Lake

Member
  • Content Count

    249
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

364 Excellent

About Lake

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Étudiant à Sherbrooke, je m'intéresse au développement de ma ville, de ma province et du monde...
  • Location
    Sherbrooke
  • Interests
    Architecture, urbanisme, photographie, sciences...
  • Occupation
    Étudiant

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Le projet d’Espace Centro (le consortium EXP-Groupe Custeau) vient d’être approuvé à l’unanimité par le conseil municipal! J'ai manqué la présentation du projet, mais ça a l'air d'être à toutes fins pratiques identique à la deuxième version du projet du consortium Sherweb-Groupe Custeau-Fonds immobilier FTQ. https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/le-quartier-well-sud-calque-sur-well-inc-c1d2820dfd7ecd4ec8b152e421796c00?utm_source=dlvr.it&utm_medium=facebook&fbclid=IwAR11bR_5IWHHGrEVnLKzxjWPo0V_17jaLK6Gk8KOvNarTvE2-GSAfh_v-qU
  2. 16 avril 2019 Well Sud: le projet du Groupe Custeau est retenu JONATHAN CUSTEAU La Tribune Le Groupe Custeau aura une deuxième chance de développer un projet sur la rue Wellington Sud. C’est la proposition d’Espace Centro - Consortium EXP-Custeau qui a obtenu la faveur du comité de sélection pour le projet du Quartier Well Sud. Le maire Steve Lussier en a fait l’annonce, en toute fin de conseil municipal lundi, un peu avant 23 h. Il en profitait pour inviter la population à assister au dévoilement du projet et au vote des élus sur le sujet mercredi, lors d’une séance extraordinaire du conseil qui se tiendra à l’hôtel de ville à 19 h. Si les élus en venaient à rejeter la proposition d’Espace Centro, un nouvel appel de propositions devrait être lancé. Si la recommandation est retenue, une entente d’exclusivité de six mois sera signée pour bonifier le projet. Le mot d’ordre avait été passé à tous les élus de ne pas commenter le dossier avant mercredi soir. Interrogé à savoir si le Groupe Custeau, qui avait présenté la première mouture du Quartier Well inc. avec des partenaires différents, avait déposé le même projet qu’en 2017, Steve Lussier s’est contenté de dire qu’il faudrait attendre à mercredi pour le savoir. Rappelons qu’en 2017, le Groupe Custeau avait fait équipe avec le Fonds immobilier de la FTQ et SherWeb. Il avait présenté le concept d’un village vertical, de bureaux, d’appartements et de commerces répartis dans deux bâtiments. [...] Les propositions qui n’ont pas été retenues, soit celle de Dusco et le Projet Espace W des Immeubles Must Urbain, de Pomerleau et Espacium, ne seront pas présentées au public. https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/well-sud-le-projet-du-groupe-custeau-est-retenu-a72ce890660a4ab80ac2c3a2f2a8594f
  3. Les deux propositions d'aménagement de la Halte Saint-Élie (en face de la nouvelle École des Aventuriers) sont présentées sur le site de la Ville. Halte nature Halte santé Vous pouvez voter pour l'une ou l'autre des options et faire des commentaires ici. ————— Le nom proposé est Mali Agat. Je trouve l'idée (qui avait été soulevée en janvier) très bonne. La réponse de Paul Gingues, par contre... #probablementdesvikings ————— Voici les derniers rendus du projet, qu'on a pu voir en 2013. Le premier est probablement le plus fiable (il ressemble beaucoup plus à la phase 1 de 7 étages telle qu'elle a été construite). Il s'agit par ailleurs de l'édifice qui avait 16 étages dans la première version du projet de Robert Côté.
