mtlurb

Terrain du métro Saint-Laurent

Recommended Posts

Pinned posts

Ancien projet de la Société de Développement Angus sur le terrain de l'édicule du métro Saint-Laurent. Confirmé par Helen Fotopulos qu'il n'y avait aucun projet pour ce terrain, en 2010.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vente du terrain de la station de métro St-Laurent à la SDA

LADMMI se réjouit de la recommandation du comité exécutif de la Ville de Montréal

Montréal, le jeudi 17 septembre 2009

 

 

Après de longues journées d’inquiétude manifeste à l’égard de son projet de relocalisation, LADMMI, l’école de danse contemporaine, se réjouit de la décision du comité exécutif de la Ville de Montréal de proposer au conseil municipal, lundi soir prochain, d’entériner la vente du terrain vacant de la station de métro St-Laurent à la Société de Développement Angus pour la réalisation d’un édifice à caractère culturel.

 

Ce bâtiment, dont la livraison est prévue pour le mois d’août 2011, accueillera des écoles supérieures de formation dans le domaine des arts de la danse, de l’imagerie numérique et de la joaillerie, ainsi que le Cinéma Parallèle. « Nous sommes très heureux d’apprendre que le travail des deux dernières années est sur le point de se concrétiser par la construction du nouveau bâtiment qui abritera notre école. Son intégration au cœur du Quartier des spectacles témoignera de l’essentielle contribution de LADMMI à la danse contemporaine canadienne et de la qualité de son enseignement tout en confirmant le positionnement de Montréal comme lieu incontournable de la danse contemporaine », a expliqué Yves Rocray, directeur général de LADMMI, suite à la plus récente décision du comité exécutif.

 

LADMMI logera au dernier étage de l’édifice et bénéficiera ainsi pour ses studios de danse d’espaces de grande portée et de l’absence de colonne de soutènement. Ces nouvelles installations en soutien aux programmes existants et au développement de nouvelles formations, incluront des studios fonctionnels, une salle d’entraînement, des aires de services pour les étudiants, une médiathèque et un studio-laboratoire.

 

En février 2008, LADMMI a reçu 3,5 millions de dollars du ministère du Patrimoine canadien qui se sont ajoutés aux 6 millions de dollars accordés à l’automne 2006 par le ministère de la Culture et des Communications du Québec. Cet appui financier répondait à la nécessité de relocaliser l’école dans des espaces modernes et mieux adaptés aux besoins de la formation supérieure en danse contemporaine. Pour compléter le montage financier de son projet de construction, l’école de danse contemporaine lancera une campagne majeure de financement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Totally agree with earlier comments... MIXED USE! A mix of commercial/cultural space + residential, whether condos or rental units is the way to go in this area. This also makes it commercially ($$$) viable.

 

For example, The Museum of Modern Art in NYC sold air rights and thus a 50 story residential tower called museum tower was built on top of one part the museum, allowing the museum to fill its coffers and pay for its activities. They are following the same formula on the west end of its property and sold the rights to Hines to build another residential tower.

 

Added density is needed here too.. not 50 floors, but 15-18 would work well. There are plenty of 10 floor industrial buildings here.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fusionné la discussion sur LADMMI et celle sur le métro St-Laurent puisque finalement, avec toutes les discussions et études de sites, il semble que le tout se fera sur le même site. Bonne nouvelle que LADMMI se soit trouvé un future toit et TRÈS bonne nouvelle que le terrain vague ne sera bientôt plus vague.

 

EDIT : j'ai aussi fusionné une discussion sur l'avenir du cinéma parallèle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

“”Also mentioned in this omnibus piece on last night’s council meeting is the disappearance of one of the projects intended for the Quartier des Spectacles – the “cultural” building planned to rise over the entrance to Saint-Laurent metro station. Not any more it isn’t.”“

 

http://w5.montreal.com/mtlweblog/?p=6268

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Publié le 26 octobre 2010 à 08h06 | Mis à jour le 26 octobre 2010 à 08h06

 

Anabelle Nicoud

La Presse

 

 

Gaz de schiste, fermeture de la raffinerie Shell dans l'est de Montréal et avancement des travaux du Quartier des spectacles se sont invités à la séance du conseil municipal, hier soir à Montréal. L'opposition officielle, menée par Louise Harel, a interpellé l'administration Tremblay sur plusieurs grands dossiers d'actualité.

 

En l'absence, une fois n'est pas coutume, du maire Gérald Tremblay, la majorité a dû justifier la position de la Ville sur plusieurs grands dossiers. C'est Louise Harel qui a ouvert le bal en parlant du «choc économique majeur» que représente la fermeture de la raffinerie Shell, dans l'est de Montréal. «Est-ce que vous vous résignez?» a-t-elle demandé aux membres du comité exécutif.

