Search the Community

Showing results for tags 'le-sud-ouest'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 100 results

  1. D'après mes sources, un projet de 8 étages verrait le jour prochainement sur le site situé au nord-est de l'intersection de Ottawa et Eleanor. Je ne suis pas sur du nom mais ca pourrait être la phase 7 du groupe qui construit Le Murray et le W phase 3 , 4 et 5. Mais ou donc serait la phase 6 ? .......Peut-être à l'Ile des sœurs, selon mes sources.... ...À suivre !
  2. http://www.lobby.gouv.qc.ca/servicespublic/consultation/AfficherSommaire.aspx?NumeroInscription=AoaYaFRlajAXI47R1YxffA%3d%3d
  3. Parc-nature Turcot - La falaise On n'en parlait dans le fil de Turcot. Je crois que le projet mérite son propre fil.
  4. Nouveau projet de condos à Griffintown, aucun détail sur l'emplacement ou le nombre d'étages mais selon le croquis fait a la main sur leur Facebook c'est un dizaine d'étages. On peut s'inscrire sur leur liste VIP Amati Condominiums
  5. ÎLOT 11 I 1040, RUE WELLINGTON LOCATIF: 300 APPARTEMENTS RENTAL: 300 APARTMENTS COMMERCIAL: 95 000 p.c. / COMMERCIAL: 95,000 sq.ft. EN OPÉRATION: À DÉTERMINER / IN OPERATION: TBD ÉTAPE DU PROJET: PRÉLIMINAIRE PROJECT STAGE: PRELIMINARY
  6. Extrait authentique du procès-verbal d’une séance du conseil d'arrondissement Séance ordinaire du mardi 5 septembre 2017 Résolution: CA17 22 0328 Approbation d'un projet d'acte par lequel la Ville de Montréal acquiert aux fins d'aménagement d'un nouveau parc, un immeuble situé au 330, rue de la Montagne
  7. Beaucoup d'interventions durant la période de questions des citoyens du conseil d'arrondissement du Sud-Ouest concernant ce projet. En fait, le promoteur n'a fait qu'une demande de permis de démolition du bâtiment existant. Il n'a pas encore déposé les plans de son projet à l'arrondissement. http://journalmetro.com/local/sud-ouest/actualites/1962104/des-organismes-defendent-le-4700-rue-saint-ambroise/ 03/12/2018 Mise à jour : 3 décembre 2018 | 15:52 Des organismes défendent le 4700 rue Saint-Ambroise Par Justine Gravel Après une première séance spéciale, le 26 juin, le comité d'études avait refusé l'octroi du permis de démolition. Or, le 24 octobre, lors d'une seconde séance portant sur le même sujet à la suite du dépôt du projet immobilier, ils étaient toujours en réflexion. Photo : Justine Gravel (Journal Métro) Devant l’hésitation des élus quant à la démolition d’espaces à bureaux sur la rue Saint-Ambroise pour y construire un immeuble résidentiel, les organismes membres de la table de concertation Solidarité Saint-Henri (SSH) font circuler une lettre d’opposition à l’octroi d’un permis. Ceux-ci préféreraient que la bâtisse reste intacte et que des logements sociaux destinés aux femmes en détresse et aux mères monoparentales soient construits sur le stationnement adjacent. Après deux séances du comité d’études des demandes de permis de démolition, en juin et en octobre, l’arrondissement du Sud-Ouest a du mal à trancher sur l’avenir du 4700, rue Saint-Ambroise, un terrain d’une superficie de 15 330 m2. Les promoteurs immobiliers Groupe Quorum et les Développements du Canal souhaitent remplacer l’immeuble existant par plus de 400 unités de logement, dont 300 condos, un projet qui suscite de vives réactions chez les groupes communautaires. Malgré la promesse d’y inclure une centaine de logements sociaux, un centre de la petite enfance (CPE), une épicerie zéro déchet, un toit vert et un incubateur d’entreprises, ceux-ci croient qu’un tel projet ne répondrait pas aux besoins locaux. «L’arrivée d’autant de nouvelles résidences privées et non abordables contribuera directement à l’accroissement des inégalités sociales dans Saint-Henri et forcera la cohabitation de plus en plus difficile entre nouveaux arrivants et ménages à faible revenu», indique la coordonnatrice de