mtlurb

Terrain du métro Saint-Laurent

Recommended Posts

Pinned posts

Ancien projet de la Société de Développement Angus sur le terrain de l'édicule du métro Saint-Laurent. Confirmé par Helen Fotopulos qu'il n'y avait aucun projet pour ce terrain, en 2010.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

302296505_ad0be8e71e_o.jpg

 

Québec annonce 6 M$ pour la nouvelle école des Ateliers de danse moderne de Montréal

 

 

Montréal, le 17 novembre 2006 – La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la région de Montréal, Mme Line Beauchamp, a annoncé aujourd'hui l'attribution de 6 M$ aux Ateliers de danse moderne de Montréal inc. (LADMMI) pour la construction de nouveaux locaux. Le député de Westmount-Saint-Louis, M. Jacques Chagnon, et le maire de l'arrondissement de Ville-Marie, M. Benoit Labonté, étaient également présents.

 

« Grâce à la qualité de son corps professoral et de son programme d'études collégiales, LADMMI occupe une place importante dans notre réseau de formation professionnelle en danse contemporaine. La quête de l'excellence qu'on y enseigne contribue au rayonnement international du Québec et particulièrement de Montréal en matière de création et d'innovation en danse contemporaine », a déclaré la ministre Line Beauchamp.

 

L'aide accordée permettra la construction et l'aménagement des locaux nécessaires au bon fonctionnement de l'école, dont des studios, un studio-laboratoire, des salles d'entraînement et des locaux administratifs, le tout d'une superficie totale d'environ 2500 m2, soit plus du double de la superficie actuelle. La Société de développement de Montréal, propriétaire du terrain, sera responsable de la construction de l'immeuble qui comprendra également des locaux commerciaux.

 

La nouvelle école de LADMMI sera érigée à l'angle des rues Clark et Sainte-Catherine, en plein cœur du Quartier des spectacles. Il s'agit là d'une contribution majeure du gouvernement du Québec au développement de ce véritable cœur culturel de la métropole qui témoigne de l'effervescence créatrice et du dynamisme artistique montréalais.

 

« Désormais, Les Ateliers de danse moderne de Montréal pourront voir à la formation des jeunes danseurs dans des locaux conformes aux standards d'une véritable école professionnelle. La danse est un art exigeant qui requiert des installations adéquates et sécuritaires, de nature à favoriser le plein épanouissement des danseurs », a déclaré le député de Westmount-Saint-Louis, M. Jacques Chagnon.

 

L'aide de 6 M$ est attribuée en vertu du programme Aide aux immobilisations et a reçu l'appui du Forum des équipements culturels, une instance qui réunit le ministère de la Culture et des Communications et la Ville de Montréal afin de développer une vision concertée des équipements culturels montréalais.

 

Par ailleurs, rappelons que la ministre a annoncé récemment une importante augmentation des sommes versées aux établissements de formation supérieure en arts. Ainsi, LADMMI s'est vu attribuer, en septembre dernier, une aide supplémentaire récurrente de 190 500 $, notamment pour tenir compte de son nouvel environnement et afin de lui permettre de maintenir la qualité de son enseignement et de consolider ses activités de formation. Fondé en 1981, LADMMI est un établissement d'enseignement affilié au Cégep du Vieux-Montréal dont la formation est reconnue par le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

www.ladmmi.com

 

Projet de développement

Suite à ses acquisitions de terrains à l'angle nord ouest de la rue Sainte-catherine et de la rue Clark, les premiers contacts pris par la Société de développement de Montréal pour trouver des occupants et développer le site ont été fructueux.

 

Le vendredi 17 novembre 2006, la relocalisation des Ateliers de danse moderne de Montréal dans le Quartier des spectacles a été annoncé par la Ministre de la culture et des Communications et Ministre responsable de la région de Montréal, Mme Line Beauchamp (Lire le communiqué).

 

Les ateliers seront donc les premiers à investir les lieux d'un espace multifonctionnel que la Société à en charge de développer. Le projet d'implantation sera piloté par la SDM et fourni clé en main pour l'hiver 2008 (début des travaux supposé à l'automne 2007). LADMMI sera propriétaire de ses locaux selon une copropriété divise. La facture est évaluée à 6M$ pour une superficie d'implantation de 27 000 pi² (2 500m²).

 

HISTOIRE

Dans le cadre de la revitalisation de la rue Sainte-Catherine dans le Quartier des spectacles, plusieurs acquisitions stratégiques ont été effectuées. La Société a acquis successivement deux terrains vacants situés au coin des rues Clark et Sainte-Catherine ainsi qu’un bâtiment situé au 65 – 71 rue Sainte-Catherine ouest. Le développement des sites vacants offre une façade de 100 pieds sur la rue commerciale permettant un potentiel de construction de plus de 50 000 pi².

