Search the Community

Showing results for tags 'saint-léonard'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 15 results

  1. Coin Lacordaire et Couture The lot where the former KFC/PFK was has been fenced off and there have been excavations for a few weeks. I've heard rumours of possibly another condo going up there but I haven't found anything. It could be another rental condo as well which wouldn't be surprising since they just finished the one near the train station (which is expensive for the area). The area is slowly gentrifying with new businesses opening up at the mall and more business with the new train station as well, so I won't be surprised if more announcements coming soon.
  2. Well some big announcement will be coming down the pipes in the near future. Apparently Mayrand foods on the Metropolitan is moving to much bigger digs on Louis H. Lafontaine. I have it from good sources that the entire area that is covered by Mayrand and that hideous building with all the discount outlets and United Gym will be razed to make way for a mega development of condo towers and other office buildings. It is going to add to the satelite town center in the east that will also give the area a much needed facelift. So look out for some news within the next 6 months or so!!! Of course things can change with the economic scernario in the blink of an eye, so don't hold my feet to the fire on this one.
  3. Ce site vous permet de trouver, consulter, télécharger et imprimer les règlements de Montréal. La recherche s’effectue aux niveaux suivants : Règlements adoptés par le conseil de la nouvelle Ville de Montréal depuis sa création en janvier 2002. Règlements et ordonnances adoptés par le comité exécutif depuis janvier 2002, Règlements adoptés par le conseil d’agglomération depuis sa création en 2006, Règlements et ordonnances adoptés par les conseils d'arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville, Anjou, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Lachine, LaSalle, Le Plateau-Mont-Royal, Le Sud-Ouest, L’Île-Bizard–Sainte-Geneviève, Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Montréal-Nord, Pierrefonds-Roxboro, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, Rosemont–La Petite-Patrie, Saint-Laurent, Saint-Léonard, Verdun, Ville-Marie et Villeray–St-Michel–Parc-Extension, Règlements adoptés par le conseil municipal de l’ancienne ville de Montréal de 1840 à 2001, Règlements adoptés par le conseil de l’ancienne Communauté urbaine de Montréal avant les regroupements municipaux de 2002. Pour effectuer votre recherche, vous devez écrire les renseignements dont vous disposez dans les fenêtres ci-dessous. Pour en savoir plus, veuillez consulter les sections Guide d’utilisation. Rechercher un règlement Mot-clé ou expression Dans le titre Dans le texte Dans les deux Actif Historique Un des mots Tous les mots Expression exacte Numéro de règlement Numéro exact Commencant par (ex.: RCG 06-011) Application territoriale Ahuntsic-Cartierville Anjou Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève Lachine LaSalle Le Plateau-Mont-Royal Le Sud-Ouest Mercier–Hochelaga-Maisonneuve Montréal-Nord Outremont Pierrefonds–Roxboro Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles Rosemont–La Petite-Patrie Saint-Laurent Saint-Léonard Verdun Ville de Montréal Ville-Marie Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension Date d'entrée en vigueur : entre le Décembre 2010 Avertissement Les documents intitulés "Règlements refondus de l'ancienne ville de Montréal" ne sont pas des règlements à jour. Ils ne sont rendus disponibles que pour fins d'informer les citoyens de la réglementation applicable au territoire de l'ancienne ville de Montréal en date du 19 octobre 2001. Depuis cette date, ces règlements ont pu être modifiés, abrogés ou remplacés par des règlements des conseils d'arrondissement, du conseil municipal et du conseil d'agglomération. Le lecteur a la responsabilité de vérifier les modifications ayant pu être apportées à tout règlement disponible sur ce site. Pour toute information supplémentaire sur l'état d'un règlement, il faut s'adresser au Service à la clientèle © Tous droits réservés, Ville de Montréal ® Tous droits réservés, Ville de Montréal http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=3619,4034063&_dad=portal&_schema=PORTAL
