Recommended Posts

Pinned posts

J'enverrais un commentaire à la STM là dessus. Mieux vaut prévenir avec des pictogrammes qu'une personne âgée ou un enfant se blesse sérieusement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Article plus détaillé du Devoir:

Un caillou dans l'engrenage des portes des voitures Azur

Les portes des voitures Azur ont tendance à se bloquer à cause des abrasifs épandus sur les rues et trottoirs

19 janvier 2018 |Jeanne Corriveau | Montréal

Bombardier-Alstom dit avoir trouvé la solution au problème des portes qui se bloquent, solution qui sera mise en application dans les prochaines semaines.  Photo: Jacques Nadeau Le DevoirBombardier-Alstom dit avoir trouvé la solution au problème des portes qui se bloquent, solution qui sera mise en application dans les prochaines semaines. 

Même si elles ne mettent jamais le nez dehors, les voitures de métro Azur souffrent de l’hiver. La Société de transport de Montréal (STM) a constaté une recrudescence d’épisodes de portes bloquées depuis le début de la saison froide. Les petites roches utilisées comme abrasifs sur les trottoirs sont à l’origine du problème, et le consortium Bombardier-Alstom promet d’apporter les changements nécessaires.

Même si les portes des Azur ne se rétractent pas à l’intérieur des parois des voitures, comme c’est le cas pour les MR-63 et les MR-73, les nouveaux trains ne sont pas épargnés par les problèmes causés par les abrasifs.

Les petites roches collées aux bottes des usagers du métro finissent par se disperser dans les stations et dans les trains, entravant le mouvement d’ouverture et de fermeture des portes. 

« Nous avons effectivement constaté depuis le début de l’hiver — qui était précoce cette année — que le problème de portes bloquées arrive plus fréquemment qu’à d’autres moments, dû à l’abondance de gravier », a indiqué au Devoir Isabelle Tremblay, porte-parole de la STM. Le problème avait aussi été détecté l’hiver précédent, mais dans une moindre mesure.

Bombardier-Alstom affirme avoir trouvé la solution qui permettra de régler le problème. « Une des particularités des portes des voitures Azur, c’est qu’elles sont extrêmement sensibles. Le maximum qu’il peut y avoir d’écart dans la porte, c’est un millimètre. À partir du moment où ça dépasse un millimètre, il y a un défaut qui est généré auprès de la porte, qui généralement se referme par elle-même », a expliqué Marc-André Lefebvre, porte-parole du consortium.

La solution avancée par Bombardier-Alstom consiste à procéder à une modification d’un contrôleur de porte, et elle sera mise en application dans les prochaines semaines. « On ne retrouvera pas [ce problème] lors des autres hivers », a assuré M. Lefebvre. Les modifications seront faites progressivement, sans impact sur le nombre de voitures en service, a-t-il dit en précisant que les nouveaux trains qui seront livrés à la STM au cours des prochains mois auront déjà fait l’objet des modifications nécessaires. 

Période de rodage

Marc-André Lefebvre estime qu’il est normal que ce type d’événement survienne lors de la mise en service de nouveaux trains. La question du gravier a été prise en considération lors de la conception des voitures Azur et les portes ont été testées avec du gravier, a-t-il indiqué. « On prend tout en considération, mais c’est sûr que tant et aussi longtemps qu’on ne l’implante pas, on ne peut jamais être assuré que ça va fonctionner », a-t-il dit. « On est encore dans la période de croissance de fiabilité. C’est le genre de choses qu’on voit dans un processus normal d’introduction d’une nouvelle flotte. Les MR-73 avaient aussi connu de tels enjeux lorsqu’ils ont été mis en service dans les années 1970. Ces problèmes ont été corrigés et ce sont parmi les voitures les plus performantes de la planète. »

Ces corrections se feront sans coûts supplémentaires pour la STM puisque les trains Azur sont encore sous la garantie du constructeur.

La STM a signalé que le même type de problème avait été détecté avec les MR-73 et les MR-63 lorsque la Ville de Montréal avait commencé à recourir au gravier comme abrasif sur ses trottoirs. Un système balayant les petites roches avait alors été mis au point pour limiter ces inconvénients.

