Search the Community

Showing results for tags 'avaient'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 33 results

  1. Un an après avoir été réélu à la mairie de Montréal en promettant «d'incarner le changement», Gérald Tremblay n'a convaincu personne. Trois Montréalais sur cinq souhaitent maintenant le voir partir, révèle un sondage Léger Marketing. Le coup de sonde, réalisé un an, jour pour jour, après la troisième élection de Gérald Tremblay à l'Hôtel de Ville, montre que le maire traîne de la patte. À peine un électeur sur cinq (19 %) voterait pour lui si des élections avaient lieu ces jours-ci. On est loin des 38 % qu'il avait récoltés lors des élections du 1er novembre 2009. De fait, 59 % des Montréalais interrogés souhaiteraient un changement à la mairie. Moins d'un électeur sur quatre dit vouloir continuer avec l'équipe du maire Tremblay. Pas rassurant «Ce n'est rien de rassurant pour Gérald Tremblay. Alors qu'il devait amener du changement dans sa façon de faire les choses, les gens constatent que, finalement, rien n'a changé», analyse le président de Léger Marketing, Jean-Marc Léger. Toutefois, la rivale du maire, Louise Harel, ne profite pas réellement des déboires de Gérald Tremblay. La chef de Vision Montréal fait à peine mieux, avec 23 % des intentions de vote. Même Richard Bergeron, chef de Projet Montréal, qui a été nommé, par Gérald Tremblay, au sein du comité exécutif de la Ville, ne réussit pas à s'imposer, avec un maigre 11 %. «C'est comme au provincial : les gens sont insatisfaits du gouvernement, mais le sont aussi de l'opposition. Il y a une fatigue dans l'électorat. Actuellement, c'est le parti du peut-être qui l'emporterait», constate M. Léger. Mieux dans les arrondissements Toutefois, les Montréalais semblent apprécier davantage les élus de leurs conseils d'arrondissement. Près de 40 % souhaitent conserver les équipes en place, contre 25 % qui préféreraient du changement. * Aux élections de l'an dernier, Gérald Tremblay avait récolté 38 % des voix, contre 33 % pour Louise Harel et 25 % pour Richard Bergeron. Seulement 39 % des électeurs inscrits avaient exercé leur droit de vote. * Les derniers sondages effectués la veille de l'élection donnaient les trois candidats pratiquement nez à nez. Si les élections municipales avaient lieu aujourd'hui à la mairie de Montréal, pour qui voteriez-vous ? Gérald Tremblay 19% (38% aux élections) Richard Bergeron 11 % (25% aux élections) Louise Harel 23 % (33% aux élections) Autre : 11 % Aucun / Ne votera pas : 9 % Ne sait pas : 25 % Si les élections municipales avaient lieu aujourd'hui à la mairie de Montréal, souhaiteriez-vous un changement à la mairie ou voudriez-vous continuer avec l'équipe en place ? 59 % : Un changement 23 % : Continuer Et si les élections municipales avaient lieu aujourd'hui dans votre arrondissement, est-ce que vous voteriez pour le maire actuel ou pour un autre candidat ? 39 % Maire actuel 25 % Autre candidat La présente étude a été réalisée entre le premier et le 2 novembre 2010 auprès de 827 personnes âgées de plus de 18 ans et habitants au Québec. Les données finales du sondage ont été pondérées selon l'âge, le sexe, la langue maternelle, le degré de scolarité et la composition du foyer 9avec ou sans enfant), de façon à garantir un échantillon représentatif de la population des villes sondées. http://lejournaldemontreal.canoe.ca/journaldemontreal/actualites/national/archives/2010/11/20101103-035309.html
  2. De hauts responsables d'AIG, qui avaient reçu d'importants bonis accordés par l'assureur américain, acceptent de rendre la totalité des sommes perçues. Pour en lire plus...
