Recommended Posts

Pinned posts
Il y a 1 heure, Decel a dit :

393 millions?

Non 393 c'est juste la part de l'ARTM, il faut additionner la part de Montréal (131M$), et potentiellement aussi une partie des coûts de réaménagement des carrefours Sherbrooke et Henri-Bourassa .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, tokywan a dit :

Des saillies sur Pie-Ix? La ville est-elle encore deconnecté de la réalité?


Dans leur vision il y a tu eu une genocide à Montreal, où qu'il y as eu 500 000 mort et qu'au final, nous somme retourné une petite ville?

C'est prendre le problème complètement à l'envers. Il faut mettre des mesures sécuritaires là où le danger est le plus élevé, donc là où le trafic est le plus important et la densité la plus importante. C'est inutile et hypocrite de reléguer les mesures de sécurisation là où il n'y a aucun danger. C'est donc normal de le faire dans la grande densité et sur un axe de transport majeur. Surtout que Pie-IX devient avant tout un axe lourd de transport en commun, et il faut favoriser la sécurité et la qualité de l'aménagement pour les utilisateurs du SRB. Ça va tout simplement de pair avec la vocation de cet axe.

D'ailleurs les saillies sont encore PLUS bénéfiques pour les automobilistes, en terme de prévention des accidents. À Montréal, on parle d'une réduction de 50% des accidents impliquant seulement des véhicules. Encore une fois, sur un axe achalandé, c'est une augmentation substantielle de la sécurité, même pour les automobilistes.

Et en bout de ligne, la configuration n'a pas à réduire la capacité routière de manière significative non plus.

Une ville, c'est beaucoup plus que la vitesse à laquelle on peut tourner un coin de rue en voiture.

  • Like 3
  • Thanks 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, vincethewipet a dit :

C'est prendre le problème complètement à l'envers. Il faut mettre des mesures sécuritaires là où le danger est le plus élevé, donc là où le trafic est le plus important et la densité la plus importante. C'est inutile et hypocrite de reléguer les mesures de sécurisation là où il n'y a aucun danger. C'est donc normal de le faire dans la grande densité et sur un axe de transport majeur. Surtout que Pie-IX devient avant tout un axe lourd de transport en commun, et il faut favoriser la sécurité et la qualité de l'aménagement pour les utilisateurs du SRB. Ça va tout simplement de pair avec la vocation de cet axe.

D'ailleurs les saillies sont encore PLUS bénéfiques pour les automobilistes, en terme de prévention des accidents. À Montréal, on parle d'une réduction de 50% des accidents impliquant seulement des véhicules. Encore une fois, sur un axe achalandé, c'est une augmentation substantielle de la sécurité, même pour les automobilistes.

Et en bout de ligne, la configuration n'a pas à réduire la capacité routière de manière significative non plus.

Une ville, c'est beaucoup plus que la vitesse à laquelle on peut tourner un coin de rue en voiture.

Il faudrait que je te film à quoi ressemble le boulevard pie-ix avec ces nouveaux 2 voie à l'axe Henri-Bourassa mon pote

Et je vais le faire!

Modifié par tokywan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute façon, je suis certain que ces saillies seront aménagées sur les rues transversales et non sur Pie-IX même, comme c'est déjà le cas sur d'autres axes importants : Saint-Joseph, Sherbrooke, Rosemont, Jean-Talon, Saint-Denis, etc.

Et franchement Tokywan, lâche le "mon pote". C'est déjà remarquable que Vince ait pris le temps de te répondre comme il l'a fait. ;)

  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le directeur général de la Société de Transport de Laval était interviewé à Drainville PM , et il a mentionné le SRB du boulevard le Corbusier, déjà ouvert et fonctionnel.  Vue Google Streetview.   Il affirmait que ça leur a coûté $5M par kilomètre.  L'aménagement est semblable à celui prévu sur Pie-IX.  