  4. http://www.progresstleonard.com Le carrefour des boulevards Lacordaire et des Grandes Prairies se métamorphosera au cours des prochaines années avec, d’une part, l’aménagement d’une gare pour le train de banlieue de l’Est, mais aussi, comme l’a appris le Progrès Saint-Léonard, avec le projet de développement piloté par le Groupe Mach, qui veut y construire quatre bâtiments d’un à huit étages, en plusieurs phases, entre 2009 et 2012. Ce projet de développement commercial et résidentiel de 70 M$, embryonnaire pour le moment, n’est pas encore passé à travers toutes les étapes réglementaires, bien que le comité consultatif d’urbanisme (CCU) de l’arrondissement de Saint-Léonard ait déjà vu, à deux reprises, des esquisses et ait été mis au fait des intentions du promoteur, selon ce que nous avons appris. Il faudra notamment que le CCU et l’administration Bissonnet approuvent la demande de modification de zonage pour permettre l’usage résidentiel dans ce secteur zoné à des fins commerciales et industrielles. Cette étape pourrait s’amorcer en début d'année. Le projet devra aussi passer à travers les mains de l’Agence métropolitaine de transport, la Société de transport de Montréal et la Ville, suggérant qu’il y aura beaucoup de concertation à faire avant de procéder à la première pelletée de terre et de voir la machinerie débarquer sur le site. Pierre-Jacques Lefaivre, vice-président Développement du Groupe Mach, affirme que son entreprise souhaite démolir des bâtiments situés au nord-ouest du carrefour Lacordaire et des Grandes-Prairies pour y aménager quatre édifices commerciaux de 3000, 25 000, 50 000 et 80 000 pieds carrés, lesquels accueilleront notamment un marché d’alimentation, une pharmacie et un centre de conditionnement physique. « Des commerçants ont déjà signé une lettre d’intention et nous sommes en discussion avec plusieurs locataires potentiels, explique M. Lefaivre. En ce qui concerne les locataires actuels du centre commercial, plusieurs seront relocalisés dans les nouveaux bâtiments, comme le restaurant Kyoto, le club de danse sociale Le Rendez-vous et une clinique dentaire. » Outre les commerces prévus, le projet comprend une tour de huit étages où 170 à 200 unités d’habitation seront aménagées. Selon M. Lefaivre, une étude de circulation a été réalisée, puisque le site accueillera possiblement un stationnement incitatif, bien que les arrondissements de Montréal-Nord et de Saint-Léonard revendiquent tous deux que la gare et les espaces de stationnement aboutissent dans leur cour. L'Agence métropolitaine de transport doit tenir des consultations à l'hiver avant de trancher. « Nous poussons pour que le stationnement incitatif soit du côté sud. Les espaces de stationnement pourront servir le jour pour les voyageurs et le soir et les week-ends pour les commerces. Nous demandons aussi un feu de circulation devant notre site, sur le boulevard Lacordaire (entre l’intersection actuelle et le viaduc du CN), pour assurer la sécurité de tous les usagers, les automobilistes comme les piétons », souligne M. Lefaivre. Densifier autour des pôles de transport Ce dernier rappelle que la Ville de Montréal a affirmé à maintes reprises son intention de densifier autour des stations de métro et de train de banlieue. « Notre projet va être un moteur de redéveloppement et permettra de densifier autour de la future gare Lacordaire. Les gens vont pouvoir aller travailler sans leur voiture », souligne M. Lefaivre, qui croit que cela fait du sens alors qu’on parle de développement durable et d’environnement.
  5. Bonjour à tous, Je recherche des photos de l'ancien bâtiment qui était situé sur le coin nord-ouest de l'intersection Jean-Talon E. et Viau. L'adresse exacte était le 4885 Jean-Talon est. Il abritait une discothèque (Le Beverly's), un bar de danseurs (Castel Tina) et un bar de danseuses (cabaret Tina). C'était plutôt populaire dans les années 90. Il a été démoli au début des années 2000 pour faire place à la tour d'habitation Domaine Atrium. Si quelqu'un a des photos, ce serait grandement apprécié. Merci d'avance.