SSH, Shannon Franssen. Pour Maxime Laporte, vice-président au développement chez Groupe Quorum, le projet répond aux besoins du quartier et a d’ailleurs l’appui d’organismes communautaires tels que Mission Bon Accueil et Logifem. «En dix ans, il y a eu seulement 12 nouveaux logements sociaux dans ce secteur de Saint-Henri. Donc, 100 logements, c’est une énorme croissance, dit-il. Quand l’intégration est bien pensée, la mixité se fait naturellement.» Les promoteurs sont d’ailleurs familiers avec le Sud-Ouest, puisqu’ils se trouvent derrière de nombreux projets, dont Le William dans Griffintown, Henri Condominiums et les Condos Monk. Contradiction La lettre ouverte en opposition à la démolition du bâtiment, qui a recueilli plus de 500 signatures jusqu’à présent, met également de l’avant la contradiction entre ce projet et les intentions des élus de Projet Montréal. «Si les élus permettaient la démolition du bâtiment, ils iraient à l’encontre de leurs propres orientations pour ce secteur, adoptées en avril passé», souligne Mme Franssen. Dans le Plan de développement urbain, économique et social (PDUES) Turcot, l’arrondissement entend préserver la vocation économique de l’immeuble de la rue Saint-Ambroise. L’arrondissement a refusé de se prononcer pour le moment quant aux raisons qui justifient son hésitation à approuver ou décliner la demande de permis. Les détails seront divulgués à l’occasion de la prochaine séance du comité d’études, prévue avant le congé des Fêtes. «Il ne s’agit pas d’un dossier facile, soutient Marie Otis, la directrice de cabinet du maire Benoit Dorais. La nouvelle réglementation prévoyant un usage à caractère économique tel qu’annoncé dans le PDUES n’a pas eu le temps d’être adoptée par le conseil avant le dépôt du projet par le propriétaire. Le projet est donc conforme à la réglementation actuelle qui prévoit des usages mixtes.» Les locataires de la bâtisse, le Réseau-Bureautique et les Studios Saint-Ambroise, ont préféré garder le silence face à cette situation en raison des négociations en cours avec les nouveaux propriétaires du bâtiment. Il est envisagé qu’ils soient relocalisés dans le secteur Cabot, un quartier industriel du Sud-Ouest.
  8. Anyone seen any renderings of this project? Rumour is that developpement mcgill is behind it. http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARR_SO_FR/MEDIA/DOCUMENTS/DOCUMENT%20INFO%20PIXCOM.PDF
  9. Bureau des ventes en construction (entre le Noca et le bureau des ventes des condo des Bass)
  10. à propos du terrain que la Ville a proposé à la CSDM pour construire une école On semble revenir à un projet de logement social... Communiqué de presse de la Ville : http://www.newswire.ca/fr/news-releases/valerie-plante-fait-dun-autre-engagement-electoral-une-realite---la-ville-de-montreal-va-de-lavant-avec-un-projet-doccupation-temporaire-de-batiments-inoccupes-662624853.html Valérie Plante fait d'un autre engagement électoral une réalité - La Ville de Montréal va de l'avant avec un projet d'occupation temporaire de bâtiments inoccupés SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif Déc. 07, 2017, 16:53 ET MONTRÉAL, le 7 déc. 2017 /CNW Telbec/ - Les membres du comité exécutif ont approuvé, lors de leur réunion hebdomadaire, un premier projet pilote d'occupation temporaire d'un édifice municipal vacant du quartier Griffintown. Cette initiative, baptisée Laboratoire transitoire, se déploiera grâce à l'apport de l'Atelier Entremise et pourrait mener à l'aménagement d'ateliers d'artistes, à l'arrivée d'entreprises sociales en démarrage ou à tout autre projet pilotés par des groupes ou des individus qui ont besoin d'espaces abordables. « En offrant l'accès à un bâtiment municipal pour accueillir le premier projet pilote d'urbanisme transitoire, notre administration assume son rôle de leader et de propriétaire