Search the Community

Showing results for tags 'montréal-est'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 11 results

  1. Bonjour, J'aimerais avoir vos avis et vos information sur cette question, est-ce-que Montréal-Est est développable ? Avec la fermeture de Shell, nous aurons un immense terrain vague, en y ajoutant les terrains de la Texaco et autres qui ont fermé, c'est un MEGA terrain de jeu pour l'urbanisme. Voici un plan vite fait, ou j'inclus la carrière LaFarge dans les terrains. J'ai calculé la superficie, elle est d'environ 5.4 km carré. (3.2km X 1.7km) Est-ce-que ces terrains sont récupérables ou ils sont contaminés au max ? sachant que le pétrole était dans des réservoirs, ça ne devrait pas être trop contaminé, si je ne me trompe pas ?
  2. 109 villes, villages et réserves indiennes: Anjou Ville Baie-d'Urfé Ville Beaconsfield Ville Beauharnois Ville Bellefeuille Ville Beloeil Ville Blainville Ville Boisbriand Ville Bois-des-Filion Ville Boucherville Ville Brossard Ville Candiac Ville Carignan Ville Chambly Ville Charlemagne Ville Châteauguay Ville Côte-Saint-Luc Cité Delson Ville Deux-Montagnes Ville Dollard-des-Ormeaux Ville Dorval Cité Gore Canton (municipalité de) Greenfield Park Ville Hampstead Ville Hudson Ville Kahnawake 14 Réserve indienne Kanesatake Réserve indienne Kirkland Ville La Plaine Ville La Prairie Ville Lachenaie Ville Lachine Ville Lafontaine Ville LaSalle Ville L'Assomption Ville Laval Ville Lavaltrie Village Le Gardeur Ville LeMoyne Ville Léry Ville Les Cèdres Municipalité L'Île-Bizard Ville L'Île-Cadieux Ville L'Île-Dorval Ville L'Île-Perrot Ville Longueuil Ville Lorraine Ville Maple Grove Ville Mascouche Ville McMasterville Municipalité Melocheville Village Mercier Ville Mirabel Ville Montréal Ville Montréal-Est Ville Montréal-Nord Ville Montréal-Ouest Ville Mont-Royal Ville Mont-Saint-Hilaire Ville Notre-Dame-de-l'Île-Perrot Municipalité Oka Municipalité Otterburn Park Ville Outremont Ville Pierrefonds Ville Pincourt Ville Pointe-Calumet Municipalité Pointe-Claire Ville Pointe-des-Cascades Village Repentigny Ville Richelieu Ville Rosemère Ville Roxboro Ville Saint-Amable Municipalité Saint-Antoine Ville Saint-Antoine-de-Lavaltrie Paroisse (municipalité de) Saint-Basile-le-Grand Ville Saint-Bruno-de-Montarville Ville Saint-Colomban Paroisse (municipalité de) Saint-Constant Ville Sainte-Anne-de-Bellevue Ville Sainte-Anne-des-Plaines Ville Sainte-Catherine Ville Sainte-Geneviève Ville Sainte-Julie Ville Sainte-Marthe-sur-le-Lac Ville Sainte-Thérèse Ville Saint-Eustache Ville Saint-Hubert Ville Saint-Isidore Paroisse (municipalité de) Saint-Jérôme Ville Saint-Joseph-du-Lac Municipalité Saint-Lambert Ville Saint-Laurent Ville Saint-Lazare Paroisse (municipalité de) Saint-Léonard Ville Saint-Mathias-sur-Richelieu Municipalité Saint-Mathieu Municipalité Saint-Mathieu-de-Beloeil Municipalité Saint-Philippe Municipalité Saint-Placide Municipalité Saint-Sulpice Paroisse (municipalité de) Senneville Village Terrasse-Vaudreuil Municipalité Terrebonne Ville Varennes Ville Vaudreuil-Dorion Ville Vaudreuil-sur-le-Lac Village Verdun Ville Westmount Ville
  3. Pour les intéressés, la flamme olympique est dans la région de Montréal cette semaine : http://www.vancouver2010.com/fr/plus-information-2010/relais-de-la-flamme-olympique/carte-interactive-du-parcours-du-relais-de-la-flamme-olympique/ Lundi 7 décembre ... Sorel-Tracy Varennes Ste-Julie Mont-St-Hilaire Beloeil McMasterville St-Basile-le-Grand St-Bruno-de-Montarville Boucherville Longueuil Mardi 8 décembre St-Lambert Greenfield Park Longueuil Brossard Chambly Iberville St-Jean-sur-Richelieu La Prairie Candiac St-Constant Kahnawake Châteauguay Mercier Beauharnois Salaberry-de-Valleyfield St-Lazarre Hudson Vaudreuil-Dorion Pincourt St-Anne-de-Bellevue Baie-d'Urfé Beaconsfield (Mercredi 9 décembre Mont-Tremblant) Jeudi 10 décembre Montréal-Est Mascouche Terrebonne Bois-des-Filion Lorraine Rosemère Blainville Ste-Thérèse Boisbriand Ste-Marthe-sur-le-Lac Deux-Montagnes St-Eustache Laval Dollard-des-Ormeaux Kirkland Pointe-Claire Dorval Montréal-Ouest Côte-St-Luc Hampstead Westmount Mont-Royal MONTRÉAL Vendredi 11 décembre Repentigny L'Assomption Joliette Crabtree St-Jacques St-Lin-Laurentides St-Anne-des-Plaines Mirabel St-Jérôme Lachute ...