Les problèmes de frotteurs 

La STM n’a pas été en mesure de donner de statistiques sur le nombre d’arrêts ou de ralentissements de service attribuables à ce problème de portes. L’année 2017 a été particulièrement difficile pour les usagers du métro. Entre janvier et août 2017, la STM a comptabilisé 750 interruptions de service de cinq minutes et plus, soit 31 % de plus que pour la même période l’année précédente. Elle se dirigeait alors vers une année record de pannes, une situation qu’elle a attribuée à la hausse de l’achalandage et au rodage des nouveaux trains Azur.

L’entrée en service des voitures Azur a aussi été perturbée lorsqu’un arrêt de service de 10 heures survenu sur la ligne orange le 14 janvier 2017 avait forcé la STM à retirer les voitures Azur de la circulation. Après inspection, la société de transport avait découvert que les frotteurs de plusieurs trains avaient été endommagés. Les frotteurs sont des sabots d’acier qui assurent le contact électrique entre le train et les rails. Elle avait finalement trouvé et corrigé le problème. Les voitures ont été remises en service par la suite. 

Rappelons que la première voiture Azur a été livrée à la STM en avril 2014, quatre ans après l’octroi sans appel d’offres du contrat des voitures du métro d’une valeur de 1,2 milliard au consortium Bombardier-Alstom. Depuis, la STM a déployé les autres trains à mesure qu’elle les recevait. La livraison des 468 voitures (52 rames de 9 voitures) devrait se terminer d’ici la fin de 2018.

http://www.ledevoir.com/politique/montreal/517980/un-caillou-dans-le-metro

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les anciennes voitures ont jadis eu le même problème quand la vile a décidé de remplacer le sable contre des cailloux comme abrasif. Le problème a été corrigé en ajoutant une petite pièce qui balaie les intrus de la rainure. Je suppose que cette technique pourrait être appliquée aux voitures Azur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Monsieur_MA a dit :

Les anciennes voitures ont jadis eu le même problème quand la vile a décidé de remplacer le sable contre des cailloux comme abrasif. Le problème a été corrigé en ajoutant une petite pièce qui balaie les intrus de la rainure. Je suppose que cette technique pourrait être appliquée aux voitures Azur.

Il est surprenant qu'ils n'aient pas tenu compte de cette situation lors de la construction des portes Azur. Bien entendu, si ça c'était déjà passé autrefois, ils auraient dû le prévoir. Incompétance quand tu nous tiens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au moins une bonne nouvelle.

http://www.lapresse.ca/actualites/grand-montreal/201802/05/01-5152634-la-stm-recevra-deux-trains-azur-gratuitement.php

Quote

Le consortium Bombardier-Alstom livrera deux trains Azur de plus que les 52 prévus à son contrat avec la Société de transport de Montréal (STM). Et le tout, gratuitement. Le transporteur montréalais dit en être arrivé à cette entente pour pénaliser le constructeur pour son retard de plus de deux ans dans la livraison des nouvelles voitures de métro.

La STM est à présenter ce matin aux élus montréalais ses projets d'investissements pour les trois prochaines années. Le transporteur a ainsi annoncé que les 52 trains Azur commandés pour rajeunir la flotte de voitures de métro seront livrés d'ici la fin de 2018.

Le projet sera ainsi enfin complété avec un peu plus de deux ans de retard.

Plutôt qu'imposer des pénalités en argent sonnant, la STM a négocié avec le consortium Bombardier-Alstom pour obtenir gratuitement deux trains supplémentaires.

 

 

Le transporteur aura ainsi 54 trains modernes dans sa flotte, plutôt que les 52 commandés. L'achat d'un train représentant environ 20 millions, la pénalité est ainsi évaluée à 40 millions.

 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je continue de penser qu'on devrais maintenir la production de train d'Azur à un certain niveau et tout changer les trains. Peux être sur un échéange de 10-15 ans au lieu de 5 ans mais tout de même... 

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Couillard laisse entendre que le prolongement de la ligne bleue va résulter à une commande de trains Azur supplémentaires

Citation

«Je souhaite que Bombardier ait le contrat [de prolongement du métro] puisqu'il faut de la continuité avec les wagons du système Azur. (...) On sait déjà que pour la ligne bleue prolongée le même contrat de gré à gré va s'appliquer.»

http://www.journaldemontreal.com/2018/02/08/la-caisse-ecarte-bombardier-transport

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, environ 7 trains. S'il veut vraiment les aider qu'on remplace les MR73 comme initialement prévu.