exemplaire, comme elle s'était engagée à le faire dans le Plan d'action en patrimoine 2017-2022. Alors que plusieurs entrepreneurs, groupes communautaires, artistes et citoyens sont à la recherche de locaux pour mener à bien leurs projets, leur offrir d'occuper des bâtiments publics vacants de façon temporaire relève de la bonne gestion. Plutôt que de payer pour garder des bâtiments vides, nous allons encourager l'entrepreneuriat, le travail communautaire, la vie culturelle et la création d'emplois. Tout le monde en sortira gagnant », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante. La collaboration entre la Ville et l'Atelier Entremise pourra servir de modèle dans l'emploi transitoire des locaux vacants, tant publics que privés, sur le territoire montréalais. Les membres du comité exécutif ont ainsi autorisé l'attribution à l'Atelier Entremise d'un soutien financier de 192 532,80 $. Ce montant permettra, d'une part, d'accomplir des travaux de sécurisation dans les locaux prêtés par la Ville, situés au 204 et 206, rue Young, et d'amorcer la mise en œuvre du Laboratoire transitoire. Au terme du projet pilote d'occupation temporaire, à la fin de 2019, l'édifice municipal de la rue Young sera démoli pour faire place à un projet d'habitation sociale. « L'immeuble vacant offert par la Ville de Montréal est situé dans un secteur associé à l'innovation et où l'engagement social est au cœur de la vie des citoyens et citoyennes. C'est un bâtiment appelé à disparaître et tout désigné pour accueillir le premier projet d'urbanisme transitoire. Ce sera aussi l'occasion d'amorcer le développement d'outils et de façons de faire pour la poursuite de nouveaux projets en urbanisme transitoire. Nous sommes convaincus que ce projet pilote aura aura un impact structurant significatif sur le milieu urbain environnant », a déclaré le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest et président du comité exécutif de la Ville de Montréal, Benoit Dorais. « L'impact réel du Laboratoire transitoire se mesurera à divers niveaux, tant urbain, environnemental et social que communautaire, économique et patrimonial. Afin de soutenir cet impact positif et réduire le nombre de bâtiments vacants à Montréal, la Ville poursuivra le développement d'un répertoire des immeubles vulnérables, vacants ou à risque d'être démolis en vue de valoriser ce patrimoine à risque », a indiqué l'élue responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif, Christine Gosselin. L'Atelier Entremise, qui collaborera avec la Ville de Montréal pour le projet pilote qui se déploiera sur la rue Young, est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de développer et d'implanter des projets d'occupation temporaires et transitoires dans des bâtiments vacants et sous-utilisés, avec l'implication de groupes locaux. L'Atelier Entremise implantera le projet d'occupation transitoire dans l'immeuble de la rue Young en collaboration avec la Maison del'innovation sociale, la Fondation McConnell (Des villes pour tous) et la Ville de Montréal. Un appel de propositions sera lancé sous peu afin de déterminer quels projets verront le jour dans le bâtiment. Le Plan d'action en patrimoine 2017-2022 peut être consulté ou téléchargé sur le site de la Ville en cliquant ici. SOURCE Ville de Montréal - Cabinet de la mairesse et du comité exécutif
  11. Nouvel îlot du Bassins du Havre dédié à des logements/ateliers/condos abordables + commerces + place publique. Concept architectural :
  12. Projet résidentiel Dans le quartier Sainte-Marie, à côté de la piste cyclable sur René-Lévesque, prés du pont Jacques-Cartier
  13. Édifice Rodier Rénovation de l'édifice pour en faire le premier site destiné à l'entrepreneuriat culturel et créatif à Montréal
