Recommended Posts

Tant qu'il y aura de la construction dans le secteur, l'entreposage sera une affaire rentable.

Il faudra probablement attendre que le quartier soit à peu près tout construit pour espérer que le propriétaire soit intéressé par une offre d'achat.

Une chose est certaine. Sa visibilité depuis l'autoroute Bonaventure n'existera plus bientôt.

D'un côté, les Lowney 8 à 11. De l'autre, le Lowney sur ville. Finalement, le section de l'autoroute Bonaventure surélevée qui est vis à vis, sera transformée en boulevard urbain au niveau du sol.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une chose est certaine. Sa visibilité depuis l'autoroute Bonaventure n'existera plus bientôt.

D'un côté, les Lowney 8 à 11. De l'autre, le Lowney sur ville. Finalement, le section de l'autoroute Bonaventure surélevée qui est vis à vis, sera transformée en boulevard urbain au niveau du sol.

 

Il devrait enlever sa pancarte sur le toit ou la virer de 90% pour qu'elle soit visible de l'autoroute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il devrait enlever sa pancarte sur le toit ou la virer de 90% pour qu'elle soit visible de l'autoroute

 

Il serait mieux que cette pancarte soit enlevée.

Quand l'autoroute sera un boulevard urbain au niveau du sol, les voies du CN vont la cacher de toute manière.

Seuls les résidents du Lowney et du Lowney sur ville pourront la voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
       Document de réflexion pour stimuler la discussion et des idées pour l'avenir  du secteur du Pied-du-Courant dans cette période électorale.
      J'ai prepare ce document pour  les AmiEs du courant Sainte-Marie avec une collaboration spéciale de acpnc.
       
      Une proposition pour l’avenir du secteur du Pied-du-Courant

      Préambule
       
      Enjeux des sites
      Le parc Bellerive, comme tous les espaces publics autour de la rue Notre-Dame (autoroute ou boulevard urbain) a d'importants défis à relever en raison de la circulation intense du secteur. À cela il faut ajouter l'isolement des lieux.
      Pour profiter de la proximité du fleuve et pour bien apprécier les vues sur le pont Jacques-Cartier et les activités portuaires, il faut traverser 7 voies de circulation avec tous les inconvénients qui viennent avec (bruit, pollution, circulation intense de voitures, autobus et camions).
      Ainsi pour atténuer ces irritants et trouver davantage de tranquillité, il faut se déplacer au-delà des beaux arbres centenaires jusqu'à l'extrémité sud du parc Bellerive. Or, ces obstacles à franchir expliquent en grande partie la fréquentation réduite des lieux.
      À cela s'ajoutent un sentiment d'insécurité pour les visiteurs et le manque de services comme une certaine surveillance, des toilettes, eau, wi-fi, café etc.
       Urgence d’agir
      Comme on peut s'attendre que d'ici quelques années le secteur du Pied-du-Courant, incluant les grands terrains de Molson et de Radio-Canada ainsi que des Quais de Lorimier, connaitra un développement important, avec une croissance notable de sa population résidente et de nouveaux travailleurs. Il faudra alors prévoir des lieux de détente et de loisirs en nombre suffisant.
      C'est ici que le parc Bellerive et ses alentours pourront jouer un rôle principal, afin d'améliorer l'expérience urbaine et profiter en même temps des espaces exceptionnels et sous-utilisés à l'est du pont.
        
       Exemple de réussite
      Depuis quelques années, la Pépinière / Espaces Collectifs aménage le site du dépôt à neige sous le pont, en offrant des activités qui s'adressent au public, 4 jours par semaine durant la belle saison. 
      Ces gens sont en quelque sorte des pionniers dans l'aménagement d'espaces éphémères à Montréal. Ainsi avec très peu d'argent public, avec l'aide de bénévoles et le soutien de designers locaux, ils ont réussi à développer  l'intérêt populaire, en dépit de la nature ingrate des lieux.
      La Pépinière s'est ajustée avec le temps et une détermination constante, tout en améliorant son offre auprès de sa clientèle cible. Elle a d'ailleurs offert plusieurs nouveautés cette année. Ils y ont notamment mis beaucoup d'efforts et ont vraiment réussi l'exploit d'en faire un succès récurrent indéniable.
      Nous croyons que leur approche par rapport à l’animation du site est inspirant et qu'ils ont appris à tirer le maximum de résultats positifs, malgré les contraintes physiques auxquelles ils doivent faire face et leurs heures d’ouvertures restreints.
       