Modifié par p_xavier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exactement !

 

Mais Bombardier doit se regarder dans le mirroir et améliorer leur processus. Ils ont beaucoup trop de retards ces dernières années. Est-ce parce qu'on leur donnait trop facilement des contrats puisqu'ils était locaux? Je ne sais pas, mais ça doit changer s'il veulent continuer à être des leaders. 

La Davie avait des problème de retard et dépassement de cout. Ils ont travailler très fort pour que leur dernière commande se fasse dans les délai et les couts après avoir perdu d'importants contrats publique. Je crois que cette tappe sur les doigts était nécessaire...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par mtlurb
      Prolongement de la ligne bleue vers l'est

      Prolongement de la ligne bleue vers l'est. La mise en chantier est prévue en 2022, pour une livraison en 2026. Connexion avec le SRB Pie-IX, stationnement de 1200 places aux Galeries d'Anjou. Coût évalué à 3.9 milliards de dollars.
    • Par ChrisDVD
      Réseau express métropolitain (REM)

      26 stations / 67 km
      http://www.rem.info/
      http://www.nouvlr.com/
      TRAINS
      - Voiture de type métro léger, électrique
      - Flotte d'environ 240 voitures à la mise en service
      - Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe
      - Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout)
      - Configuration entre deux voitures de type "boa"
      - Alimentation électrique par caténaire
      - Systèmes et conduite automatisée des trains
      - Vitesse maximale de 100 km/h
      STATIONS / GARES
      - Quais d'environ 80 m de long
      - Portes palières sur les quais
      - Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture
      - Accès universel
      - Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo
      - Wi-Fi offert sur toute la ligne
      - Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle


    • Par amos404
      J’aimerais vous partager cette vision d’un transport en commun lourd dans les Quartiers industriels de Montréal. Saint-Laurent est le deuxième plus important employeur du grand Montréal avec plus de 200 000 emplois pourtant contrairement au centre-ville qui est desservi par 3 lignes de métro, 6 lignes de train de banlieue et bientôt le REM, Saint-Laurent n’a aucun projet de transport lourd. Devant cette situation il est normal que le transport en commun ne soit pas une option populaire pour se rendre dans ce secteur. Pourtant, s’il y a un seul secteur dans le grand Montréal qui est le plus successible de produire un important transport modal c’est bien ce quartier industriel!
      En effet, le secteur est lourdement congestionner, car la majorité des gens si rendre en auto solo. Donc un système de transport plus rapide deviendrait très intéressant pour les travailleurs. Pour être une réussite, le transport en commun doit être rapide, fréquent et flexible en raison des horaires atypiques en usine.
      C’est pourquoi je propose ici l’idée d’une ligne de rem logeant l’autoroute 13 de la 640 jusqu’à Lachine. La position de la plupart des stations est assez approximative, car je ne veux pas que l’on se penche là-dessus c’est plus pour suscité la discussion.
      L’idée est d’offrir une alternative crédible à l’auto solo pour les travailleurs de la rive nord, de Laval et de l’ouest de l’île (grâce à une correspondance avec le REM 1 et la ligne de train Vaudreuil). La ligne pourrait aussi être avantageuse pour les résidents de Lachine et du centre de Montréal qui voudraient se rendre dans ce coin.  Je suis au courant que les distances de marche sont importantes et c’est pourquoi les usines pourraient offrir un service de navette vers la gare la plus proche à la fin des quarts de travail.
      J’ai inclus le classique prolongement de la ligne orange jusqu’à Bois-Franc (pour faciliter les correspondances)  et une version allonger de la ligne bleue qui inclurait une station supplémentaire dans les quartiers résidentiels d’Anjou et une autre dans le quartier industriel (pour les mêmes raisons que ma ligne rouge de REM)
      J’aimerais vous entendre là-dessus, devrait-on desservir les quartiers industriels? Sinon pourquoi? Et si vous n’aimez pas mon idée que proposeriez-vous à la place? (en restant dans le thème de la desserte des quartiers industriels)