Recommended Posts

Pinned posts

Des autobus privés sur Pie-IX

 

bilde?Site=CP&Date=20071206&Category=CPACTUALITES&ArtNo=71206268&Ref=AR&Profile=6488&MaxW=700

Le boulevard Pie-IX, dans l’est de Montréal, est l’un des corridors de transport collectif les plus achalandés de la métropole.

Photo Alain Roberge, La Presse

 

Bruno Bisson

 

La Presse

 

L’Agence métropolitaine de transport (AMT) veut confier à un partenaire privé la réalisation et l’exploitation d’une voie réservée aux autobus sur le boulevard Pie-IX, dans l’est de Montréal, l’un des corridors de transport collectif les plus achalandés de la métropole.

 

Ce projet, encore à l’étape préliminaire, est au cœur d’une nouvelle guerre de tranchées entre l’agence gouvernementale et la Société de transport de Montréal (STM) qui exploite les réseaux d’autobus et du métro de Montréal, et qui ne veut rien entendre du projet de l’AMT.

 

Dans une entrevue à La Presse, hier, le directeur général de la Société de transport de Montréal, Yves Devin, a révélé qu’après « des débats épiques » avec l’AMT, qui relève du ministère des Transports, la STM a décidé de faire cavalier seul, s’il le faut, et de réaliser son propre concept d’autobus express, qui pourrait être mis en service dès 2010.

 

Le projet de l’AMT, signale M. Devin, ne pourrait voir le jour que deux ans plus tard, en 2012.

 

Le projet privilégié par l’AMT prolongerait la voie réservée du boulevard Pie-IX au nord de la rivière des Prairies jusqu’à l’autoroute 440, à Laval. Il inclurait la construction de grands stationnements incitatifs. Les autobus circuleraient sur des voies réservées permanentes situées en bordure du boulevard. Les passagers y monteraient donc à partir de quais aménagés sur les trottoirs.

 

Pour la STM, a affirmé hier M. Devin, la circulation des autobus « en rive », en bordure du boulevard, ne fonctionnera pas, et limitera les performances de ce service qui serait beaucoup trop lent. C’est pourquoi le projet de la STM rendu public, dans ses grandes lignes, la semaine dernière, prévoit l’implantation des voies réservées aux autobus en plein centre du boulevard Pie-IX.

 

Ce boulevard est une des plus importantes artères de circulation nord-sud à Montréal et est utilisé chaque jour par des dizaines de milliers d’automobilistes. Le projet des voies réservées aurait pour effet de retrancher complètement deux voies de circulation – une par direction – sur ce boulevard de six voies de largeur.

 

Des voies surélevées

 

Les voies de circulation destinées exclusivement aux transports en commun seraient surélevées, par rapport aux chaussées des automobilistes, et le bitume serait peint d’une couleur contrastante avec l’asphalte noir conventionnel afin de bien différencier les voies réservées aux autobus des autres voies de circulation.

Dans une étude préliminaire, le coût de réalisation de ce projet a été très sommairement estimé «entre 45 et 90 millions de dollars».

 

Selon M. Devin, la STM a reçu du comité exécutif de la Ville de Montréal le mandat prioritaire d’implanter ce projet dans les plus brefs délais possible.

 

Or, lors d’une rencontre de travail récente, affirme-t-il, l’AMT « a décidé de faire ce qu’on fait généralement quand on ne veut pas prendre de décision. Elle a commandé une étude ».

 

Le feu aux poudres

 

Après cinq ans d’études, de discussions, d’enquêtes et de mésentente, ce nouveau mandat d’étude, confié aux firmes d’ingénieurs Cima et Genivar, semble avoir mis le feu aux poudres entre les deux organismes publics qui se livrent une guerre sans partage, depuis des années, pour le contrôle du développement des transports en commun dans la métropole.

 

Jointe hier pour commenter les affirmations de M. Devin, la vice-présidente aux communications de l’AMT, Marie Gendron, a semblé décontenancée par la virulence de cette sortie, et a affirmé que l’agence gouvernementale, qui relève du ministère des Transports du Québec, s’estime toujours partenaire de ce projet d’autobus express dans l’axe du boulevard Pie-IX.