      Vision urbaine
      En ce sens la Pépinière / Espaces Collectifs est devenue un excellent exemple pour d'autres projets semblables d'animation publique dans d'autres sites potentiels au centre-ville. Nous pensons à la Place Émilie-Gamelin, au square Cabot, au square Viger etc.
      À noter aussi que la Société des Ponts fédéraux a une proposition d'aménagement pour les terrains vacants sous le pont Jacques-Cartier, en bordure de l'avenue de Lorimier qui deviendra à leur tour complémentaire à ce qui se fait déjà.
       
      Friche habitée et un écoquartier


      Dans le même ordre d'idées, une réflexion collective sur la réalité et les défis de ce site riverain de la rue Notre-Dame nous a conduit à imaginer une "Friche Habitée" sur le site vacant à l'est du parc Bellerive (propriété du MTQ). La même chose du côté sud avec la création d'un nouveau quartier conçu spécialement pour répondre aux besoins des familles.
      L'objectif étant de composer avec les possibilités particulières des différents sites, tout en offrant des activités en complémentarité au parc Bellerive et au Village du Pied-du-Courant. Pour ce faire nous nous sommes inspirés du Pike Place Marketfront à Seattle (voir le lien et l’image dans la prochaine page).
         
      Conclusion
      Notre but est d'accroitre la fréquentation de cette incroyable vitrine sur le fleuve. Cette dernière deviendrait en quelque sorte une extension du Vieux-Port, tout en fournissant de précieux services à la communauté de l'est, dont on attend une importante croissance dans les prochaines années.
      Nous profitons alors du dévoilement du Plan d'Action de la Stratégie Centre-ville, doublé des importants développements privés annoncés pour le secteur et des élections municipales du 5 novembre prochain, pour poursuivre plus avant notre réflexion sur l'avenir de l'est du centre-ville que nous venons de détailler plus haut.

       
       
       Pike Place Marketfront
      http://pikeplacemarket.org/marketfront

       
      Une Friche habitée pour tous et un quartier vert conçu pour les familles
       Objectifs
      Augmenter la fréquentation des lieux proches du fleuve, en insérant des structures appropriées et en pratiquant des  aménagements qui offriront différents services et expériences offerts toute à l’année. Créer des espaces publics sécuritaires adressés aux familles et qui respectant les principes d’accessibilité universelle. Ces espaces viendront en même temps compléter le parc Bellerive et le Village au Pied-du-Courant. Transférer du côté sud de la rue Notre-Dame, la piste cyclable afin de pouvoir construire des habitations mixtes conçues spécialement pour les familles du côte nord. Nous proposons aussi, une rue piétonne avec donnera accès aux habitations. Créer un lieu rassembleur dans la communauté et un nouveau repère pour marquer cette importante porte d’entrée de la métropole.  
      NB :
      La taille et la configuration des espaces et bâtiments dans les esquisses  sont à titre d’exemple seulement.
      Il faut surtout retenir le concept général d’une ‘Friche habitée  dans un quartier vert’.
       
      1.   Pavillons vitrés
      (Créer une zone tampon pour couper le bruit et la vue de la circulation de la rue Notre-Dame)
       


       
      Bâtiment en forme de hangar d’inspiration industrielle, avec parois transparentes et espaces aérés, pour permettre la vue sur le fleuve et le pont Jacques-Cartier à partir de la rue Notre-Dame. Fournir des services pour répondre aux besoins des usagers, tout en fournissant des espaces à l’abri des intempéries en toute saison.  Ces pavillons pourraient servir à différentes fonctions  (salle d’exposition ou de foire, piscine publique, marché/bouffe, toilettes). Une halte pour la piste cyclable de la rue Notre-Dame.  
      2.  Espaces multifonctionnels 
       
       

