Search the Community

Showing results for tags 'griffintown'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Real estate projects
    • Proposals
    • Going up
    • Completed
    • Mass Transit
    • Infrastructures
    • Cultural, entertainment and sport projects
    • Cancelled projects
  • General topics
    • City planning and architecture
    • Economy discussions
    • Technology, video games and gadgets
    • Urban tech
    • General discussions
    • Entertainment, food and culture
    • Current events
    • Off Topic
  • MTLYUL Aviation
    • General discussion
    • Spotting at YUL
  • Here and abroad
    • City of Québec
    • Around the province of Québec.
    • Toronto and the rest of Canada
    • USA
    • Europe
    • Projects elsewhere in the world
  • Photography and videos
    • Urban photography
    • Other pictures
    • Old pictures

Calendars

There are no results to display.

There are no results to display.

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


About Me


Biography


Location


Interests


Occupation


Type of dwelling

Found 100 results

  1. Parc archéologique de la Pointe-des-seigneurs
  2. Je n'ai pas trouvé de fil pour ce projet en développement au coin sud-ouest de l'intersection de la rue Murray et William. Le bâtiment partagera l'ilot avec la coop en construction. http://cutcorp.ca/griffintown.html
  3. Quel chance donnez vous que ce projet se réalise? -------------------------------------------- What chance do you think this project has of getting built?
  4. U.S. firm plans private hospital in Griffintown Jason Magder Montreal Gazette Wednesday, February 06, 2008 An American company that specializes in medical tourism is planning to set up a private hospital at the southeast end of Griffintown. The company is hoping to occupy at least 24 stories of office space as part of a construction project planned for the area bordered by the Peel Basin and the Bonaventure Expressway. Roland Hakim, one of the developers, wouldn't reveal the name of the medical tourism company, but said the health complex would serve mostly people travelling to undergo medical procedures, such as knee and hip replacements, but could also serve people from this country. The hospital would have the same comforts as a four-star or five-star hotel, Hakim said. He added medical tourism is becoming very popular. People travel to undergo medical procedures, either because it's usually less expensive than doing it in their own countries, or they want to schedule a vacation around their recovery period. It would be part of a 2.8 hectare project that includes an intermodal station, for a planned tramway into Griffintown, as well as a train that is planned to link Montreal with the South Shore. The project also calls for a heli-port at the top of one of the towers where several helicopters can land. There would be a movie theater, shops, restaurants, conference rooms, office towers and a hotel. "It would be the first thing people see when they come to Montreal and we want it to be something nice," Hakim said. He said the first phase of the project, which includes the hospital, could be built in three years. However, Pierre Varadi, Hakim's partner in this project, and the president of Canvar, said nothing can be built before the Bonaventure Expressway is torn down and rebuilt at street level, a project still in the planning phase. "They say they will do it within four years, but I don't know if they will do it that quickly," he said. The development is one of many being planned for the area. Canada Lands is expected to present a proposal later this year to redevelop the defunct Canada Post sorting station. The massive project would cover about 11 hectares of land and would be built just east of the 10.2 hectare project proposed in November by the company Devimco. Hakim said development of Griffintown is inevitable. "The downtown core has to expand and the only place it can expand is further south," he said. "This will become the new downtown core."
