Jump to content

Search the Community

Showing results for tags '60%'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Urban photography
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • Quebec City and the rest of the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 7 results

  1. Le Mardi 4 Août 2009 | Mise en ligne à 15h03 À quoi ça sert, un maire ? Ariane Krol David Miller a tenu tête aux employés municipaux durant plus d’un mois, mais apparemment, ce n’était pas assez. Les Torontois se montrent beaucoup moins enclins à réélire leur maire qu’avant le conflit, montre un sondage CTV/The Globe and Mail. Et on ne parle pas d’un petit recul. Presque 60% des citoyens interrogés ont moins envie de voter pour lui aux élections de l’an prochain. L’enquête a été réalisée à la fin de la semaine dernière, juste après que les conditions de l’entente avec le premier syndicat aient rendues publiques. Plus de 60% des répondants trouvent que leur maire s’est écrasé devant les grévistes. Où étaient les partisans de la ligne dure durant le conflit? On a entendu des masses de citoyens se plaindre des ordures qui s’accumulaient dans les parcs, mais très peu dire que le jeu en valait la chandelle. Qu’ils étaient prêts à endurer quelques semaines de puanteur pour éviter que leur compte de taxes ne grimpe en flèche. Remarquez, on ne fait pas mieux avec notre neige, qu’on voudrait voir ramassée instantanément sans se demander combien il en coûterait de plus. La réaction des Torontois a au moins le mérite de donner l’heure juste sur les attentes des citoyens. David Miller n’a pas ménagé ses efforts pour accroître le rayonnement de sa ville. La métropole canadienne s’embellit et devient plus intéressante de jour en jour, au point que son maire est devenu une sorte de repoussoir pour dénoncer l’apathie de Gérald Tremblay. Et pourtant… Ce qui sera déterminant dans l’isoloir, ce ne sera probablement pas l’architecture des musées ou les nouveaux festivals, mais les services municipaux. Parce que la raison d’être d’une municipalité, c’est avant tout de donner des services. Je suis la première à souhaiter que les maires des grandes villes comme Montréal fassent preuve d’inspiration et voient plus loin que la gestion quotidienne. Mais le premier mandat n’exempte pas du second et les élus ne devraient jamais l’oublier. Car ce ne sont pas les commentateurs de tout acabit qui remplissent les urnes, mais les simples citoyens. (Remarquez, si les citoyens en question étaient aussi prompts à aller voter qu’à critiquer les élus , on aurait peut-être des administrations municipales plus efficaces…)
  2. À l'heure actuelle, Rothmans, Benson & Hedges est détenue à 60% par Rothmans, tandis que Philip Morris en détient l'autre 40%. Pour en lire plus...
  3. Ford, dont 60% des ventes aux États-Unis proviennent de 4X4 et de camionnettes de moins en moins populaires en raison des prix records du carburant, annonce une perte trimestrielle gigantesque. Pour en lire plus...
  4. Un autre géant vacille aux États-Unis. L'assureur américain voyait d'ailleurs son action chuter de 60% après que les principales agences de notations aient dégradé sa cote. Pour en lire plus...
  5. Métro de Longueuil: des usagers frappés par une hausse de 60% La Société de transport de Montréal (STM) a pris la décision unilatérale d'imposer à ses usagers de Longueuil une hausse du coût d'accès au métro de presque 60%, en obligeant les voyageurs à présenter un titre de transport TRAM 3 de 111$, au lieu d'une CAM qui en coûte 70$. La Ville de Longueuil vient de dénoncer cette décision, prise ce matin lors d'une rencontre des élus de la métropole à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) dans le cadre des discussions sur le financement métropolitain des transports collectifs. Le maire de Laval, Gilles Vaillancourt, refusait depuis l'an dernier de verser ses contributions de 2 millions $ par année à la STM, pour protester contre l'inéquité tarifaire qui frappait les usagers de sa ville, forcés depuis l'ouverture du métro de Laval d'acheter un titre de transport TRAM 3 pour prendre le métro. Depuis toujours, les usagers qui prennent le métro à Longueuil, sans avoir utilisé les autobus du Réseau de transport de Longueuil (RTL) pour s'y rendre, peuvent accéder au réseau en utilisant le même titre de transport que les Montréalais, soit une carte CAM, qui coûte 70$ par mois. En vertu de la décision vivement dénoncée jeudi par la mairesse de Longueuil, Mme Caroline Saint-Hilaire, ces mêmes usagers devront à compter du 1er juillet prochain se procurer un titre TRAM 3, qui donne accès à la fois au métro et au réseau d'autobus locaux, en banlieue.
  6. Heurtés de front par une économie mondiale en récession, les cours du pétrole ont perdu plus de 60% de leur valeur lors du dernier trimestre. Pour en lire plus...
  7. Marble Point, qui est détenue à 40% par ses dirigeants et les membres de son conseil d'administration, produit l'équivalent d'environ 750 barils de pétrole par jour. Pour en lire plus...
×
×
  • Create New...
adblock_message_value
adblock_accept_btn_value