 

Mme Gendron a dit tout ignorer quant à la possibilité que ce projet de voie réservée fasse l’objet d’un partenariat public-privé, et a assuré que l’AMT n’a pas commandé d’étude en ce sens. Selon elle, la nouvelle étude commandée « vise à vérifier les conditions d’exploitation d’une voie réservée permanente aux autobus au centre du boulevard Pie-IX, et à valider le scénario élaboré par un consultant, en collaboration avec la STM ».

 

Jusqu’en juin 2002, l’AMT exploitait une voie réservée aux autobus sur le boulevard Pie-IX, qui fonctionnait à contresens du trafic automobile, pendant les heures de pointe seulement. La STM était responsable du fonctionnement de la voie réservée. Ce sont ses autobus, conduits par ses chauffeurs, qui assuraient cette desserte express très populaire, entre le nord-est de la ville et la station de métro Pie-IX.

 

Ce circuit d’autobus, le R-505, était, à l’époque, l’un des plus utilisés de la métropole avec une fréquentation pouvant aller jusqu’à 8000 passagers par jour, soit l’équivalent de plusieurs trains de banlieue.

 

Le service d’autobus a toutefois été interrompu net après la mort tragique d’une jeune femme, happée de plein fouet par un autobus alors qu’elle traversait le boulevard Pie-IX. Malgré les conclusions d’une enquête du coroner, concluant que le principe de la circulation à contresens des autobus pouvait être maintenu, moyennant certains aménagements de la voie publique, l’AMT, la STM et la Ville de Montréal n’ont jamais eu l’intention de rétablir ce service.

 

À l’AMT, hier, Mme Gendron a assuré que malgré les désaccords entre les parties sur la meilleure manière de rétablir une voie réservée aux autobus, « nous nous entendons toujours sur la nécessité d’implanter un service d’autobus rapide dans cet axe de circulation ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça fait pratiquement 10 ans que la STM ne fait rien avec la 505-PieIX. Études après études, du vrai temps de gaspillé alors que le besoin est immédiat.

 

Je crois qu'il était temps que quelqu'un se lève, sinon la STM aurait encore rien fait pendant 5 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends pourquoi une étude sur une ligne de bus prends 10 ans (ou plusieurs études si vous voulez). Me semble que c'est pas aussi compliqué que d'aller sur la lune. C'est du niaisage, c'est ça que ça donne des employés syndiqués.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hum j'imagine pas la STM envoyer ne serait-ce qu'un billet de métro sur la Lune...

 

Ouais les études ça devrait pas être si long, surtout si le résultat n'est pas concluant (ou en apparence décevant ou stupide).

Par exemple, vous savez qu'il y aura des autobus accordéons sur quelques lignes (45, 51, 67, 69, 80, 121, 141, 165, 535) en 2009, mais aucun sur Pie-IX? on m'a expliqué qu'une raison possible était que : les études ont sûrement démontré que les bus n'avaient pas d'espace pour se retourner adéquatement à la fin du trajet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extrait de l'article que je viens de poster sur l'autre Thread «Metro vers Laval»

 

Dans l'est de l'île Jésus, une nouvelle ligne express (de la STL) traversera le pont Pie-IX et conduira les voyageurs jusqu'à la ligne bleue du métro, en empruntant une ancienne voie réservée réactivée, boulevard Pie-IX.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voie réservée sur le boulevard Pie-IX - Julie Boulet adresse un ultimatum

 

Le Devoir

Jeanne Corriveau

Édition du mardi 17 février 2009

 

Mots clés : ultimatum, Julie Boulet, boulevard Pie-IX, Transport en commun, Montréal

 

Montréal et l'AMT ont jusqu'en juin pour s'entendre à défaut de quoi la ministre des Transports imposera sa décision

Suspendu depuis juin 2002, le service de voie réservée sur le boulevard Pie-IX fera l'objet d'intenses négociations au cours des prochains mois. Québec a décrété que, d'ici au mois juin, une formule d'aménagement devrait être trouvée pour mettre fin à sept ans de tergiversations.