  5. Bonjour, Je suis une nouvelle entrepreneure et je réfléchis à ouvrir un café équitable à Griffintown. Est-ce quelque chose qui vous intéresse? Viendrais-vous prendre un café le matin/soir et weekend? Avez-vous des suggestions à me donner? Merci,
  6. http://blogue.onf.ca/blogue/2015/05/21/montreal-dhier-aujourdhui-films-onf/ Montréal de 1940 à aujourd’hui à travers les films de l’ONF Films Documentaire | 21 mai 2015 par Emilie Nguyen Des années 1940 à aujourd’hui, la ville de Montréal a fait l’objet de nombreux films de l’ONF. En fouillant dans la collection, force est de constater que la cité aux cent clochers a été la muse de plusieurs cinéastes, tels que Jacques Giraldeau, Jacques Leduc, Hubert Aquin, Luc Bourdon et Michel Brault. Chacun à leur manière, ils nous ont donné à voir la ville dans un style cinématographique propre à leur démarche et à leur époque. Objectif-Expo-67-tv-big Image tirée du film Objectif 67 En raison de mon obsession pour l’ordre et la chronologie, j’ai rassemblé quelques-uns de ces titres de manière à pouvoir suivre l’évolution de la ville à travers les décennies. Une occasion de replonger dans le Montréal des années 1940 et d’entreprendre une balade au parc Lafontaine sur une musique bucolique; d’être aux premières loges pour admirer les chars allégoriques du défilé de la Saint-Jean-Baptiste en 1959; de prendre le mini-rail pour revivre en couleur les heures merveilleuses de l’Expo 67; de revisiter le quartier Griffintown et les commerces du boulevard Saint-Laurent dans les années 1970; de contempler Montréal sous toutes ses coutures dans les années 1990, et de terminer le voyage par une flânerie interactive sur le Mont-Royal en compagnie de l’écrivain Dany Laferrière. Bon voyage temporel! 1940 La cité de Notre-Dame (1942) Avec ce documentaire passionnant, redécouvrez la ville de Montréal en 1942…et en couleur! Entrez dans le quotidien fourmillant de la métropole avant les gratte-ciel et les autoroutes. Déambulez parmi ses églises, ses vieux marchés, ses galeries d’art, ses universités, son aéroport, ses gares de triage et son port, guidé par une charmante narration. La Cité de Notre-Dame par Vincent Paquette, Office national du film du Canada Au parc Lafontaine (1947) Dans ce court métrage, voyez comment les Montréalais profitaient des beautés du Parc Lafontaine dans les années 1940. À l’époque où les ours noirs, les renards, les chats sauvages et les oiseaux de proie cohabitaient gaiement; où les enfants s’amusaient sous l’oeil attendri des parents, des amoureux, des promeneurs. On y rencontre des gens de tous les âges, tous les types, tous les genres, car chaque jour le tout Montréal se donne rendez-vous au parc Lafontaine… Au parc Lafontaine par Pierre Petel, Office national du film du Canada 1950 Au bout de ma rue (1958) Filmé par Michel Brault, ce charmant petit film raconte l’histoire d’un gamin vivant dans le centre-sud de Montréal qui profite d’un jour de congé pour prendre la poudre d’escampette. Suivez-le alors qu’il découvre le bord de l’eau, l’horizon élargi du grand fleuve Saint-Laurent et l’activité bouillonnante du port de Montréal, tel qu’il était en 1958. Au bout de ma rue par Louis-Georges Carrier, Office national du film du Canada Jour de juin (1959) Revivez les festivités de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal en 1959. Soyez aux premières loges d’une foule de 700 000 à 800 000 personnes pour voir passer les chars allégoriques, les fanfares d’un événement annuel qui rappelle à tout un peuple ses racines profondes. Jour de juin par ONFB, Office national du film du Canada 1960 À Saint-Henri le cinq septembre (1962) Réalisé par Hubert Aquin en 1962, ce grand classique impérissable du cinéma québécois nous fait visiter en 24 heures le quartier populaire de Saint-Henri à travers les images tournées par un collectif des plus grands cinéastes de l’époque. Le film a été inspiré par le roman Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy. À Saint-Henri le cinq septembre par Hubert Aquin, Office national du film du Canada Objectif 67 (1967) Évoquant les heures merveilleuses de l’Expo 67, ce film en couleur nous replonge au coeur de cet événement marquant dans la vie des montréalais. Dans sa course, la caméra prend le minirail, visite les îles, la Ronde, la Cité du Havre, envahit