  3. Ça aide pas pour le moral du forum, mais ça demeure de l'actualité... ------------------ À Montréal et à Toronto Les Éditions Rogers procédent à environ 40 mises à pied 22 avril 2009 - 19h38 LA PRESSE CANADIENNE TORONTO -- La division d'édition de Rogers Communications (RCI.B) a supprimé environ 40 emplois à Montréal et à Toronto en raison d'une baisse des revenus publicitaires de ses magazines, a indiqué mercredi une source familière avec la situation. Le porte-parole de l'entreprise a confirmé mercredi que les employés des bureaux de Montréal et de Toronto avaient été informés de la nouvelle, mais a refusé de préciser le nombre exact d'emplois supprimés ou les publications touchées. Les Éditions Rogers est l'éditeur de magazines et de périodiques le plus important au Canada. Il publie entre autres L'actualité, Maclean's et Châtelaine, en plus d'une douzaine d'autres magazines spécialisés.
  4. Un juge fédéral a déclaré que les actionnaires d'American International Group avaient perdu plus de 500 M$ US du fait d'une fraude comptable destinée à dissimuler la véritable situation financière de l'assureur. Pour en lire plus...
  5. La Fed a décidé mardi de maintenir son taux directeur à 2% mais a toutefois noté que les tensions sur les marchés financiers avaient «fortement augmenté». Il ne s'agit pas d'une surprise alors que les analystes tablaient sur un maintien. Pour en lire plus...
  6. Cette fois, une somme de 78,6 M$ est réclamée de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour les quelque 9200 personnes qui avaient investi dans les fonds Évolution. Pour en lire plus...
  7. Michel Caron a ouvert les pages économiques du journal, hier matin, au retour de vacances. Une mauvaise nouvelle l'attendait: ses placements boursiers avaient chuté de 35 000$. Pour en lire plus...
  8. Des sénateurs américains républicains et démocrates ont annoncé jeudi être parvenus à un accord sur un plan de sauvetage. La veille ces efforts avaient terminé dans une impasse. Pour en lire plus...
  9. Provenant de La Presse+. http://plus.lapresse.ca/screens/a45ecad0-51d0-4577-b836-0de86525e75d%7C_0.html [h=1]MONTRÉAL EN 91 JOURS[/h]Passer trois mois dans une ville, puis passer à une autre destination. Voilà le mode de vie des deux hommes derrière le blogue For 91 Days, qui ont choisi la métropole pour leur 16e escapade. Nous les avons rencontrés dans un quartier souvent ignoré par les touristes : Saint-Henri. MARIE-EVE MORASSELA PRESSE Mike Powell et Jürgen Horn ne parlent pas français, mais s’ils restaient au Québec assez longtemps, ils diraient probablement d’eux-mêmes qu’ils ont la bougeotte. Le couple s’est rencontré à Boston en 1999, puis s’est installé en Allemagne, en Irlande et en Espagne, où il a habité trois appartements différents dans la seule ville de Valence.« On s’est rendu compte assez rapidement qu’on a une maladie commune qui fait qu’on ne peut rester au même endroit, dit Jürgen. Un jour, on dinait et on a parlé de changer encore d’appartement. On s’est rendu compte qu’il fallait faire quelque chose d’autre. »Les déménagements successifs sont devenus le nouveau mode de vie des deux hommes. En séparant l’année en quatre, il leur est apparu que passer 91 jours dans chaque ville serait l’idéal. Ils ont tout vendu ce qu’ils avaient et leur vie de nomade a commencé, consignée sur leur blogue For 91 Days.Ils choisissent leurs destinations au gré de leurs envies et non selon les invitations des offices de tourisme. « On ne veut pas être en dette, avoir la pression de tout aimer », précise Jürgen. La publicité sur leur blogue leur permet de faire un peu d’argent, mais tous deux sont des travailleurs autonomes en informatique. « Le blogue, on le voit comme un passe-temps. Si c’était une entreprise, ça changerait la manière dont on le fait », croit Mike.Montréal est leur 16e destination, après Tokyo, Istanbul, Buenos Aires et Savannah, notamment. « On décide où on va selon l’argent qu’on a et la météo. Pour Montréal, la météo est un pari qu’on a perdu ! », dit Mike en riant. Arrivés dans la métropole en avril, ils ont découvert avec effarement que la neige pouvait tomber à la mi-mai. « On a visité beaucoup de musées, mais on commençait à avoir hâte de découvrir la ville de l’extérieur », disent-ils.LA COHUE PRINTANIÈRE Déjà, ils constatent que, contrairement à certains endroits où l’on se réfugie à l’air climatisé dès que la chaleur se fait trop sentir, les Québécois se ruent dehors dès que le mercure grimpe.