  4. Je te dirais que l'un des deux est une histoire farfelue et inexplicable. L'autre est un poisson d'avril. ————— Merveilleux! 6 avril 2019 Un nouveau bâtiment verra le jour sur Wellington Sud TOMMY BROCHU La Tribune En plus de rénover complètement le bâtiment situé au 61, Wellington Sud, Immeubles Must Urbain et son président Philippe Dusseault construiront une bâtisse flambant neuve sur le stationnement adjacent. Cette construction qui comptera cinq étages aura une valeur de plus de 10 M$. La réfection du bâtiment datant de 1900, elle, coûtera 2 M$. « En achetant ce bâtiment [en novembre dernier], ce qui était aussi important, c’était le terrain vacant à côté, affirme M. Dusseault. C’est 15 000 pieds de terrain vacant qui servira essentiellement à construire un bâtiment de 50 000 pieds sur cinq étages. On va gérer ça avec un stationnement intérieur. C’est toujours sur les planches à dessin, mais c’est dans nos têtes. » À quoi servira cette nouvelle bâtisse? « Il faut essayer de garder le même patern, c’est-à-dire la mixité, poursuit-il. Il faut garder quelques étages pour les logements si on est capables, quelques étages à bureau et du commercial au rez-de-chaussée. Ce sont les logements qui font que les gens viennent au centre-ville. Si tu fais seulement des tours de bureaux, ce sera complètement mort à 17 h. » Cet immeuble est la deuxième propriété de M. Dusseault sur la rue Wellington Sud. Immeubles Must Urbain détient également le 2, Wellington Sud. « On a toujours cru à la rue Wellington Sud. Ça fait déjà quelques années qu’on est propriétaire du bâtiment qui abrite entre autres la Chambre de commerce de Sherbrooke. C’est important de le revitaliser », lance-t-il, tout sourire. « On va essayer de construire quelque chose qui s’intègre avec le reste, reprend le promoteur. On ne peut pas laisser des trous vides pour faire des stationnements sur Wellington, ce n’est pas ce que la Ville veut. Évidemment, si on gagne la proposition de projet, on ne fera pas tout ça en même temps. Il faut y aller un après l’autre. Ça peut aller quand même assez rapidement. Peu importe si on gagne ou pas, il y aura une autre bâtisse. » Réfection La réfection du 61, Wellington Sud est aussi importante. Le plan de M. Dusseault est de garder les logements des étages supérieurs, mais d’aménager plus d’espaces commerciaux. Sept logements seraient donc convertis, ce qui porterait le nombre d’appartements de 21 à 14. « C’est un réaménagement des lieux. On va se les réapproprier. Il y a actuellement 21 logements sur trois étages et un local commercial. Ce qu’on veut faire, c’est de réaménager la totalité du rez-de-chaussée en commercial pour en arriver à faire un immeuble à usage mixte », explique-t-il, visiblement fier de son projet. « Ce sont trois locaux commerciaux qui sont prévus au rez-de-chaussée. Actuellement, la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue utilise le local d’en avant. On va installer nos bureaux dans cette bâtisse. Dépendamment du résultat d’appel de proposition pour le projet soumis dans le cadre du Quartier Well Sud, si notre proposition est retenue, Pomerleau vient également installer ses bureaux à cet endroit. » Appartements Pour Philippe Dusseault, « tous les finis étaient à refaire » dans ces appartements. « C’est un immeuble qui a eu un manque de fini assez flagrant. Beaucoup de travaux seront faits à l’extérieur, on veut ramener la fenestration dans les arcades pour recréer l’architecture de l’époque. On va augmenter la fenestration au rez-de-chaussée en façade et sur les côtés de l’immeuble », dit-il, affirmant que les locataires pourront profiter d’une cage d’escalier intérieure et d’une terrasse sur un toit. Les corridors seront également revampés. « Ce ne sera pas des appartements de grand luxe, mais updatés, qui répondent à la demande, continue M. Dusseault. On est dans un secteur plus difficile et on arrive avec un projet le fun. La clientèle nous donne une bonne réponse », indique M. Dusseault, mentionnant que les travaux dans les appartements sont déjà commencés. Pour lui, il était impensable de détruire ce bâtiment historique pour en construire un nouveau. « Il faut conserver une certaine portion du cachet des immeubles. On ne peut pas se permettre de jeter les immeubles à terre et d’en refaire de