      La taille et la configuration du site permettra la pratique de sports/jeux pour tous les âges, l’organisation de grands rassemblements, concerts et spectacles, fêtes de quartier et aire de détente. Activités en complémentaire avec le parc Bellerive (gazonné avec arbres centenaires) et le Village au Pied-du-Courant (activités éphémère l’été seulement). La Promenade du Chemin-qui-Marche dans le Faubourg Québec deviendra le prolongement naturel de ce site proposé.  
      3.  Fontaine géante
      (Marquant le lieu symbolique des silos m’lasse entre la friche et le parc Bellerive)

      Pour le côté esthétique Pour se rafraichir Pour masquer les bruits de la circulation véhiculaire de la rue Notre-Dame  
      4.  Accès

      Par autobus (La fontaine/parc Bellerive et aux résidences/marché alimentaire). Transférer la piste cyclable du côté-fleuve (sud) afin d’améliorer la fluidité et l’accès au site. Possibilité éventuelle de négocier un accès vers les quais pour profiter des activités nautiques et une navette fluviale Création de places publiques en continuité des rues déjà présentes (Poupart, Iberville et Frontenac) et offriront tout naturellement des fenêtres sur le fleuve, à partir du nord.  
      5.  Bâtiment résidentiel ou auberge de jeunesse suite à un concours de design
      (Habitations de mixité sociale ou pour des aînées dans la pointe est de la friche, adjacente à la gare maritime des croisières du Port)

      Sur pilotis avec espaces ouverts pour la tenue d’activités au rez-de-chaussée. On pourrait dire ici que les résidents deviendront en quelque sorte les ‘gardiens’ des espaces publics et les ‘yeux sur le parc’. On peut supposer aussi que ces derniers deviendront la clientèle régulière des services et les principaux  participants aux activités. Une œuvre d’art public magistrale (à la tête de la friche (pointe est) pour marquer cette porte d’entrée de la métropole)  
      6.  Belvédère 
      (Intégré au complexe résidentiel et près de la gare des croisières)

      Un attrait qui s’adresse à tous les visiteurs, sous forme de toit-terrasse avec café-bistro. Possibilité d’apprécier la vue du fleuve dans toute son extension, ainsi que les activités portuaires qui y prendront place et cela même si certains convois de train seront stationnés devant.  
      7.  Un quartier vert conçu pour des familles  du côté nord 
      (Plusieurs bâtiments seront conçus spécifiquement pour répondre aux besoins des familles)


       
      Parmi les éléments principaux :
      Une rue piétonne entre la rue Bercy et la rue Parthenais dotée de places publiques.
      Des aires de jeux et des jardins communautaires sur le toit des habitations.
       
      Financement des aménagements du côté sud
      En plus d'habiter le secteur du Pied-du-Courant (et attirer les familles), et assurer une fréquentation pour les espaces du parc au Pied-du-Courant, la vente des terrains/taxes foncières (de la piste cyclable du côté nord) pourra être utilisée pour décontaminer/aménager la friche.
      Possibilité de même financer l'inversement de la courbe du CP pour nous donner accès au fleuve et aux activités maritimes.
       
      Sommaire

        Côté sud de la rue Notre-Dame
       Pavillons vitrés
      •          Fournir des services (marché alimentaire, piscine, lieux multifonctionnels...),
      •          Couper le bruit et la visuelle des véhicules de la rue Notre-Dame
      •          Accroître la fréquentation du site et sécuriser les lieux
       
      Bâtiment résidentiel
      •          Création d’un bâtiment emblématique sur la promenade qui pourrait être le résultat d’un concours d’architecture.
      •          Habitations mixtes dans la pointe est de la friche créeront automatiquement une présence permanente et une meilleure sécurité.
       
      Côté nord de la rue Notre-Dame
       
      Nouveau quartier vert
      •          Selon le principe des éco quartiers à l’échelle humaine et à  densité moyenne pour attirer les familles
      •          Implantation d'une rue piétonne (avec des places publiques) entre la rue Bercy et la rue Parthenais.
      •          Jardins communautaires pourront être aménagés sur le toit, et même des aires de jeux pour enfants.
       
    • Par ConcordiaSalus
      Une série financée par Rogers Media sur le crime organisé à Montréal. Bad Blood raconte la montée et la chute de Vito Rizzuto comme chef de la mafia sicilienne à Montréal. Alain Desrochers produit la série mais il s'agit essentiellement d'une production Torontoise, filmée à Montréal et Sudbury exclusivement en anglais et dont la promotion se fait principalement dans le Canada anglais. La série de six épisodes débute sur CityTV le 21 septembre à 20hrs.
       