« Lundi, on a loué une voiture pour aller au mont Saint-Hilaire et on s’attendait à une journée tranquille. Nous ne savions pas que c’était une journée de congé… On a été pris dans le bouchon pour y aller, puis il y a eu de la congestion une fois sur la montagne tellement il y avait de gens ! »En plus de la congestion routière, Montréal leur a fait d’autres surprises. La ville est plus étalée que ce qu’ils avaient imaginé, le festival Chromatic – découvert au hasard d’une promenade – les a charmés et s’ils avaient à choisir un quartier où habiter, ce serait dans la Petite Italie.Mais ils quitteront Montréal à la fin du mois de juin. Le couple est aujourd’hui propriétaire d’un appartement à Valence et se repose à la maison entre deux voyages. Le nomadisme, c’est bien, tant qu’on peut en revenir de temps en temps.Les coups de cœur des blogueursJÜRGEN« J’ai beaucoup aimé aller à la cabane à sucre. La bouffe était super bonne, la météo était parfaite ! »MIKE« Nous sommes allés voir un match du Canadien. Nous étions dans la dernière rangée en haut, ils ont perdu 4 à 1, mais j’ai beaucoup aimé ça ! » Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.
  10. Ces photos date du Samedi 17 avril 1988. Cette journée devait être une date fatidique pour ces deux tours jumelles qui ont "décorés" le ciel de Montréal pendant plusieurs années. Le 17 avril, une seule tomba, l'autre suivi son destin deux semaines plus tard soit le 2 mai suivant. ....et j'y était (avec la petite caméra Minolta de mon père) ...... Quelques minutes avant le dinamitage de la première tour (Celle avec le lettrage "MIRON"). L'évènement avait attiré beaucoup de monde ainsi que plusieurs média. Ces deux-là avaient un point de vue de premier plan....au risque de ce blesser !! Le décompte est commencé.... Et BOUM, un peu de boucanne et ç'a commence a fléchir....et elle tombe.... Il n'en reste qu'une seule. Le décompte est maintenant commencé pour elle aussi. BOUM....un peu de boucanne mais elle ne veut pas tomber !! Les artificiers en viendront a bout deux semaines plus tard, le 2 mai 1988.
  11. Le distributeur américain Wal-Mart a annoncé jeudi que ses ventes en mai avaient augmenté de 3,9% à magasins comparables (hors essence). Pour en lire plus...
  12. Google s'installe à Montréal 25 janvier 2007 - 13h48 La compagnie Google a entrepris de faire de la recherche et du développement à partir de locaux situés à Montréal, révèle le journal Les Affaires dans sa plus récente parution. Les bureaux loués par Google se trouvent dans l'immeuble du 1000 de la rue Gauchetière, en plein cœur du centre-ville montréalais. Une petite équipe de sept ingénieurs et développeurs de logiciels aurait déjà été embauchée, selon ce qu'a appris Les Affaires. Les responsables contactés chez Google, parmi lesquels Lars Hansen, porte-parole de Google au Canada, auraient toutefois refusé de donner davantage de précisions. Le géant Internet a également annoncé, sur ses pages d'offres d'emploi, être à la recherche de développeurs et programmeurs spécialistes du système d'exploitation Windows pour sa filiale montréalaise. Selon Les Affaires, les employés d'une entreprise islandaise, récemment achetée par Google, avaient déjà l'habitude de se réunir de temps à autres à Montréal, ce qui pourrait expliquer l'ouverture de bureaux dans la métropole. Il n'est d'ailleurs pas impossible que cette initiative annonce d'autres investissements de Google au Québec, puisque la compagnie serait aussi à la recherche de locaux commerciaux supplémentaires susceptibles d'accueillir entre 200 et 300 employés.