  4. La société en commandite annonce la cessation définitive des opérations de ses usines de Varennes et de Montréal-Est, au Québec. Pour en lire plus...
  5. Endroit : 8 sites d'entrée dans la ville Ville : Montréal-Est, Québec Date : 2014-2015 Client : Ville de Montréal Est Collaborateurs : Intégral Jean Beaudoin ( Jean Beaudoin, Myriam Leclair, Corinne Deleers, Emmanuelle Beaupère, Enseignes Perfection) SIGNALÉTIQUE TERRITORIALE DE LA VILLE DE MONTRÉAL-EST : LES PORTAILS, LES DIRECTIONNELS ET LA VALORISATION DES ESPACES EXCEPTIONNELS DE LA VILLE Le projet a pour objectif de consolider la présence de la ville de Montréal-Est sur le territoire de l’île de Montréal. Au-delà de marquer les entrées et les sorties de la ville pour les voyageurs en transit sur les 4 axes est-ouest, le concept proposé vise à révéler les lieux et les paysages exceptionnels de la ville et inviter les visiteurs en traversée, et surtout les citoyens, à les visiter, le redécouvrir et les redynamiser. VISION D’ENSEMBLE La ville comporte deux zones distinctives, le secteur résidentiel et le secteur industriel.Il existe une distinction importante entre les paysages sur la rive du fleuve et ceux du secteur industriel dont les univers étonnant des carrières, des « champs de réservoirs », des raffineries et des hangars de la Seconde Guerre.Afin d’irriguer le territoire, nous proposant de superposer aux traversantes ( A40, Sherbrooke, Notre-Dame ) une GRANDE BOUCLE qui sera le trait d’union entre les paysages exceptionnels de la ville. En déploiement progressif vers l’ouest, au rythme de la revitalisation, la boucle s’appuiera sur les axes Est-Ouest de la rue Broadway et du futur boulevard Versailles. Envoyé de mon iPad avec Tapatalk
  6. La Société de développement Angus lance un vaste projet pour transformer des terrains d’anciennes raffineries de l’est de Montréal en quartier résidentiel et commercial. TVA Nouvelles a appris que le promoteur immobilier, notamment à l'origine des Shops Angus, entend revitaliser un secteur abandonné et négligé de la métropole. «Ici, c'est des terrains, d'anciennes raffineries, ça fait 25, 30 ans que c'est fermé, affirme Christian Yaccarini, président de la Société de développement Angus. C'est là, mais il ne se passe rien. On le voit, le potentiel brut de développement, il existe.» Avec ce projet, qu’il veut développer sur un horizon de 20 à 25 ans, M. Yaccarini veut en quelque sorte reproduire ce qu'il a développé avec les Shops Angus il y a 20 ans. «C'était un terrain contaminé avec des conteneurs, et surtout une désolation», explique le promoteur, en parlant du projet qu’il a développé dans l’arrondissement de Rosemont-La Petite-Patrie. Aujourd'hui, de jeunes familles y ont élu domicile, tout comme une soixantaine d'entreprises. «Il y a 25 ans, je faisais venir des développeurs immobiliers sur Angus, et ils me disaient d'oublier ça, souligne Christian Yaccarini. Qu'il n’y avait rien à faire.» Les Shops Angus sont donc un modèle pour son projet de développement dans l'est de Montréal. Le promoteur interpelle désormais les partis en campagne électorale. «L'ouest de Montréal a obtenu l'échangeur Turcot, le pont Champlain, le REM, fait-il remarquer. On a besoin de l'équivalent dans l'est de Montréal.» Christian Yaccarini et son équipe ont identifié plusieurs terrains vagues potentiels. Depuis un an, ils sont en pourparler avec les arrondissements pour finaliser ce vaste projet de développement. https://www.tvanouvelles.ca/2018/09/05/un-projet-immobilier-denvergure-dans-lest-de-montreal