les pavillons, les restaurants, suit les clowns et capte la joie de la foule. Objectif : Expo 67 par William Brind, Office national du film du Canada 1970 Griffintown (1972) Le quartier Griffintown n’a pas toujours été le berceau de condominiums argentés et des jeunes gens branchés. Ce court métrage documentaire nous montre le quartier tel qu’il était dans les années 1970, ignoré et dévasté. Une population réduite mais opiniâtre s’acharne à y vivre et à lutter contre la tyrannie de l’industrie qui cherche à les exproprier. Griffintown par Michel Régnier, Office national du film du Canada Une rue de lait et de miel (1973) Tourné dans les années 1970, ce court métrage documentaire rend hommage au boulevard Saint-Laurent, artère principale de Montréal. Une rue qui demeure, pour nombre d’immigrants, l’endroit où s’est amorcée leur vie nouvelle. Dans cet excellent film, le cinéaste revisite la rue et les commerçants qui l’ont accueilli à l’âge de huit ans, lorsqu’il arriva au Canada avec ses parents. Une rue de lait et de miel par Albert Kish, Office national du film du Canada 1980 Albédo (1982) Mélangeant fiction et documentaire, ce long métrage établit un parallèle entre la vie du photographe David Marvin et l’histoire de Griffintown, un quartier de Montréal auquel il a consacré une partie de son œuvre. Albédo par Jacques Leducet par Renée Roy, Office national du film du Canada 1990 Les amoureux de Montréal (1992) Le cinéaste Jacques Giraldeau nous présente Montréal sous toutes ses coutures et dans tous ses replis… Montréal baignée dans toutes ses lumières, été comme hiver, revisitée par un cinéaste amoureux de ses rues, de ses ruelles, de ses quartiers, de ses parcs, de son fleuve, de ses églises, de ses édifices… Visages d’hier et d’aujourd’hui. Une ville disparate, de verre et de béton, façonnée par des architectes qui lui ont donné un corps et… une âme! Les amoureux de Montréal par Jacques Giraldeau, Office national du film du Canada 2000 La mémoire des anges (2008) À la fois documentaire, poème et essai, La mémoire des anges est une expérience unique permettant de revisiter la ville de Montréal des années 1950 et 1960, avec ses grandes figures, ses lieux emblématiques et ses citoyens ordinaires. Pour ce faire, le cinéaste Luc Bourdon a procédé à un assemblage d’archives et d’extraits tirés de 120 films produits par l’ONF. Un tour de force magistral! La mémoire des anges par Luc Bourdon, Office national du film du Canada 2010 Sacrée montagne (2010) Revisitez un des lieux les plus emblématiques de Montréal avec ce documentaire Web qui explore notre relation au sacré à travers le Mont-Royal. Dans cette courte vidéo tirée du projet, l’écrivain Dany Laferrière livre une réflexion sur la place du sacré dans l’histoire et l’imaginaire québécois, revivant pour l’occasion ses premiers pas dans ce Montréal que sa mère, depuis Port-au-Prince, appelait « la ville de Dieu ». Sacrée montagne – La métaphore de Montréal par Hélène de Billyet par Gilbert Duclos, Office national du film du Canada À Saint-Henri, le 26 août (2011) Tourné en 24 heures, À St-Henri, le 26 août rassemble quelques-uns des plus brillants cinéastes documentaires québécois d’aujourd’hui autour de cet ancien quartier ouvrier de Montréal. Dans un style cinéma direct, à l’affût des histoires qui font l’épaisseur d’une journée dans la vie quotidienne du quartier, ce film parcourt des trajectoires qui se côtoient ou se traversent tout en restant opaques les unes aux autres. Réalisé en 2010, ce film est un hommage à l’oeuvre collective d’Hubert Aquin, À Saint-Henri le cinq septembre. Il témoigne de la transformations d’un espace urbain resté profondément enraciné dans son passé industriel vibrant. La musique a été composée par le talentueux Patrick Watson. Le film est maintenant disponible en location. Pour le visionner, cliquez ici. À St-Henri, le 26 août – (Bande-annonce) par Shannon Walsh, Office national du film du Canada D’où je viens (2013) Dans ce superbe documentaire, le cinéaste Claude Demers (Les dames en bleu) revisite le quartier populaire de Verdun où il a grandi pour y interroger le mystère de ses origines. La ville et le fleuve Saint-Laurent constituent la toile de fond de cette ode à la vie et à la beauté du monde. Une œuvre libre et humaine, qui nous montre un visage de Verdun que