Comment se fait-il que ça coûtera $500M sur Pie-IX?  La voie sera pavée d'or?  Et à Laval, ça a été réalisé rapidement, sans que les études prennent des années.  Quel est leur secret?  

  • Sad 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, begratto a dit :

Le directeur général de la Société de Transport de Laval était interviewé à Drainville PM , et il a mentionné le SRB du boulevard le Corbusier, déjà ouvert et fonctionnel.  Vue Google Streetview.   Il affirmait que ça leur a coûté $5M par kilomètre.  L'aménagement est semblable à celui prévu sur Pie-IX.  

Comment se fait-il que ça coûtera $500M sur Pie-IX?  La voie sera pavée d'or?  Et à Laval, ça a été réalisé rapidement, sans que les études prennent des années.  Quel est leur secret?  

C'est un SRB très modeste celui de Laval. À ma connaissance, elles ne sont pas toutes occupées de point de vente de billets, par exemple. Je ne crois pas non plus qu'on aie dévier toutes les infrastructures souterraines comme c'est le cas sur Pie IX. Finalement, il y a bien sûr la différence de longueur sans le projet, les stationnements incitatifs, etc!

Mais oui, grosso modo, il faut se poser la question concernant le temps de mise en oeuvre!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un petit Google Map permet de voir rapidement que c'est vraiment pas la même game entre Montréal et Laval. À Laval, on est presque dans un champ.  À Montréal, tout est batit. Aussi on a voulu attendre de refaire la rue pour faire le SRB...

 

Mais c'est encore trop long pour une solution que l'on dit plus rapide à implémenter. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Davidbourque a dit :

Un petit Google Map permet de voir rapidement que c'est vraiment pas la même game entre Montréal et Laval. À Laval, on est presque dans un champ.  À Montréal, tout est batit. Aussi on a voulu attendre de refaire la rue pour faire le SRB...

 

Mais c'est encore trop long pour une solution que l'on dit plus rapide à implémenter. 

Pourquoi ça serait plus compliqué construire des voies réservées au centre du boulevard en milieu dense qu'à Laval?  On parle quand même de simples terre-pleins et d'abribus surdimensionnés.  

 

Il y a 15 heures, Gabmtl a dit :

C'est un SRB très modeste celui de Laval. À ma connaissance, elles ne sont pas toutes occupées de point de vente de billets, par exemple. Je ne crois pas non plus qu'on aie dévier toutes les infrastructures souterraines comme c'est le cas sur Pie IX. Finalement, il y a bien sûr la différence de longueur sans le projet, les stationnements incitatifs, etc!

Mais oui, grosso modo, il faut se poser la question concernant le temps de mise en oeuvre!

Je vais faire un Pierre-Yves McSween de moi : en a t'on vraiment besoin?  Si ça permet de couper 50% des coûts et 10 ans de l'échéancier, est-ce que la déviation / reconstruction totale des infrastructures est vraiment nécessaire?  Ça serait relativement simple de mettre en place une déviation au besoin, une fois le SRB construit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On ne coupe pas des coûts à refaire les égouts plus tard. Et ce n'est pas très pertinent s'il faut détruire les infrastructures du SRB pour le faire, quelques années après son ouverture. Ce sont des travaux très invasifs. C'est le bon ordre des choses à mon avis, même s'il faut repousser un peu le SRB.

D'ailleurs, le tronçon du SRB Pie-IX à Laval est pratiquement aussi cher que toute la section montréalaise, pour une petite poignée de stations...

  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 6 minutes, vincethewipet a dit :

D'ailleurs, le tronçon du SRB Pie-IX à Laval est pratiquement aussi cher que toute la section montréalaise, pour une petite poignée de stations...