  6. Nom: Le 22 Hauteur en étages: 10, 10 Hauteur en mètres: Coût du projet: Promoteur: Le Groupe Maurice Architecte: Entrepreneur général: Emplacement: Saint-Léonard Début de construction: 2014 Fin de construction: 2016 Site internet: Lien webcam: Autres informations: *380 unités Rumeurs: Aperçu artistique du projet: Maquette: Autres images: Vidéo promotionnelle:
  7. Depuis quelques semaines au 4730 rue Jarry Est, un bâtiment qui abritait des restaurants et une manufacture est en démolition pour laisser place à la construction prochaine d'une clinique/locaux commerciaux/pharmaprix. La démolition devrait être terminer en début janvier, et la construction du nouveau bâtiments devrait se faire sous-peu. Je vais essayer de trouver plus d'information à ce sujet.
  8. http://www.lesalto.ca/index.html un complexe de deux tours comptant 12 et 14 étages qui sera construit à Saint-Léonard, dès l'automne, au coin des rues Du Mans et Antonio-Dagenais.
  9. Phase 2 du projet Salto dans Saint-Léonard! 90 condominiums de plus! Allez voir sur leur site pour des images et plus d'infos : lesalto.ca La phase 2 est sur le bord du Parc Ladauversière!
  10. La Presse Quelques slogans de villes québécoises, créés comme signature de la municipalité ou pour une campagne de promotion. - Bégin : J'ai le béguin pour Bégin! - Blainville : Blainville, tu m'inspires! - Boucherville : Pour un avenir prometteur. - Cayamant : Là où il fait bon vivre. - Delson : À fond de train. - Granby : La capitale du bonheur. - Lachute : Lachute en harmonie, naturellement! - La Doré : Si on s'y mettait maintenant. - Lanoraie : Pour l'amour de Lanoraie, pour l'avenir de nos amours. - La Plaine : Ville nature. - Laval : Ma ville, mon avenir. - Lévis : Lévis s'active. - Mascouche : La destination gagnante! - Matane : Mon centre-ville, une affaire de coeur! - Manseau : Agir pour accueillir l'avenir. - Mirabel : Une ville à choisir, un avenir à réussir! (slogan de la Ville), et À Mirabel, la vie est belle (promotion résidentielle). - Montréal Arrondissement d'Anjou : Anjou pour la vie. - Montréal Arrondissement de Saint-Léonard : Mon choix de ville (slogan de la ville), et Intensément Saint-Léonard, passionnément Saint-Léonard (campagne de promotion). - Plessisville : Le choix d'une qualité de vie. Repentigny : Complètement ville, totalement nature. - Saint-Ludger-de-Milot : Venir chez nous, c'est y prendre goût. - Saint-Paul-de-Montminy : Bâtir ensemble. - Sainte-Julie : La famille au coeur de Sainte-Julie. - Sherbrooke : Sherbrooke, plus que jamais. - Terrebonne : Une histoire de vie.