vous n’avez jamais vu. Pour en savoir plus, lisez notre entretien avec le réalisateur. Le film est maintenant disponible en location. Pour le visionner, cliquez ici. D'où je viens – (Bande-annonce) par Claude Demers, Office national du film du Canada Et vous, quels sont vos films préférés de notre collection sur Montréal? À Saint-Henri le cinq septembre, Au parc Lafontaine, cité, Claude Demers, D'où je viens, Documentaire, film, Griffintown, Histoire, Hubert Aquin, Jacques Giraldeau, Jacques Leduc, La cité de Notre-Dame, La mémoire des anges, Luc Bourdon, Métropole, Michel Brault, mont Royal, Montréal, Saint-Henri, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Laurent, Urbanisme, Ville, ville-marie, webdocumentaire sent via Tapatalk
  7. La seule image que j'ai trouvé, c'est un printscreen de La Presse+ :
  8. having recently walked through griffintown from downtown towards verdun i found that while the area is filled with many condo projects most of them look they have been there for quite a while and they all seem to be waiting after one another to 'pop' from the ground ... in the meantime the place still looks awfully desolate and abandoned and you have to think that this has an effect on the health of those projects - it's not like the city lacks any plans for griffintown but don't you think they should be more proactive about it and inject some fund in the neighborhood to help spur the growth of all these residential towers instead of waiting for them to actually get built before they do anything ? chicken and the egg kinda situation now it seems but imo the city should be the first to do actually do something and not the private developers .. after all all these years down the road its the city that will still be collecting tax funds if anything gets built - not the initial investors
  9. Aux amis du Horse Palace et de Griffintown: ce fameux film-documentaire dont on entend parler depuis longtemps sera à l'affiche du Cinéma Excentris rue Saint-Laurent à compter de vendredi le 15 mars 2013. Vous trouverez plus d'informations sur le lien suivant: http://lehorsepalace-film.com/ Yvon L'Aîné
  10. Voici une mise à jour de ce projet : - Description : 17 étages, 135 unités (25% vendues au 21-06-12) - Commerces : 2 premiers étages sont commerciaux : épicerie Métro, pharmacie,... - Localisation : entre Peel et Shannon, au sud d'Ottawa - Promoteur : Devimco - Prix : moy. $390/pi.ca. - Livraison : été 2015 - Pavillon des ventes : 1040 Wellington - Site web : http://www.districtgriffin.com
  11. ÉTUDE DE DEMANDE DE PERMIS DE DÉMOLITION AVIS PUBLIC est par les présentes donné que des demandes de permis de démolition portant sur la démolition de bâtiments situés sur les lots 1 179 780 (140, rue Ann), 1 179 784 (1000, rue Ottawa) et 1 853 642 (1140-1150, rue Wellington), 2 160 276 (1140-1150, rue Wellington) de la province de Québec ont été déposées à la Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises. Les bâtiments actuels portent respectivement les numéros civiques suivants : 140, rue Ann et 1000, rue Ottawa 1140-1150, rue Wellington Conformément à la section IV du Règlement régissant la démolition d’immeuble (RCA07 22014), un programme préliminaire de réutilisation du sol dégagé a été déposé à la Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises. Conformément à l’article 12 dudit règlement, toute personne qui désire s’objecter à l’octroi du permis demandé doit faire connaître par écrit son opposition motivée à madame Caroline Fisette, secrétaire d’arrondissement, 815, rue Bel-Air, 1er étage, Montréal, H4C 2K4, au plus tard, dans les dix jours de la publication du présent avis. Soyez de plus avisé que le Comité d’étude des demandes de permis de démolition tiendra une séance le 29 novembre 2011, à la salle du conseil de la mairie d’arrondissement située au 815, rue Bel-Air comme suit : 18 h 30 : 140, rue Ann et 1000, rue Ottawa 19 h 30 : 1140 – 1150, rue Wellington DONNÉ à Montréal, ce 10 novembre 2011. Caroline Fisette, OMA Secrétaire d’arrondissement Informations : 514 872-1950 http://applicatif.ville.montreal.qc.ca/som-fr/pdf_avis/pdfav12399.pdf 140, rue Ann (?): Streetview 1000, rue Ottawa: Streetview 1140-1150, rue Wellington: Streetview Je suis curieux de savoir ce qui se passe au nord de l'îlot Ann/Ottawa/Wellington/Shannon...