 

Ce site est judicieusement situé au coeur du Quartier des spectacles et le développement envisagé comprend différentes fonctions : commerciale, de bureaux et des espaces de production et de diffusion culturelle. Le bâtiment existant situé au 65-71 rue Sainte-Catherine restera en exploitation dans un premier temps.

 

Les ateliers de danse moderne de Montréal (LADMMI) ont ainsi été charmés par le projet et ont entamé les démarches nécessaires pour pouvoir s'installer dans ce futur édifice du centre ville.

 

photo08.jpg

 

photo07.jpg

 

 

photo07.jpg

 

photo09.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On parlait dans le devoir ce matin que le projet serait peut-être déplacé plus en arrière afin de laissé l'espace pour une place pour Spectra. On parle aussi de faire passer le projet de 6 à 12 millions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Source:

La Presse

 

Après l'aménagement de la Place des festivals, la Ville de Montréal entrevoit de retaper les alentours de la station de métro Saint-Laurent avec la construction d'un immeuble à vocation commerciale et culturelle, notamment pour y loger l'école de danse contemporaine (LADMMI).

 

Le comité exécutif a mandaté mercredi la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM) pour mener ce projet. La Ville souhaite construire un immeuble au-dessus de la station de métro. En ce moment, un terrain vague entoure l'édicule.

 

Le président du comité exécutif, Frank Zampino, précise que la Ville ne compte pas investir des fonds publics dans ce projet. La SHDM devra plutôt trouver des «partenariats avec l'entreprise privée» ou lancer des «appels de propositions» pour réaliser le projet selon les critères de la Ville.

 

M. Zampino souligne que l'immeuble ne comportera pas de résidences. «Nous voulons une forte concentration de locataires provenant du monde culturel», explique-t-il. M. Zampino souligne par ailleurs qu'il n'est plus prévu d'accueillir une faculté universitaire à cet endroit. Aucun échéancier n'a toutefois été déterminé pour la construction de cet immeuble.

 

L'école de danse contemporaine a quant à elle déjà reçu une subvention de six millions pour déménager ses installations, présentement situées rue Sainte-Catherine.

 

Place des festivals

 

Le projet d'aménagement d'une Place des festivals a aussi franchi de nouvelles étapes cette semaine. La Ville a signé un bail emphytéotique avec la Société immobilière du Québec pour prendre possession de la partie sud de l'îlot Balmoral, soit la partie bordant les rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance.

 

La première phase du Quartier des spectacles prévoit l'aménagement de la Place des festivals à cet endroit d'ici l'été 2009, soit au moment où l'esplanade de la Place des Arts sera occupée par la construction de la salle de l'Orchestre symphonique de Montréal et que le Festival de jazz fêtera son 30e anniversaire.

 

Cette place publique, aussi grande que le square Victoria, sera entourée d'arbres et d'espaces vitrés de haut design, bordée par la piste cyclable et éclairée par des mâts géants.

 

Le comité exécutif de la Ville de Montréal a aussi transféré une somme de près de 18 millions à la SHDM pour la réalisation de ce projet, totalisant 120 millions de dollars. Les deux tiers de cette somme proviennent des gouvernements fédéral et provincial.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par UrbMtl
      Il n'y a pas de proposition encore. Je n'ai rien à vous présenter, désolé.
      Cependant, je crois que nous devrions discuter du futur de ce terrain ici plutôt que de s'éparpiller dans différents fils dans les mois à venir.
       
      En passant devant il y a quelques minutes, j'ai remarqué que le commerce de pneu et définitivement fermé, du à une faillite (c'est écrit sur la porte).
      Bref, un terrain permettant 80m et valant 1 072 900 $ (le bâtiment dessus vaut 108 000 $...) ne restera pas longtemps dans cet état.
       
      D'ailleurs, il y a une roulotte de chantier sur le terrain. Probablement pour autre chose, mais quand même...
       
      Bref, à suivre.
       

    • Par nicko2a
      Bonjour à tous ! Je me suis fais un petit délire perso.
      Quand je vois la propagation des grattes ciels ultras-fins à New York, je me suis demandé pourquoi pas à Montreal ?
      Donc je me suis mis à chercher un emplacement propice pour un projet equivalent, à l'echelle de Montreal. Au début, je voulais le faire au 1240 Square Phillips parce que je me disais qu'avec le square devant, ça aurait été magnifique, mais la zone est limitée à 60m...

      Je me suis ensuite rabatu sur le 1422 Peel. L'endroit est très dense, mais avec uniquement des immeubles d'une dizaine d'étages. La zone est limitée à 120m, mais cela est déjà suffisant ! Ce qui me plaisait c'est d'integrer le batiment dans un quartier dense en l'adaptant au batiments plus anciens.

      J'ai trouvé la facade du petit batiment déjà présent sympathique alors j'ai décidé de l'integrer au projet.