  14. Projet dans la Petite-Bourgogne, coin Dominion/Duvernay, en retrait de la rue Notre-Dame Ouest. http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_SOU_FR/MEDIA/DOCUMENTS/DOMINION_PRESENTATION_CA_3_MAI_PIIA.PDF ------ http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_SOU_FR/MEDIA/DOCUMENTS/DOMINION_230_LETTRE_RESIDENTS.PDF ------ Le terrain en avril 2009: https://www.google.ca/maps/@45.4836182,-73.5723409,3a,75y,278.69h,91.03t/data=!3m7!1e1!3m5!1sRMyLVVG-6Ikp-M1cR4djig!2e0!5s20150601T000000!7i13312!8i6656
  15. Le Sainte-Émilie est un projet de 18 condominiums de 1 à 3 chambres, allant de 657 à 1466 pi2, situé à proximité du canal de Lachine et du marché Atwater, dans le très recherché secteur du Sud-Ouest de Montréal. Livraison: décembre 2014 Plus d'information à la page: districtatwater.com Sainte-Émilie coin Bourget
  16. 02/12/2016 Mise à jour : 2 décembre 2016 | 16:42 Le bâtiment 7 reprendra vie en 2018 Par André Desroches TC Media <figure class="current-photo"> <figcaption> Le bâtiment est abandonné depuis le départ de l'entreprise Alstom en 2003. Photo: TC Media - Hugo Lorini <nav> Previous photo Next photo </nav> </figcaption> </figure> <figure> </figure> <figure> </figure> <figure> </figure> <figure> </figure> <figure> </figure> <figure> </figure> Le projet de recyclage à des fins communautaires du bâtiment 7 abandonné depuis 2003 prend forme. Une partie des anciens ateliers du CN, dans Pointe-Saint-Charles, abritera une microbrasserie, des ateliers pour s’initier au travail du bois ou du métal, mais surtout un magasin général. «Il offrira des denrées de première nécessité, qui sont rares dans cette partie du quartier considérée comme un désert alimentaire», note Gabrielle Gérin, présidente du conseil d’administration du Collectif 7 à Nous. L’organisme qui réunit des citoyens ainsi que des organismes travaille depuis sept ans en vue de l’ouverture en janvier 2018. Il a remporté récemment le premier prix dans la catégorie «Économie sociale» du concours entrepreneurial Propulse ton GSO de PME MTL Grand Sud-Ouest. Le bâtiment de deux étages situé à l’angle des rues Le Ber et Sainte-Madeleine totalise une superficie de 8550 mètres carrés. «Évaluée à 4 M$, la première des quatre phases de sa réhabilitation sera complétée dans un an», indique Judith Cayer, chargée de projet. Les premières installations occuperont une superficie de 1860 mètres carrés. Les aménagements incluent une place publique à l’avant du bâtiment, une ruelle verte et bleue ainsi que des jardins collectifs. CPE et maison de naissance La seconde phase du projet, dont la réalisation est prévue en 2018-2019, prendra la forme d’un pôle famille-santé. «Il y aura notamment un CPE de 80 places, une maison de naissance et des groupes de santé alternative», précise Judith Cayer. Un pôle alimentaire comprenant une serre, une cuisine et possiblement des animaux de ferme doit ensuite voir le jour en 2020. «Il y aura un vrai cycle alimentaire avec la production, la transformation, la distribution et la gestion des déchets. Ça ne s’est pas encore vu à Montréal», signale Mme Cayer. L’organisme Quartier Éphémère-Fonderie Darling prendra en charge la transformation de la dernière section de l’immeuble pour en faire un lieu dédié à l’art contemporain. Étape préliminaire Le bâtiment a été construit entre 1925 et 1950. Laissé à l’abandon depuis treize ans, il a été totalement négligé. La brique s’est détachée à plusieurs endroits, le toit coule, les infiltrations d’eau sont nombreuses. La phase initiale consiste donc à consolider l’ensemble de l’édifice. Les travaux de réparation de la toiture vont débuter le 5 décembre. Les ouvriers s’attaqueront ensuite à la maçonnerie et au dégarnissage du bâtiment. «Nous conservons la coquille et refaisons l’intérieur», résume Gabrielle Gérin. Ces travaux de réfection doivent être complétés d’ici l’été prochain. L’aménagement intérieur pourra alors commencer.