 

La Société de transport de Montréal (STM) et l'Agence métropolitaine de transport (AMT) devront s'entendre sur un concept d'aménagement pour la voie réservée sur le boulevard Pie-IX, faute de quoi Québec imposera une solution. C'est ce qu'a annoncé hier la ministre des Transports, Julie Boulet, qui souhaite la remise en service d'un corridor destiné aux transports en commun sur cette artère le plus rapidement possible.

 

Le litige entre l'AMT et la STM a assez duré, estime la ministre. En marge d'une activité de financement de Transport 2000 hier midi, Mme Boulet a indiqué qu'elle avait demandé au sous-ministre, Denis Jean, et au directeur général de la Ville de Montréal, Claude Léger, de lui soumettre, d'ici juin, un projet de voie réservée qui fasse consensus.

 

«Il faut qu'on arrête de tergiverser et d'en discuter pour qu'on passe à l'action, a-t-elle expliqué. Je souhaite qu'ils s'entendent, sinon on va regarder les meilleurs scénarios et on va prendre celui qui est le plus intéressant pour la population.»

 

Une voie réservée sur le boulevard Pie-IX, une des artères les plus achalandées de la métropole, avait été aménagée en 1990. Aux heures de pointe, les autobus roulaient à contresens de la circulation au centre du boulevard dans une voie qui leur était destinée. La mort de quatre piétons, parmi lesquels la conjointe d'un chauffeur de la STM, a poussé la Ville à suspendre le service en juin 2002.

 

Bien qu'elles conviennent de l'importance d'aménager une voie réservée sur cette artère, la STM et l'AMT ne s'entendent pas sur le concept à privilégier. La STM souhaite faire rouler des autobus ou des trolleybus au centre du boulevard alors que l'AMT veut plutôt aménager une voie réservée le long des trottoirs jusqu'à l'autoroute 440 à Laval. Malgré les onze scénarios élaborés, le litige persiste depuis des années, l'AMT étant gestionnaire d'une voie réservée sur Pie-IX alors que la STM est responsable de son exploitation. En mai 2008, la ministre leur avait demandé de s'asseoir ensemble pour régler leur différend. Peine perdue.

 

En juin, Québec examinera le ou les scénarios proposés et tranchera. «On va faire une analyse rigoureuse. Il y a toujours des avantages et des inconvénients. C'est aussi une question de coûts et d'efficacité. Laval craint que ça bouchonne. C'est tout ça qu'il faut analyser», a expliqué la ministre.

 

Pour le responsable du dossier des transports au comité exécutif de la Ville, la position de la ministre constitue une bonne nouvelle. «Ce projet de voie réservée est symptomatique d'un problème de gouvernance qu'il faudra aussi régler», a rappelé André Lavallée. Aménager une voie réservée n'est pas toujours aussi complexe puisque la STM en inaugurera une sur le boulevard Saint-Michel à la fin du mois de mars, a-t-il fait savoir.

 

Interrogée au sujet de la crise dans le réseau des trains de banlieue, la ministre Boulet a fait savoir que le gouvernement accélérerait les investissements afin de répondre à certaines demandes de l'AMT qui réclame des investissements de 152 millions dans les infrastructures. «Il faut définir ce qui peut être fait à très court terme et à moyen terme, soit l'hiver prochain», a expliqué la ministre. Elle a évoqué les besoins exprimés par l'AMT pour améliorer l'aiguillage et la signalisation et construire des voies d'évitement et des garages. En devançant des dépenses, certaines améliorations pourront être apportées cette année ou en 2010, a-t-elle dit.

 

http://www.ledevoir.com/2009/02/17/234288.html (17/2/2009 4H49)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La STM fait tout pour pas s'entendre avec l'AMT... un autre exemple ci-haut.