nouveaux. C’est d’arriver à faire des projets qui s’intègrent. Dans le projet qu’on propose, il y a une intégration. Ici, c’est un beau bâtiment, ça va lui redonner son cachet d’origine de le réaménager convenablement », résume le promoteur. https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/un-nouveau-batiment-verra-le-jour-sur-wellington-sud-d849d94524ae14d7a67270dbc09ca7fa ————— Le Studio de création de la Faculté de génie a pas mal progressé depuis mes dernières photos. Il s'enligne pour être en tous points identique aux rendus. J'avais un peu peur de ce qui serait utilisé pour la partie foncée, mais en fin de compte c'est très bien. Par lake of the nations, sur Flickr
  5. London's Tulip skyscraper given planning permission A controversial new London skyscraper dubbed “the Tulip” has been given planning approval, paving the way for the construction of the second tallest building in Western Europe after the Shard. [...] Plans for the building were approved by the City of London Corporation on Tuesday, with committee members voting 18-7 in favour of the tower on Bury Street in the Square Mile. Chris Hayward, chairman of the planning committee, said: “After a lengthy and robust debate, the committee agreed to approve this truly unique visitor attraction. “One of my key objectives ... has been to enable the continued transformation of the City of London into a place which welcomes members of the public on weekends as during the week.” Designs for the Tulip also include cycle parking and shower facilities, a park at street level and a publicly accessible rooftop terrace. One floor would be used as education facilities during school hours, accessible to local community groups and charities, the Corporation said. [...] https://www.theguardian.com/uk-news/2019/apr/02/londons-tulip-skyscraper-given-planning-permission
  6. Incroyable! April 1st, 2019 BCS’s bold plans for Lennoxville The proposed Moulton Hill roundabout. Hk kng The Lantern There was a palpable excitement in the air at the Lennoxville Town Hall as the revised version of the BCS Strategic Plan was unveiled Sunday morning. The New York-based architecture and design firm Hart Howerton presented a blueprint that would help guide decisions on how to attract the best talents in the world and shape the leaders of tomorrow. Dozens of Lennoxville residents had gathered on this occasion in hope to learn more about the fate of their community. While comments regarding physical interventions on the campus were positive overall, many attendees were in shock after seeing the proposed makeover of the junction of Moulton Hill and St. Francis roads. Under the proposed plans, the current three-way intersection would give way to a massive ring junction of a kind unbeknownst to most North Americans. Work on this “signature” roundabout is set to begin in May after a deal was struck with Destination Sherbrooke last week. DS agreed to divert residual funds from the defunct Magog River artificial surf wave to this project, which was deemed just as prone to lure and retain tourists as the former. The strategic plan also calls for a revival of left-hand traffic, speed limits in miles per hour and non-rhotic pronunciation. “If we are to offer a pristine immersive experience to our students and educators, we have to enhance the learning environment and reinforce the qualities that make BCS special,” says Jim Tinson, CEO of Hart Howerton. “There is simply no other way.” http://www.lennoxville.qc.ca/lantern/english/December%202016/TheLantern_April2019.pdf
  7. Excellente nouvelle dans la Tribune de ce matin! Quartier Ste-Famille: l’épreuve du référendum écartée Photo fournie JONATHAN CUSTEAU La Tribune Les promoteurs du Quartier Sainte-Famille évitent le référendum. Ils obtiennent ainsi le feu vert au projet qui vise à convertir le couvent Mont-Sainte-Famille de la rue Galt Ouest et à construire 23 bâtiments sur le même terrain. Matthieu Cardinal, des Services Immobiliers First, confirme avoir déposé un avis de renonciation à la tenue d’un référendum vendredi dernier. « J’ai déposé un avis de renonciation qui comptait 192 signatures au greffe de la Ville de Sherbrooke. J’ai eu la confirmation que le certificat de conformité de l’avis de renonciation sera à l’ordre du jour du conseil municipal du 1er