AP241

Member
  • Content Count

    133
  • Joined

  • Last visited

  • URB$

    2,846 [ Donate ]

Community Reputation

52 Neutral

About AP241

  • Rank
    Senior Member

Personal Information

  • Biography
    maîtrise en architecture
  • Location
    Montréal
  • Interests
    architecture, urbanisme
  • Occupation
    architecte

Recent Profile Visitors

674 profile views
  1. A2 selon le code tu bâtiment signifie ''établissement de réunion'', classement dans lequel se trouve les restaurants et bar également donc j'imagine que c'est de ça dont il s'agit. Ce que je ne comprends pas c'est qu'un second cup est également dans le groupe A2 donc pas une transformation...
  2. On fait déjà ça avec la moitié des rues de la ville actuellement et on n'est pas en faillite. En fait, c'est temps-ci tu as raison on dirait presque que l'argent tombe du ciel avec l'économie qui roule à fond de train. Pour le tramway on verra le plan de la caq!! Ce n'est qu'une question de temps avant une métamorphose complète de René Lévesque c'est écrit dans le ciel ... n'en déplaise aux partisans du statu quo.
  3. Moi j'ai toujours un bémol quand on veut faire de nouvelles stations de métro pour aider au développement futur quand en ce moment il y a des quartiers centraux et très denses de montréal qui n'en n'ont même pas! Et on ne veut pas une ligne orange #2 avec la rose, on ne veut pas que les trains se remplissent à Laval et qu'à Montréal on ne soit plus capable de rentrer dedans!
  4. Triste ce développement sur des terres agricoles. Avec des zones vertes qui sont des routes... Je me demande comment ils ont fait avec la commission de protection de territoire agricole (CPTAQ) pour "dezoner" ces immenses terrains d'habitude cette commission est très sévère?! Peut etre qu'ils n'étaient pas zonés?
  5. Je me souviens il y a quelques années quand toute la population s'était scandalisée du peu d'intérêt que le gouvernement de l'époque portait à l'architecture du futur nouveau pont! Finalement les conservateurs avaient engagés le célèbre architecte Danois Poul Ove Jensen en collaboration étroite avec nos ProvencherRoy. Avec ces dernières photos, on voit que ça a payé de chialer je le trouve vraiment magnifique! On a de quoi être fier de nous.
  6. Ce n'est pas simplement le nombre de personne qui l'utilise actuellement, mais également tous les bénéfices connus si on augmente ce nombre. Autant pour la santé physique, la congestion, l'augmentation de l'achalandage des commerces sur rue, amélioration de la qualité de vie, etc. Et comme le dit mtloulou les cyclistes ont autant droit à la sécurité que les automobilistes. Je suis convaincu qu'il y a moyen de faire les choses intelligemment sans retirer toutes les routes, un équilibre peu être atteint, mais je ne comprends toujours pas les gens qui chialent d'être continuellement pris dans le traffic et dans la construction et qui ne pensent pas justement à se déplacer autrement qu'en auto particulièrement entre les quartiers centraux.
  7. Statistiques de vélo québec en 2015 :http://www.velo.qc.ca/fr/expertise/etat-du-velo-au-Quebec
  8. Je ne suis pas d'accord avec toi. Il y a une très grande proportion des habitants des quartiers centraux qui prennent leur vélo pour aller travailler chaque jour! Ça débouche les transports collectifs déjà saturés et également les routes... les laissant libres pour les lavalois voulant se rendre au centre-ville. Mais même de Laval il pourrait être assez rapide de se rendre au centre ou à plusieurs pôles d'emplois sur l'île si les pistes cyclables directes et efficaces étaient présentent. Ce n'est pas seulement récréatif, il y a une grande différence entre une famille faisant un tour de vélo dans un parc le dimanche et des travailleurs utilisant leur vélo pour se rendre au boulot!
  9. Je ne trouve pas que c'est très réussi comme intégration du nouveau au vieux. On vient juste appuyer un gros bloc sur le bâtiment ancien, ça l'écrase énormément et c'est sans imagination. Je préfère de loin les images qu'on voit du 425 Viger ouest, au moins il y a une articulation intéressante! On sent mieux le volume ancien et nouveau qui dialoguent l'un avec l'autre comme si le nouveau avait pousser à travers l'ancien. Ici on empile banalement en sentant presque le promoteur chialer de devoir conserver la belle façade historique... Ça m'étonne que la ville n'ait pas demander des ajustements. On verra peut être qu'ils ne sont pas encore passé au CCU.