      Parlons un peu du batiment. 
      La base fait 20m par 36m, ce qui correspond à l'espace libre actuellement, + le petit batiment.
      Il y a un premier rabat de à 25m de haut pour donner la largeur minimale de la tour, 18m et un profondeur de 30m. Il y en a un autre à 38m de haut, qui forme une terrasse et qui fait passer la profondeur du batiment de 30 à 18m. La tour s'élance ensuite en un carré de 18x18m sur 80m.


      Bon alors je me suis pas du tout penché sur l'aménagement interieur, ça ne m'interesse pas !
      Au niveau de l'apparence extérieure, la tour serait revetue de verre noire type One Madison à NYC :

      Avec un léger cerclage en métale gris foncé/carbon (la couleur) entre chaque étage.
      Je me suis dit qu'une longue antenne à la CIBC terminerait bien la tour ! 
      Voici maintenant ce que ça donne integré dans la ville !



      Et voici comment l'immeuble ressort de plusieurs endroits de la ville :
      Bonaventure :

      Mt Royal :

      St Catherine O :

      Du pied de la tour CIBC :

      Et du pied de la tour :

      Voila ! Qu'en pensez vous ?
       
       
       
    • Par UrbMtl
      Un autre projet qui semble être de Karl Fischer sur Crescent.
      Selon le rôle foncier de la Ville, le terrain et les bâtiments semblent toujours appartenir au Groupe Rester (ils possèdent pratiquement tout le côté Est de ce segment de Crescent). Rester est derrière l'aggrandissement du Sommer
      Donc on attend pour voir...
       


    • Par ar_13
      http://affaires.lapresse.ca/economie/immobilier/201712/06/01-5146084-cure-de-jouvence-de-60-millions-a-la-tour-de-la-bourse.php
      Publié le 06 décembre 2017 à 09h29 | Mis à jour à 09h29
      Cure de jouvence de 60 millions à la Tour de la Bourse

      Inaugurée en 1965, la Tour de la Bourse veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux et entreprendra donc des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour.
      PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE
      ANDRÉ DUBUC
      La Presse
      Le propriétaire du gratte-ciel Place Victoria, mieux connu sous le nom de Tour de la Bourse, entreprend des travaux de 60 millions de dollars pour remettre l'édifice emblématique de 47 étages au goût du jour.
      « Place Victoria est classée comme un immeuble de catégorie A, explique au téléphone Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra, gestionnaire de la tour de bureaux du centre-ville de Montréal. Si on veut garder notre classement, il faut investir pour suivre la parade. »
      Inauguré en 1965, contemporain de Place Ville Marie et de la Tour CIBC, le 800, place Victoria veut garder son rang face à la concurrence des nouvelles tours de bureaux comme la Tour Deloitte, au 1190, avenue des Canadiens-de-Montréal, et la Maison Manuvie, au 900, boulevard De Maisonneuve Ouest.
      Les travaux ont commencé à la mi-novembre et doivent se terminer dans deux ans.
      « On va refaire un peu le lobby sans changer les éléments historiques que l'on souhaite conserver, notamment les planchers. » - Jean-Philippe Giroux, conseiller en location pour le Groupe Petra
      « On va moderniser l'aire de restauration. Même chose pour les cabines d'ascenseur et escaliers mécaniques, dit M. Giroux. Des travaux vont aussi se faire à l'extérieur de l'immeuble. »
      Le gestionnaire Petra entreprend à Place Victoria le type de chantier qu'il terminera sous peu dans une autre propriété au centre-ville, la Tour CIBC, au 1155, boulevard René-Lévesque Ouest. À cet endroit, la facture des travaux s'élève à 20 millions.
      Propriété d'un consortium formé par Jolina, le holding familial des Saputo, Place Victoria a perdu un locataire de prestige quand la Bourse de Montréal a annoncé son déménagement dans la Tour Deloitte pour 2018. La Bourse, qui se spécialise dans le commerce de produits dérivés, loge au 800, place Victoria depuis 1965.
      Les 3e et 4e étages qui sont actuellement occupés par la Bourse serviront d'espace tampon pour deux locataires majeurs de la tour, signale M. Giroux. Des travaux majeurs sont en effet prévus à leurs étages respectifs. Ces locataires se serviront des étages qui seront bientôt délaissés par la Bourse de Montréal pour y installer temporairement leurs employés.
      Les principaux occupants du 800, place Victoria sont l'Autorité des marchés financiers, Morneau Shepell et les avocats de Fasken, Martineau DuMoulin.
      - Avec la collaboration de William Leclerc
    • Par UrbMtl
      Merci encore une fois à @IluvMTL qui surveille assidûment les avis.
      Ça bouge dans le coin. Le projet (en rouge) côtoiera celui au 154 King (en jaune).
      Merci à @ScarletCoral pour le montage original.