  12. Griffintown Horse Palace La plus vieille écurie de Montréal menacée Agence QMI Emmanuel Delacourt 13/12/2011 04h38 MONTRÉAL - L’avenir de la plus ancienne écurie de Montréal est incertain, alors que le terrain a été mis en vente par les propriétaires. Le Griffintown Horse Palace, construit en 1862, est encore aujourd’hui utilisé par les caléchiers du Vieux-Montréal et loge actuellement des chevaux. Cependant, ses jours sont peut-être comptés, car les propriétaires, Leo et Huguette Leonard, veulent profiter de leur retraite. M. Leonard est devenu propriétaire de l’établissement en 1967. Étant lui-même caléchier depuis près de 50 ans, il a récemment décidé de déménager avec sa femme dans une résidence de l’île des Sœurs. Selon leur courtier immobilier, Samuel Ralph, les Leonard tiennent beaucoup à la valeur historique des lieux et malgré le fait qu’ils veulent vendre le Horse Palace, ceux-ci aimeraient bien que les prochains propriétaires conservent sa vocation actuelle. Joyau historique Devant la précarité de l’écurie, un groupe de citoyens a mis sur pied une fondation pour y maintenir l’activité équestre et y offrir des sessions d’équitation thérapeutique. De plus, ceux-ci veulent ouvrir un musée pour « éduquer et sensibiliser le public à l’histoire de Griffintown, l’habitat ouvrier du 19e siècle, et le rôle du cheval urbain ». Matthew Barlow, un historien dont l’expertise porte sur l’histoire de la communauté irlandaise du Sud-ouest de Montréal, siège au conseil de la fondation. « Ce petit lopin de terre a une valeur sociohistorique pour Montréal, mais aussi pour l’ensemble du Canada. On y retrouve le témoignage de ce qu’était la métropole lors de la révolution industrielle », a indiqué M. Barlow. Afin de préserver l’écurie, la fondation veut s’approprier le terrain, mais les deux offres faites aux Leonard n’ont jamais été satisfaisantes, selon M. Ralph. Ce dernier affirme qu’il faudrait que l’endroit soit reconnu comme site historique par la Ville de Montréal ou par la province et qu’une offre d’achat soit faite par le gouvernement pour conserver le Horse Palace tel qu’il est. Selon Véronique Fournier, conseillère de Saint-Henri–Petite-Bourgogne–Pointe-Saint-Charles, le maire du Sud-ouest, Benoît Dorais, a proposé la candidature de l’écurie comme lieu historique à la Ville centre. La Ville de Montréal ne s’est toujours pas prononcée sur ce dossier.
  13. Un nouveau projet de Construction Quorum. Très peu de détail sur leur site web autre que cette image et le fait que ce sera dans Griffintown. Illustrations fournies par le Groupe Quorum http://www.constructionsquorum.com/9-condos-griffintown-projet-william.html http://www.mongriffintown.com/
  14. Urbanisme - « À un promoteur prêt à investir qui promet 33 millions en taxes, on dit oui » Le Devoir Catherine Lalonde Édition du samedi 02 et du dimanche 03 mai 2009 Mots clés : Odile Hénault, Acfas, Urbanisme, Université, Congrès, Montréal Il faut craindre un Griffintown à la Devimco En design urbain, si Montréal se félicite du Quartier international, la formule n'est cependant pas automatiquement reprise. Odile Hénault, de l'Institut national de la recherche scientifique (INRS), revient d'ailleurs sur le projet de développement destiné à Griffintown qu'a déposé Devimco. Architecte de formation, autrefois présidente de l'Ordre des architectes du Québec, Odile Hénault a vécu à Barcelone, Bogotà, Manille et Washington. Elle a travaillé en design et en architecture et vient d'être nommée directrice du Centre artistique EST-NORD-EST, à Saint-Jean-Port-Joli. Sa communication au congrès de l'ACFAS est une analyse de ce qu'elle appelle «le gâchis de Griffintown». «La petite histoire de Griffintown est tellement désolante», déplore Mme Hénault en entrevue téléphonique. Rappelons que le promoteur Devimco a proposé à la Ville de Montréal un projet qui prévoyait l'aménagement de 17 îlots urbains sur 12 hectares, tout près du Vieux-Montréal. Hôtels, salle de spectacle, tours d'habitation, stationnements, le tout autour d'un centre commercial, qui tous devaient être construits grâce à un investissement de Devimco s'élevant à 1,3 milliard de dollars. La Ville de Montréal a évalué les futurs revenus fonciers à 30 millions par année. Une offre alléchante. «Montréal est tellement serré [financièrement], explique Mme Hénault, que, à un promoteur prêt à investir qui nous promet 33 millions en taxes, on dit oui.» Mais, selon elle, c'est une pensée à courte vue. «Le Vieux-Montréal est un vrai bijou, mais il est