Search the Community

Showing results for tags 'avantage'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 2 results

  1. Guys do we do well anywhere these days? http://www.lesaffaires.com/secteurs-d-activite/medias-et-telecommunications/les-3-tendances-qui-bouleversent-la-publicite-au-quebec/583155/2 "Entre 1999 et 2012, la grande région de Montréal a perdu près de 30% de sièges sociaux d'entreprises. Elle est ainsi passée du 2e au 4e rang dans le palmarès des agglomérations comptant le plus de sièges sociaux. Du coup, les décisions publicitaires de ces entreprises-là ne sont plus prises au Québec, mais ailleurs, la plupart du temps à Toronto. Plusieurs chiffres le mettent évidence : > Désavantage au Québec. Le Québec représentait en 2011 plus de 24% des emplois canadiens dans le secteur de la publicité, et il n'en compte aujourd'hui plus que 20%. > Avantage à l'Ontario. Simultanément, l'Ontario a vu les mêmes chiffres passer, eux, de 58 à 62% ; soit une croissance à un rythme annuel moyen de 5,6%." So in a nutshell we've lost 30% of our headquarters, most of them to Toronto. Sad state of affairs in our fair city.
  2. Le centre-ville serait moins séduisant pour les entreprises Le centre-ville de Montréal est de moins en moins séduisant pour les entreprises de services alors que plusieurs d’entre elles déplacent leurs employés en banlieue. D’après une étude de la firme immobilière Colliers, le marché de la location d’immeubles de bureaux au centre-ville de Montréal est en perte de vitesse. Cette situation s’explique notamment par le fait que les entreprises tentent de réduire l’espace de leurs bureaux et par les problèmes de congestion routière. Selon l’étude, près de 130 000 pieds carrés d’espace locatif ont été abandonnés au troisième trimestre au centre-ville de Montréal. « Il est également prévu que cette tendance devrait se prolonger dans les trimestres à venir, considérant que les entreprises tentent de diminuer la superficie qu’elles occupent », peut-on lire dans le rapport. Ainsi, à Montréal, le marché avantage présentement les locataires, et les propriétaires réagissent en augmentant les incitatifs pour ceux-ci. La multiplication des projets de tours de bureaux au centre-ville donne aussi actuellement un avantage aux locataires. Sur l’île de Montréal, le taux d’inoccupation au troisième trimestre atteignait 7,3 % pour le marché des espaces à bureaux et 4,1 % dans le marché des espaces industriels. Banlieue Depuis le début de 2104, les deux secteurs les plus dynamiques de la grande région de Montréal ont sans été la Rive-Sud et Laval. La Rive-Sud présente un taux d’inoccupation de 5 % et un taux de disponibilité de 11,8 %. C’est aussi le sous-marché comptant le plus grand nombre de projets d’immeubles de bureaux présentement en construction. Quant au marché des espaces industriels, le marché de la grande région de Montréal a connu une croissance depuis le début de l’année alors que près de 3,5 millions de pieds carrés ont été absorbés jusqu’à maintenant. http://argent.canoe.ca/vos-finances/immobilier/le-centre-ville-serait-moins-seduisant-pour-les-entreprises-13112014