  11. Démolition du Domaine Renaissance: les résidents heureux du projet. «Enfin» disent des résidents et voisins du Domaine Renaissance à propos de la démolition de sept immeubles qui devraient commencer au cours du mois de mars. «Finalement, ça commence!», lance Kadiri Zakaria, résident du Domaine Renaissance. «Je suis heureuse. On voit que le projet avance. Ce n’est plus seulement sur papier, mais nous verrons des résultats concrets prochainement», se réjouit Aliona Tolico, résidente du Domaine Renaissance. Propriétaire du complexe immobilier depuis 2011, le Groupe Mach souhaite revitaliser le secteur en démolissant les 21 immeubles actuels et en construisant, à la place, neuf bâtiments résidentiels et commerciaux. «Il fallait démolir les bâtiments. Ce sont des logements insalubres. Le nouveau projet est très bon», fait valoir M. Zakaria. «Avec tous les efforts que nous avons faits depuis des années, c’est un rêve qui se réalise enfin» -Aliona Tolico, résidente du Domaine Renaissance. Alors qu’il avait présenté un premier projet aux citoyens en 2015, le promoteur a décidé de retourner les informer du nouveau projet, qui a subi des modifications importantes pour ce qui touche la future coopérative d’habitation. «Il y a eu peu de changements, outre la coopérative. Il y a le même nombre de logements, mais nous avons changé l’aménagement et nous avons diminué le nombre d’étages pour l’un des bâtiments de sept à trois étages», explique Cédric Constantin, du Groupe Mach. Une décision qui a beaucoup plus à une voisine du projet. «Je suis contente que l’immeuble devant chez nous ne dépasse pas les quatre étages. Je n’aurai pas alors de problème d’ensoleillement ni de difficulté à vendre ma maison, si je décide de la vendre dans le futur», souligne Maria Cecere, résidente du boulevard Robert. Le chantier Qui dit démolition dit automatiquement poussière, bruit, circulation, trafic et d’autres conditions de chantier qui pourraient incommoder les résidents et les voisins du site. Plusieurs ont soulevé leur inquiétude concernant la poussière et le bruit, mais le promoteur s’est fait rassurant. «On nous a confirmé que la démolition se ferait en hiver. Étant donné que les fenêtres sont fermées, ça va bloquer la poussière et diminuer le bruit», mentionne M. Zakaria. Le promoteur a également mis en place sept mesures pour apaiser les éléments nuisibles de chantier, notamment en limitant la circulation des camions sur le boulevard Viau, en aménageant un stationnement pour les employés du chantier sur le site pour ainsi diminuer le stationnement sur rue ainsi qu’en limitant l’exécution des travaux de 7h à 18h, les jours de semaine. L’arrondissement de Saint-Léonard organise une consultation publique le 27 février, dès 17h30, à la bibliothèque de Saint-Léonard (8420, boulevard Lacordaire) afin de présenter le projet aux Léonardois et avoir leur opinion.
  12. Projet de condos pour un terrain vague de la rue Jarry Par Audrey Gauthier TC Media Un terrain abandonné de la rue Jarry pourrait accueillir le projet Cité centrale du Groupe Magri. Un terrain vague de la rue Jarry pourrait faire place à six immeubles à condos au cours des prochaines années. Le Groupe Magri s’est procuré le terrain de la rue Jarry, entre les rues Malouin et Napoléon-Desmarchais, afin d’y construire 278 condominiums. «Nous voulons créer un projet sécuritaire, moderne et à l’image des gens résidant dans le secteur afin que celui-ci s’intègre bien dans le quartier. Les condos seront de bonne qualité et abordables», souligne Tony Magri, copropriétaire du Groupe Magri. Un stationnement de 356 espaces serait également construit sur le site, ainsi que sous les immeubles d’habitation. «Le ratio de l’arrondissement est de 0,5 place de stationnement par condo et nous l’avons triplé afin de répondre aux besoins des résidents et de leurs visiteurs», mentionne Tony Magri. Un aperçu du projet immobilier pensé par le Groupe Magri. Actuellement, seulement des immeubles de trois étages sont permis dans ce secteur. Le Groupe Magri a déposé une demande de changement de zonage afin de permettre la construction d’immeubles de quatre et dix étages. L’entreprise immobilière a rencontré les citoyens le 22 juin afin de leur présenter leur projet, mais surtout récolter leurs commentaires et leurs idées. «Nous sommes très conscients des voisins. Nous sommes une