avril », indique M. Cardinal. La tenue d’un registre était prévue le 17 avril et nécessitait la signature de 41 citoyens habitant dans les zones contiguës au projet pour provoquer un référendum. Pour mettre fin à cette procédure, le promoteur devait pour sa part recueillir 153 signatures valides de résidants des mêmes zones. L’annulation de la tenue d’un registre devrait être confirmée lundi. « Maintenant, nous commencerons le travail pour présenter notre projet au comité consultatif d’urbanisme. Il suivra le cours normal. » La démarche actuelle a permis de confirmer les usages permis sur le terrain. L’architecture des bâtiments, entre autres, sera traitée dans le processus qui s’amorce. [..] https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/quartier-ste-famille-lepreuve-du-referendum-ecartee-b960607fccb07d17a1cedf9faa5283a6
  8. Je pense que je vais seulement vraiment le croire quand je vais le voir, mais on dirait bien que cette fois-ci est la bonne pour le 2 Wellington Nord. Il était plus que temps. Des travaux au 2 Wellington Nord JONATHAN CUSTEAU La Tribune Les travaux d’aménagement d’un café-pâtisserie sont commencés au 2, rue Wellington Nord. Annoncée à maintes reprises au cours des dernières années, l’ouverture du commerce Aux Grains est maintenant souhaitée avant le début de l’été. La Tribune a visité le chantier. Un vestibule percé d’une énorme lucarne a été aménagé à l’entrée du futur commerce. Devant eux, les clients trouveront un comptoir où ils pourront se procurer café et sandwichs pour emporter ou pour consommation sur place. Les planchers de bois d’érable ont commencé à être posés, mais n’étaient pas terminés lors du passage de La Tribune. Quelques équipements, comme un frigo et un four, étaient installés dans la cuisine inachevée. Celle-ci comportera une grande fenêtre qui laissera filtrer les fumets des pâtisseries en cours de cuisson. Les clients pourront aussi entendre le bruit des cuisines. La salle à manger sans service devrait compter une quarantaine de places assises. Au fond de la pièce, un grand escalier a été aménagé pour accéder à la mezzanine. Les salles de bain, qui se trouvaient autrefois au sous-sol, seront ramenées au rez-de-chaussée, mais n’ont pas encore été construites. Personne ne travaillait sur le chantier mercredi. Isabelle De Menezes, consultante en planification stratégique, explique qu’une vingtaine d’emplois seront créés et que l’embauche du personnel doit commencer en avril. « Nous projetons d’ouvrir avant l’été. Nous voulons être là pour Bouffe ton Centro ». L’homme d’affaires Sotirios Papadimitriou ajoute que le commerce sera ouvert de 7 h à 22 h tous les jours. « Nous voulons travailler le plus possible avec les produits locaux. Nous aurons un coin boutique pour offrir les produits des microproducteurs. Le but n’est pas de devenir des distributeurs, mais d’offrir un choix aux clients. » [...] Dans les semaines à venir, il restera à changer les fenêtres et les affiches qui y sont apposées depuis plusieurs années. Il faudra aussi installer les tables, les chaises, les frigos et les étagères, en plus de teindre les boiseries. « Nous avons déjà commencé à identifier les producteurs locaux pour nos produits », avance Isabelle De Menezes. [...] À Commerce Sherbrooke, le directeur général adjoint François Desmarais confirme que l’organisme paramunicipal accompagne le promoteur pour la réalisation du projet. « Nous lui avons offert tous les services disponibles. Tant mieux si le commerce peut ouvrir. Le timing est bon, avec le déplacement des arrêts d’autobus sur la rue King. » Cette tentative d’ouverture sera-t-elle la bonne? « Il y a des éléments présents cette fois-ci qui ne l’étaient pas dans le passé. Une consultante a été embauchée. Nous avons des communications constantes. Ce sont des éléments qui nous font penser que cette fois-ci pourrait être la bonne. Je pense que le promoteur comprend l’importance de cet édifice dans l’histoire sherbrookoise. » Le 2, rue Wellington Nord est demeuré vide depuis la fermeture du Presse Boutique Café en 2006. En 2014, une affiche annonçant l’ouverture d’une boulangerie était apparue dans les vitrines. Un permis de décontamination avait été délivré en 2015 pour certains travaux. Une nouvelle date d’ouverture avait été fixée en 2016, mais le projet ne s’était pas réalisé. SPECTRE MÉDIA, RENÉ MARQUIS SPECTRE MÉDIA, RENÉ MARQUIS https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/des-travaux-au-2-wellington-nord-042f8b4dea26b6b7baa76d1c39050e56?fbclid=IwAR0C-lb9uV7R7G3HgC9Wbv8GuJoztUTLlkTixFg7yc0DQPhuA-HHip8bmgs
