Gilbert

Hôtel Monville - 20 étages (2017)

Recommended Posts

Pinned posts

Nom: Hôtel Monville

Hauteur en étages: 20

Hauteur en mètres: 65

Coût du projet: 

Promoteur: 

Architecte: ACDF

Entrepreneur général: Pomerleau

Emplacement: ancienne maison hantée

Début de construction: 

Fin de construction: 

Site internet: http://hotelmonville.com/en/accueil/

Lien webcam: 

Autres informations: 54 studios et de 218 chambres

Rumeurs: 

Aperçu artistique du projet: 

monville.jpg

Maquette: 

Autres images: 

Vidéo promotionnelle: 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

https://www.newswire.ca/news-releases/canadas-most-innovative-hotel-opens-its-doors-in-the-heart-of-downtown-montreal-678342623.html

Canada's Most Innovative Hotel Opens Its Doors In The Heart Of Downtown Montréal

NEWS PROVIDED BY

Hôtel Monville

Mar 29, 2018, 18:23 ET

A stone's throw from Palais des congrès, Hôtel Monville is the first in the country to use a delivery robot for room service

MONTRÉAL, March 29, 2018 /CNW Telbec/ - Since March 15, 2018, Montréal has been offering visitors an incomparable experience with the official opening of the Hôtel Monville, the brand new independent and 100% connected hotel, located on De Bleury Street in the heart of Metropolitan Montréal's Quartier International.

Setting new trends in the industry, this 20-storey, four-star hotel offers 269 guest rooms including 54 suites. Designed by the team that successfully relaunched the Hôtel Gault, Monville is redefining customer service by offering the latest integrated technological innovations.

21st Century Hotel
Monville is the first and only hotel in Canada to provide room service using an autonomous delivery robot that carries orders directly to guest rooms, in record time. This robot, developed by the California firm Savioke, helps make a stay at Monville a truly unique experience, in harmony with the growing digital age.

Guests can check in easily and quickly at electronic kiosks, where they will also automatically receive their room keys. Human receptionists can thus dedicate more time to helping guests discover Montréal's many attractions.

A Truly Meticulous Montréal Experience
Guests at the Hôtel Monville will also appreciate a true à la Montréal experience, with the city's spirit carefully and seamlessly woven into the entire building. Examples include the awe-inspiring lobby artwork from world-renowned photographer Valérie Jodoin Keaton, staff uniforms by Frank and Oak, bedroom lighting by Lambert et Fils, 100% all natural personal care products from Oneka, and the materials used for furniture construction. The entire hotel thus reminds guests of what makes Montréal a truly unique world-class destination.

In the Heart of the Action
Conveniently located just a few steps from Palais des Congrès, historic Old Montréal, and the vibrant Quartier des spectacles, Hôtel Monville will appeal to business travelers and tourists alike, inviting them to discover some of the city's most well known jewels, all within walking distance.

Hôtel Monville will appeal to Montréalers, as well, with its Gourmet Monville restaurant offering delicious dine-in and take-out options for visitors and guests. Located in the impressive hotel lobby that doubles as an informal working and reading space, this grab & go service will offer a menu inspired by Montréal's creative and eclectic gastronomy.

Hôtel Monville will transform downtown happy hours (known to Montréalers as 5 à 7), cocktail meetings, and soirées with a bar that boasts a distinctly original wine list and a signature rooftop terrace, where guests can enjoy a 180 degree view of downtown Montréal and Mount Royal.

Window to the City 
Both the interior and exterior of the hotel showcase the city, with a unique and sophisticated design that is the brainchild of the architectural firm acdf*. Their attention to detail also ensured that Hôtel Monville meets the highest and strictest environmental standards.

All rooms and suites have large windows that, alongside the paintings that adorn the walls, provide panoramic views of the city, the mountain, or the Jacques-Cartier Bridge. The same views are available from for the hotel's six meetings rooms.

Comfort and Luxury 
Comfort and luxury are at the heart of Hôtel Monville's design. Each room features a king size bed, a rain shower, and an HD television measuring 50 inches or more. The hotel also offers guests access to a gym with best in class equipment – accessible 24/7 – and Wi-Fi throughout at no extra charge.

Moreover, through its Preferred Hotels & Resorts loyalty program, guests can benefit from a number of benefits and rewards shared across 600 hotels in 85 countries. The hotel is also pet-friendly certified, offering rooms where your favourite pets are more than welcome.

Quote
"The Hôtel Monville has been designed to welcome those who wish to fully immerse themselves in the Montréal experience no matter how long they stay, they'll be sure to enjoy the people, the art, and the city's boldness and vibrant lifestyle," said Jean-Cédric Callies, Director of Sales and Marketing, Hôtel Monville. "We were inspired by this wonderful city and this hotel is a natural extension of its warmth and spirit."