 

Mais qu'est-ce qui dit, dans ce texte, que c'est la STM qui est le problème? Il me semble qu'il y a quelques mois, la ville disait qu'elle était tannée d'attendre après l'AMT et qu'elle entendait faire son propre projet si l'AMT continuait de breter.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'AMT veut relier Laval à la voie réservée, je suis sûr qu'il y a des clowns à la STM qui ne sont pas très contents... les mêmes clowns qui chargent trop cher aux usagers de laval.

 

oui je sais que c'est une théorie de conspiration, mais c'est bizarre que ça bloque par deux fois entre l'AMT et la STM quand Laval est dans le portrait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      Conseil d'arrondissement, Assemblées du conseil, Autres conseils et comités, Bureau d'arrondissement
       
      Ordres du jour , Procès-verbaux
       
       
      2010 - Calendrier des prochaines séances :
      Les séances ordinaires du Conseil d’arrondissement ont lieu à 19 heures, le deuxième lundi de chaque mois, excepté en juin, octobre et décembre.
      Depuis 2006, afin de se rapprocher des citoyennes et des citoyens de Ville-Marie, les élus ont décidé que les séances ordinaires du Conseil d’arrondissement se tiennent dans différents lieux. Cette décision se perpétue en 2010.
       
      Vous trouverez ci-dessous les dates ainsi que les adresses où les Conseils se dérouleront :
       
      Endroits où se dérouleront les conseils d'arrondissements 2010
      Lundi 8 février, Maison de la culture Frontenac, 2550, rue Ontario Est
      District Sainte-Marie
      Lundi 8 mars, Salle du conseil, 888, boul. De Maisonneuve Est, 5e étage
      District Saint-Jacques
      Lundi 12 avril, Collège de Montréal, salle L’Ermitage, 3510, ch. de la Côte-des-Neiges
      District Peter McGill
      Lundi 10 mai, Maison de la culture Frontenac, 2550, rue Ontario Est
      District Sainte-Marie
      Mercredi 16 juin, Salle du conseil, 888, boul. De Maisonneuve Est, 5e étage
      District Saint-Jacques
      Lundi 12 juillet, Collège de Montréal, salle L’Ermitage, 3510, ch. de la Côte-des-Neiges
      District Peter McGill
      Lundi 13 septembre, Salle du conseil, 888, boul. De Maisonneuve Est, 5e étage
      District Saint-Jacques
      Mardi 12 octobre, Maison de la culture Frontenac, 2550, rue Ontario Est
      District Sainte-Marie
      Lundi 8 novembre, Collège de Montréal, salle L’Ermitage, 3510, ch. de la Côte-des-Neiges
      District Peter McGill
      Mercredi 15 décembre, Salle du conseil, 888, boul. De Maisonneuve Est, 5e étage
      District Saint-Jacques
      2550, rue Ontario Est
       
      Page d'erreur
    • Par ChrisDVD
      Réseau express métropolitain (REM)