  17. Tout comme la phase 5, aucun rendu de l'extérieur. La forme est légèrement différente cependant. http://ghgriffintown.com/
  18. Redéveloppement du 4000, rue Saint-Patrick Un autre appel à projet/concours pour un terrain de la Ville de Montréal dans le cadre du C40 Reinventing Cities!! https://www.c40reinventingcities.org/fr/sites/sites-in-competition/4000-rue-saint-patrick-1389.html 4000 rue Saint Patrick Montréal, Canada A proximité du canal de Lachine et bénéficiant de l’attrait touristique qu’il représente, le site se trouve en plein cœur du secteur industriel Cabot, à l’entrée du nouveau prolongement de la Vérendrye. Cette position stratégique de porte d’entrée permet d’envisager un projet phare et ambitieux sur les quelque 32 800m² proposés, afin de contribuer à requalifier et dynamiser le secteur. Sur site se trouvent 3 bâtiments, dont un bâtiment historique ayant servi pour la construction de navires lors de la 2e Guerre Mondiale. Tandis que deux bâtiments secondaires seront à déconstruire, le bâtiment principal pourrait être réhabilité en partie, afin de donner une nouvelle occupation à ce lieu au riche héritage patrimonial. A proximité des pistes cyclables du canal Lachine et du boulevard de la Vérendrye qui le relient au centre-ville, et bénéficiant d’un accès direct à l’autoroute 15, le site se caractérise par une excellente ouverture avec front sur 3 rues. Il est également bien desservi par les transports en commun, avec 4 stations de métro à moins de 1,8 km de distance et 4 lignes d’autobus, dont une voie réservée sur la rue Saint-Patrick aux heures de pointe, facilitant la fluidité des autobus. Dans un secteur marqué par des activités industrielles et commerciales, et comportant plusieurs immeubles patrimoniaux, le site présente des enjeux spécifiques en termes de réhabilitation du sol et protection patrimoniale, qui devront être particulièrement pris en compte dans la stratégie environnementale des proposants. Un peu d'info sur le l'histoire du site via la page Facebook d'Anne-Marie Sigouin, conseillère municipale du district : Bonjour ! Aux résidentEs, organismes, artistes, artisans, entrepreneurs de St-Paul -Émard, du Sud-Ouest et des quartiers riverains du Canal de Lachine : voici les détails concernant la séance d’information sur le concours d’architecture international pour le redéveloppement du 4000 St-Patrick. Situé dans l’ancien secteur industriel Cabot, ce complexe est le dernier témoin de l’effort de guerre sur les rives du Canal de Lachine, la portion la plus ancienne ayant été construite pour y installer la Canadian Power Boat Company en 1940. On y a d’abord produit des “speed boats” destinées aux troupes alliées durant la Seconde Guerre mondiale, puis des pièces d’avion et autres embarcations. Cette usine est devenue manufacture de jouets en 1947 et a fermé ses portes en 1965. Une quinzaine d’artistes y avaient des ateliers au début des années 2000 et l’administration Tremblay les avait évincés en 2011, alors qu’elle comptait y établir un clos de voirie, celui du Sud-Ouest devant être démoli pour faire place au nouvel échangeur Turcot. Des sols trop fortement contaminés ont fait tomber le projet et l’administration Coderre était en voie de vendre le site au plus offrant en 2017. Peu de temps après l’élection de Projet Montréal à la mairie, nous nous sommes assurés de stopper les démarches de vente du complexe. Dans la dernière année, à l’initiative du maire Dorais, nous avons saisi l’opportunité de présenter le 4000 St-Patrick au concours international “C-40 Reinventing Cities”, visant à réaliser des projets d’architecture urbaine innovants, carbo-neutres et durables - et la proposition de Montréal a été l’une des 28 candidatures retenues ! Le moment est donc venu de s’impliquer dans le processus - soyez nombreux aux séances d’information du 26 mars prochain !