  13. J'ai pensé que le commentaire suivant vous ferait plaisir: moi et mon épouse étions en vacance la semaine derniere; une croisiere sur la cote Ouest mexicaine. En discutant avec plusieurs couples d'américains a bord, j'ai été d'abord surpris que plusieurs ait visité Montréal. Ils ont tous vraiment aimé mais ce qui m'a le plus surpris, c'est que, sans exception, ils m'ont tous dits qu'ils avaient trouvé la ville tres propre! Ca change d'entendre ca!
  14. Le Journal de Montréal 26/10/2007 Le vieux pont Arthur-Sauvé, entre Saint- Eustache et Laval, sera refait en entier après avoir été réparé d'urgence, il y a deux ans. Selon Le Journal de Montréal, même si le ministère des Transports (MTQ) réserve ses informations pour «une annonce gouvernementale», le pont de 58 ans sera complètement refait sur deux ans, pour environ 25 millions, à compter de l'été prochain. Les plans et devis sont en cours de réalisation. Le concept final devrait être accepté d'ici la fin de l'année. Les appels d'offres seront lancés en janvier. L'été prochain, les travaux seront réalisés aux piles du pont - les piliers de béton dans l'eau - pour les refaire et les élargir. L'élargissement permettra de réaliser une voie supplémentaire sur le pont pour les vélos. C'est en 2009 que se déroulera la phase la plus importante des travaux, lorsque le tablier sera démoli et reconstruit. La future piste cyclable du pont servira alors non pas pour les vélos mais comme seule voie d'accès routière entre Saint-Eustache et Laval-Ouest. Les véhicules d'urgence pourront emprunter le barrage du Grand Moulin, entre Laval-sur-le- Lac et Deux-Montagnes, selon le plan de contingence en préparation. Les 24 000 usagers quotidiens du pont ont déjà connu les inconvénients de restriction sur le pont en 2005. Des fissures dans les soudures des poutres principales avaient été décelées. Les autobus et camions avaient été interdits de circulation sur le pont. Les travaux d'urgence avaient coûté 337 000 $ et duré tout l'été. Depuis, le pont est sous haute surveillance par le MTQ. Les inspecteurs y font des inspections fréquentes, plutôt qu'annuelles. Pressions municipales Les autorités municipales de Laval et Saint- Eustache ont d'ailleurs été tellement exaspérées des problèmes causés il y a deux ans qu'ils ont adopté des résolutions au sujet du pont. Le maire de Saint-Eustache, Claude Carignan, a même demandé avec son conseil au MTQ que le pont soit refait dès 2008. Il a été entendu. «On n'aime pas ça être obligé de faire ce genre de pression, mais c'est notre devoir d'élus municipaux, qui sommes plus près des citoyens et de leurs besoins.» Au MTQ, on est incapable de savoir depuis quand le nouveau pont est en planification. À tout le moins depuis la résolution du maire Carignan, le 13 novembre 2006.
  15. Ce montant est deux fois supérieur à ce qui était attendu. Les enchères, qui avaient débuté en mai, se sont terminées après 331 rondes et des mises de 15 intervenants différents. Pour en lire plus...