 

«Il y a des éléments sur lesquels la Ville n'a pas de contrôle, a répondu Richard Deschamps, responsable du développement économique, des infrastructures et de la voirie de la Ville. S'il y a un acheteur qui revient, la Ville va continuer à faire son travail.»

 

Gaz de schiste

 

 

La prudence a aussi été de mise quant à la position de la Ville sur l'exploration de gisements de gaz schiste à Montréal. «On parle d'une question hypothétique dans l'île de Montréal. Même s'il y a des claims, je ne crois pas qu'il y aura, demain, une exploration, a dit M. Deschamps. Il ne faut pas apeurer et soulever des problèmes hypothétiques avec des questions qui ne se posent pas.»

 

Pierre Lampron, de Vision Montréal, s'est quant à lui ému de la disparition, dans les projets du Quartier des spectacles, de l'emblématique projet de construction de la Société de développement Angus d'un édifice culturel près de la station de métro Saint-Laurent. «Nous savons que ce dossier ne verra pas le jour», a-t-il dit avant d'ajouter que, dans le dossier du Quartier des spectacles, «il n'y a pas de pilote dans l'avion».

 

«Actuellement, il n'y a pas de projet concernant le terrain du métro Saint-Laurent, mais cela ne veut pas dire qu'on ne travaille pas. Ça vibre toujours dans le Quartier des spectacles!» s'est emportée Helen Fotopulos, membre du comité exécutif chargée des questions de la culture, du patrimoine et de la condition féminine. «Il y a des travaux énormes en ce moment et, oui, il y a des projets plus difficiles que d'autres», a dit M. Deschamps.

 

Enfin, les travaux sur l'avenue du Parc ont aussi été au coeur d'un échange vigoureux entre Alex Norris, élu de Projet Montréal, et M. Deschamps. Après les longs travaux du boulevard Saint-Laurent, la Ville commet le même genre d'erreur sur l'avenue du Parc. Selon M. Norris, les commerçants éprouvent des difficultés à cause des travaux entrepris sur l'avenue. «La Ville offre des solutions inadéquates aux problèmes des commerçants», a déploré M. Norris, favorable à la gratuité des bus de l'avenue du Parc.

 

«Nous avons abordé cette question de façon intégrée, a souligné M. Deschamps. Il y a un travail à faire qui relève de l'animation et de la vitalité de l'avenue du Parc, et nous allons travailler dans ce sens. Mais il y a une part (des difficultés des commerçants) qui ne relève pas des travaux.» La séance du conseil municipal, qui n'a pas pu examiner la totalité de son ordre du jour hier soir, devrait se poursuivre cette semaine.

 

http://www.cyberpresse.ca/actualites/regional/montreal/201010/26/01-4336138-raffinerie-shell-louise-harel-interpelle-le-comite-executif.php

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par UrbMtl
      Il n'y a pas de proposition encore. Je n'ai rien à vous présenter, désolé.
      Cependant, je crois que nous devrions discuter du futur de ce terrain ici plutôt que de s'éparpiller dans différents fils dans les mois à venir.
       
      En passant devant il y a quelques minutes, j'ai remarqué que le commerce de pneu et définitivement fermé, du à une faillite (c'est écrit sur la porte).
      Bref, un terrain permettant 80m et valant 1 072 900 $ (le bâtiment dessus vaut 108 000 $...) ne restera pas longtemps dans cet état.
       
      D'ailleurs, il y a une roulotte de chantier sur le terrain. Probablement pour autre chose, mais quand même...
       
      Bref, à suivre.
       

    • Par nicko2a
      Bonjour à tous ! Je me suis fais un petit délire perso.
      Quand je vois la propagation des grattes ciels ultras-fins à New York, je me suis demandé pourquoi pas à Montreal ?
      Donc je me suis mis à chercher un emplacement propice pour un projet equivalent, à l'echelle de Montreal. Au début, je voulais le faire au 1240 Square Phillips parce que je me disais qu'avec le square devant, ça aurait été magnifique, mais la zone est limitée à 60m...

      Je me suis ensuite rabatu sur le 1422 Peel. L'endroit est très dense, mais avec uniquement des immeubles d'une dizaine d'étages. La zone est limitée à 120m, mais cela est déjà suffisant ! Ce qui me plaisait c'est d'integrer le batiment dans un quartier dense en l'adaptant au batiments plus anciens.

      J'ai trouvé la facade du petit batiment déjà présent sympathique alors j'ai décidé de l'integrer au projet.

