heere

Membre
  • Compteur de contenus

    9
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

35 Excellent

À propos de heere

  • Rang
    Junior Member

Personal Information

  • Biography
    .
  • Location
    Montréal
  • Intérêts
    .
  • Occupation
    .

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. heere

    Royalmount "Quinze40"

    Pollution is only one of the main issues of cars. The other major one is inefficiency. In a metropolitan area of 4 million people, failing to invest in public transport in favour of highways is just catastrophic. Any self-respecting city strives for less cars and more people using public transport. Why? Because cars take way too much space. They're just that inefficient. You can demolish entire neighbourhoods for 16-lane highways and you'd still have traffic if you don't invest in public transport. It's common knowledge in urban planning that widening highways will ease traffic in the very short term but in 4 years, you'll have the same amount of congestion as before because people who used to take other means of transportation would've switched to using their cars and people in inner neighbourhoods would've moved into farther-flung car-dependent neighbourhoods. It also doesn't take much people to switch from biking or taking the bus to driving their car to cause traffic because, once again, cars are just that much space-inefficient compared to other means of transportation. That we invest in maintaining current infrastructure, sure, but let's not destroy neighbourhoods and promote suburban sprawl by building gigantic expressways. And we need to stop subsidizing cars by adding tolls to bridges/highways and we should reinvest that money on more efficient means of transportation.
  2. heere

    Royalmount "Quinze40"

    Please tell me this is a bad joke. Investing on a new necessary metro line is a waste of billions so we should invest in highways instead? I thought it's common urban planning knowledge by now that widening and building highways don't solve traffic due to induced demand? I'm okay with the Royalmount project as long as they manage to find ways to add more residential units and to improve the site's connection to the metro, but to insinuate that we should be investing massively in highways but not the metro apart from the measly 5-station blue line extension is just ridiculous.
  3. heere

    STM: Prolongement de la ligne 05 Bleue vers l'Est

    With a CAQ government? In Mayor Plante's dreams... A few years from now, the eastern wing of the orange line is going to have the same problem that Toronto is facing today in their subway's Yonge segment, if we aren't already there yet.
  4. heere

    Impact of Supertall Buildings on Skyline

    I like the idea as long as we'll get something really distinctive. I don't really see the point of the height limit since the mountain is blocked by tall buildings like the PVM and the tour de la bourse from the south looking north anyway. The said 200m buildings also already block the view of the horizon from the lookout looking south as well.
  5. heere

    Montréal championne de la croissance

    What's up with the random provocations in this thread? Montreal's economy is definitely doing great, but it's still lagging compared to other international metropoles (metropolises?) of the same calibre. We need to make sure we'll still be doing well 5-10 years into the future in order to catch up. We can celebrate our current success while keeping in mind that we're still behind and need to improve more instead of resting on our laurels. The two are not mutually exclusive.
  6. heere

    Buzz Around Montréal

    Je me demande ben comment ça va se passer entre Trudeau qui veut augmenter l'immigration canadienne de 310k en 2018 à 340k en 2020 et Legault qui veut le diminuer de 53k à 40k au Québec. Je crois que le poids démographique du Québec au sein du Canada va diminuer beaucoup plus vite que prévu dans ce cas. Legault a déjà dit qu'il est prêt à baisser considérablement la quantité d'immigrants économiques pour atteindre le seuil de 40k si le fédéral ne veut pas baisser les chiffres pour les réfugiés/familles. Je le crois pas quand il dit que c'est une mesure temporaire. C'est assez étrange de l'entendre s'autoproclamer premier ministre de l'économie tout en priorisant les questions identitaires, pas ben ben pro-économie d'ailleurs, dans ses premières sorties comme PM désigné.
  7. heere

    Amazon looking for a location to have a 2nd HQ

    Je suis un lurker ici depuis un certain temps mais cette discussion m'a incité finalement à poster pour la première fois. Background: Je suis un immigrant de 1re génération originaire d'un pays asiatique. Je devrais dire que je me retrouve dans tout ce que Ousb a écrit et que ses histoires ne me surprennent aucunement car j'ai vécu des situations semblables. Comme lui, je ne suis pas non plus en train de dire que seul les québécois sont racistes ou xénophobes mais je pense qu'il devrait y avoir une conscientisation collective dans la province par rapport au racisme. C'est plate à dire mais il y a une très bonne raison pour laquelle les immigrants (même francophones, qui devraient pourtant être acquis aux québécois) s'identifient beaucoup plus au Canada voire à Montréal qu'au Québec. Il suffit de parler aux immigrants pour s'en rendre compte. Je trouve que c'est désolant que notre ville soit en effet retenue et étouffée par ce que je considère comme des lois linguistiques anachroniques. J'ai en effet de la difficulté à imaginer Jeff Bezos et les hauts dirigeants d'Amazon apprendre le français juste pour pouvoir s'installer à Montréal. Une compagnie comme Amazon ne gaspillerait pas leur temps et leur argent pour traduire toutes leurs documentations en français, pour traduire tous leurs logiciels en français, pour s'assurer qu'ils ont acheté des claviers en français ou que la communication interne soit 100% en français. Ils ne risqueraient pas perdre la crème de la crème de talents internationaux car ces personnes-là ne gaspilleraient pas non plus leur temps à apprendre le français juste pour pouvoir travailler à Montréal. Le tech, ça se passe principalement en anglais que vous soyez à Berlin, à Singapour ou à Tel Aviv. Si vous regardez du côté de l'intelligence artificielle, leurs recherches se font en anglais et la communauté de l'IA à Montréal est une bulle anglophone. Le jour où l'on leur imposera le français sera le jour où ils partiront vers Toronto. Déjà que la concurrence entre villes est extrêmement tough, on n'a pas besoin de nous donner des barrières de plus pour des raisons identitaires (langue, religion, etc.). Pour devenir compétitif, on ne peut pas continuer dans cette trajectoire de médiocrité et de « small-mindedness ». Et la province, malgré Montréal, est sur le point d'élire François « test des valeurs » Legault. Misère.