  16. Des centaines de maisons vendues 1000$ aux enchères Le 9 mars 2009 Associated Press New York Des centaines de maisons, certaines partant d'un prix de 1000$, ont été vendues dimanche aux enchérisseurs les plus offrants dans l'agglomération de New York, leurs propriétaires ne parvenant plus à faire face aux remboursements de leurs emprunts, d'après la société qui a organisé la vente. «Il n'est pas courant de voir autant de maisons saisies ou vendues à New York comme dans le reste du pays qui a été beaucoup plus durement touché» a commenté Robert Friedman, dirigeant d'Irvine, la société californienne de vente immobilière à l'origine de cette opération. «Il semble qu'ailleurs on a construit excessivement, plus qu'ici». La société organise ce mois-ci des ventes immobilières sur saisies en Georgie, dans le Colorado, à Puerto Rico, dans le Minnesota et le Michigan. Plus de 1000 personnes ont participé à ces enchères, avec des offres faites sur Internet pour les 350 appartements, duplex et maisons familiales à saisir à New York et en Pennsylvanie. Certains logements avaient été vandalisés, inondés ou détériorés par l'humidité, mais la perspective de bonnes affaires a attiré des acheteurs. Des manifestants étaient aussi venus dénoncer la vente, au cri de «Les expulsions sont criminelles. La prochaine fois ce sera votre maison». «Ces gens profitent de la misère des autres» a commenté une manifestante, Sharon Black, qui espérait sauver son domicile de Baltimore malgré une faillite personnelle.
  17. La fermeture de l'usine, qui ne devrait pas rouvrir avant 2010, obligera la mise à pied de 120 travailleurs. Plus tôt cette année, 70 employés avaient déjà perdu leur emploi. Pour en lire plus...
  18. Un paddock rénové à Montréal Charles Rooke Journal de Montréal 13/02/2008 10h29 Le paddock du circuit Gilles- Villeneuve ne devrait plus être la risée du circuit de la formule 1 car, selon ce qu'a appris le Journal de Montréal, une subvention de 1,25 million de dollars du gouver nement fédéral serait accordée afin qu'on procède à sa réfection. L'an der nier, Ber nie Ecclestone, le grand manitou du cirque de la formule 1, avait critiqué les installations du Grand Prix de Montréal. Durant la semaine du Grand Prix, des employés de l'écurie Honda avaient été jusqu'à affirmer que les installations montréalaises étaient «une honte». Les écuries avaient même dû faire la vaisselle avec l'eau provenant du bassin olympique. Les organisateurs du Grand Prix ont donc fait une demande de subvention de deux millions de dollars au gouver nement fédéral en novembre afin de remédier à la situation. La somme de 1,25 million serait débloquée prochainement, et l'annonce de l'octroi de la subvention pourrait être faite au cours des prochaines semaines. Quelques détails à régler L'entente ne serait pas encore finalisée, mais il resterait quelques détails à fignoler afin d'officialiser le tout. Le ministre des Travaux publics, Michael Fortier, aurait fait une priorité de ce dossier. On n'a toutefois pas voulu confirmer la nouvelle du côté de son bureau. Il a été impossible de joindre un membre de l'organisation du Grand Prix hier. Cette nouvelle tombe sans doute à point pour le Grand Prix de Montréal car, la semaine dernière, Bernie Ecclestone, un Britannique, a menacé de retirer le Grand Prix d'Angleterre en raison de la désuétude des installations. Le Grand Prix des États-Unis a, quant à lui, déjà été rayé du calendrier de la formule 1 en 2008. Le gouvernement provincial pourrait également annoncer sa participation à ce projet. Cette année, le Grand Prix du Canada aura lieu du 6 au 8 juin. http://www2.canoe.com/sports/nouvelles/archives/2008/02/20080213-102902.html
  19. Les Raptors joueront au Centre Bell Mardi 17 août 2010 RDS.ca Le Centre Bell sera le théâtre du dernier match préparatoire des Raptors de Toronto, le 22 octobre prochain. Pour l'occasion, les Raptors affronteront les Knicks de New York. Il s'agira du premier match de la NBA à être organisé dans la métropole depuis près de 20 ans. En 1990, les 76ers de Philadelphie avaient joué une rencontre pré-saison au Forum de Montréal.
