3dimensions

Member
  • Content Count

    224
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

126 Good

About 3dimensions

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Étude en philosophie
  • Location
    Montréal, Québec, Canada
  • Interests
    Échecs, lecture, architecture.
  • Occupation
    auteur

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Je ne voudrais pas éterniser une discussion qui est hors champ. Mais une ville est vivante et se renouvelle pas seulement dans sa brique et sa population. Perso. Leonard Cohen est non seulement un de nos plus grands ambassadeurs, mais marcher sur une rue qui porterait son nom serait tout à fait rafraîchissant et aérien. Et tellement plus significatif. Ajoutant même de la fantaisie à toutes ces rues ne nommant que des politiciens. C bien beau respecter l'histoire, mais encore faut-il laisser respirer le présent. Sur ce, je promets de ne plus répliquer.
  2. Renommons là urbain tessier dit lavigne alors. 😊 prc st-urbain c un pape du 2e siècle. 😎
  3. C'est bien beau des murales, mais à quand une place, un monument et quand est-ce que st-urbain s'appellera Leonard Cohen ? Il est temps il me semble que nos saints qui n'ont jamais connu Montréal disparaissent peu à peu de notre toponymie. Quand une belle occasion se présente, évidemment.
  4. Savoir les noms aggraverait la situation selon moi. Vendetta. Crise généralisée. 😊 Et j'avoue honteusement, mais j'ai toujours envie de dowvoter tous les textes qui se plaignent d'avoir reçu des downvotes. Je ne le fais pas évidemment. Mais mon petit côté espiègle et ricanneur est très tenté. Au final, on ne peut prendre tout cela qu'avec légèreté. Ou mon truc. Ah bon ! Car les motivations qui se cachent sous les downvotes sont impénétrables.
  5. Il y a également l'aspect déplacement. Quand la majorité ne se déplace qu'en marchant (et une infime minorité à cheval), le rapport distance/temps ne se mesure pas de la même façon. De sorte que la densité que nous recherchons tant aujourd'hui rejoint, d'une certaine manière, les mêmes préoccupations que celles de l'ancien temps, soit concevoir une cité où tout peut se faire à pied...
  6. Je croyais que l'ère du bungalow était comme l'ère des cathédrales. Révolue.
  7. Je prendrais les trois. Si loin de griffintown. Et pourtant.
  8. Je comprends ta remarque, mais de tous les projets de rénovation, je considère l'édifice Vidéotron comme une grande réussite (il partait de loin j'avoue)... D'un autre côté, et malgré tous leurs efforts, je me ferme encore les yeux quand je passe à côté de l'ITHQ.
  9. Faites comme moi et fermez le son. La vidéo devient alors très intéressante. Elle montre de belles images (quasi inédites) de mtl.😊
  10. Dommage. Ç'aurait pu s'ajuster aux tours à l'est comme la bourse bn et victoria et au nord avec 1250, avenue et can 1,2 et 3. etc. Je sais qu'on ne construit pas pour le look que ça donne du mt royal. Mais 200 aurait donné une profondeur au centre ville. La gradation est relative selon le point de vue, non ? En fait, l'argument de la gradation ne m'a jamais vraiment convaincu.
  11. Sans doute parce que notre oeil n'est pas habitué. En fait, je me suis demandé en quoi un nouveau quartier où tous les bâtiments feraient, disons, quatre étages, ne semblerait pas poser de problème, alors qu'un quartier où tous les édifices font vingt étages en poserait un. Autrement, quand je pense aux tours en croix de l'east river à Manhattan, je me réjouis de la grande densité que permet la forme rectangulaire qui se retrouve à griffintown.
  12. Côté attiquien que j'aime bien. (Ne cherchez pas attiquien dans le dictionnaire, ce n'est qu'un néologisme que je viens d'inventer.) 😊 Référence à la blancheur d'Athènes.
  13. On semble oublier parfois que c'est loin d'être la majorité qui rêve d'être riche ou millionnaire. La plupart ont d'autres priorités et d'autres valeurs dans la vie. Alors pénaliser une catégorie de gens sur la base de leur revenu reste et restera toujours très malsain. Je n'ai absolument rien contre les gens qui dès leur jeune âge ont comme but d'amasser un gros pactole ( il y en a dans ma famille et je les aime), mais cessons de croire qu'un compte de banque bien rempli est par nature la réussite par excellence. À l'époque de Jean Charest, je faisais souvent la blague: mais pourquoi ne vient-il pas souper chez moi, moi qui l'aie invité nombre de fois, alors qu'il accepte l'invitation des Desmarais ?
  14. Tu m'enlèves les mots de la bouche... Il est beau oui, mais il demeure une ligne horizontale quand on le regarde au niveau du sol. Et bien qu'un seul hauban suffit, pourquoi ne pas avoir cherché - par pur esthétisme - à lui donner également une dimension verticale plus continue.