Je crois que les coûts de la section Lavalloise ont fortement diminué depuis que Vaillancourt est parti et que la station A440 a pu être abandonnée. C'était fou la quantité d'infrastructures qui devaient être construites/modifiées pour aller au nord de St-Martin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par IluvMTL
      http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_pageid=6897,68149721&_dad=portal&_schema=PORTAL
      Chantiers de construction en cours
      Le bulletin Chantiers de construction en cours présente une liste les chantiers de construction de 5 millions $ et plus en cours sur le territoire de l’agglomération de Montréal. Celle-ci comprend une courte description du projet, son emplacement, le propriétaire, la valeur, les dates de début et de fin de la construction, ainsi que le type de construction.
      Cette compilation spéciale est effectuée par Montréal en statistiques pour la ville de Montréal et ses arrondissements, ainsi que pour les villes liées, à partir de relevés émis par la Commission de la construction du Québec. Sa publication est donc tributaire des relevés publiés par cet organisme.
      sent via Tapatalk
    • Par franktko
      Depuis un bon bout de temps que j'ai l'intention de partager les modèles que j'ai fait avec Sketchup à être vus dans Google Earth. Je pensais devoir à partager tous les modèles (plusieurs fichiers) et que ça deviendrait une grande tâche! Finalement, c'est très simple pour que vous puissiez observer tous les modèles dans Google Earth:
      1- Téléchargez et installez Google Earth Pro, c'est gratuit bien sûr.
      https://www.google.com/earth/download/gep/agree.html
      2- Téléchargez les modèles (1 seul petit fichier: FrankTKO Montréal 3D.kmz, 236k)
      https://mega.nz/#!2Sp1gZyQ!KMVxa8eGwOUqBH44PtuSAeXzcCnpGse7mwSAfnp5r7I
      (sur le site Mega, cliquez Download)
      3- Dans Google Earth, choisissez le menu "Fichier/Ouvrir..." ("File/Open...") et choisissez le ficher téléchargé dans l'étape 2 (FrankTKO Montréal 3D.kmz)
      Et voilà!! Have Fun!!
      Verts = Complétés / Topés, Jaunes = En Constructions, Bleus = Proposés
      Je vais essayer de mettre ce fichier à jour régulièrement avec de nouveaux ajouts
      ---
      Petits tips & tricks:
      # Vous remarquerez que le fichier de modèles contient une hiérarchie de dossiers et qu'ils sont apparus à la gauche sous le dossier "Lieux temporaires" ("Temporary Places"). Je vous conseil de "draguer" le dossier FrankTKO Montréal 3D dans votre dossier "Mes lieux préférés" ("My Places"). Par la suite, faites "Fichier/Enregistrer/Enregistrer mes lieux préférés" ("File/Save/Save My Places") comme ça à chaque fois que vous utilisez Google Earth, les modèles seront disponibles et vous n'aurez pas à les ouvrir de nouveau pour y avoir accès. (voir image plus bas)
      # Cocher ou décocher les items de la liste pour les rendre visibles/invisibles. Cocher ou décocher des sections entières (ex. En Construction ou Proposé) pour rendre tous les modèles sous cette section visibles/invisibles
      # Double-cliquer n'importe lequel des modèles pour voir Google Earth "faire un vol" et afficher le modèle. Utiliser le sous-dossier "Vues" pour afficher des points de vues reconnus (du Pont Champlain, du Mont-Royal, ....)
      # Si vous êtes nouveau avec Google Earth:
      - Placer votre point de vue au dessus de Montréal et ensuite choisissez le menu "Affichage/Faire de ce lieu mon point de départ" ("View/Make this my startup location") comme ça à chaque fois que vous lancez Google Earth, il va venir ici au lieu d'être au dessus de l'Amérique du Nord.
      - Assurez vous que le choix "Relief" ("Terrain") et "Bâtiments 3D" ("3D Buildings") sont cochés à la gauche dans le bas sous la section "Calques" ("Layers") pour voir les modèles complets de la ville.
      # La réalisation du modèle 3D de Montréal a été fait par Google à l'été 2014 alors que la tour Deloitte était à mi-chemin. Il manque donc tous les bâtiments construits depuis. J'ai bien hâte qu'ils fassent une mise à jour, même si ça veut dire que la majorité de mes modèles vont aller à la poubelle!!