encadré d'un côté par Griffintown, qui est un gâchis, et de l'autre côté par la gare Viger. La Ville va étouffer son bijou et finir par perdre les touristes.» Heureuse crise Heureusement, poursuit Mme Hénault, la crise économique a mis un holà au projet. Mais «un Plan particulier d'urbanisme a été adopté en 2008 et permet désormais à des promoteurs individuels de construire en hauteur, de manière totalement anarchique, sur un site qui est une véritable porte d'entrée de Montréal. Là où on permettait huit étages, on en permet aujourd'hui 22. Griffintown n'est pas un projet réfléchi. C'est une idée de promoteur pour faire de l'argent rapidement autour d'un centre commercial. Devimco a fait le Quartier DIX30. Ça s'appelle un porte-folio. Quand on fait le DIX30, c'est qu'on pense comme ça, qu'on va utiliser des architectes médiocres, parce qu'on ne connaît pas autre chose.» Mme Hénault rêve d'un projet réfléchi comme celui de l'Île à Nantes, en France. Sur un site beaucoup plus grand, qui est dans la même situation géographique par rapport à la ville ancienne et au port que Montréal, un plan progressif a été instauré. «Ils ont commencé par une série d'espaces publics extrêmement agréables. Les gens découvrent tout à coup le paysage et se disent: "Mon Dieu, quelle merveille!"» Mme Hénault s'inspire aussi du village olympique de Barcelone. «Dans un plan où il y avait beaucoup de bâtiments à construire, ils ont regardé les gagnants des prix d'architecture au cours des cinq dernières années. Ici, au Québec, on a le Prix d'excellence de l'Ordre des architectes et la Médaille du gouverneur général.» Car Odile Hénault croit davantage à la perspective des architectes. «J'ai vraiment des doutes sur la capacité des urbanistes au Québec à faire un travail visuel.» Succès québécois Et pourtant, du positif, ici, il y en a. «Ce que j'ai vu de plus marquant, c'est la promenade Samuel-De Champlain à Québec. Pour l'intelligence de l'architecture et pour les gens qui ont protégé la cohérence du projet. Aussi, l'environnement autour de la place Jean-Paul-Riopelle à Montréal. Ce sont les mêmes architectes et urbanistes qui préparent le Quartier des spectacles, à mon avis, ça va être un projet remarquable.» Mais qu'est-ce qui fait qu'un même maire, Gérald Tremblay, entérine un projet aussi allumé que le Quartier des spectacles et, à l'opposé, Griffintown? «C'est terrible à dire, mais le maire ne comprend pas la différence entre une bonne et une mauvaise architecture. Il est obsédé par l'argent à faire avec les revenus des taxes. De temps en temps, il est chanceux, quand il a quelqu'un de solide comme Clément Demers [qui a travaillé sur le Quartier international de Montréal et sur le Quartier des spectacles]. Le maire Tremblay croit que l'architecture est une question de goût. C'est une question de connaissances, d'expérience, de réputation. Kent Nagano a été engagé à l'Orchestre symphonique parce qu'il est reconnu internationalement. Pourquoi on engage de mauvais architectes, qui n'ont jamais eu de prix, alors qu'on ne le ferait pas pour l'orchestre? Les bâtiments demeurent beaucoup plus longtemps. Il y a des critères de sélection qui se définissent par l'histoire et la culture. Ce n'est pas le goût qui entre en ligne de compte.» *** Collaboratrice du Devoir *** - «Le cas du projet Griffintown-Devimco à Montréal», le mardi 12 mai à 10h30. http://www.ledevoir.com/2009/05/02/248473.html (2/5/2009 9H19)
  15. Nom: District Griffin sur le parc Hauteur: Coût du projet: 131 000 000,00$ Promoteur: DEVIMCO et Groupe Cholette Architecte: Emplacement: Basin/Séminaire/Ottawa/Rioux Début de construction: hiver 2011 (premier édifice) Fin de construction: Site internet: http://www.districtgriffin.com/accueil/ Version actuelle : Ancienne version (5 x 14 étages) :
  16. Bonjour à tous, Il y a un mois ou deux, j'ai regardé et "étudié" la carte sur les limitations de la hauteur des bâtiments au centre-ville. Cette carte a beau dire qu’elle a été mise à jour en mars 2007, je ne crois pas vraiment qu'elle a été sujet à de gros changements au cours de la dernière décennie. J'ai donc fait une vraie mise à jour de la carte, de façon à respecter la tendance actuelle du développement : 1 - Vers l'est, avec le quartier des spectacles; 2 - Vers le sud, avec Griffintown et l'autoroute Bonaventure transformée. À cette proposition, où la limite de hauteur globale est maintenue (232,5 mètres), une nouvelle catégorie (couleur) a été ajoutée dans la légende : - La rouge foncée, qui limite à 232,5 mètres la