      Parlons un peu du batiment. 
      La base fait 20m par 36m, ce qui correspond à l'espace libre actuellement, + le petit batiment.
      Il y a un premier rabat de à 25m de haut pour donner la largeur minimale de la tour, 18m et un profondeur de 30m. Il y en a un autre à 38m de haut, qui forme une terrasse et qui fait passer la profondeur du batiment de 30 à 18m. La tour s'élance ensuite en un carré de 18x18m sur 80m.


      Bon alors je me suis pas du tout penché sur l'aménagement interieur, ça ne m'interesse pas !
      Au niveau de l'apparence extérieure, la tour serait revetue de verre noire type One Madison à NYC :

      Avec un léger cerclage en métale gris foncé/carbon (la couleur) entre chaque étage.
      Je me suis dit qu'une longue antenne à la CIBC terminerait bien la tour ! 
      Voici maintenant ce que ça donne integré dans la ville !



      Et voici comment l'immeuble ressort de plusieurs endroits de la ville :
      Bonaventure :

      Mt Royal :

      St Catherine O :

      Du pied de la tour CIBC :

      Et du pied de la tour :

      Voila ! Qu'en pensez vous ?
       
       
       
    • Par UrbMtl
      Un autre projet qui semble être de Karl Fischer sur Crescent.
      Selon le rôle foncier de la Ville, le terrain et les bâtiments semblent toujours appartenir au Groupe Rester (ils possèdent pratiquement tout le côté Est de ce segment de Crescent). Rester est derrière l'aggrandissement du Sommer
      Donc on attend pour voir...
       


    • Par ar_13
      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201712/06/01-5146084-cure-de-jouvence-de-60-millions-a-la-tour-de-la-bourse.php
      Publié le 06 décembre 2017 à 09h29 | Mis à jour à 09h29
      Cure de jouvence de 60 millions à la Tour de la Bourse

      Inaugurée en 1965, la Tour de la Bourse veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux et entreprendra donc des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour.
      PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE
      ANDRÉ DUBUC
      La Presse
      Le propriétaire du gratte-ciel Place Victoria, mieux connu sous le nom de Tour de la Bourse, entreprend des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour.
      « Place Victoria est classée comme un immeuble de catégorie A, explique au téléphone Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra, gestionnaire de la tour de bureaux du centre-ville de Montréal. Si on veut garder notre classement, il faut investir pour suivre la parade. »
      Inauguré en 1965, contemporain de Place Ville Marie et de la Tour CIBC, le 800, place Victoria veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux comme la Tour Deloitte, au 1190, avenue des Canadiens-de-Montréal, et la Maison Manuvie, au 900, boulevard De Maisonneuve Ouest.
      Les travaux ont commencé à la mi-novembre et doivent se terminer dans deux ans.
      « On va refaire un peu le lobby sans changer les éléments historiques que l'on souhaite conserver, notamment les planchers. » - Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra
      « On va moderniser l'aire de restauration. Même chose pour les cabines d'ascenseur et escaliers mécaniques, dit M. Giroux. Des travaux vont aussi se faire à l'extérieur de l'immeuble. »
      Le gestionnaire Petra entreprend à Place Victoria le type de chantier qu'il terminera sous peu dans une autre propriété au centre-ville, la Tour CIBC, au 1155, boulevard René-Lévesque Ouest. À cet endroit, la facture des travaux s'élève à 20 millions.
      Propriété d'un consortium formé par Jolina, le holding familial des Saputo, Place Victoria a perdu un locataire de prestige quand la Bourse de Montréal a annoncé son déménagement dans la Tour Deloitte pour 2018. La Bourse, qui se spécialise dans le commerce de produits dérivés, loge au 800, place Victoria depuis 1965.
      Les 3e et 4e étages qui sont actuellement occupés par la Bourse serviront d'espace tampon pour deux locataires majeurs de la tour, signale M. Giroux. Des travaux majeurs sont en effet prévus à leurs étages respectifs. Ces locataires se serviront des étages qui seront bientôt délaissés par la Bourse de Montréal pour y installer temporairement leurs employés.
      Les principaux occupants du 800, place Victoria sont l'Autorité des marchés financiers, Morneau Shepell et les avocats de Fasken, Martineau DuMoulin.
      - Avec la collaboration de William Leclerc
    • Par UrbMtl
      Merci encore une fois à @IluvMTL qui surveille assidûment les avis.
      Ça bouge dans le coin. Le projet (en rouge) côtoiera celui au 154 King (en jaune).
      Merci à @ScarletCoral pour le montage original.