Project Specifications:

Project Name

Hôtel Monville

Address

1041 De Bleury St., Montréal, Québec, H2Z 1M7

Stars

4

Cost

Low season: starting from $149

High season: starting from $189

Floors

20

Rooms

215 rooms and 54 suites (27 rooms and suites are adapted for those with reduced mobility)

Room specifications

King size bed in all rooms

Floor-to-ceiling windows

Cable or satellite TV (50" – 55")

Children's beds (only available in suites)

Hair dryer

Folding bed (only available in suites)

Rain showers

Naturally and locally sourced furniture materials in each room

Energy saving lighting and heating

Meeting rooms

6 adaptable rooms

Room capacities

10 to 100: 5

101 to 250: 1

Maximum capacity by configuration

Theatre: 120

Auditorium: 50

Class: 108

Banquet: 120

Cocktail: 150

Parking

Paid parking available

Services

Autonomous delivery robots for room service

Front desk available 24/7

Concierge services

Automated check-in kiosks with a built-in key distributor

Grab & go restaurant

Bar

Gym

Dry cleaning ($)

4,000 sq ft banquet space  

School groups welcome

Other features

Pet friendly certified

Local art featured

Rooftop terrace

Lobby and other collaborative spaces available to hotel clients and for rent

Nearby:

Short walk to Palais des congrès,

One-minute walk to the Place d'armes metro station,

Two-minute walk to Old Montréal,

Five-minute walk to Quartier des spectacles

Hotel opening

March 15, 2018

Architects

acdf*

Construction

Pomerleau

About Hôtel Monville

Located at the heart of Montréal's Quartier international on De Bleury Street, Hôtel Monville is a four-star hotel that targets both business people and tourists seeking to immerse themselves in the Montréal experience. Opened in 2018, Hôtel Monville is the first Canadian hotel to offer robot-operated room service and automated check-in services featuring a room key distributor. The brainchild of the same group that made the Hôtel Gault a reality, Monville has completely reimagined the customer service experience, making it even more technologically savvy. With every stay, clients are provided with an immersive and distinctly "Montréal" experience in a unique setting and design. The hotel features 269 rooms, 54 of which are suites, as well as a Grab & go restaurant, a bar, conference rooms and a terrace that provides clients with breathtaking views of the city.

Website: www.hotelmonville.com

SOURCE Hôtel Monville

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un seul bémol dans ce concert d'éloges, car l'immeuble proprement dit est une réussite totale, c'est le nom de l'hôtel, Monville. On dirait du mauvais français. Maville aurait eu l'air ridicule sans doute. Au moins, l'établissement a un nom qui le distingue des autres.

Modifié par santana99
  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 02/04/2018 à 10:36, santana99 a dit :

Un seul bémol dans ce concert d'éloges, car l'immeuble proprement dit est une réussite totale, c'est le nom de l'hôtel, Monville. On dirait du mauvais français. Maville aurait eu l'air ridicule sans doute. Au moins, l'établissement a un nom qui le distingue des autres.

Légitime et correctement français comme nom.

Je ne sais pas d’où vient l'inspiration du nom concernant l'hôtel, mais Monville est un nom existant, c'est -entre autres- un village de Belgique francophone.

  • Like 3
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, DENIJS a dit :

Légitime et correctement français comme nom.

Je ne sais pas d’où vient l'inspiration du nom concernant l'hôtel, mais Monville est un nom existant, c'est -entre autres- un village de Belgique francophone.

Merci pour l'info. Peut-être y a t-il un Belge ou des Belges à la direction. En tout cas, le nom existe déjà. L'honneur est sauf...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lapresse.ca/voyage/nouvelles/201804/16/01-5161242-techno-lhotel-monville.php

La Presse: 'Techno, l'hôtel Monville'

'L'hôtel Monville a décidé de révolutionner le service hôtelier en ouvrant la porte toute grande à de nouvelles technologies. Situé à cinq minutes à pied du Quartier des spectacles et du Palais des congrès, cet hôtel quatre étoiles indépendant a ouvert ses portes il y a un mois à peine, mais, déjà, il fait parler de lui pour son audacieuse intégration technologique.

Car ici, les clients n'ont pas besoin de passer par la réception pour s'enregistrer. S'ils le souhaitent, ils peuvent passer directement à l'une des quatre bornes interactives à écran tactile. Quelques clics et les cartes magnétiques donnant l'accès aux chambres sont éjectées par des fentes situées sous les terminaux. Même chose pour le reçu imprimé. Durée de l'opération: une minute trente secondes, tout au plus.

«Les bornes permettent de faire gagner du temps aux clients plus pressés», explique Jean-Cédric Callies, directeur des ventes et du marketing de l'hôtel Monville.

«La réception traditionnelle a été conservée, mais le rôle des réceptionnistes a été modifié: ils travaillent davantage comme concierges, pour recommander des bars ou des restaurants, par exemple. Il faut savoir que pour nous, plus de technologie ne signifie pas moins d'employés pour servir les clients...»

Le R2D2 hôtelier

C'est toutefois le robot turquoise (qui n'a toujours pas été baptisé) qui est la véritable vedette technologique de l'hôtel de 269 chambres. Ce R2D2 hôtelier - clignotant et bip-bipant comme tous les robots de livres pour enfants - peut livrer aux chambres les plats froids commandés au restaurant. Équipé d'un système internet sans fil et de détecteurs, il peut commander lui-même l'ascenseur et se rendre seul aux chambres. Une fois à destination, il appelle la chambre pour avertir de son arrivée. L'ouverture de la porte de la chambre permet d'actionner une trappe située sur la tête du robot. Le repas est servi!