  9. La tour commence vraiment à prendre forme, comme on le voit à droite sur cette photo. On peut aussi suivre le chantier en direct ici. L'Adresse sur le fleuve - Condominiums de prestige Elle est à gauche sur cette-ci, qui date de février. L'Adresse sur le fleuve - Condominiums de prestige En rappel, voici les plus récents rendus du projet. http://ladressesurlefleuve.com/galerie/
  10. La Ville a récemment ajouté sur Flickr des photos des nouvelles murales peintes l'été dernier sur le viaduc de la rue Belvédère Sud, à côté du Marché de la Gare. C'est pas mal dans la même lignée que celles du carrefour giratoire du boulevard Industriel (1, 2, 3, 4, 5). Par Ville de Sherbrooke ————— Dans les Documents de référence des sujets traités du 18 février, on peut voir de quoi aura l'air l'édifice situé au 1519-1557 King Est suite aux travaux actuellement en cours. Ce n'est pas exceptionnel, mais c'est quand même une amélioration, d'autant plus que la "bande végétale" large de 4 m longeant King sera prolongée. Espérons qu'ils en profiteront pour ajouter des arbres, ça ferait vraiment du bien. https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/fileadmin/fichiers/Juridiques/Agenda/Document_190218-1_cm.pdf
  11. Dans La Tribune d'aujourd'hui, il y a un cahier spécial sur l'entreprise Dusco, l'un des trois soumissionnaires pour le projet Well Sud. On n'y apprend pas grand chose ("Bien que nous ne soyons pas autorisés à dévoiler le projet que nous avons soumis, nous souhaitons néanmoins vous faire découvrir la vision qui anime notre équipe"), par contre la dernière page semble suggérer qu'il y aura de la brique, avec une image de briques rouges et les expressions "Revitalisons notre centre-ville brique par brique" et "Ensemble brique par brique." http://pdf.latribune.ca/cahiers/2019/02090104/HTML/index.html
  12. La Ville présentait aujourd'hui la toute dernière version du projet de déplacement du pont des Grandes-Fourches (& cie). Le carrefour giratoire est bel et bien de retour, mais remarquez que l'intersection Dufferin/Terrill/Montréal/Moore sera complètement reconfigurée. Ça devrait répondre à la crainte formulée par certains que les chars immobilisés à cette intersection puissent "refouler" jusqu'au carrefour giratoire et le paralyser. Nouvelle rue des Grandes-Fourches Nord : un projet résolument tournée vers demain La Ville de Sherbrooke présente aujourd’hui la vision urbanistique du secteur de la rue des Grandes-Fourches Nord, qui sera en reconfiguration dès le printemps prochain en raison de la construction du nouveau pont « signature ». Ce pont remplacera la structure actuelle datant des années 1950. La reconfiguration du secteur donnera naissance à un nouveau quartier au centre-ville de Sherbrooke. Ce quartier s’appuiera sur une vision urbanistique moderne intégrant les principes de transport actif, de verdissement, de fluidité du transport et d’accroissement de la qualité de vie pour la population. L’appel d’offres pour la conception du pont « signature » sera lancé au cours des prochains jours. « Il est important pour les membres du conseil municipal de présenter aux Sherbrookoises et aux Sherbrookois leur vision pour la reconfiguration de la rue des Grandes-Fourches Nord. Depuis le dévoilement des maquettes, l’été dernier, plusieurs éléments ont évolué dans la planification du secteur. En novembre dernier, nous avons adopté la déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique. Par souci de cohérence et d’engagement, nous devons maintenant adapter nos pratiques et changer nos façons de développer notre ville pour faire face aux défis de demain. Avec la reconfiguration du secteur des Grandes-Fourches Nord, nous passons maintenant de la parole aux actes », souligne le maire de Sherbrooke, M. Steve Lussier. La vision urbanistique a été présentée aux membres du conseil municipal et est cohérente avec le Plan directeur d’aménagement durable du centre-ville (démarche Centre-ville 2020), qui propose un centre-ville adapté aux modes de transport actif et convivial pour le transport collectif tout en étant accessible aux automobilistes. Quatre principes directeurs se dégagent du concept d’aménagement préliminaire de la nouvelle rue des Grandes-Fourches Nord : 1) Rétrécissement de la voie véhiculaire La nouvelle rue des Grandes-Fourches Nord et le pont « signature » comporteront une seule voie dans chaque direction. L’espace ainsi retrouvé permettra une intégration sécuritaire et harmonieuse des modes de transport actif (marche et vélo) ainsi qu’un verdissement bonifié de la rue. Des virages à gauche et le stationnement sur rue seront interdits pour favoriser la fluidité des déplacements. 