      26 stations / 67 km
      http://www.rem.info/
      http://www.nouvlr.com/
      TRAINS
      - Voiture de type métro léger, électrique
      - Flotte d'environ 240 voitures à la mise en service
      - Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe
      - Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout)
      - Configuration entre deux voitures de type "boa"
      - Alimentation électrique par caténaire
      - Systèmes et conduite automatisée des trains
      - Vitesse maximale de 100 km/h
      STATIONS / GARES
      - Quais d'environ 80 m de long
      - Portes palières sur les quais
      - Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture
      - Accès universel
      - Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo
      - Wi-Fi offert sur toute la ligne
      - Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle
      ---
      Fil de discussion pour les prolongements hypothétiques:
      https://mtlurb.com/index.php?/topic/15107-rem-expansion-future/
    • Par begratto
      Mobilité durable - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s'allient pour faciliter l'accès au REM et aux espaces verts de l'Ouest-de-l'Île
      SOURCE
      Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
      MONTRÉAL, le 10 juill. 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal s'allient pour aménager une voie réservée dans l'emprise de l'autoroute 440 dans l'Ouest-de-l'Île de Montréal. Réservée aux autobus et bordée d'une piste polyvalente, cette voie facilitera l'accès à la future station Kirkland du Réseau express métropolitain (REM). Le projet prévoit également la création d'un lien de transport actif de part et d'autre de l'autoroute 40.
      Le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal et député de Nelligan, M. Martin Coiteux, et la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante, ont annoncé aujourd'hui cet important projet qui permettra d'augmenter les espaces verts à Montréal tout en favorisant l'accès au REM sans avoir recours à l'automobile.
      La Politique de mobilité durable du gouvernement du Québec préconise une approche intégrée des transports qui vise, entre autres, à offrir un éventail de transports afin notamment de faciliter les déplacements entre la maison et l'offre de transport collectif, un concept connu sous le nom de « premier et dernier kilomètre ». Les municipalités et les sociétés de transport sont encouragées à concevoir un aménagement du territoire favorable à la mobilité durable, et le projet dévoilé aujourd'hui répond en tout point à cette approche.
      Les infrastructures de transport, financées par le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, seront réalisées par la Ville de Montréal.
      L'entente permettra à la Ville d'occuper l'emprise de l'autoroute 440 à des fins de parc pour les 50 prochaines années. Le parc régional sera de compétence d'agglomération.
      Citations :
      « Avoir accès au Réseau express métropolitain en autobus, en vélo ou à pied est une des meilleures façons d'optimiser ses déplacements. La création de cette voie réservée et de cette piste polyvalente permettra aux citoyens et citoyennes de rejoindre le REM rapidement, sans ajouter de circulation automobile dans leur quartier; c'est tout à fait conforme à notre Politique de mobilité durable adoptée au printemps. Dès que la Ville de Montréal nous a approchés pour trouver une façon optimale d'utiliser l'emprise de l'autoroute, nous nous sommes entendus sur ce projet. »
      André Fortin, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
      « Dans la grande région de Montréal, les enjeux liés aux transports sont primordiaux. Au cours des dernières années, le gouvernement du Québec en a fait une priorité. Le projet annoncé aujourd'hui, qui favorisera l'accès à la station Kirkland du REM, constitue un legs durable du gouvernement du Québec à tous les Montréalais. Il témoigne de la volonté partagée du gouvernement et de ses partenaires d'améliorer la qualité de vie des citoyens de l'ouest de Montréal, dont ceux de Nelligan, en facilitant l'accès au transport en commun. »
      Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal et député de Nelligan
      « L'entente conclue par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec quant à l'utilisation de l'emprise de l'autoroute 440 nous permettra d'offrir à la population non seulement un meilleur accès à la future gare du REM à Kirkland, mais également un accès au futur parc régional, qui permettra de mettre en valeur les espaces naturels de l'Ouest-de-l'Île. Cela nous permettra de nous rapprocher de nos objectifs de protection du territoire et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. »
      Valérie Plante, mairesse de Montréal
      « C'est avec grand plaisir que la Ville de Kirkland accueille l'annonce que l'emplacement de la station du REM sur son territoire sera celui de la rue Jean-Yves. Je tiens à remercier nos partenaires et à souligner leur engagement à favoriser le transport en commun et le transport actif sur notre territoire. Cela permet également d'ouvrir l'accès aux grands parcs régionaux de l'Ouest-de-l'Île. »
      Michel Gibson, maire de Kirkland
      Faits saillants :
      La construction de la voie réservée et de la piste polyvalente dans l'emprise non construite de l'autoroute 440, entre la rue Antoine-Faucon et le chemin Sainte-Marie, est un projet de la Ville de Montréal. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, qui a acquis l'emprise à la fin des années 1970, demeure propriétaire du corridor.
      La voie réservée exclusivement aux autobus sera d'une longueur d'environ 1,2 km et facilitera l'accès à la station Kirkland du REM, qui sera construite à proximité de la rue Jean-Yves. Cette station, située sur l'antenne Sainte-Anne-de-Bellevue du REM, comprend notamment un terminus d'autobus, une aire de dépose minute, une aire pour les taxis et des supports à vélo.
      La passerelle au-dessus de l'autoroute 40 sera accessible aux vélos et aux piétons.
      SOURCE Cabinet du ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports
    • Par JPG
      Le Saint-Hélène