hauteur des constructions, mais qui limite aussi les constructions basses, avec une hauteur minimale de 120 mètres. Une construction dans cette zone doit donc être plus basse que 232,5 mètres, mais plus haut que 120 mètres. Une telle catégorie permettrait de s'assurer d'un développement en hauteur dans les zones clés du centre-ville. Comme toujours, si un promoteur veut faire fi de ces règlementations, il devra passer par l'OCPM. Vous en pensez quoi? ------------------------------------------------------------------------- L'autoroute Bonaventure - Est ----------- Avant --------------------- Après ----------- L'autoroute Bonaventure - Ouest ----------- Avant --------------------- Après ----------- Griffintown - Bassin Peel ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après ------------------------- Boulevard René-Lévesque Ouest ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après ------------------------- Centre-Ville - Sud ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après ------------------------- Quartier des Spectacles ------------------------- Avant ------------------------------------------------- Après -------------------------
  17. Solim, le bras immobilier du Fonds FTQ, prend une participation de 10% à 20% dans Griffintown, le projet résidentiel et commercial de Devimco sur l'autoroute Bonaventure. Pour en lire plus...
  18. Cette étude relativement actuelle (avril 2014) a été rendue publique en marge de la consultation de l'OCPM sur le projet du site des Franciscains. http://ocpm.qc.ca/sites/ocpm.qc.ca/files/pdf/P82/4.9_ad_hoc_-rapport_synthese_-_etude_acheteur_copropriete.pdf
  19. Après toute les changements du Griffintown ,,,,,il y as t'il des plans pour construire au dessus du EQ3*
  20. http://maison.lapresse.ca/habitation/immobilier/201404/04/01-4754498-condos-abordables-pour-familles-audacieuses.php Avis aux familles avant-gardistes prêtes à s'installer dans des quartiers en transformation pour devenir propriétaires de logements abordables, à Montréal. La Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) prévoit établir deux complexes Accès Condos dans deux secteurs en voie d'être revitalisés: aux Bassins du Nouveau Havre, dans Griffintown, et sur le terrain de l'actuelle cour de voirie Honoré-Beaugrand, dans Mercier-Est. L'organisme paramunicipal n'agira pas seul. Dans les deux cas, il a établi un partenariat avec le groupe de ressources techniques Bâtir son quartier pour mettre en valeur les terrains publics, conformément aux objectifs fixés par les communautés respectives. Les vastes terrains, propriétés de la Société immobilière du Canada (dans Griffintown) et de la Ville de Montréal (dans Mercier-Est), se prêtent à une mixité de fonctions. À des logements abordables et des logements communautaires conçus en grande partie pour les familles s'ajouteront ainsi des espaces non résidentiels. La SHDM ayant acheté à la fin du mois de mars un lot de 47 436 pi2 (4406 m2) dans les Bassins du Nouveau Havre, où une zone d'emploi destinée à l'économie sociale et créative pourra se concrétiser. Dans Mercier-Est, par ailleurs, un marché d'alimentation, attendu avec impatience, est notamment prévu. Sur ce site, 178 condos ou logements locatifs pourront aussi être construits. «Le but est de créer des milieux de vie avec des logements pour tous, indique Édith Cyr, directrice générale de Bâtir son quartier. Les deux projets se réalisent à la suite de la mobilisation des citoyens et sont portés par la communauté.» Une nouvelle façon de faire Pour la SHDM, «c'est le début d'une nouvelle façon de faire, révèle la directrice générale, Johanne Goulet. On travaille avec des organismes du milieu pour trouver des façons inédites de répondre aux besoins.» Dans Griffintown, l'immeuble Accès Condos de 6 à 8 étages renfermera de 60 à 80 logements abordables. Dans Mercier-Est, il en comportera environ 80. Les familles, au coeur des deux projets, auront accès à de spacieux logements répartis sur un ou deux niveaux. L'appel de propositions concernant le lieu situé dans Mercier-Est sera lancé sous peu. Le délai sera plus long dans Griffintown, le temps de finaliser le financement et le développement des volets communautaire et social
  21. Hi, I'm trying to find information about the patrimonial buildings of ''New City Gas of Montreal'' located inside Ottawa, Ann, Dalhousie and Wellington streets. Will there be any construction in the future? How high can the build? Any plans already available? Thank you for any info you might have!