  10. Montréal échoue là où Toronto a réussi Luc-Normand Tellier Professeur émérite, Département d’études urbaines et touristiques, ESG-UQAM Pourquoi Toronto et l’Ontario réussissent-ils là où Montréal et le Québec échouent lamentablement ? Voilà une question susceptible de tenailler tout urbanologue québécois. La fusion municipale radicale a réussi à Toronto ; elle a échoué à Montréal. Entre 2006 et 2016, l’étalement urbain mesuré par le ratio (densité de population de la deuxième couronne)/(densité du centre) a régressé de 3 % à Toronto, tandis qu’il a augmenté de 11 % à Montréal et de 19 % à Québec. Au cours des dernières années, la population du centre-ville de Toronto a été multipliée par 20 ; elle est passée de 10 000 à 200 000 habitants. En 2018, 23 663 plus d’habitants ont quitté l’île de Montréal qu’il n’y en a eu qui ont quitté la périphérie pour s’établir sur l’île. Toronto et le gouvernement ontarien vont de l’avant avec la construction de la Relief Line destinée à décongestionner le coeur du réseau de métro de Toronto, alors que Québec refuse d’emblée le projet de la ligne rose visant à décongestionner le coeur du réseau de métro de Montréal. Au cours des dix prochaines années, l’Ontario compte investir dans le transport en commun cinq fois plus par habitant que le Québec (5650 $ comparés à 1081 $). Pendant la même période, le transport en commun accaparera 76 % du budget d’investissements en transport collectif en Ontario et seulement 31 % au Québec, alors que le transport routier représentera seulement 24 % du même budget en Ontario et 69 % au Québec. Au cours des 25 dernières années, je ne compte plus les rapports, les études, les projections et les articles que j’ai produits annonçant précisément ce que nous observons. D’autres que moi ont aussi alerté les autorités publiques. Cela n’a strictement rien changé. Un manque de vision Notre province est sourde quand il s’agit d’entendre raison en matière d’aménagement et d’urbanisme. Nous sacrifions nos terres cultivables. Nous enlaidissons nos campagnes. Nous congestionnons nos réseaux de circulation en exigeant de les prolonger toujours plus, tout en nous plaignant à longueur d’année du fait que nous n’arrivons pas à les entretenir convenablement. Nous ne planifions jamais qu’en ne regardant que la prochaine échéance électorale, tout en nous inquiétant de l’avenir de la planète. Au fond, le laxisme ne serait-il pas notre principal trait de caractère ? Là où les Ontariens réussissent à faire triompher le bien collectif en matière d’aménagement et d’urbanisme, nous n’écoutons que la voix de nos intérêts personnels de court terme, tout en nous donnant bonne conscience en lançant des campagnes pour sauver nos maisons shoebox et nos bélugas… Et, dès qu’un investisseur songe à densifier le centre de la région métropolitaine de Montréal en manifestant de l’ambition, on lui tombe dessus à bras raccourci, alors que le même investisseur est accueilli à bras ouverts s’il songe à investir en banlieue… ou au centre de Toronto. Où allons-nous comme cela ? Demandons-le-nous. https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/548545/montreal-echoue-la-ou-toronto-a-reussi?fbclid=IwAR0payisnOcPaEq1L4o2I2iAXM9Sdlq35qrcgj3MeZe4R8hW1tBLxVo-qZM&utm_campaign=Autopost&utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1551095114
  11. L'extérieur est magnifique et doit être préservé, mais je me demande s'il y a réellement quelque chose à préserver à l'intérieur... après une recherche rapide sur google image.
  12. Et possiblement conditionnel à ce que la ville couvre les coûts de construction pour cette possible station extra.
  13. Selon certaines rumeurs entendues ils y auraient des discussions entre la ville et CDPQi pour avoir une 2e station côté Pointe St-Charles, on verra!
  14. Croisons les doigts pour que le prochain mega make over du centre ville après McGill et Ste Cath soit René Levesque. Avec le tramway de l'est de la CAQ qui pourrait y circuler et les 2 PPU de part et d'autre du pont JC dont dans le secteur de radio canada peut être qu'on a des chances ?
  15. Je sais pas trop si c'est ironique ton commentaire! La rue va être piétonne dans pas long de toute façon mais même dans son état actuel tu enlèves une fausse de plantation sur les trottoirs de chaque côté et tu y mets un escalier couvert avec un beau cube en verre comme au square Vic c'est pas compliqué! Et pas besoin d'escalier de 10m de larges... En tout cas je croise les doigts.