) a retenu la ville de Bécancour en Mauricie pour l'implantation d'une nouvelle usine, soit un investissement de plus de 1,2 G$. Retenue parmi une centaine de sites dans 16 pays, la ville québécoise accueillera une usine de polysilicium, un composant de base des panneaux solaires. Susceptible de compter jusqu'à quatre lignes de production, l'usine emploiera plus de 300 personnes lorsqu'elle fonctionnera à plein régime. Sa construction devrait démarrer en 2010 pour une entrée en production en 2012. «Le développement de ce site nous permettra de poursuivre l'expansion de notre activité dans le silicium de la façon la plus efficace en termes de coûts», a commenté Erik Thorsen, le directeur général de REC, dans le communiqué. Le groupe norvégien a expliqué que l'un des principaux critères de son choix avait été le prix et la stabilité de l'approvisionnement en électricité dont ses usines sont de grosses consommatrices. «Selon les termes de l'accord conclu avec le gouvernement du Québec, REC disposera d'un accord de long terme pour la fourniture d'électricité par Hydro Québec à des prix compétitifs», a ajouté REC, précisant que cet accord porterait sur 20 ans. Le volume définitif de l'investissement dépend encore d'études d'ingénierie préliminaire censées être bouclées dans les six prochains mois, a encore indiqué REC. http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/article/20080825/LAINFORMER/80825097/5891/LAINFORMER01
  7. Nouvelles Projet minier de 1,3 milliard $ à Bécancour Le 5 novembre 2013 à 11h33 | Argent Minéraux rares Quest a annoncé mardi un investissement majeur à Bécancour. L’entreprise minière y fera construire une usine de 1,3 milliard de dollars. L’entreprise prévoit la création d’environ 500 emplois pendant la phase de construction du complexe, et plus de 300 lors de l'entrée en fonction de l'usine dans trois ans. À la suite d'une étude de préfaisabilité, Quest estime que son gisement de la Zone-B de Lac Strange, situé dans le nord du Québec, deviendra l'un des projets miniers d'éléments de terres rares lourdes les plus importants et de plus haute qualité au monde. L'entreprise canadienne veut faire de l'usine de Bécanour la première usine du genre en Amérique du Nord et l'une des plus avancées sur le plan technologique. http://argent.canoe.ca/nouvelles/projet-minier-de-13-milliard-becancour-5112013
  8. Alcoa menace de fermer ses usines au Québec si le gouvernement du Québec continue de faire la sourde oreille à sa demande de réduction des tarifs d'électricité. Alcoa durcit le ton et a envoyé mardi à Hydro-Québec un pré-avis stipulant qu'elle a l'intention de mettre fin à son contrat d'approvisionnement en électricité à compter du 1er novembre 2014. «C'est une mesure qui se veut défensive», a expliqué Nicolas Delmau, vice-président d'Alcoa. Selon lui, l'entreprise ne peut pas continuer ses activités avec la hausse de tarifs d'électricité qui l'attend le 1er janvier 2015, à l'expiration de son contrat à partage de risque conclu il y a 20 ans. Alcoa pourra donc réduire à zéro sa consommation d'électricité entre le 1er novembre et le 31 décembre 2014, sans encourir de pénalités, et fermer ses usines. La multinationale américaine emploie 3000 personnes au Québec dans trois alumineries situées à Deschambault, à Baie-Comeau et à Bécancour, où Rio Tinto Alcan possède 25% de l'usine. Alcoa fabrique aussi des tiges d'aluminium dans une usine qui emploie 300 personnes à Bécancour. Le geste d'Alcoa est un signe que les négociations avec le gouvernement ne vont pas très bien. Alcoa et Rio Tinto Alcan, les deux producteurs d'aluminium actifs au Québec, réclament une baisse des tarifs d'électricité et un retour des contrats à long terme basés sur le prix de l'aluminium.
  9. Le fabricant norvégien d'équipements d'énergie solaire Renewable Energy Corporation a choisi la ville parmi une centaine de sites dans 16 pays. Pour en lire plus...
  10. La compagnie junior d'exploration pétrolière et gazière a notamment entrepris le forage d'un puits à Bécancour il y a un peu plus de deux semaines. Pour en lire plus...
  11. Le fabricant norvégien de panneaux solaires Renewable Energy Corporation implantera une nouvelle usine de production de silicium polycristallin dans la région. Pour en lire plus...
  12. Gaz Métro a perdu son plus important client, la centrale au gaz de TransCanada Energy à Bécancour, à cause des surplus d'électricité. Pour en lire plus...
  13. Hydro-Québec annonce, à Bécancour, un investissement majeur pour prolonger la vie de la seule centrale nucléaire québécoise. Pour en lire plus...
  14. Le projet est évalué à 1,9 G$. Depuis plusieurs jours, les médias avaient annoncé que la Société d’État irait de l’avant avec cette centrale située à Bécancour. Pour en lire plus...
  15. Pour suspendre la production de la centrale au gaz naturel de Bécancour en 2009, Hydro- Québec devra verser près de 200 millions$ à TransCanada Energy, a appris Le Soleil. Pour en lire plus...