2) Construction d’un carrefour giratoire à la hauteur de la rue Terrill Un carrefour giratoire à doubles voies verra le jour à l’angle des rues des Grandes-Fourches Nord et Terrill. Cela permettra une plus grande fluidité pour les automobilistes et une sécurité accrue pour les usagers du transport actif comparativement à une intersection avec feux de circulation. Les avantages environnementaux et la bonification du verdissement sont également considérables. 3) Agrandissement du parc James-S.-Mitchell Le parc James-S.-Mitchell sera agrandi en pointe vers l’est, à même la rue Dufferin. L’agrandissement du parc favorisera une meilleure intégration de cet espace vert dans le quartier, diminuant du même coup les îlots de chaleur tout en augmentant la sécurité des piétons et des cyclistes qui transitent par le parc pour se déplacer. Les automobilistes circulant par la rue Dufferin en provenance du centre-ville devront obligatoirement tourner à droite vers le nouveau carrefour giratoire. 4) Piétonnisation possible d’une partie de la rue Frontenac Une analyse est en cours concernant la piétonnisation possible de la rue Frontenac, entre les rues Wellington Nord et des Grandes-Fourches Nord. Un axe piétonnier pourrait ainsi relier la rue Frontenac, le pont « signature », la passerelle existante et le parc linéaire riverain qui est prévu le long de la rivière Saint-François. La population et les visiteurs accèderaient ainsi plus facilement aux berges de la rivière Magog, qui représentent un atout important du centre-ville de Sherbrooke. À noter que la fermeture de la rue Frontenac pourrait être imposée par une étude hydraulique en cours ou par une orientation ministérielle en raison de la proximité du futur pont. « Nous avons l’occasion unique de dessiner le centre-ville de demain. Le projet Grandes-Fourches Nord s’ajoute au Quartier Well Sud et au projet Galt Ouest, notamment. Le centre-ville est en pleine effervescence », se réjouit la présidente du comité de revitalisation du centre-ville, Mme Chantal L’Espérance. Rappelons que la Ville de Sherbrooke profitera de la reconstruction requise du pont des Grandes-Fourches pour relocaliser celui-ci à une centaine de mètres à l’ouest de son emplacement actuel, à la hauteur du stationnement de la Grenouillère. Une nouvelle artère sera aménagée sur près de 300 mètres entre le nouveau pont et la rue Terrill. La rue des Grandes-Fourches Nord sera également reconstruite entre le futur pont et la rue King Ouest. Le projet dans son ensemble nécessitera un investissement estimé à 36,6 M$, dont 26 M$ proviennent d’une subvention octroyée par le ministère des Transports. Les travaux s’amorceront en 2019 et s’échelonneront sur plusieurs années. https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/salle-de-presse/actualites/communiques-et-actualites/communiques/communiques/article/nouvelle-rue-des-grandes-fourches-nord-un-projet-resolument-tournee-vers-demain/ (cliquez ici pour le plan en PDF)
  13. Le look de la chose du Groupe Laroche est effectivement épouvantable. C'est presque rassurant de se dire qu'ils n'ont finalement pas déposé de projet pour Well Sud. ————— Excellente nouvelle! Des condos dans l’ancienne école Plein Soleil TOMMY BROCHU La Tribune Le bâtiment de l’ancienne école Plein Soleil se métamorphosera en condominiums dans les prochains mois. Le groupe KYO Habitation situé à Eastman a acheté la bâtisse et le terrain pour 475 000 $ alors que la Ville l’évalue à 1 245 600 $. En tout, ce sont 12 condos qui seront aménagés dans la bâtisse située au 300, rue de Montréal qui seront aménagés. Le PDG de l’entreprise, Christian Groulx, se réjouit de l’achat de cette