      "Bad Blood is a story of family, loyalty, deceit, power, greed and ultimately revenge. Montreal Mafia boss Vito Rizzuto is a criminal anomaly – the only man to bring peace among the disparate wings of the Montreal crime world who would serve as a de facto CEO while ensuring a lucrative payday for all. When Rizzuto is suddenly arrested and extradited to Colorado’s Supermax Prison for the 1981 murders of three Bonanno crime family members, the powerful empire he built begins to crumble. Rizzuto watches helplessly as his family and friends are killed one by one. Upon his release from prison in October 2012, a Shakespearean-level revenge tale unfolds, leading to the brutal murders of his closest companions, and ultimately, to the death of Rizzuto himself."
      https://www.rogersmedia.com/shows/bad-blood/
       
      Globe and Mail, "Montreal mafia series Bad Blood is bloody good"
      https://beta.theglobeandmail.com/arts/television/john-doyle-montreal-mafia-series-bad-blood-is-bloody-good/article36311360/?ref=http://www.theglobeandmail.com&

      JdM, "Montréal, cité du vice"
      http://www.journaldemontreal.com/2017/09/20/montreal-cite-du-vice
       
       
    • Par Ju HG
      Hôtel 1000-1006 de la Montagne et Appartements 947 Lucien-L'Allier - 26, 41 étages

      Condos Laurent & Clark - 20 étages

       
      Condos Babylone - 26 - 37 étages

       
      Condominium Maritime Montréal - 39 étages

       
      Quad Windsor -

       
      Tour Peel - 20 étages

       
      Tour des Canadiens 3 - 37 ou 49 étages

       
       
       
       
      Tour Bleury - 25 étages

       
       
       
    • Par Gilbert
      LOWNEY SUR VILLE, le projet :
       
      Localisé entre les rues Ann, Shannon et Ottawa
      Le projet totalisera plus de 500 unités réparties dans 4 bâtiments, soit deux tours de 20 étages et deux de 8 étages
      Espaces communs : terrasses aux toits avec piscines, espaces bbq, aires de détente et chalets urbains
      Grand centre-sportif avec salle d’entraînement, salle de yoga, spa, hammam, bain thermal, sauna et piscine intérieure
       
       
      LOWNEY SUR VILLE, phase 1 :
       
      Tour de 20 étages, situé à l’angle des rues Ottawa et Shannon
      178 condos urbains
      La superficie des unités varie entre 339 p.c. et 899 p.c.
      Condos urbains de 1, 2 et 3 chambres ainsi que des studios
      Le prix varie entre 125 000$ et 350 000$ (avant taxes)
      Stationnement : 33 000$ (avant taxes)
      Frais de condo : 0.26$ / p.c.
      Date de livraison prévue : été 2014
       

    • Par IluvMTL
      http://affaires.lapresse.ca/economie/agroalimentaire/201707/05/01-5113435-molson-va-construire-une-nouvelle-brasserie-a-montreal.php
      Agrandir
      La vocation de l'ancienne brasserie de la rue Notre-Dame reste à déterminer, mais Molson Coors entend bien y laisser une marque bien vivante de sa présence qui remonte à plus de 200 ans.
      PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE
      Molson Coors Brewing Company a finalement décidé de construire une toute nouvelle brasserie dans la grande région de Montréal plutôt que de rénover ses installations bicentenaires de la rue Notre-Dame Est.
      Le président de Molson Coors Canada en a fait l'annonce aux employés de la brasserie montréalaise à 11 heures ce matin.
      L'entreprise entreprend maintenant l'étude du site qui sera choisi pour l'érection d'un nouveau centre brassicole qui regroupera tant les activités de production que de distribution. L'entreprise prévoit injecter jusqu'à 500 millions pour la réalisation de ce nouveau projet. 
      La vocation de l'ancienne brasserie de la rue Notre-Dame reste à déterminer, mais Molson Coors entend bien y laisser une marque bien vivante de sa présence qui remonte à plus de 200 ans.
       
       
      http://montreal.ctvnews.ca/molson-coors-plans-to-spend-up-to-500-million-to-build-new-montreal-brewery-1.3489843