entreprise de Saint-Léonard et on croit dans le quartier. Nous voulons rassurer la population dont nous avons à cœur les besoins», indique Joseph Magri, copropriétaire du Groupe Magri. Si le projet est accepté par l’arrondissement, il fera l’objet d’un processus de consultation formel mené par l’administration locale. Logements sociaux La «Stratégie d’inclusion de logements abordables dans les nouveaux projets résidentiels» oblige les promoteurs de nouveaux projets résidentiels de plus de 100 unités d’y inclure un minimum de 15% de logements sociaux. Sinon, ils devront remettre l’équivalent dans un Fonds du logement social. Le Groupe Magri ne compte pas construire de logement social sur son site de la rue Jarry. Il versera, en contrepartie, une somme «substantielle» à l’arrondissement pour la construction future de logement social à Saint-Léonard. ________________ Une pétition pour bloquer un projet de condos à Saint-Léonard Journal Métro by Audrey Gauthier Une trentaine de voisins du futur complexe immobilier de la rue Jarry ont déposé une pétition pour empêcher le projet de voir le jour dans sa forme actuelle. Des résidents du 7980, rue Malouin, ont signé la pétition, car le projet va, entre autres, augmenter le trafic sur la rue Jarry et par le fait même affecter la sécurité des enfants du secteur, diminuer le nombre d’espaces de stationnement disponibles et nuire à la qualité de l’air. Le Groupe Magri s’est procuré le terrain vague situé sur la rue Jarry, entre les rues Malouin et Napoléon-Desmarchais, pour y construire un complexe immobilier de 278 condominiums. Selon les plans présentés cet été, les habitations seraient réparties dans six bâtiments d’une hauteur de quatre et 10 étages, un autre point qui dérange les signataires, qui craignent alors une diminution de leurs heures d’ensoleillement. En juin, le Groupe Magri avait rencontré des Léonardois pour leur présenter leur projet et obtenir leurs commentaires sur celui-ci. Il est ensuite retourné à la table à dessin. «Il y a eu des changements ici et là depuis la réunion. Nous avons plusieurs options sur la table et nous travaillons avec la Ville pour arriver à quelque chose qui a de l’allure pour tout le monde», indique Joseph Magri du Groupe Magri, précisant que le terrain ne restera pas vide. Les pétitionnaires sont ouverts à rencontrer tous les partis pour mettre en place une proposition qui plairait à tous. Mais, ils se disent prêts à intenter des recours légaux contre le Groupe Magri et l’arrondissement si le complexe ne leur convient pas. Le projet n’a pas «encore» reçu l’approbation du conseil d’arrondissement. Il est actuellement à l’étude au Comité consultatif d’urbanisme de Saint-Léonard. «La pétition est prise en compte par l’arrondissement, et ce, au même titre que les commentaires qui ont déjà été émis par les résidents du secteur lors de la séance d’information tenue par le promoteur», informe l’administration locale. Il reste encore quelques étapes avant l’approbation du projet par les élus, notamment une consultation publique organisée par l’arrondissement de Saint-Léonard.
  13. En faisant ma grande tournée j'ai remarqué cette affiche sur un terrain qui présentement occupé par un commerce ***. Le commerce semble fermer depuis quelques temps. Nous sommes sur Jean-Talon est, dans St-Léonard.
  14. La caverne de Saint-Léonard deviendrait le «Centre de la Terre» La caverne de Saint-Léonard pourrait devenir un site d’attraction scientifique et éducatif, dans la même veine que le Biodôme et le Planétarium, selon la Société de spéléologie du Québec qui compte faire de ce site le «Centre de la Terre». «Alors que le Planétarium permet d’en apprendre davantage sur l’espace […] le « Centre d’interprétation de la Terre » aura comme mission d’expliquer aux visiteurs la formation des calcaires ordoviciens des basses-terres du Saint-Laurent et les mouvements de glaciers», explique le dossier de projet consulté par TC Media. Formé il y a 10 000 ans, le site caverneux qui se trouve en plein cœur de la métropole est géré par la Société de spéléologie du Québec. Chaque année, 1500 à 2500 visiteurs explorent cette caverne longue de 35m. C’est ce succès que l’organisme souhaite utiliser comme rampe de lancement pour mettre en place un projet d’envergure. «Au cours des dernières années, nous n’avons pas réussi à répondre à la demande. Nous