«Nous sommes le premier hôtel au pays à disposer de bornes pour l'enregistrement et d'un service de robot», dit M. Callies, en ajoutant que le robot a été conçu par une start-up de la Silicon Valley. Or, il est peut-être l'un des seuls éléments de l'hôtel dont les origines ne sont pas québécoises. Les propriétaires de l'hôtel, ceux-là mêmes derrière la relance de l'hôtel Gault, ont misé sur des produits (et le savoir-faire) québécois tant pour la décoration des lieux que pour le menu du restaurant ou les produits de toilette des chambres. Les fenêtres viennent de la Beauce, le granit de Péribonka, le savon des Cantons-de-l'Est...

Une artiste montréalaise, Valérie Jodoin Keaton, a aussi travaillé à la conception d'une vaste fresque composée de photographies d'époque de Montréal. À partir de l'été, un DJ officiera dans le hall pour les 5 à 7. D'ici là, Stingray (une autre entreprise montréalaise) se charge de la musique d'ambiance selon les heures de la journée.

À savoir: l'hôtel a aussi reçu une certification de Kéroul et dispose de 27 chambres accessibles aux personnes à mobilité réduite.'

 

 

1528072-robot-turquoise-veritable-vedette-technologique.jpg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://plus.lapresse.ca/screens/bb907df5-5eb1-45aa-85a0-593e0e0587f2|_0.html?utm_medium=Facebook&utm_campaign=Internal+Share&utm_content=Screen
      « VISION IMMOBILIÈRE » QUÉBEC VEUT DÉPLACER LES FONCTIONNAIRES VERS L’EST DU CENTRE-VILLE
      MARTIN CROTEAU LA PRESSE QUÉBEC — Des centaines, peut-être des milliers de fonctionnaires qui travaillent à Montréal seront graduellement déplacés du centre-ville vers l’est au cours des prochaines années, a annoncé le gouvernement Couillard, hier.
       
      Ce plan fait partie d’une stratégie plus large, dévoilée par le président du Conseil du trésor Pierre Arcand, afin de doter le gouvernement québécois d’une « vision immobilière ».
      Environ 25 ministères et organismes gouvernementaux ont des antennes au centre-ville de Montréal. Environ 9000 fonctionnaires y travaillent.
      Or, les coûts de location de ces bureaux ont augmenté au fil des ans, a expliqué le ministre Arcand.
      « Compte tenu des augmentations importantes au cours des dernières années des coûts au centre-ville de Montréal, il est clair que le gouvernement va se poser des questions », a-t-il résumé.
        La Société québécoise des infrastructures (SQI), le bras immobilier du gouvernement, sera chargée de mener l’opération. Au fur et à mesure que les baux de location des différents ministères viennent à échéance, la société d’État examinera la possibilité de les reloger dans des quartiers où les coûts sont plus bas.
      M. Arcand dit avoir consulté la mairesse de Montréal, Valérie Plante, afin de faciliter la transition. Pour des raisons stratégiques, le ministre n’a pas voulu s’avancer sur le fin détail des sites ciblés, ni sur le montant des économies espérées par le gouvernement.
      « On a des discussions avec plusieurs personnes actuellement, a-t-il indiqué. Vous comprendrez que je n’ouvrirai pas le jeu complètement aujourd’hui. »
      Le document officiel de la SQI donne toutefois des indices quant au secteur ciblé par Québec. On y souligne qu’en bordure du fleuve, plusieurs sites de grande superficie sont appelés à changer de vocation. On cite en exemple la maison de Radio-Canada, des terrains sous-utilisés du port de Montréal et d’autres terrains vacants au pied du pont Jacques-Cartier.
      Le déplacement des fonctionnaires vers l’est permettra de faire d’une pierre deux coups, peut-on lire dans le document : réduire les loyers et contribuer au développement urbain.
      LA SQI PLUS SURVEILLÉE
      La stratégie dévoilée par M. Arcand prévoit par ailleurs que les activités de la SQI seront supervisées de plus près par les élus. Jusqu’ici, toutes les acquisitions et ventes immobilières de la société d’État étaient approuvées par son président et par son conseil d’administration. Dorénavant, les transactions de plus de 10 millions de dollars nécessiteront le feu vert du ministère du Conseil du trésor. Celles qui dépassent 50 millions devront obtenir l’aval du Conseil des ministres.
      Cette annonce survient quelques mois après un rapport dévastateur de la vérificatrice générale sur des transactions immobilières survenues sous le gouvernement Charest.
      Québec projette également d’augmenter le nombre de locaux de bureaux dont il est le propriétaire. De 28 % actuellement, M. Arcand souhaite que la proportion passe à 35 % d’ici cinq ans.
       
    • Par Boosterfire
      1000 de la Montagne

       
    • Par DENIJS
      l'Union des Travailleurs et Travailleuses Industriels et de Service (UTIS) vend le 20, boulevard de Maisonneuve Ouest à Mondev. Projet de 'construction en hauteur'.