davidounet

Member
  • Content Count

    154
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    480 [ Donate ]

Community Reputation

10 Neutral

About davidounet

  • Rank
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    rien
  • Location
    Montreal / Düsseldorf
  • Interests
    SimCity
  • Occupation
    étudiant
  1. Je ne comprends pas pourquoi les nouvelles stations (depuis janvier) sont seulement connectées en 3G (et pas en LTE). Ça fait une grosse différence de vitesse à l'heure de pointe...
  2. Mont-Royal et Beaudry officiellement ajoutés. Maintenant, il manque Lionel-Groulx... on est si près pourtant
  3. Je pense qu'il serait bien d'avoir une carte pour suivre l'avancement de la connexion mobile LTE dans les stations de la STM. J'ai fait une carte avec l'expérience que j'ai eue et on pourrait la mettre à jour au fur et à mesure que d'autres personnes remarquent que d'autres stations sont connectées. J'ai vu 3 types de connexion mobile dans le métro: - Connexion LTE terminée. Fonctionne partout dans la station et dans les tunnels. - Connexion LTE en test. Fonctionne de manière intermittente. - Connexion distante. Là où la connexion se rend déjà jusqu'à certains endroits du quai.
  4. J'ai pris une photo ce matin. Voici le paysage auquel certains touristes ont droit (pas tous, j'ai jamais compris pourquoi) en sortant de leur bateau de croisière. La porte bleue à gauche (avec le béton jaune ligné autour), c'est l'ascenseur qu'ils prennent pour monter au terminal qui, j'espère, doit être un peu plus beau que ça. Hier matin il y avait un bateau et 2 camions citernes dans le hangar pour vider les toilettes selon ce que mon odorat m'a dit. Il y a quand même eu des passagers qui ont dû passer par là et qui ont eu l'odeur en prime pour leur voyage à Montréal. C'est complètement scandaleux.
  5. Il faudrait surtout complètement raser le bâtiment du quai Alexandra, là où arrivent les bateaux de croisière. C'est une horreur épouvantable, un gros hangar stationnement avec quelques des simili-bureaux et une gare maritime... Je travaille là et chaque fois que je vois des touristes sortir avec leurs valises et passer devant moi le matin, entourés par des vieilles poutres de métal rouillé et que je dois les rediriger parce qu'il n'y a AUCUNE indication, je me demande sérieusement l'image que Montréal projette aux touristes qui arrivent...
  6. Au contraire! Il y a des états qui ont légiféré contre l'affichage en espagnol en se basant sur notre loi 101!
  7. Mais les Allemands sont excessivement américanophiles, quoiqu'ils en disent. Dans la langue mais dans tout aussi. Y a qu'à écrire vrai hot-dogs américains sur une vitrine de resto fast-food et on va voir le chiffre d'affaire de la place augmenter, même si les hot-dog qu'on y sert n'ont absolument rien d'américains (expérience personnelle que j'ai vécue plusieurs fois). À la question «Pourquoi les allemands diminuent d'un an le parcours scolaire de leur système d'éducation et rallongent leurs heures de cours de 15 minutes par période?» tout ce qu'on a réussi à me répondre - ce n'est peut-être pas la bonne réponse, mais c'est le fait que les gens croient que ce l'est qui est important - «Les Amerikaner le font... ça doit être bon...» C'est normal alors, dans leur vénération états-unienne, que la langue y passe aussi. Souvent même ils inventent des mots qui sonnent anglais juste pour que ça sonne plus cool, je pense ici au mot «Handy», qui veut dire cellulaire... Il y a peut-être aussi que leur langue est tellement différente dans les mots communs des autres langues européennes qu'ils veuillent la rendre plus... compréhensible et proche des autres... Erdkunde -> Geographie; Lichtbild -> Foto; Wirtschaft -> Ökonomie... Et s'ils n'ont pas de mot dans leur langue pour désigner un nom géographique, ils prennent d'office le nom anglais: Quebec City, Ottawa River, ... Mais en fait ce qui m'a le plus marqué de l'anglicisation allemande, c'est les slogans publicitaires en anglais. Des compagnies super allemandes (comme la Deutsche Telekom dans l'article, ou Air Berlin, Lufthansa, ) qui ont des slogans publicitaires en anglais seulement et beaucoup de produits qu'ils nomment en anglais seulement. Souvent aussi les compagnies de parfums ont des slogans en anglais, ... mais les cosmétiques restent en français... étrange.
  8. Oh my god! Combien de fois j'ai imaginé un train comme ça quand j'étais un enfant! Ça serait vraiment cool, mais bon c'est un peu utopiste.
  9. Montréal-Barcelone? Merveilleux! Il était temps! Y avait juste Air Transat qui le faisait avant.
  10. Non elle capote pas du tout. De plus en plus l'anglais prend de la place à Montréal. Je me fait aussi souvent dire par des touristes qu'ils étaient surpris de l'omniprésence à Montréal. Allez au FutureShop du centre-ville et essayez de trouver un film Blu-ray en français (pcq de plus en plus les blu-rays sont unilingues).... bonne chance! Quand on se promène dans les rues, on ne voit que des noms de boutique en anglais.... C'est fou!
  11. Le Saguenay est-il vraiment 3 fois plus profond que la manche? C'est difficile à croire!
  12. La définition de «bientôt» est la même pour Google que pour des politiciens
  13. Le tunnel serait évidemment creusé sous la terre et pas déposé dessus (comme L-H-Lafontaine qui est seulement déposé au fond). Si on l'a fait pour la manche, on peut le faire pour le Saguenay! Et c'est certainement plus que 500 voitures par jour! Les bateaux contiennent environ 75 voitures (chiffre officiel) et passent aux 13 minutes le jour, de chaque côté. Calculez vous-même! 500 véhicule c'est plutôt le nombre d'autos à l'heure dans les deux sens. Et il y a des kilomètres de file... J'évaluerais le nombre de véhicules par jour à environ 7000.
  14. Un article très positif sur Montréal dans le Frankfurter Allgemeine (un journal allemand très important) L'article au complet en version originale: http://www.faz.net/s/Rub244D2E60F0294C4D8AAC6C0C7FC9677B/Doc~EE451723D27E147EFBDF08DD0B93ABD34~ATpl~Ecommon~Scontent.html Quelques extraits: En dehors des extraits, l'impression générale du texte est que Montréal, avec laquelle on utilise des qualificatifs et des noms de lieux à 150% anglais (Mount Royal, la City, ...), et axée autour du monde anglophone. On nomme les universités francophones (avec de belles erreurs d'ailleurs) une fois et c'est tout, alors que Concordia a droit a une belle description. Bref, le texte est flatteur mais laisse un gout amer.