Jump to content

3dimensions

Member
  • Content Count

    405
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

347 Excellent

About 3dimensions

  • Rank
    Member

Personal Information

  • Biography
    Étude en philosophie
  • Location
    Montréal, Québec, Canada
  • Interests
    Échecs, lecture, architecture.
  • Occupation
    auteur

Recent Profile Visitors

1,520 profile views
  1. Contrairement à plusieurs, là où on y voit une faiblesse : 120 mètres, tous égaux, piquet de clôture ; moi j'y vois une anomalie intéressante. Du Haussmann version tour. Une monotonie qui devient si étrange qu'elle étonne. Comme quoi les contraintes peuvent parfois créer une réelle personnalité à ce qui, au départ, n'était vraiment le but.
  2. Et les photos de Memphis la rendent plus belle qu'elle ne l'est dans le réel... car ça demeure, au-delà de l'oeil magique de l'artiste photographe, un projet générique et banal, surtout pour une rue aussi importante.
  3. Je comprends bien ce point, mais, à part les ultra passionnés, qui vraiment clique ailleurs que sur projet proposé ou projet en construction. Sans compter l'aspect désincarné.. ce sujet revient chaque fois qu'une tour "emblématique" semble poindre à l'horizon.
  4. Je crois que ça avantage surtout les maisons cossues de westmount juchées sur ce côté de la montagne... ils payent et veulent que leur regard puisse se perdre jusqu'aux states.
  5. Étrange sensation de déjà-vue... même arguments et même polarisation. Pourquoi ne pas relire les vieux commentaires. Ça sauverait de l'espace pour avoir une belle vue d'ensemble. Car Personne ne semble avoir changer de vision ni de perspective... 🙂🙃 j'aime bien jouer avec les mots, ajouter des dimensions.
  6. Plus tour des canadiens, non ?
  7. Quand je vois les photos de cette tour, la toune d'harmonium me vient. `...Ça fait du bien de te voir, ensemble dans un lieu d'espoir ! Très belle photo. Bravo
  8. Une blague joue souvent avec les préjugés, car il s'agit bien ici d'une blague.. et le fait de la prendre au sérieux, signifie qu'elle touche une zone sensible. 😊 et qui sait ce qui se cache sous le tapis...
  9. Je me souviens même que la cour du louvre à Paris était un immense stationnement. Et maintenant il y a la pyramide. La belle époque du char.
  10. C'est sur ce point exactement (la diversité) que je n'envie pas Vancouver ni Toronto, comme une seule couleur ou matériau (quand on regarde le skyline de loin, évidemment). D'un autre côté Calgary semble être davantage peuplée par la variété (une impression). Bien sûr, je sais, on dira que Toronto ne peut être comparée qu'à une ville comme Chicago, mais cela ne l'aide pas, elle paraît encore plus démunie et répétitive. Ça va de soi, chaque époque est marquée par un style architectural prépondérant, comme de voir NY dans les années 30, mais je me demande vraiment si la multitude ou forêt de tou
  11. Me semble que c toi qui lançais des fleurs à Drapeau au début... j'ai jamais pensé de mon côté que Drapeau avait été un grand maire, encore moins un urbaniste éclairé et visionnaire. Bon pour jeter de la poudre aux yeux, et attirer de grands évènements, pour le reste vaut mieux justement se fermer les yeux. 😵 bonne soirée et bon w-e.
  12. C vraiment une question de goût, et dire que drapeau a pensé les années 80 en restant dans le minding 80, c proprement parler manquer de vision. Avoir une vision c aller au-delà du présent. Surtout que Drapeau devait certainement être convaincu que montréal aurait minimum 6 millions d'habitants en 2020. Mais bon. Quand moi je marche dans la petite bourgogne, je me dis... ouen, "Petite" bourgogne.
  13. L'hôtel maritime était horrible seul, maintenant qu'il ne l'est plus, son côté kitch est devenu une belle curiosité, comme orange julep, ou autre esthétisme douteux dont on ne peut plus se passer.
×
×
  • Create New...