    • Par Megafolie
      Pathétique...
      https://pq.org/deblocage/
       
      EXCLUSIF Publié le 20 mars 2018 à 05h00 | Mis à jour à 06h08
      Un gouvernement péquiste enverrait le REM sur une voie de garage
      Le Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec devrait coûter près de 6 milliards $.
      PHOTO FOURNIE PAR LA CDPQ
      DENIS LESSARD
      La Presse (Québec) Porté au pouvoir, un gouvernement du Parti québécois (PQ) mettrait pour l'essentiel au rancart le projet de Réseau express métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec. En lieu et place, le gouvernement Lisée proposerait un réseau de tramways, plus modeste et moins coûteux, et s'appuierait davantage sur les trains de banlieue et le métro.
      Le chef du PQ, Jean-François Lisée, doit, ce matin, annoncer la stratégie de son parti en matière de «mobilité pour Montréal», dans une conférence de presse depuis son bureau de chef de l'opposition à la Place Ville Marie.
      À l'interne, des élus péquistes sont surpris de la rapidité de cette annonce. Mercredi dernier, les députés avaient eu une première présentation au caucus hebdomadaire. La réunion s'était prolongée pour les élus de Montréal et du 450. À la différence du REM, le projet mis de l'avant par le PQ déborde largement l'île de Montréal pour rejoindre davantage les électeurs du 450, essentiels pour les prochaines élections générales.
      Depuis des mois, les interventions du PQ à l'Assemblée nationale sont invariablement opposées au projet de la Caisse de dépôt. Mais les stratèges de Jean-François Lisée en conserveraient un élément, indiquaient des sources péquistes hier. Le changement de cap sera l'occasion d'imposer une balise qui fait cruellement défaut au projet actuel : le matériel roulant devrait comporter au moins 25% de contenu provenant du pays. Le REM ne prévoit aucune règle quant au contenu canadien ou québécois. Une décision prise pour avoir accès aux appels d'offres internationaux, avait soutenu la Caisse.
       
      Annoncé vendredi, le projet de tramway de l'administration Labeaume, à Québec, promet déjà 25% de contenu canadien, et le PQ avait publiquement dit que cela était plein de bon sens, confie-t-on.
      Une position qui fait jaser
      Dans le milieu des affaires de Montréal, en coulisses, la position du PQ faisait déjà jaser hier. Il faut s'attendre à ce que les groupes patronaux, unanimement favorables au REM, montent vite au créneau pour défendre le projet de la Caisse. Aussi, a relevé un des intervenants du patronat, les contrats sont déjà alloués, et les expropriations ont débuté. L'abandon du projet, ne serait-ce qu'en partie, suppose de très lourdes pénalités.
      On ne s'attend pas à un tracé précis ce matin, mais on devrait avancer un coût, qui devrait être en deçà de la barre des 6 milliards de dollars du REM actuel. Du côté des trains de banlieue surtout, on s'appuie sur un réseau existant.
      Avec son projet étonnant, le PQ veut, à l'évidence, se démarquer des autres partis, adopter une position qui le distinguera clairement dans l'esprit des électeurs.
      La position du PQ n'est qu'un pas de plus vers l'opposition systématique du parti envers le projet de la Caisse de dépôt. Il y a un an, le parti avait tenté, en vain, de convaincre le gouvernement d'accepter la tenue d'une commission parlementaire sur le projet. Pour le PQ, les frais de fonctionnement du REM et l'obligation de rendement de la Caisse de dépôt rendent inaccessible la rentabilité, à moins de lourdes subventions gouvernementales. Pour Jean-François Lisée, le manque de transparence du gouvernement devrait faire craindre le pire aux contribuables.
      D'ailleurs, l'opposition péquiste avait fait valoir que le REM rendrait nécessaire une hausse de taxe foncière dans plusieurs villes de la couronne.
      Pour élaborer sa position, le PQ a aussi échangé avec les dirigeants de Trainsparence, une organisation opposée au REM et vouée au développement durable en transports collectifs. L'un d'eux, Jean-François Lefebvre, a repoussé jusqu'à cet après-midi ses commentaires. «Je ne peux rien commenter pour l'instant. Il y a des propositions qu'on fait depuis des mois, qui circulent», se contente de dire le chargé de cours en études urbaines de l'UQAM.
    • Par ChrisDVD
      Réseau express métropolitain (REM)