  7. Shell songe à quitter le Québec Publié le 08 juillet 2009 à 15h42 | Mis à jour à 15h44 Le géant pétrolier Royal Dutch Shell songe à fermer sa raffinerie de Montréal et à se départir de son réseau de stations-service au Québec et dans les Maritimes. Une révision stratégique de ces activités est en cours actuellement chez Shell, dont l'issue pourrait être la fermeture de la raffinerie, ont appris avec stupéfaction aujourd'hui les employés de la raffinerie de Montréal-Est. Parmi les options examinées figurent la vente de la raffinerie en tout ou en partie, sa transformation en terminal pétrolier ou la fermeture pure et simple. La raffinerie de Shell emploie 550 personnes à Montréal. L'entreprise possède deux autres raffineries, à Sarnia en Ontario et à Fort Saskatchewan Alberta. Shell songe aussi à de départir de son réseau de distribution d'essence au Québec et dans les Maritimes.
  8. Un projet de 8 ou 9 étages (le podium semble avoir 2 étages de stationnement) qui va remplacer une église à Montréal-Est. Il y aura des commerces au rez-de-chaussée. L'état actuel du site: https://www.google.ca/maps/@45.6303151,-73.4963776,415m/data=!3m1!1e3
  9. Les terrains de l’ancienne raffinerie de Montréal-Est sont officiellement en vente Huit millions de pieds carrés sont désormais disponibles pour le développement dans L’Est de Montréal. La pétrolière Shell Canada, propriétaire de l’ancienne raffinerie de Montréal-Est, a annoncé, ce mardi, la mise en vente d’une partie de ses terrains à usage industriel ou commercial. Une manne d’investissement et de développement, selon les acteurs économiques du secteur. Exploitables dès 2017, ces terrains d’une superficie équivalente à 105 terrains de soccer sont situés au 10501 de la rue Sherbrooke sur les territoires de la Ville de Montréal-Est et de l’arrondissement d’Anjou. Répartie en 4 zones, dont trois au nord, le long de l’Autoroute 40 et une au sud, la vaste étendue sera accessible à partir de la rue Sherbrooke. Des démarches sont entamées avec le courtier immobilier Cushman & Wakefield afin de trouver un acquéreur, qui en tant que promoteur ou développeur immobilier, pourra donner une deuxième vocation au site. « Un terrain de cette ampleur ne se voit pas tous les jours, explique Erik Langburt, vice-président de Cushman & Wakefield. Ces 8 millions de pieds carrés, près du centre-ville et des infrastructures de transport vont répondre au grand besoin d’espaces pour le développement commercial ou industriel majeur sur l’île de Montréal », ajoute-t-il. Shell et Cushman & Wakefield n’ont pas souhaité révéler l’estimation du prix du terrain, laissant ainsi au marché le soin de faire leur propre évaluation des terrains. Depuis la mise en marché des terrains ce mardi, Erik Langburt semble déjà crouler sous les propositions. Plusieurs critères ― que ce dernier n’a pas voulu révéler ― permettront de sélectionner les promoteurs. Il a toutefois affirmé qu’ils étaient « ouverts à tous types de développement; même à un centre d’achats ». Un élan pour l’économique durable dans l’Est « On se dit qu’il y a des opportunités qui s’offrent à nous, commente Dimitri Tsingakis, directeur général de l’Association industrielle de l’Est de Montréal (AIEM). Nous souhaitons qu’il y ait une synergie industrielle pour établir des perspectives durables et respectueuses de l’environnement dans notre secteur », soutient-il. Une optique partagée par le maire de Montréal-Est, Robert Coutu, qui déclare : « Il ne faut pas oublier que le processus de décontamination [des terrains] s’est effectué sur le site, évitant ainsi beaucoup de transport et de GES. Shell dépasse les plus hauts standards exigés dans l’industrie et c’est à leur honneur de respecter leurs engagements envers la communauté. Nous sommes en relation constante depuis le début de mon premier mandat et nous sommes fiers du travail effectué jusqu’à présent. » Le maire de Montréal-Est a également souligné que de « nouvelles entreprises émergentes de calibre mondial » pourront s’implanter générant ainsi de nouveaux emplois et revenus assurant ainsi une « prospérité et une sécurité financière à long terme pour le secteur. » Du côté de la Chambre de Commerce de l’Est de Montréal, Isabelle Foisy, présidente-directrice générale de l’institution, se réjouit également de « cette grande opportunité ». Des plans et des projets pour les futurs promoteurs sont d’ores et déjà envisagés par la Chambre, selon cette dernière. « Quand la raffinerie a fermé ses portes, c’était un moment difficile, car Shell représentait un employeur de choix. Nous sommes très heureux que Shell ait pu réagir aussi rapidement pour décontaminer ses sols et rendre disponibles ses terrains », s’enthousiasme la présidente. http://journalmetro.com/local/pointe-aux-trembles-montreal-est/actualites/980376/les-terrains-de-lancienne-raffinerie-de-montreal-est-sont-officiellement-en-vente/
  10. Selon une nouvelle émise par le Journal La Presse, la Raffinerie Shell de Montréal-Est serait sur le point d'être sous les piques des démolisseurs. Cette raffinerie, fondée en 1932, constitue un patrimoine culturel important pour le Québec puisqu'il s'agit de la seule unité de raffinage du pétrole ayant une aussi grande profondeur historique. Dans le paysage de Montréal depuis 80 ans, la raffinerie pourrait disparaitre dans les prochains mois. Cette mauvaise nouvelle reste encore floue sur la quantité de démolition. Est-ce qu'il y aura des efforts de conservation des bâtiments de briques rouges sis sur la rue Sherbrooke-Est ?! Est-ce que nous pourrons conserver au moins une unité de la raffinerie afin de rendre hommage à cette époque industrielle pétrolière dans l'Est de Montréal ? Bref, que des questions à se poser sur le sujet ! (1932-2012) Shell: la démolition de la raffinerie va commencer Les travaux de démantèlement et de démolition de l'ancienne raffinerie de Shell à Montréal-Est débuteront sous peu, a annoncé mardi la multinationale. Dans un communiqué, Shell a indiqué avoir choisi l'entreprise de services environnementaux Delsan-AIM, de Montréal, pour effectuer les travaux, dont les coûts n'ont pas été divulgués. Dans le cadre de l'entente, Delsan-AIM achètera puis revendra les réservoirs, la tuyauterie et les autres équipements de raffinage ayant une valeur marchande en vue de leur réutilisation ailleurs dans le monde. Les éléments qui ne trouveront pas preneur seront recyclés. Shell et Delan-AIM prévoient que les travaux s'échelonneront jusqu'à la fin de 2014. Quant à la restauration du terrain de la raffinerie, elle doit avoir lieu au printemps 2013. Québec a autorisé le démantèlement de la raffinerie en juin 2011. Le gouvernement avait conclu que la fermeture des installations n'allait pas entraîner de pénurie puisque les deux autres raffineries de la province ont une capacité totale de 400 000 barils par jour, soit 40 000 barils de plus que la consommation québécoise quotidienne. La raffinerie de Shell, qui a cessé ses activités en novembre 2010, donnait du travail à environ 800 personnes. Le syndicat des employés a multiplié les efforts pour bloquer sa fermeture, mais en vain.
  11. Certains signes indiquent que le conflit à la raffinerie de Petro-Canada à Montréal-Est, qui vient de fêter son premier anniversaire, tire peut-être à sa fin. Pour en lire plus...