propriété construite en 1929. « J’ai eu l’autorisation verbale, affirme-t-il. Ce seront des condos haut de gamme avec des poutres, notre signature. On a un fort côté environnemental et des maisons saines, écologiques. Les condos vont suivre dans cette optique et il n’y a rien de plus écologique que de récupérer un vieux bâtiment pour en faire des condos neufs. Ce n’est pas compliqué, ce sont de grands espaces vastes. » De plus, selon lui, la structure est impeccable. « Ça a été très bien construit. Il y a eu peu de mouvement au niveau du sol, tout est droit, ça va être facile comme restauration. Il n’y a pas d’enjeu majeur. C’est seulement de l’esthétique. Il faut reconfigurer l’édifice et l’on veut ajouter des ascenseurs, ce qui va faire que les appartements seront plus haut de gamme », décrit-il. Sans trop le changer, le visuel extérieur du bâtiment sera rehaussé. « On garde tout l’extérieur tel qu’il est là. On va même l’améliorer, on va aller chercher les arches dans les fenêtres, on va revenir à ce que c’était. Une école et des condos, c’est deux choses différentes. À l’école, on met l’accent sur l’éducation et l’esthétisme du bâtiment laisse un peu à désirer et ce n’est pas grave, mais pour des condos, on veut que ça reflète la qualité de l’entreprise », explique l’entrepreneur qui a commencé sa carrière à Montréal en 1996 en transformant des bâtiments en condos. [...] UNE DEUXIÈME PHASE Christian Groulx voit grand. Un autre bâtiment pourrait être érigé dans la cour arrière. « On parle de 12 unités dans la phase un. Ce qu’on souhaite, après discussions avec la ville qui nous disent que ce serait possible, c’est de faire un deuxième immeuble de 12 unités dans la cour d’école. Si l’on exclut le bâtiment en place, il reste plus de 15 000 pieds carrés, c’est énorme. De plus, la ville exige une place de stationnement par appartement, mais nous, on opterait pour deux », résume-t-il. https://www.latribune.ca/actualites/sherbrooke/des-condos-dans-lancienne-ecole-plein-soleil-d4a2da2c23dcb197c72b66c069d54f22
  14. Excellente nouvelle! Remarquez cependant que le début des travaux prévu a été repoussé au début 2020 (plutôt qu'à l'automne 2019), ce qui était prévisible compte tenu du fait que l'ouverture des propositions avait elle-même été repoussée du 8 novembre 2018 au 18 janvier 2019. Quartier Well Sud : trois propositions ont été déposées La Ville de Sherbrooke a procédé, ce matin, à l’ouverture des propositions pour le développement d’un projet dans la zone prioritaire du Quartier Well Sud. Trois groupes ont déposé des propositions, soit : Consortium EXP | Custeau Dusco (9078-2822 Québec Inc.) Projet Espace W s.e.c. Obligations et critères de sélection Entre autres, les projets présentés doivent obligatoirement prendre en charge la démolition des ouvrages existants et la préparation du site. Un stationnement public étagé doit être prévu ainsi qu’une place publique. Un espace d’une superficie minimale de 70 000 pi² doit être réservé pour le Quartier général de l’entrepreneuriat, dont le bâtiment principal devra compter entre quatre et dix étages. Plusieurs critères souhaités seront aussi utilisés pour évaluer la qualité des projets, notamment la mixité des usages ainsi que le caractère innovant, distinctif et durable des constructions proposées. Rappelons que l’appel de propositions a été lancé le 6 juillet dernier. La Ville prévoit investir environ 25 M$ dans ce projet, principalement pour les infrastructures souterraines, le stationnement et la décontamination. Les prochaines étapes Un comité de sélection, composé de fonctionnaires de la Ville de Sherbrooke et d’experts externes, étudiera ces trois propositions au cours des prochains mois afin d’en valider la conformité et la qualité. Chaque groupe sera également rencontré individuellement. Le comité de sélection fera ensuite ses recommandations au conseil municipal, au printemps prochain. Par la suite, une entente d’exclusivité de six mois sera conclue avec le proposeur retenu par le conseil municipal. Cette entente sera suivie d’une entente-promoteur signée au cours de l’automne tandis que le début des travaux est prévu pour le début 2020. [...] https://www.ville.sherbrooke.qc.ca/sous-site/quartier-well-sud/communique/article/quartier-well-sud-trois-propositions-ont-ete-deposees-1/