  20. Un mot pour exprimer mon étonnement et une certaine colère à propos de la fermeture du dossier "le globe and mail détruit Montréal" par Malek. Je trouve ce geste tout à fait arbitraire, autoritaire et ridicule. Voilà le genre de choses qui explique pourquoi ce forum a du mal à attirer de nouveaux participants. Malek ne fournit aucun argument pour son geste. Tout ce qu'on devine, c'est que le sujet lui déplaît. D'ailleurs il a mal lu certains des messages, puisqu'il semble croire que des participants avaient défendu des régimes communistes, ce qui n'était absolument pas le cas. J'ajoute qu'il s'est comporté exactement de la manière autoritaire qu'il reproche aux régimes communistes. La liberté de parole, ça vous dit quelque chose ? Ce n'est certainement pas parce que les discussions avaient dérapé que ce dossier méritait d'être fermé, puisqu'elles n'avaient pas dérapé. Elles étaient civiles et même assez intéressantes à certains égards. De savoir que le sort de chaque discussion est ainsi suspendu aux humeurs de quelques individus est tout à fait détestable et indigne d'un forum sérieux.
  21. La secrétaire d'État aux JO de Londres affirme que s'ils avaient anticipé la crise financière, il y a de fortes chances que le Royaume Uni aurait laissé tomber l'organisation des Olympiques. Choc dans la capitale. Pour en lire plus...
  22. La détérioration de l'économie mondialisée s'accélère à un rythme inquiétant. Hier, les mauvaises nouvelles avaient de quoi glacer comme une pluie automnale. Pour en lire plus...
  23. Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, a estimé vendredi qu'il allait être «difficile» d'atteindre les objectifs du Millénaire avec la crise, ajoutant que «100 millions de personnes» avaient été poussées dans la pauvreté. Pour en lire plus...
  24. Les Canadiens étaient toujours prêts à dépenser davantage dans les magasins au début de l'été, mais ils en avaient moins pour leur argent. Pour en lire plus...
  25. La chaîne de magasins Woolworths disparaîtra 17 décembre 2008 - 14h01 Agence France-Presse Même si elle garde une énorme notoriété, l'enseigne avait vu ses parts de marché chuter ces dernières années, victime de son positionnement flou et des tarifs toujours plus intéressants que proposaient les magasins spécialisés. Les administrateurs du cabinet Deloitte, chargés du redressement de la chaîne de magasins britannique Woolworths, ont confirmé mercredi que toutes ses succursales seraient fermées d'ici le 5 janvier, ayant échoué à trouver un acheteur. La fermeture définitive de la chaîne, qui avait déjà été annoncée par plusieurs médias britanniques, va faire perdre leur emploi aux 22 000 salariés permanents et 5000 intérimaires qui travaillaient dans les magasins, ont-ils ajouté. C'est un énorme coup dur pour le marché de l'emploi au Royaume-Uni, alors que le nombre de chômeurs dans le pays est déjà en voie de dépasser la barre des deux millions avant Noël. Il a grimpé à 1,86 million, soit 6% de la population active, sur les trois mois achevés en octobre. Les administrateurs ont expliqué qu'ils avaient dû prendre cette décision faute de repreneur, ajoutant qu'ils avaient cependant reçu des manifestations d'intérêt pour plus de 300 magasins, sur les 807 encore en fonctionnement, de la part de groupes de distribution concurrents. La disparition de Woolworths est un symbole terrible de la crise qui secoue l'économie britannique. Cette chaîne populaire de magasins, presque centenaire, est une institution en Grande-Bretagne, vendant pratiquement de tout, des jouets aux accessoires de cuisine. Même si elle garde une énorme notoriété, l'enseigne avait vu ses parts de marché chuter ces dernières années, victime de son positionnement flou et des tarifs toujours plus intéressants que proposaient les magasins spécialisés. Criblée de dettes, elle avait été placée en redressement judiciaire à la fin de novembre.