voudrions faire quelque chose de plus gros pour mettre en valeur la grande histoire géologique du site», indique François Gélinas, directeur général de l’organisme. La vision Le nouveau centre d’interprétation serait ouvert à l’année et offrirait des salles présentant des expositions permanentes et temporaires. Actuellement, le site n’est accessible que du mois de mai au mois d’août, en raison de la main-d’œuvre, qui est composée de guides étudiants, et des conditions météorologiques. La neige et le froid ne permettent pas d’ouvrir la caverne par temps froid. De nouveaux aménagements, dont une salle étanche et l’agrandissement du pavillon du parc Pie-XII, devraient être réalisés pour permettre d’ouvrir plus de six mois par année. «Il nous faut un sas afin d’éviter que des chocs thermiques cassent la roche de la grotte. De plus, avec l’agrandissement du pavillon, nous pourrions y déménager et y faire de l’animation», explique M. Gélinas. D’autres cavernes qui demeurent inexploitées pour le moment à Saint-Léonard pourraient également être aménagées, dont celle de la rue du Saguenay. «C’est une deuxième étape. La caverne Saguenay est située dans un secteur résidentiel, et nous voudrions sonder les voisins pour nous assurer de ne pas les déranger lors de nos visites», souligne le directeur général. Le coût de la construction de cette structure n’est pas encore connu. Toutefois, l’organisme estime qu’il faudrait environ 250 000$ pour mettre en place les expositions et acheter de l’équipement. Ce montant n’inclut pas les travaux au pavillon ni la construction du sas. Les premiers pas Afin de réaliser son projet, la société souhaite y aller graduellement. Dès cet été, elle doublera son nombre de visites, passant de trois à six visites par jour. M. Gélinas espère atteindre les 30 000 visiteurs si le site est accessible à l’année. L’organisme devrait rencontrer l’arrondissement de Saint-Léonard, notamment pour la question des travaux au pavillon, au cours des prochaines semaines. De plus, il compte également commencer les démarches pour trouver du financement. «Si tout va bien, je nous donne cinq ans pour réaliser le projet», dit M. Gélinas. TC Media a tenté de joindre l’arrondissement de Saint-Léonard, mais sans succès. http://journalmetro.com/local/saint-leonard/actualites/919667/la-caverne-de-saint-leonard-deviendrait-le-centre-de-la-terre/
  15. 18 juin 2007 Les super poubelles, ce n'est pas le nom d'une nouvelle bande de super héros, mais bien celui de cinq nouvelles poubelles à grande capacité qui ont été installées au cours de la semaine dernière à divers endroits de Saint-Léonard. Robert L. Zambito, conseiller d'arrondissement, et Marcel Tremblay, membre du comité exécutif responsable de la propreté, ont d'ailleurs procédé au dévoilement de ces nouvelles installations le 14 juin dernier. Elles ont huit pieds de profondeur, elles sont robustes, faites à 50 % de matières recyclées et sont également protégées contre la rouille et à l'épreuve du feu. Achetées au coût de 1272 $ l'unité, ces poubelles ont été acquises grâce aux fonds supplémentaires d'Opération Montréal.Net. Selon Robert L. Zambito, elles permettront à l'arrondissement de réaliser des économies en temps et en argent, puisqu'elles seront vidées beaucoup moins souvent. « Elles sont tellement profondes qu'on ne devrait pas avoir à les vider plus d'une fois tous les deux ou trois mois. Elles sont ancrées à cinq pieds dans le sol et les déchets s'y entassent facilement et sans débordement. En plus, aucune odeur ne s'en échappe grâce à un couvercle muni d'une petite ouverture », mentionne-t-il. Une première L'installation de super poubelles dans Saint-Léonard est le premier projet de ce genre sur l'île de Montréal et Marcel Tremblay espère qu'il fera des petits dans les arrondissements voisins, voire même sur toute « notre grande île »! « J'espère que ce sera un argument de poids afin de convaincre les autres d'en installer aussi sur leur territoire », souligne-t-il. Pour le moment, tous les Léonardois sont invités à utiliser les nouvelles poubelles dont deux se trouvent près du centre Leonardo da Vinci, une près de l'école Laurier-Macdonald, une dans le parc Grandbois et la dernière, près de l'aréna Martin Brodeur.Les cinqs poubelles à grande capacité, installées au cours de la semaine dernière, sont une première sur l'île de Montréal.