  22. Richmond Condominiums Localisé au coeur de Griffintown, Ã* l'angle de la rue William et de la rue Richmond, le Richmond Condominiums se démarquera par la taille généreuse de ses espaces de vie. Projets de condos a Montreal a venir | Samcon
  23. I was wandering around Old Montreal / Griffintown last night. I noticed that only a few buildings actually have exterior lighting which is a shame. There are three buildings that actually caught my eye and I do wish that many more buildings in that area, in the next few years follow suit; Hotel St James, Canada's Custom House and Grand Trunk Railways. I do like that a handful of the buildings, are being revitalized (having their exteriors cleaned). Also seeing that Place D'Youville parking lot does not exist anymore, what would be nice if the city can manage to turn it into a space similar to Square Saint Louis with a water fountain in the middle. One thing I would like for the city to do, but they won't is rip up all the streets with asphalt and put stones back in, so Old Montreal as a whole have the old world feeling. Also use Edison bulbs in the lamp posts, I know they aren't eco-friendly but the streets would have an interesting look at night. There is also a few parking lots, west of McGill that I do wish that would be turned into green space and have high rises put in, but that would happen for a long time. Also while wandering last night, there was one street that I managed to go down, seeing all the buildings had similar architecture it felt like I was actually back in Paris which was a beautiful thing. If I do manage to go back to Old Montreal tonight, I will for sure take a picture of the street and post it here. I guess the whole area while change even more, when the Bonaventure is finally ground level.
  24. ASSEMBLÉE PUBLIQUE DE CONSULTATION 17 JUIN 2015 À 19 H 00 À TOUTES LES PERSONNES SUSCEPTIBLES D’ÊTRE INTÉRESSÉES PAR LE PREMIER PROJET DE RÉSOLUTION ADOPTÉ EN VERTU DU RÈGLEMENT SUR LES PROJETS PARTICULIERS DE CONSTRUCTION, DE MODIFICATION OU D'OCCUPATION D'UN IMMEUBLE AFIN : D’AUTORISER LA CONSTRUCTION D’UN ÉDIFICE À BUREAUX SUR LE SITE DÉLIMITÉ PAR LES RUES YOUNG, WILLIAM ET MURRAY - 1130-1134, RUE WILLIAM PRENEZ AVIS que, à la suite de l’adoption d’un premier projet de résolution lors de sa séance du 2 juin 2015, le conseil de l’arrondissement tiendra une assemblée publique de consultation le 17 juin 2015 à 19 h 00 à la mairie d’arrondissement du Sud-Ouest située au 815, rue Bel-Air, à la salle du conseil (2ième étage). L’étude de ce premier projet de résolution découle du Règlement sur les projets de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (RCA04 22003) et a pour objet d’autoriser la construction d'un bâtiment sur le site délimité par les rues Young, William et Murray. Le projet prévoit la construction d’un bâtiment d’une hauteur de 6 étages hors-sol d’une superficie de plancher d’environ 11 500 m2, qui sera destinée à accueillir des espaces à bureau. Le projet déroge aux normes se rapportant à la hauteur et à la densité. Lors de cette assemblée publique de consultation, le maire de l’arrondissement ou tout autre membre du conseil désigné par ce dernier, expliquera le premier projet de résolution ainsi que les conséquences de son adoption et entendra les personnes qui désirent s’exprimer à ce sujet. Ce premier projet de résolution contient des dispositions susceptibles d’approbation référendaire. Le territoire concerné par ce projet particulier comprend la zone visée ainsi que les zones contiguës à celleci : Le premier projet de résolution est disponible pour consultation au Bureau Accès Montréal situé au 815, rue Bel-Air, du lundi au vendredi de 9 h à 16 h 30. Montréal le 4 juin 2015 Pascale Synnott, avocate Secrétaire d’arrondissement sent via Tapatalk
  25. Salut Il a eu beaucoup de déconstruction qui se passe dans ce bloc récemment. Ce soir, je ai vu la photo ci-jointe. Avez-vous plus d'info? http://ville.montreal.qc.ca/pls/portal/docs/PAGE/ARROND_SOU_FR/MEDIA/DOCUMENTS/ANNEXE%20-%20PLAN%20D'ENSEMBLE.PDF