      26 stations / 67 km
      http://www.rem.info/
      TRAINS
      - Voiture de type métro léger, électrique
      - Flotte d'environ 240 voitures à la mise en service
      - Rame de 4 voitures en heure de pointe; rame de 2 voitures en hors pointe
      - Capacité de 150 passagers par voiture (assis et debout)
      - Configuration entre deux voitures de type "boa"
      - Alimentation électrique par caténaire
      - Systèmes et conduite automatisée des trains
      - Vitesse maximale de 100 km/h
      STATIONS / GARES
      - Quais d'environ 80 m de long
      - Portes palières sur les quais
      - Accessibles à pied, vélo, par autobus et en voiture
      - Accès universel
      - Ascenseurs, escaliers mécaniques et supports à vélo
      - Wi-Fi offert sur toute la ligne
      - Préposés circulant dans les rames et stations pour information et contrôle
    • Par ScarletCoral
      Le défi de la construction d’ascenseurs dans les stations de métro
      Journal Métro
      Mathias Marchal   Mettre des ascenseurs dans les 56 stations de métro restantes, d’ici 2038, pourrait coûter plus de 800M$, a évalué la Société de transport de Montréal (STM)
      La STM a provisionné 213M$ pour rendre accessible jusqu’à 14 stations d’ici 2022, a expliqué mercredi sa directrice de projets, Geneviève Foucaud, en marge d’une visite de chantier d’installation d’ascenseurs à la station du Collège.
      Même si la STM n’a pas étudié les coûts pour toutes les autres stations restantes, elle prévoit néanmoins un coût moyen de 10M$ à 15M$ par projet d’accessibilité universelle. Sachant qu’elle a déjà équipé les stations où les travaux étaient les moins onéreux, la facture totale pourrait aisément atteindre les 800M$ en 2038.
      Certains usagers pensent qu’il suffit de creuser pour installer l’ascenseur, mais c’est souvent plus compliqué. Même le chantier de la station du Collège (8M$), qui est pourtant considéré comme étant facile à réaliser, se sera échelonné sur 16 mois quand il sera terminé, cet été.
      «Il a fallu agrandir l’édicule nord, créer une nouvelle ligne de perception, démolir un escalier de béton déjà en place pour laisser passer l’un des deux ascenseurs et protéger les œuvres d’art», a mentionné le surintendant au Bureau de projet des équipements fixes de la STM, Sylvain Bonnier.
      «Il a aussi fallu concevoir un coffrage pour isoler le chantier du reste du quai et éviter la poussière lors des passages de train afin de pouvoir travailler en journée pour accélérer le chantier», a ajouté M. Bonnier.
      Faire entrer deux pelles mécaniques de démolition au sous-sol par les futurs conduits d’ascenseurs se sera aussi avéré périlleux.
      Actuellement, des travaux similaires ont lieu à la station Honoré-Beaugrand au coût de 19,3M$, de même qu’à la station Vendôme, où un deuxième édicule accessible est actuellement en construction. Les stations qui suivront sont Jean-Drapeau (2019), Jean-Talon (ligne bleue- 2019), Berri-UQAM (ligne verte – 2020), Viau (2020) et Mont-Royal (2021).